Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 15:00
2

 

Plus que quelques heures et c'est le weekend... Pour une fois, la semaine est passée plutôt vite. Ces deux jours de repos risquent de passer bien trop vite également. Déjà, parce que demain, je me rends sur Paris pour aller au Salon Créations et Savoir-faire. Levée 7h00 demain matin, train à 08h00. Cela va être super difficile de se lever si tôt un samedi matin mais bon, c'est pour la bonne cause... Je sais d'avance que je vais être tentée par plein de jolies choses là-bas ! Il n'est pas impossible que ma carte bleue chauffe !! Je vais aussi revenir avec un max d'idées. J'ai hâte parce qu'après je n'aurai plus qu'à passer à l'action pour tout réaliser...

Cela va me faire du bien de changer un peu d'air. Le temps d'une journée, se vider la tête. Laisser les soucis à leur place. Il sera toujours temps de les retrouver au retour. Après tout, dans la vie, il faut savoir profiter des bons moments là où ils sont. 

Et puis dimanche, il faudrait que je me mette des coups de pieds aux fesses pour commencer mes achats de Noel. Parce que - toc-toc ! - c'est déjà dans un mois. (Non mais sérieux, il passe où le temps en ce moment ?! Je m'entends encore dire en Septembre quand je trouvais que l'été était trop vite passé "à ce rythme là, on sera bientôt à Noel !" Bon... ben, je  ne me suis pas trompée ^^).


Et vous, quel est votre programme pour ce weekend ?

Je vous laisse sur cette chanson que je trouve très sympathique. Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je l'entends, elle m'emporte. J'aime le timbre de voix du chanteur. Allez, je vous embrasse les loulous et vous souhaite un très bon weekend ! À très vite :)

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:00

alarmclock1rec.jpg

Ces temps-ci, je suis dans une bonne phase. De nouvelles envies, de nouvelles habitudes. Certains changements de vie apportent leur efficacité attendue. Voilà deux semaines maintenant que je travaille deux jours par semaine à la maison. Je ne sais pas trop comment vous l'exprimer mais je dois dire que cela m'ouvre de nouveaux horizons. Je me sens bien. J'ai pris mes marques. Adhéré à ce rythme différent. Je me surprends même à être de meilleure humeur les jours où je retourne au bureau. On aura tout vu...

Il y a deux jours, en rédigeant mon billet sur l'accessibilité, une chose est venue se confirmer. Ce genre de combat dans le domaine du handicap me tient à coeur et surtout, me prend aux tripes. Je veux m'investir dans ce domaine. Voilà un long moment que j'y pense. Sans avoir osé sauter le pas. Aujourd'hui, c'est une évidence: je veux que les choses avancent. Me rendre utile. Et qui sait, essayer de faire bouger les choses. Je me sens investie de cette nouvelle mission.

D'autant plus qu'il me semblerait assez intéressant et intélligent de profiter de ma 'double étiquette', si je puis dire. D'une part, j'exerce le métier d'architecte et d'autre part, je suis directement touchée par le handicap. Alors, quoi de mieux pour savoir réellement de quoi on parle dans ce demaine là ? Cela serait probablement une formidable opportunité de mettre mes compétence au service des organismes ou personnes concernées. Les champs de possibles sont multiples. Tellement multiples que pour le moment, je n'ai qu'une vague idée des protagonistes éventuels à contacter. Mais je sais que cela va vite se mettre en place dans ma tête. Affaire à suivre donc...

J'ai envie de me sentir utile. De faire quelque chose qui, pour une fois, va me motiver. Me donner envie de me surpasser. D'aller au delà de mes propres limites. Faire quelque chose de bien. Dans l'intérêt de tous.  

Voilà une envie qui me fait du bien et qui me donne envie d'aller de l'avant. De m'investir. À fond. Et pour la bonne cause. J'ai plein de choses à dire. Plein d'idées et d'envies. Et ça tombe parce qu'il y a beaucoup à faire !



Partager cet article

Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 14:00

tumblr_l52ugkxeZq1qavguvo1_500-copie-1.jpeg

Prendre du recul n'est pas chose aisée. Il y a probablement des moments dans la vie où il est plus facile de le faire que d'autres. Pour y arriver, il faut savoir analyser des évènements passés. Savoir pourquoi certaines choses sont arrivées et surtout quel impact cela a eu sur notre vie, sur nous.

Dernièrement, je n'ai pas su prendre du recul à un moment où il aurait sans doute fallu le faire. Tout simplement parce que la charge qui pesait sur mes épaules était trop importante. Peut-être que prendre du recul sur certaines choses ne peut se faire qu'à partir d'un moment particulier. Ce moment où on ouvre les yeux sur une situation donnée. À l'issue malheureuse ou en tout cas difficile. J'imagine qu'il faut avoir la possibilité de digérer les choses. De les accepter. Pour seulement après pouvoir y réfléchir et en tirer des leçons éventuelles. Car bien souvent, quand on est noyés sous les épreuves de la vie, il est difficile - voire impossible - de pouvoir prendre du recul. Avoir un regard extérieur à la situation ne peut se faire de manière immédiate.

Je trouve qu'il est essentiel dans la vie de savoir prendre du recul. Même si cela prend du temps parfois. Car se servir des expériences passées - bonnes ou mauvaises d'ailleurs - fait avancer. Cela permet d'éviter certains pièges, de ne pas refaire éternellement les mêmes erreurs. Pour moi, il est très clair que le futur ne peut pas exister sans passé. Dans mes moments optimistes, j'aime me dire que les choses n'arrivent pas sans raison et qu'il faut donc savoir prendre les choses comme elles viennent. Même si elles sont difficiles à affronter par moment. Et une fois les mauvaises expériences passées, en tirer des leçons.

 

     ♥   ♥♥♥   

 

Et vous, cela vous parait-il important de savoir prendre du recul dans la vie ?
Le faites vous régulièrement et facilement ? 


Partager cet article

Repost0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 19:50

Le-temps-qui-passe-a24351666-copie-1.jpeg

*crédit photo

Aujourd'hui, j'ai fait du rangement dans mon ordinateur. La tentation était trop forte: je n'ai pas pu résister à l'envie de fouiller dans mes vieux dossiers de photos. Et là, j'ai pris une claque. J'ai pris conscience du temps qui passe. Heureusement que certains clichés ont pu figer des instants de vie passés. Inscrits pour toujours dans le temps. Éternellement. Car la mémoire pure a ses limites. Elle a ses failles. Certains événements, certains souvenirs s' évaporént de notre mémoire. Malgré nous. Sans que ce soient forcément de mauvais souvenirs. C'est comme ça, notre tête n'a pas de place pour garder en permanence l'ensemble des souvenirs du passé.

C'est là qu'il ne faut pas négliger l'importance et la magie des photographies. Elles permettent de figer dans le temps des instants de vie. Et je trouve que l'on ne prend la mesure de ce pouvoir que bien des années après, lorsque l'on retombe sur certains clichés. Comme ce que j'ai vécu aujourd'hui. J'ai retrouvé des photos datant d'il y a plus de dix ans. Un vrai bond dans le passé m'a emportée. J'ai réalisé qu'à la fois les choses sont comme avant mais qu'elles ont également énormément évolué. Les gens. La famille. Les amis. Certains font encore et toujours partie de ma vie et d'autres non. Le temps ayant fait le tri à ma place.

Je pourrais passer des heures entières à regarder ces clichés. Me laissant emporter par le flot de mes pensées, de mes émotions. Certaines photos auraient pu me rendre triste ou nostalgique. Mais en fait, non. Je me dis que tout cela fait partie de mon histoire, de mon passé. Ces instants figés sur photos m'ont construite au fil des années. Faisant de moi qui je suis aujourd'hui. 

Alors s'il fallait une morale à tout cela, ce serait de continuer à prendre régulièrement des photos de ce que je vis. Car je sais d'avance que j'aurai plaisir les retrouver dans quelques années. Comme une trace indélébile du temps qui passe...

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 13:00

rencontre_emploi.jpeg

Il est de ces instants dans la vie où les choses semblent d'une évidence rare. Indiscutable. Voire inévitable. Je vais vous parler ici de la magie d'une rencontre. Pas une rencontre amoureuse, non, mais une rencontre amicale. De celle que l'on croise rarement sur le chemin de la vie. En tout cas, me concernant.

La rencontre avec cette personne a d'abord été virtuelle. À travers mon blog. J'avoue qu'avant de le vivre, je ne croyais pas du tout - j'insiste bien sur le 'pas du tout' - aux amitiés virtuelles. Comme si l'écran entre la personne et moi empêcherait tout sentiment ou toute émotion. J'y croyais dur comme fer. Enfin ça, c'était jusqu'à ce mois de Mars où je me suis surprise à vraiment beaucoup apprécier ces quelques échanges avec une personne. Une femme. Notre situation personnelle nous a vite rapprochées. Je souris au souvenir des premiers mails que nous avons échangés au fil des premières semaines pour faire connaissance. Je viens de relire ces échanges écrits et je réalise que déjà à l'époque quelque chose nous reliait. Je ne me l'explique pas. Toujours est-il que depuis ce moment là, nous n'avons cessé d'échanger ensemble sur plein de sujets. Divers et variés. Généralistes ou plus intimes. Ces échanges, en tout cas, sont bien souvent d'une grande qualité et d'une grande sincérité. J'aime passer des heures à refaire le monde avec elle, comme on aime à se le dire... J'ai trouvé quelqu'un qui partage la même vision de la vie que moi. Quelqu'un qui sait me comprendre sur un sujet sensible sans même avoir besoin de l'expliquer avec de longues phrases douloureuses et pénibles. J'ai trouvé en elle une oreille sensible et disponible. 

Assez vite, l'envie de se rencontrer dans la vie réelle s'est faite sentir. Comme un besoin de concrétiser ces échanges virtuels. Après quelques semaines de mise au point et d'organisation, cette première rencontre a eu lieu le weekend du 14 Juillet chez moi. Je pense pouvoir dire que j'ai un peu appréhendé cette rencontre. Peur de l'inconnu. Ne pas savoir à quoi s'attendre. Et puis, dès les premières secondes, j'ai su qu'on ne s'était pas trompées. Pas de gêne, pas de chichi. Juste la joie sincère de se rencontrer enfin. J'ai eu l'impression qu'on se connaissait depuis une éternité. Les choses glissaient d'elles-mêmes. Un vrai bonheur. Le temps a filé à une vitesse folle. Nous nous sommes quittées avec la promesse de se revoir vite. 

Il est de ces rencontres qui rendent plus fort et donnent encore plus envie de se battre au quotidien. Partager son expérience sur certaines épreuves difficiles de la vie peut vraiment aider à mieux les vivre. Avoir envie d'aider l'autre, de le soutenir. Ne pas aimer le savoir triste. Ou à l'inverse, se réjouir de ses joies et ses instants de bonheur. Se promettre d'être là pour l'autre sans que ce soit une parole en l'air. Mais bien une réelle promesse. J'ai fais la promesse à cette personne d'être là pour elle et je m'applique chaque jour à tenir parole. J'ai découvert que l'on peut être très vite touché par quelqu'un sans même le connaître beaucoup.

Je me sens connectée avec cette femme. Je me retrouve beaucoup en elle. Je sais qu'elle me comprend sur plein de choses. Sans même avoir besoin de mettre des mots sur les choses. Même un silence de sa part me parle beaucoup. Je ne me sens pas jugée, ce qui est très important pour moi. Elle fait désormais partie de ma vie. À part entière. Indiscutablement. C'est donc tout naturellement que j'ai souhaité l'avoir à mes côtés le weekend dernier pour fêter mes trente ans, entre amis. Je prédis de très beaux jours à notre amitié. Car je ne souhaite pas que cela s'arrête de si tôt.

J'appellerai cela, l'évidence. L'évidence d'une rencontre. D'une personne, de cette personne.

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 13:20

Salut les loulous !

J'avoue que je délaisse un peu mon blog ces jours-ci mais je n'ai pas beaucoup le temps de rédiger des billets. Ou alors, je n'ai pas le courage parfois, c'est vrai. En tout cas, j'ai deux-trois articles sur le feu qu'il me tarde de pouvoir vous faire lire. 

1

Notamment, un que je ne pourrai publier que dimanche ou lundi. Il sera question de ma soirée d'anniversaire de 30 ansqui a lieu samedi soirsur une thématique particulière. Photos à l'appui, à venir donc ! D'ailleurs, je décompte les jours (heures ?!) jusque samedi car j'ai trop hâte de passer la soirée entre amis.

2.jpg

En attendant, j'ai une semaine super chargée au boulot. Un peu la tête qui fume et surtout plus une seule info qui peut y rentrer à part les projets du boulot ^^ En dehors de ça, je fais et dis n'importe quoi :) Comme un petit surmenage ponctuel, moi j'vous dis...

3.jpg 

Alors voilà, ce n'est pas l'article de l'année, je vous l'accorde, mais je voulais vous donner de mes nouvelles et en prendre des vôtres. Vous allez bien ? Allez, le devoir m'appelle... Des bizoos !

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 09:55
BeadedSweet505

Ce matin, le réveil est difficile. Mais ce n'est que le juste retour de la journée et soirée d'hier. Ce 25 Septembre fut fabuleux. Je ne l'oublierai pas, c'est une certitude. Il parait que l'on n' a pas tous les jours trente ans, alors...

Dès le matin tôt, et tout au long de la journée, mon téléphone n'a pas cessé de sonner. Les amis, la famille pour me souhaiter un joyeux anniversaire et une très belle journée. Ensuite, déjeuner en amoureux improvisé le midi. J'avoue que j'ai eu du mal à retourner au bureau après. J'aurais préféré rentrer chez moi ! Les heures m'ont paru interminables jusqu'au moment de rentrer chez moi. J'ai eu le plaisir de découvrir un superbe bouquet de trente roses que mon père avait déposé plus tôt dans l'après midi. Étant attendue à 20h au restaurant pour diner, j'ai choisi une jolie robe, me suis coiffée et maquillée. Choisi bijoux et verni mes ongles de rose fuchsia. Le diner était très sympathique, j'ai été très gâtée par tout le monde ! Mes parents, mes grands parents et mon homme se sont groupés pour m'offrir un très joli collier en argent avec une perle bleu turquoise. Tout à fait à mon goût. Ce collier sera pour toujours la mémoire de ce jour où j'ai atteint la trentaine. J'ai apprécié de me laisser porter par la soirée. Ne rien avoir à gérer. Tout était parfait. 

Ce matin, je tourne un peu au ralenti mais qu'importe. Je souris rien qu'à la pensée de ma journée d'hier. Cela vaut bien un peu de fatigue !

Je tiens à toutes et tous vous remercier d'avoir fait de ce jour un moment magique et inoubliable. Cela compte beaucoup pour moi. Je vais donc prendre le temps de répondre à tous les messages que j'ai pu recevoir, que ce soit sur mon portable, mon Facebook ou sur Hellocoton. Encore une fois: Merci :)



Partager cet article

Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 07:00

anniversaire_30_asn_9695_north_584x0.jpeg

Aujourd'hui, mardi 25 septembre 2012 est le jour où j'atteins la trentaine. Ça y est, c'est mon tour: j'ai trente ans. Alors, certains appréhendent la trentaine. Ce n'est pas mon cas. Je trouve que c'est un bel âge. Révélateur d'un certain vécu, d'une certaine expérience de la vie. Je suis convaincue que je sais bien plus qui je suis aujourd'hui qu'il y a dix ans. Et je sais bien plus ce que je veux faire de ma vie également !

Je crois pouvoir dire, sans trop me tromper, que je suis, à quelques bricoles près, là où je souhaitais être à cet âge. En tout cas, je pense avoir atteint mes propres objectifs, je dis bien les miens et pas ceux que les autres peuvent avoir à ta place. 

* Depuis toujours, je savais ce que je voulais exercer comme profession: je voulais être architecte. Je me suis donnée les moyens de réaliser ce rêve en passant le concours de l'école d'Architecture et en 'survivant' aux six longues années d'études qui n'ont pas toujours été faciles. Je ne compte plus le nombre de nuits blanches à travailler pour boucler mes projets d'étude et les repas de famille ou les sorties loupés parce que j'avais trop de travail. Je n'avais à l'époque qu'un seul objectif: réussir et obtenir ce diplôme qui m'ouvrirait les portes de la vie active. Cela fait désormais six ans que je suis architecte salariée. Et si je devais ouvrir une porte vers l'avenir en cette année de mes trente ans, ce serait de prendre mon courage à deux mains et de chercher du travail ailleurs pour trouver un poste qui correspondrait plus à mes envies et attentes, dans lequel je pourrai m'épanouir différemment

* Aujourd'hui, je vis dans un appartement que j'ai choisi et qui me plait beaucoup. J'ai pris plaisir à le décorer,  à le garnir de jolies plantes, à peindre les murs de jolies couleurs, à accrocher mes photos aux murs et à en faire un lieu chaleureux. Ce que je sais, c'est que j'aime y rentrer chaque soir en fin de journée. C'est un lieu où je me sens au calme et en sécurité.


Aujourd'hui, je suis bien entourée. Si je devais faire un saut dans le passé, certains amis ne font désormais plus partie de ma vie pour diverses raisons et d'autres sont venus me rejoindre. C'est ainsi. la vie est faite de liens qui se font et se défont. Ce n'est pas toujours une idée qui me plait mais en tout cas, je sais que les gens qui m'entourent, à l'âge que j'ai, feront partie de ma vie pour une paire d'années encore. Car, le temps a fait le tri pour moi. Comme on dit souvent, ce n'est pas la quantité qui compte mais bien la qualité. Et moi je préfère la qualité au reste...

* Aujourd'hui, je pense pouvoir dire qu'à trente ans, j'ai pris des claques, je suis tombée mais me suis toujours relevée. Ces échecs et ces douleurs font celle que je suis aujourd'hui. Adieu naïveté et caractère plat. Je suis aujourd'hui une femme déterminée à fort caractère (qui a dit mauvais, je vous ai entendu !!). Maintenant, ceux qui prennent le temps de gratter un peu la carapace profiteront de mon grand coeur et de ma sensibilité. J'aime la vie, j'aime les plaisirs simples, j'ai parfois ce grain de folie que j'espère garder le plus longtemps possible !

Aujourd'hui, à trente ans, je ne suis pas mariée et je n'ai pas d'enfants. Certains pensent qu'à l'âge que j'ai, ces cases de la liste des 'choses à avoir fait avant 30 ans' devraient être cochées. Personnellement, je n'ai jamais cédé à cette espèce de pression sociale qui dirait qu'il faut obligatoirement avoir fait telle ou telle chose à tel âge. À quoi bon ? La vie est déjà bien assez compliquée comme cela. Pourquoi se rajouter une pression supplémentaire ? Je préfère me dire que l''essentiel est de trouver son bonheur là où on le souhaite, à son rythme. Pour ma part, je suis entourée d'amour et de belles amitiés. J'ai presque la santé (oui bon ok, pour celle-là on repassera ^^) Mais, en fait, cela ne va pas si mal ! Alors, je décide de vivre comme je l'entends, à mon rythme et sans chercher à rentrer dans les cases ! Je m'en fiche royalement si certains ne trouvent pas cela 'comme il faut' à vrai dire... Il n'y a pas qu'une seule façon de vivre sa vie, et fort heureusement !

* Aujourd'hui, j'ai encore plein de rêves dans la tête. Des rêves d'enfant, des rêves d'adulte. Je veux encore voyager et découvrir des paysages et des cultures différents. Mon rêve le plus cher est d'aller aux États Unis et de visiter New York en particulier. Je rêve de toujours rire pour des choses idiotes et souvent, le plus longtemps possible. Je rêve de toujours réussir à me réjouir de petites choses, telle une enfant. Je rêve de voir les gens heureux autour de moi. Mais surtout, je rêve d'une vie qui me ressemble, pas un conte de fée où tout le monde est beau et gentil. Cela fait bien longtemps que je ne crois plus aux princes et princesses dans leur palais. Je souhaite plutôt une vie réaliste, terre à terre, faite de hauts et de bas mais faite surtout de valeurs. Une vie où je sais que, peu importent les épreuves, peu importent les joies comme les peines, je resterai moi-même...

Oui, aujourd'hui, je suis heureuse d'avoir trente ans.

 

 


 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 16:18

sticker-toc-toc-gris-copie-1.jpeg    

Réveil difficile ce matin. Le sommeil est insuffisant et mauvais. Résultat: je n'ai pas les yeux en face des trous. J'ai la sensation que tout évolue au ralenti autour de moi. Ou bien est-ce moi ? On me parle mais le son n'arrive que peu ou pas jusqu'à mes oreilles. Je n'assimile rien, ne retiens rien. Les mots, les choses glissent sur moi. Signe que la nuit n'a pas joué son rôle de pansement aux journées trop éprouvantes. Pourtant, la fatigue est là. Aucun doute de ce point de vue là.

Malheureusement, je me connais bien. Ce phénomène est directement annonciateur que ma tête est pleine, comme en surplus d'informations. Je sature. Signe que ces derniers jours difficiles (qui vont bientôt se transformer en semaines...) laissent des dégâts sur leur passage. J'aimerais que cela s'arrête un instant afin de reprendre le dessus, reprendre mes esprits. Car j'ai vraiment horreur d'être comme ça. Limitée par mon esprit embrouillé, m'empêchant de vivre et comprendre les choses sur l'instant, plutôt que deux heures après. Trop tard donc.

Alors je vais croiser les doigts pour que cet état ne soit que passager. Que demain sera meilleur. Et que je serai disposée à ne pas planer autour des gens et des choses qui m'entourent, sans pouvoir réellement les approcher. Car, merci mais je déteste ça.


Et vous, cela vous arrive de vivre des journées au ralenti comme ça, où tout parait compliqué ou inaccessible ?

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 21:00
file0001676910821

 

Ces jours-ci, je ne peux pas nier que la vie me met des bâtons dans les roues. Laissant de lourdes charges sur mes épaules et tentant d'avoir raison de mon optimisme. Ce matin, une fois les yeux ouverts, j'ai décidé de mettre tout cela entre parenthèse le temps d'une journée. Pour ma plus grande joie, le soleil et la chaleur étaient de sortie. Comme une envie de se sentir belle. Choisir une jolie tenue, se faire un joli chignon, choisir de jolies boucles d'oreille rose et se vernir les ongles en rose fuchsia. Etre fin prête pour commencer du bon pied cette journée...

Sur un coup de tête, se décider à partir seule en ville et de déjeuner en terrasse au soleil. Prendre plaisir à observer les gens qui m'entourent. Se surprendre à se dire que la vie est trop courte et qu'il ne faut pas se laisser aller. Les soucis attendront, même si cela ne doit durer qu'une toute petite journée. Demain est un autre jour. Aujourd'hui, c'est dimanche et le dimanche est fait pour se reposer et penser à autre chose. Il sera bien temps de se faire du soucis demain pour l'avenir et comment trouver les solutions à mes problèmes. S'armer suffisamment face aux combats qui vont être les miens dans les jours à venir. Comme une envie de se dire que tout cela n'est qu'un mauvais rêve. Savoir que c'est faux mais se dire que ce sera la vérité du jour présent, du moment que l'on est en train de vivre...

En attendant cette vérité à venir, profiter du soleil sur sa peau qui va peut-être raviver un peu le bronzage de l'été qui avait déjà pris la mauvaise habitude de commencer à disparaître petit à petit... Se vider la tête, apprécier l'intégrale de Muse jouée à grand volume dans mes oreilles. Se sentir au milieu des autres tout en étant isolée suffisamment pour ressentir cette paix intérieure si bienvenue suite à cette semaine si riche en mauvaises émotions. Vouloir que le temps s'arrête, comme figée dans cette sensation que la vie est belle et ne devrait être faite que de ce genre d'instants.
 
Demain est un autre jour.

Partager cet article

Repost0