Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 10:15
file0001568639492

Peu de billets publiés ces derniers jours. Je traverse une période quelque peu compliquée et riche en mauvaises nouvelles et grands combats. Donc la priorité est de trouver la force de me relever et de régler les choses afin de revenir d'attaque et la tête haute telle une guerrière !

Pour le moment, je me contenterai de vous faire partager cette chanson des Beatles plutôt à l'image de mon humeur de cette semaine...

J'espère que de votre côté tout roule. Je ne vous oublie pas en tout cas ! A très vite, donc...


Yesterday, 
all my troubles seemed so far away,
Now it looks as though they're here to stay,
Oh I believe in yesterday.

Suddenly, 
I'm not half the man I used to be,
There's a shadow hanging over me.
Oh yesterday came suddenly.

Why she had to go? 
I don't know she woldn't say.
I said something wrong, 
now I long for yesterday.

Yesterday, 
love was such an easy game to play,
Now I need a place to hide away,
Oh I believe in yesterday.

Why she had to go? 
I don't know she woldn't say.
I said something wrong, 
now I long for yesterday.

Yesterday, 
love was such an easy game to play,
Now I need a place to hide away,
Oh I believe in yesterday.

Partager cet article

Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 13:00
reveil-598x450.jpeg

 

Il semblerait que certaines choses soient inévitables dans la vie comme par exemple la fin des bonnes choses comme les vacances et la reprise des choses un peu moins bonnes comme le retour au travail...

Voilà près d'un mois que je n'ai rien écrit sur mon blog pour cause de congés principalement et depuis une semaine pour cause de 'faux départ'. Je vous expliquerai cela un peu plus bas. En tout cas, écrire et bloguer m'ont beaucoup manqué et j'espère pouvoir mettre par écrit les nombreuses idées qui m'ont traversées l'esprit pendant ces semaines. J'ai en tête un article qui me tient tout particulièrement à coeur concernant de jolies expériences de vacances... Il faut désormais que je bosse dessus de manière à pouvoir prendre plaisir à vous le faire partager ! Affaire à suivre donc. 

Ces semaines de vacances au soleil ont joué leur rôle de thérapeute je dirai, dans le sens où le stress omniprésent avant mon départ a complètement disparu pour le moment. Oui, ne soyons pas naïfs, je sais très bien que cet effet n'est que provisoire... Mais soit. Dans la vie, il faut prendre les choses comme elles viennent. J'ai donc vécu au ralenti, profitant de ne rien faire ou de ne faire que des choses qui me faisaient plaisir. J'ai retrouvé avec grande joie et impatience la ville de Barcelone pour une petite semaine. Son soleil, sa chaleur, son ambiance si particulière et tout ce qui fait qu'à chaque fois que j'y mets les pieds, je revis... En dehors de cela, je suis rentrée avec des souvenirs plein la tête, des étoiles plein les yeux à la simple pensée des journées qui ont fait de ces vacances un vrai bonheur. Il est clair que la vie ne devrait être faite que de ce genre de moments. Comment ça, je rêve éveillée ?!

Je vous parlais plus haut de 'faux départ', c'est parce qu'officiellement, j'ai repris le boulot jeudi dernier et que je me languissais de reprendre l'activité sur mon blog et puis... l'après midi même j'étais tellement malade que je suis rentrée chez moi et ai été complètement improductive et incapable du moindre projet intéressant pendant les jours qui ont suivi...Oh frustration ! Aujourd'hui mardi, je suis (presque) sur pied et ai repris le boulot en croisant les doigts pour que je tienne bon... 

Ce jour de reprise est donc l'occasion pour moi de vous dire que je suis ravie de vous retrouver et que mes doigts fourmillent déjà à l'idée de pouvoir reprendre du service pour rédiger mes articles...

Je vous dis donc à très vite pour de nouvelles aventures. J'espère que les vacances ont été bonnes également de votre côté et que vous avez bien profité du temps au ralenti ! Je vous laisse sur cette nouvelle chanson de Superbus que j'aime écouter depuis ce matin.


Partager cet article

Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 12:55

rester-legerete-aerienne-creations-precedemme-L-7KX7qH

Ces derniers temps, ma vie est un peu mouvementée. Je traverse une phase de remise en questions (essentiellement professionnelle) et de fatigue extrême qui ont comme conséquences un esprit embrumé et qui a du mal à y voir clair. Difficile de réfléchir, un corps qui se traine un peu et surtout des nerfs en pelote. Moi qui suis claire et organisée d'habitude, me voilà diffuse et éparpillée. Ouille. Bon, je sais que c'est temporaire mais cela me perturbe un peu... Au point que la semaine dernière, j'ai du faire une pause et être en arrêt de travail pendant quelques jours, le temps de reprendre mes esprits et surtout de reprendre des forces. J'ai donc mis la machine sur pause et je n'ai rien fait pendant deux jours à part me laisser vivre, ne plus trop penser (oui, bon ça, j'avoue que pour moi, c'est mission quasi impossible !), laisser mon corps au repos en espérant que cela suffirait à me remettre d'aplomb...

Et puis est venue la question difficile de la reprise. Car j'avais comme consigne du médecin de ne surtout pas reprendre si je ne me sentais pas prête. Je pouvais donc tout à fait prolonger cet arrêt de travail d'une semaine. Voyez-vous, mon environnement de travail est fait de tensions et de pressions quotidiennes avec un patron lunatique et colérique qui a tendance à pourrir l'atmosphère parfois des journées entières. Alors, c'est devenu très difficile pour moi de supporter cela au quotidien. Pourtant, j'avais pris l'habitude depuis des années maintenant de me préserver et de prendre de la distance par rapport à cela mais depuis plusieurs semaines, le phénomène s'est considérablement amplifié au point de ne plus arriver à affronter la chose et me rendre au bureau chaque matin. Un bon petit craquage, quoi.

La question de la reprise donc. Dimanche dernier, cette question du "j'y retourne ou je n'y retourne pas ?" m'a obsédée des heures entières. Au point de me retrouver le dimanche soir avec un énorme dilemme qui m'a bien pris la tête, comme on dit. Un coup, je me dis que oui, j'y retourne. Pour aussitôt me dire que non, j'ai le droit de profiter de quelques jours de repos supplémentaires. Bref, vous l'aurez compris, j'ai mis pas mal de temps à me décider !

Lundi matin, 07h00. Je n'avais toujours pas pris ma décision. Sur un coup de tête, je me suis donc préparée et j'ai pris la direction du bureau. Un peu fébrile, je l'avoue mais en tout cas, j'avais enfin pris cette foutue décision. 

La journée a été extrêmement éprouvante mais j'ai réussi à tenir le coup. En fait, je vous explique. Je suis très exigeante dans la vie, avec les autres mais surtout avec moi-même. Et la simple idée d'avoir craqué et de devoir me mettre en arrêt de travail ne m'a pas vraiment mise à l'aise. Je n'aime pas être faible. J'avoue. Du coup, il fallait que je retourne travailler, ne serait-ce que me prouver que j'en étais capable et le prouver aux autres (même si je sais que c'était complètement inutile de prouver quoi que ce soit à mes proches...). Je savais au fond de moi que j'étais forte et que je valais mieux que ces tensions, que ce patron colérique et envahissant. Et surtout plus forte que ce corps fatigué qui refusait l'effort. Je devais y arriver !

Et puis, le lundi soir est venu, puis la journée du mardi aussi. Je n'ai pas failli et j'ai donc repris le travail définitivement. Je dois dire que cela faisait un moment que cela ne m'était pas arrivé mais mardi soir je me suis faite une drôle de réflexion: j'étais fière de moi. Fière de m'être surpassée et d'avoir eu le courage de mettre mes doutes et mes angoisses de côté et de reprendre la route du bureau. Cette sensation m'a fait beaucoup de bien et m'a remis du baume au coeur. Tout n'est pas gagné, les tensions au boulot sont toujours là, les journées sont longues et éprouvantes. Mais j'y suis arrivée. Moi qui ne m'en croyais pas capable. Et pourtant...

 

♥♥♥

Cela vous arrive aussi parfois de vous sentir fier ? Fier de vous ou de ce que vous avez accompli? Trouvez-vous cela étrange ou plutôt normal ?

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 13:40
Récemment j'ai eu le grand plaisir de découvrir que mon petit chez moi sur Hellocoton comprenait plus de 100 abonnées. J'avais donc lancé un petit concours pour récompenser cette fidélité de leur part. Le but était de laisser la possibilité à chaque participant de me faire découvrir un peu plus son univers à travers trois photos, trois couleurs et trois mots sur leur blog. A savoir que le gagnant du concours remporte un carnet réalisé et décoré par mes soins sur la base de cet univers décrit dans chaque article que chacun a pris le temps de publier.

Alors, tout d'abord, je remercie chacune des participantes (et oui, il n'y avait que des filles !) d'avoir joué le jeu. J'ai adoré en découvrir un peu plus sur vous et que les autres puissent en faire autant ! Vous avez toutes fait ça superbement bien. J'ai découvert des univers bien différents les uns des autres ou à l'inverse plutôt semblables. En tout cas, je suis au regret de vous annoncer qu'il n'y aura qu'une seule gagnante parmi vous toutes. Et oui, c'est le jeu, ne soyez pas triste !

J'ai donc procédé au tirage au sort hier soir, comme l'illustrent les photos ci-dessous. 

 

tirage-au-sort-2151sens

tirage-au-sort 2158

Je vous annonce que la gagnante est: La jamais contente

Je tiens à la féliciter et j'espère qu'elle sera contente d'apprendre qu'elle a été tirée au sort !
J'essaierai donc de réaliser ce carnet en me rapprochant le plus possible de son univers qu'elle a décrit. Je l'espère en tout cas... 

 tirage-au-sort-2159sens.jpg

tirage-au-sort-2168.jpg

Une fois ce carnet réalisé et surtout reçu par la jamais contente, je publierai un article avec les photos pour les plus curieuses !

J'ai été ravie d'organiser ce concours et il ne me reste plus qu'à vous dire à très bientôt pour de nouvelles aventures...

Partager cet article

Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 15:55

Bokeh-Backgrounds-Vector

 

Depuis que je tiens mon blog, je vis une superbe aventure où les rencontres et les échanges sont quotidien. Un lieu où se crée un univers à part entière où chacun est libre de s'exprimer et de s'épanouir. Au début, on ne connait pas l'impact qu'aura ce lieu d'expression, cet espace, ce blog. Aujourd'hui, je suis comblée car vous êtes désormais plus de 100 abonnées à me suivre sur ma page HellocotonVous êtes également nombreux et nombreuse à me suivre sur Twitter et ma page Facebook. Jamais je n'aurais espéré toucher autant de monde et vous m'en voyez ravie  et émue ! J'ai donc décidé de récompenser votre fidélité en organisant un petit concours visant à vous amuser et vous plaire. 

Alors je vous explique le principe. J'ai envie de m'intéresser à vous et de réaliser moi-même quelque chose qui vous ressemblera un peu je l'espère... J'ai une passion dans la vie qui est de réaliser des choses de mes petites mains, de créer des choses moi-même, correspondant à ce qui me ressemble... Il y a quelques semaines de cela, j'ai réalisé un smashbook que j'ai décoré à mon gout avec des couleurs et motifs que j'aime beaucoup. Je vous montre quelques photos ci-dessous pour ceux qui ne s'en rappelleraient plus:


carnet.jpg

 

P1010130

 

carnet 2

 

En ce qui concerne le principe de ce concours: je propose que chaque participant rédige un article sur son blog faisant apparaître trois photos qui représenteraient le mieux son univers et ses centres d'intéret, ainsi que trois couleurs qui le représenteraient le mieux et pour finir, trois adjectifs qui le définiraient le plus. Après tirage au sort des différents participants, je m'engage à réaliser moi-même un carnet que je décorerai en fonction de votre univers que j'aurai essayé de décrypter à travers votre article avec les différentes choses vous définissant. 

Alors, si cette idée vous plait, vous amuse et vous inspire, n'hésitez pas à participer ! Je serai ravie de découvrir un peu plus votre univers en essayant de vous faire plaisir ! Vous aurez donc à publier sur votre blog cet article avant le Dimanche 1er Juillet à minuit et à m'en informer directement par mail pour que je prenne note de votre participation (vous pouvez me contacter sur mon blog en cliquant sur le lien 'pour me contacter' en bas de la colonne de gauche).

J'espère que vous serez nombreux à participer et je suis déjà impatiente de réaliser ce carnet pour vous :) Et encore un grand merci à vous de me suivre !!

Partager cet article

Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 13:00
believe-5ca418ea7fcecb2e8e47f1a5c5b90581 h

13h47. Je veux écrire, j'en ai besoin mais rien ne sort. Les mots sont dans ma tête mais refusent de s'exprimer par écrit. Alors à quoi bon s'acharner. Peut-être que cela signifie que je ne devrais pas le faire ce billet après tout. Oui, mais... Mais, si je ne le fais pas, les mots et les questions vont donc continuer de défiler dans ma tête ? Cette idée ne me réjouit pas du tout à vrai dire. Mon cerveau est proche de l'implosion. Bonjour les dégâts si cela arrive ! Non, je crois plutôt qu'il faut que je garde patience (ou en tout cas, essayer...) et que mes questions trouveront seules leurs réponses, à leur rythme.

Oui mais, voyez-vous, je ne suis pas quelqu'un de patient. Quand quelque chose me prend la tête, je peux passer des jours entiers à tourner et retourner les choses dans ma tête. Je vous entends déjà me dire que ce n'est pas la bonne solution. Je sais. Mais, je ne sais pas faire autrement, je n'ai jamais su. Tant que ces mots et questions ne seront pas sortis de ma tête, je ne trouverai pas la paix. Ouais, ok, je l'ai donc en face de moi la solution: tout lâcher. Super, il n'y a plus qu'à. Sauf que...

Sauf que là, je n'y arrive pas, malgré tout. Je suis emportée dans ma propre tornade de remise en question existentielle. Si je vous dis 'qui suis-je, que veux-je, où vais-je', vous voyez le genre ? J'exagère sans doute un peu mais en fait, non, je ne suis pas loin de ça... Et toutes ces questions, sans réponses pour le moment (ou en tout cas, pas celles qui me plaisent...) me bouffent une énergie considérable qui est en train, petit à petit, de me vider de toute étincelle de joie. Merde, je ne me reconnais plus là ! Ce n'est pas moi, ça ! Que je déteste ce sentiment. Comme esclave de mes pensées. Beurk. Comme quelqu'un m'a dit aujourd'hui: 'les réponses, toi seule, les connais.' Pas faux, mais merde, comment je fais pour les trouver ? 

Partager cet article

Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:40

2909629939 2

Il y a des jours où rien ne va. Tu le sais dès que tu ouvres les yeux, ta journée sera pourrie. Le mauvais temps n'arrange décidément rien puisque tu as pris la pluie pour aller bosser ce matin et que tu es arrivée trempée au bureau (si je vous donne l'image d'un sceau d'eau que l'on m'aurait jeté à la figure, cela vous parle ?). Bref, pas youpi. Envie de rien, esprit et corps au ralenti. Le weekend terminé n'a pas joué son rôle de chargeur de batteries. Je suis fatiguée, vidée, de cette fatigue qui vous anesthésie le cerveau et les muscles et vous laisse le moral en berne. C'est simple, aucune pensée réjouissante ne m'a traversée l'esprit depuis ce matin, à part peut-être l'idée de retrouver mon lit et ma couette ce soir. Mais même cette idée me fout le moral en l'air. Parce que, franchement, commencer une nouvelle semaine avec l'impression d'en avoir déjà une dans les pattes n'est pas une sensation follement agréable.

Je ne vois rien à quoi m'accrocher là, tout de suite, qui pourrait me redonner le moral ou le sourire. Je voulais faire des choses pour moi ce weekend et je n'en ai pas trouvé le courage ni la force. Du coup, sentiment frustrant au plus haut. J'en ai marre de mon boulot et voudrais en changer mais crise oblige, ce n'est pas le moment. Alors comment faire pour garder patience quand l'envie et le besoin de changement  deviennent plus forts ? Parce que je ne vous apprends rien si je vous dis qu'il est dur de trouver la force de quitter son lit le matin en sachant pertinemment que ce qui m'attend au bureau m'ennuie d'avance. Que cette simple idée vous donnerait de suite l'envie de pleurer. Mais qu'il faut bien faire avec parce que, même si ce poste ne vous fait pas rêver, il vous permet quand même de vivre et de payer les factures à la fin du mois. Ouais, purement alimentaire, j'avoue. Je voulais programmer plus précisément mes congés d'été ce weekend mais rien n'est fait. Les dates ne sont même pas arrêtées, la destination est floue. En gros, les questions du 'où ? quand ? comment ?' restent sans réponse pour le moment. Pourtant, la simple idée de ces congés au soleil à venir pourrait suffire à me redonner du beaume au coeur. Parce que métro-boulot-dodo: très peu pour moi. Et puis, franchement, les congés, c'est là, tout de suite, maintenant, qu'il me les faudrait. Partir, m'évader, fuir... que sais-je encore. Tout ce que je sais, c'est que j'ai des envies d'ailleurs... Remplir une valise, acheter de la crème solaire, n'emmener que des vêtements légers, se réjouir de quitter cette région où le soleil peine à s'y installer pour un CDI plutôt qu'un tout petit CDD... Je sais, je me fais du mal en disant cela. Parce que là, par exemple, si je regarde autour de moi: je n'ai que mon ordinateur de boulot et des paperasses et si je pousse mon regard un peu plus loin, je ne vois que la pluie dehors et ces gens en manteau qui courent. Je n'aime pas du tout ce que je vois. 

Partager cet article

Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 08:30
smile-because-life-is-beautiful-1

Salut les loulous ! Ça y est, c'est enfin le weekend ! Je ne sais pas vous, mais moi je suis sur les rotules de ma semaine. J'ai l'impression de ne pas avoir eu une minute à moi... Alors, pour le moment, pas grand chose de prévu pour ces deux jours. Je me ferais bien un petit programme calme et détente. Avec du temps pour penser à moi. Alimenter mon blog des articles que je n'ai absolument pas eu le temps de rédiger cette semaine. Pourtant les idées et les envies ne manquaient pas: quelle frustration ! Je compte bien y remédier. Bon après, je me connais, je ne suis pas à l'abri de prévoir plein de choses à l'improviste et ne plus avoir assez de temps pour tout faire au final... Bref, on verra ça ! Je sais juste que je veux me faire plaisir et attaquer la semaine prochaine en étant regonflée à bloc et en ayant rechargé mes batteries ! 

Et vous,vous faites quoi de beau ce weekend ?


♥♥♥

Sur ce, je vais donc vous souhaiter un bon samedi et n'oublions pas que demain,
c'est la fête des mamans :)

Partager cet article

Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 20:30

tumblr ljefktxFzU1qdbbywo1 500

Pour les plus chanceux, ce weekend durait trois jours. Trois jours pendant lesquels le soleil et la chaleur étaient de retour. Il n'était pas trop tôt me direz-vous. Je suis d'accord. Je ne vous apprends rien si je vous dis que du coup les perspectives d'activités étaient beaucoup plus diverses que les semaines précédentes. En ce qui me concerne, dès que j'aperçois le soleil ou le ciel bleu à peine les yeux ouverts le matin, je sais que ma journée sera bonne ou en tout cas meilleure que d'habitude. Vous imaginez donc ma joie samedi matin quand j'ai vu qu'il faisait déjà beau et chaud. Ni une ni deux, les tongues et le petit top sont de sortie. Parce qu'eux aussi en ont eu marre d'être enfermés tout l'hiver... Au programme de ce jour: notre premier barbecue de l'année sur la terrasse. Pour cette occasion, nous avons convié nos amis afin de partager ce premier vrai moment d'été convivial. Nos papilles se réjouissent sous l'odeur de grillade, le rosé, la salade composée. Tout ce qui fait la joie de ce genre de moments. Les sourires et la bonne humeur sont au rendez-vous. Chacun y va de sa petite histoire à raconter. Les rires envahissent l'air si calme et apaisant. C'est l'occasion de prendre des nouvelles de tous car malheureusement, on ne se voit pas aussi souvent qu'on ne le voudrait. Le repas traine en longueur au point de sortir de table en fin d'après midi et de prolonger cet instant en allant se promener tous ensemble jusqu'au centre ville. Se quitter sur la promesse de remettre ça très bientôt.

Le lendemain, prendre la route un peu tard pour un déjeuner à la campagne en famille, Rejoindre la maison de famille après pas mal de temps coincés dans le bouchons. Tout oublier à peine arrivés, se réjouir de revoir les grands parents qui chérissent ce genre de réunion où très vite les gens reprennent leurs marques. Savoir par avance que le repas sera délicieux et les assiettes bien trop remplies mais, une mamie, ça ne se refait pas. Retomber en enfance rien qu'en regardant autour de soi et en partageant des souvenirs communs déjà répétés mainte et mainte fois mais qu'importe, on a toujours plaisir à les entendre à nouveau. Sentir le temps tourner au ralenti comme dans une bulle où le but ultime serait de profiter au maximum de ces instants si chers. Échanger des conseils de cuisine avec l'une et des conseils de bricolage et jardinage avec l'autre. Tout cela est précieux, comme une trace qu'ils souhaiteraient laisser. Et moi, je prends tout ce qu'il y a à prendre parce que j'adore ce sentiment paisible qui m'envahit dès que je suis à leur côté. Se taquiner comme si nous étions tous de grands enfants, quel que soit notre âge. Prolonger la journée jusque fin de soirée pour profiter au maximum de ces minutes, des derniers rayons du soleil qui ont déjà laissé de sacrées traces sur ma peau. Je crois qu'on avait oublié qu'un jour ce serait l'été. Dîner simplement, autour de cette table qui a déjà connu de si nombreux repas de famille mais qui aime toujours autant les recevoir. Nous voir grandir, évoluer. Passer le relais aux générations suivantes un jour... Et puis, vient l'heure du départ où j'ai ce même pincement au coeur à chaque fois, même si je sais que je reviendrai, je voudrais y rester encore un peu. Alors, on reprend la route, la tête remplie de bonne énergie, d'un sourire figé sur le visage tellement la journée a été magnifique.

Hier, dernière journée du weekend. La passer en amoureux, rien qu'à deux. Savourer la présence de l'autre. Partir faire quelques courses à pieds et en métro. Prévoir d'acheter de la peinture pour faire quelques petits changements dans l'appartement. Etre sur la terrasse et mettre en terre les plantes achetées la veille à la campagne. Redonner vie à ce lieu où j'adore passer des heures lorsque les beaux jours reviennent. Habiter cet espace avec de jolies jardinières fleuries, remplies de couleurs joyeuses qui me ressemblent. S'y sentir bien, se sentir chez soi. Profiter d'instants aussi simples et basiques que cela. Souffrir des coups de soleil qui ne veulent définitivement pas disparaître. Mais au moins, c'est la preuve que notre si cher soleil est bien de retour. Voir les heures défiler et être triste à l'idée que tout cela est en train de prendre fin et que demain le rythme habituel sera de retour. Mais qu'importe, une fois couchés en fin de soirée, se dire que le weekend a été très bon, apaisant, ressourçant et que nous sommes heureux d'avoir pu faire autant de choses, d'avoir partagé des instants agréables avec nos proches. Et croiser les doigts pour que le weekend suivant arrive vite car celui qui se termine avait clairement un avant goût de vacances, ce qui n'est clairement pas désagréable... 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 20:24

 tumblr la61olxini1qcw39ko1 500 large

Le sort a encore frappé, j'ai une nouvelle fois été taguée après déjà deux tags réalisés en Avril. J'avais pourtant décidé que ce seraient les deux seuls auxquels je répondrais. Et puis..., il y a eu Valentine. Et là, j'ai fondu, je ne peux pas faire sans lui répondre parce que cela me fait vraiment plaisir et que comme c'est une amie, je le prends même comme un devoir de le faire :) Alors c'est parti, par contre, j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop mais comme j'ai déjà tagué pas mal de monde auparavant, je ne le ferai pas cette fois-ci. Hey ! je vous entends souffler de soulagement d'ici ! Je vous comprends...


Alors... onze petites choses sur moi...

1- J'aimerais vivre dans une région ou un pays où le soleil serait présent une bonne partie de l'année pour avoir meilleure mine et surtout plus de baume au coeur chaque matin plutôt que de lutter contre la grisaille et la pluie...

2- Quand j'ai une longue liste de choses à faire et en particulier des choses que je n'ai pas envie de faire, je commence toujours par les choses qui me font le plus envie.

3- Si je pouvais, je referai tous les mois la déco de mon appart. J'adore la couleur, j'aime que les murs soient peints, avoir des objets en accord avec eux comme des coussins, des bougies... En tout cas, la déco que j'ai actuellement me plait beaucoup et je ne me lasse pas.

4- Je pense qu'il faudrait que j'essaie de consacrer plus de temps à mes travaux manuels car j'adore ça. Le weekend que je viens de passer à en faire me l'a rappelé. Malheureusement, j'ai tendance à vouloir prioriser d'autres moments comme passer du temps avec mon homme ou tout simplement céder à la fatigue après le boulot. Et puis, il y a mon blog qui me prend pas mal de temps. Je crois qu'il faudrait juste que j'apprenne à répartir mon temps plus équitablement entre chacune de mes activités...

5- J'adore les séries tv et je peux même regarder en boucle, inlassablement, les saisons de la série Sex and the city. Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte font partie de mes meilleures amies (comment ça, elles n'existent pas ?!)

6- J'ai envie de me remettre au piano car, par le passé, il y a déjà bien longtemps j'avoue, j'ai fait plusieurs années de cours de piano. Et aujourd'hui, je reste passionnée par cet instrument et ses notes si chères à mon coeur. Alors, il faut que je prenne mon courage à deux mains pour m'y remettre et surmonter ma peur d'avoir tout oublié. En plus, pour encore plus me culpabiliser, je dois vous avouer que j'ai un synthétiseur chez moi dans mon bureau avec tout un tas de partitions de morceaux que j'ai envie de savoir jouer. Alors, il n'y a plus qu'à...

7- J'adore les orchidées mais je ne sais pas m'en occuper. J'en ai eu plusieurs et elles ne refleurissent jamais. Pourtant, j'essaie, je vous jure !

8- J'ai décidé dernièrement de ne m'entourer désormais que de personnes qui me comprennent et me prennent telle je suis, même si je suis différente. Et les autres qui croiseraient mon chemin, je ne m'arrête plus. J'ai déjà donné, c'est terminé pour moi.

9- J'adore aller au cinéma mais je n'y vais pas très souvent. Je devrais y remédier...

10- Le moment où je me sens le plus vivante, c'est quand je pars en voyage et que je découvre de nouveaux paysages. Les beaux jours approchant, cela va se produire de plus en plus. Et cette idée me réjouit.

11- J'ai envie de faire onze bizoos à ma Valentine. Voilà. Et pis, c'est tout !

 

Et puis... les onze petites choses que Valentine veut connaitre de moi...

1- Que t’apporte le fait de tenir un blog ?
Il m'apporte plus de confiance en moi, plus de serenité parfois en pouvant y exprimer certaines peines ou difficultés ou à l'inverse de grandes joies ! Et j'ai réalisé depuis peu que, grâce à lui, je complexe moins de ma maladie et l'assume beaucoup plus par rapport au monde extérieur... Et bien sûr, je me dois de parler des rencontres que j'ai fait et ferai encore je l'espère grâce à lui ! Le monde de la blogosphère est riche de personnalités intéressantes et de rencontres touchantes.

2- Y a-t-il un livre, un texte qui t’a particulièrement marqué et pourquoi ?
Il y a longtemps, j'ai lu ce livre 'La cicatrice' de Bruce Lowery, publié en 1960. Cet ouvrage relate la jeunesse d'un jeune garçon de treize ans dans les années 1940. Ce petit garçon n'est pas comme tout le monde: il a un bec de lièvre. Et dans ces années là, cela lui vaut pas mal de moqueries au point d'être rejeté de sa classe, voire même à subir des violences de la part de ses camarades de classe. Il apprend donc à apprécier la vie autrement en se prenant de passion pour la solitude à travers la lecture et la collection de timbres. Cela fait un moment que je ne l'ai pas lu mais il est toujours dans ma bibliothèque car ce livre m'a toujours beaucoup touchée par sa grande ouverture d'esprit et le message intimiste qui serait de dire que peu importe la différence, on peut être comme tout le monde mais que pour ça, parfois, il faut s'armer de courage et de force...

3- Quel était ton jeu préféré quand tu étais petite ?
Je n'ai pas de jeu en particulier à l'esprit... Je me souviens juste toujours avoir eu un goût prononcé pour les travaux manuels (je tiens cela de ma maman) et pour la musique, en particulier le piano (que je ne pratique plus assez aujourd'hui malheureusement, mais cela ne tient qu'à moi à vrai dire !) Aujourd'hui, ça n'a pas beaucoup changé: j'aime faire les choses moi-même et j'ai toujours un air de musique en tête !

4- Ton principal trait de caractère ?
Hum... pas évident de choisir... je dirais que mon principal trait de caractère est la persévérance. Parce que je me bats souvent pour obtenir ce que je veux. Peu importe le temps qu'il faudra, peu importent les embûches sur mon chemin, je ne lâche pas l'affaire. Après, cela pourrait tout à fait être considéré comme un défaut parfois ^^

5- Qu'est-ce qui te fait rire ?
Moi, honnêtement, tout me fait rire, tout le temps. Des petites choses, des bêtises. Je n'envisage pas de passer une seule journée sans rire une seule fois. C'est hyper important. La personne avec qui j'ai les meilleurs fou rire du monde, c'est mon homme. D'ailleurs, on est bien souvent les seuls à les comprendre :)

6- Ton plat préféré ?
Sans aucune, mais genre aucune hésitation: la blanquette de veau (mais de ma mamie, bien évidemment...) J'ai d'ailleurs eu l'immense honneur de connaître sa recette que je m'efforce de réaliser pour me rapprocher le plus possible de celle qu'elle me cuisine. J'approche, j'approche...

7- Ta tenue préférée ?
En été, mon jupon blanc long jusqu'aux pieds avec un top sans bretelle rose fuchsia et une fleur rose dans mes cheveux accrochés en chignon. Avec de grandes boucles d'oreilles, à l'espagnole.

8- Si tu avais été garçon, quel prénom aurais-tu aimé porter ?
Pas évident comme question... Hum... je dirai que le prénom Olivier m'aurait plutôt plu.

9- Un mot ou une expression que tu aimes bien
"Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel." Dalaï Lama
Cette citation est proche de moi et de ce que j'aime penser dans mes grandes périodes d'optimisme. 

10- Le don que tu aimerais avoir ?
La téléportation, pour me rendre aussi vite que possible où je veux et quand je veux. Et en particulier quand mon homme est loin de moi et que je le rejoindrais bien juste pour la soirée.

11- Ta devise ?
Alors là, tu vas rire je pense: 'Oublies que t'as aucune chance, vas-y fonce, sur un malentendu, ça peut marcher !' C'est avec cette même devise qu'à une certaine période de ma vie, j'ai décidé d'être plus fonceuse et de laisser certaines de mes craintes ou angoisses de côté !

 


Alors voilà, ce tag est désormais terminé. J'espère qu'ils vous a plu et que certain(e)s d'entre vous ont pu apprendre à un petit peu mieux connaitre... Valentine, j'espère que tu es satisfaite de mes réponses. Je m'excuse encore du temps que j'ai mis à y répondre. Mais, c'est désormais chose faite :)

A bientôt tout le monde !!

Partager cet article

Repost0