Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 10:46

Voilà un long moment que je n'ai rien écrit par ici... Il faut dire que trop de choses ont pesé et pèsent encore sur mes petites épaules. Des soucis ont eu raison de moi, au point que je suis en arrêt de travail depuis plus de quinze jours. Voilà, la bombe est lâchée. Pour le moment, je n'arrive pas à écrire davantage sur le sujet, pourtant je sais que l'écriture sera une des choses qui m'aidera à mieux vivre les choses et surtout à aller mieux. Je laisse le temps faire son œuvre de ce côté là.


 

Toujours est-il qu'être en arrêt me laisse du temps. Du temps pour souffler, certes (c'est l'objectif) mais cela me laisse surtout du temps pour penser. Et c'est justement ce qui ne m'est pas bénéfique pour le moment, trop penser. Je ne suis pas prête pour cela, je crois. Pas encore, en tout cas. Et donc, pour ne pas me laisser le temps de ruminer, j'ai besoin de m'occuper les mains et surtout l'esprit. De faire des choses créatives.


 

Je me suis fait la réflexion ces derniers jours que créer me permet d'oublier. Cela me permet de m'évader et de me mettre dans une bulle apaisante. Je laisse les soucis un peu de côté en passant des heures à fabriquer des choses de mes mains. Je me suis mise au tissage et je dois dire que depuis plusieurs mois, j'y consacre pas mal de mon temps personnel. Et encore bien plus de temps depuis que je suis en arrêt, je peux passer des journées entières à tisser. En écoutant de la musique ou en regardant la télé. J'aime réfléchir à de nouveaux modèles, de nouvelles formes, de nouveaux types de nœuds. Cela me plait beaucoup. J'ai même réalisé un petit book qui regroupe l'ensemble des tissages que j'ai déjà réalisé avec les petits morceaux de laines que j'ai utilisé. J'ai adoré le réaliser et compte bien le compléter au fur et à mesure.


 

Je m'interroge tout de même sur une chose : est-ce une bonne chose que cela devienne une telle addiction ? Le matin, dès que je me lève, c'est souvent une des premières choses à laquelle je pense. J'ai hâte de m'y remettre, de m'installer devant mon métier à tisser. En vérité, je ne sais pas vraiment répondre à cette question, si cela est bien ou mal. Je me dis surtout que c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour le moment pour aller de l'avant – autant que possible en tout cas. Parfois, je me dis que je pourrais lire davantage, j'ai d'ailleurs essayé mais mon esprit ne sait pas se concentrer à 100% à la lecture et part dans tous les sens...


 

J'ai des blessures qui semblent vouloir mettre du temps à cicatriser, j'ai hâte de réussir à en parler ici. Je sais que cela fera partie du processus pour que j'aille mieux. Cela me permettrait sans doute de savoir enfin lâcher prise, de ne plus être angoissée par certaines choses et de trouver une issue à tous mes soucis. Affaire à suivre, donc...


 

En tout cas, pour le moment, je crée donc j'oublie et cela me convient très bien. J'ai la tête qui déborde d'idées et d'envies. Par exemple, cela me plairait beaucoup de faire une exposition de mes créations. Je ne sais pas où, ni comment. Mais pourquoi pas ? Déjà, je suis très heureuse que certaines personnes apprécient mes tissages et me passent commande pour un modèle qui leur plait. Alors, je m'accroche à ces petites choses qui me font plaisir...

 

 

♥ ♥ ♥

 

Et vous, quelles choses aimez-vous faire lorsque votre esprit est tourmenté ?

 

Je crée donc j'oublie.
Je crée donc j'oublie.
Je crée donc j'oublie.
Je crée donc j'oublie.

Suivez-moi sur Facebook et Instagram pour ne rien louper de mes publications.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 16:03
Défi Liste : Les petits plaisirs du printemps.

On ne peut désormais plus ignorer que le plus dur de l'hiver est derrière nous et que cela sent bon le printemps ! Cécile du blog Zenopia nous propose d'établir la liste de ces petites choses qui nous font plaisir dans le retour du printemps. Autant vous dire que j'en ai un paquet puisque le froid et moi ne sommes définitivement pas copains !

 

Sortir de ma (longue) hibernation. Étant vraiment très frileuse, je dois dire que je sors le moins possible durant l'hiver. Alors imaginez ma joie quand les beaux jours reviennent !

Avoir des journées bien plus lumineuses et me réjouir des rayons du soleil qui envahissent mon séjour la journée.

Pouvoir me séparer de ma grosse doudoune pour la remplacer par ma petite veste en cuir bien plus confortable. Même si le matin il fait encore un peu frais/froid, c'est décidé je ne veux plus la voir !

Avoir plaisir à rentrer à pieds le soir du boulot en appréciant le fait qu'il fasse à nouveau jour à cette heure-là, tout en chantant à tue-tête.

Retrouver l'envie de me préparer des salades composées, chose que je suis incapable de manger en hiver.

Me dire que les ponts du mois de Mai approchent à grands pas et qu'avec un peu de chance, le beau temps et la chaleur seront de la partie.

Me languir de bientôt pouvoir manger dehors le midi pendant ma pause déjeuner plutôt que de manger enfermée dans mon bureau sans prendre l'air.

M'émerveiller devant les arbustes qui refleurissent tout doucement. Je suis une grande fan des cerisiers du Japon. Leurs jolies fleurs m'éblouissent chaque année.

Pouvoir penser tout doucement à ce que je voudrais faire pendant mes vacances d'été.

Rouler des kilomètres en fauteuil seule plutôt que de devoir prendre le métro ou le bus pour me rendre quelque part.

Pouvoir ressortir du placard quelques tenues un peu plus légères. Avoir envie de porter à nouveau des couleurs plus vives.

Me lever avec un grand ciel bleu le matin et le retrouver le soir après le boulot. C'est beaucoup plus plaisant qu'un ciel tout bouché.

 

 

Et vous, quels sont vos petits plaisirs du retour du printemps ?

 

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 11:43
L’art de douter.

Tellement de choses se passent dans ma vie en ce moment. Je suis aspirée dans une espèce de tourbillon. Les choses se bousculent un peu et j’avoue gérer tout cela par ordre de priorité, d’où mon absence sur le blog. Je dois mener des combats pour défendre mes droits, en particulier en ce qui concerne le handicap. Peut-être prendrai-je le temps de poser des mots sur tout cela prochainement parce que cela mériterait d’être débattu. En tout cas, de ne pas être laissé sous silence.

 

J’avais évoqué dans cet article le fait que je passais des entretiens pour trouver un nouveau travail. Le fait de devoir me présenter à des recruteurs, de devoir me mettre en valeur est un exercice un peu compliqué pour moi. Cela met en lumière cet éternel manque de confiance en moi. J’ai souvent du mal à me sentir légitime, à me sentir à la bonne place. C’est un sentiment pesant mais sur lequel je n’ai pas de prise. J’essaie de travailler là-dessus mais rien n’y fait, le naturel revient toujours au galop comme on dit.

 

Ces derniers jours, plus que jamais, je me rends compte que douter est ma spécialité. Et douter de moi, en particulier. Toujours ces questions qui tournent en boucle dans ma tête. Est-ce que je serais à la hauteur ? Vais-je y arriver ? Est-ce que mon profil leur plaît réellement ? Sont-ils à l’aise avec ma situation de handicap ? Est-ce que cela pourrait me mettre des bâtons dans les roues ? (jolie image, vous en conviendrez ^^)

 

Pour un des postes que j’envisage, il serait question de repartir de zéro, dans un domaine que je ne connais pas bien, en tout cas dans lequel je manque d’expérience. Je ressens quelque chose d’étrange, ne sachant pas trop si c’est la peur de ne pas y arriver qui me perturbe et me freine ou si c’est parce que le poste n’est fondamentalement pas fait pour moi. Du coup, j’avance des arguments (des excuses ?) penchant du mauvais côté de la balance plutôt que d’y croire et d’être optimiste.

 

J’ai un désir profond de faire quelque chose qui me plaît, qui me fait vibrer. J’ai besoin de me sentir à ma place, de me sentir légitime dans mes missions. Même si quoi qu’il arrive, c’est un nouveau départ qui se présente sans doute à moi, j’ai bon espoir d’y trouver satisfaction. En laissant mes doutes de côté, pour une fois... Parfois, je me demande si c’est le handicap qui fait que j’ai du mal à avoir confiance en moi ou si c’est autre chose. J’ai souvent l’impression (et sans doute à tort) de devoir faire davantage mes preuves que les autres. Ça aussi, c’est un vaste sujet qui pourrait être développé...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, connaissez-vous aussi l’art de douter ?

 

Comment gérez-vous cela ?

 

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:29

Ce dimanche, je n'avais rien de prévu et étais seule chez moi. N'ayant aucune envie de passer toute ma journée devant des bêtises à la télé, j'ai donc ressorti mes feutres et mon carnet de coloriages de méditation. Musique à fond, des chansons que j'aime chanter à tue-tête (ça tombe bien, aucun témoin en vue ^^). Objectif : prendre du temps pour moi et surtout me détendre. L'idée quand on réalise ce genre de coloriages, c'est d'en profiter pour se concentrer sur sa respiration, de se vider la tête. En gros, on ne pense à rien et on profite de l'instant présent. Sauf que.

Voilà le dessin qui m'a occupée un bon moment et dont je suis plutôt satisfaite !

Voilà le dessin qui m'a occupée un bon moment et dont je suis plutôt satisfaite !

Sauf qu'au bout d'une demie heure, je me suis rendue compte que cela n'était pas aussi simple que cela. Que mon esprit ne pouvait s'empêcher de partir dans tous les sens et que j'étais déjà en train de penser à ce que j'allais faire après. Ce que j'allais faire demain ou même la semaine prochaine. J'avais même toute une série de questions qui me passaient par la tête alors que ce n'était franchement pas le moment, vous en conviendrez.

 

Quelle tenue vais-je mettre demain pour aller au bureau ?

 

Que vais-je manger ce soir ?

 

Par quel dossier vais-je attaquer demain matin ?

 

Qu'est ce qui ferait plaisir à untel pour Noël ?

 

Stop.

 

Est-il vraiment si difficile que cela de tout mettre sur pause ? Ou en tout cas de ne pas être dans le passé ou dans le futur. D'être dans le présent. Là, tout de suite, maintenant. Moi, je trouve cela difficile parfois. Et pourtant, j'ai commencé la méditation quelques mois auparavant. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il ne suffit pas toujours de décider d'être dans l'instant présent. Que les cartes ne sont pas toujours entre nos mains. Je pense que je manque encore de pratique pour y arriver à chaque fois.

 

Après quelques minutes de concentration, j'ai quand même réussi à apprécier le moment. Cela m'a même permis de repenser à des choses qui me font du bien. De jolis souvenirs avec une personne en particulier grâce à la chanson qui passait. Me faire la remarque que je ne dessine plus assez alors que j'adore ça. Depuis toute petite. Que malgré le fait que je suis loin d'être une solitaire, il m'arrive d'apprécier certains de ces instants où je suis seule avec moi-même.

 

Il n'empêche qu'il faudrait que mon esprit s'entraine davantage à s'apaiser et à ne pas penser à cent à l'heure. Parce qu'il faut bien se l'avouer nous vivons dans un monde où tout va toujours très vite et qu'on le veuille ou non, nous subissons un peu ce rythme infernal...

 

♥ ♥ ♥

 

Et vous, trouvez-vous cela difficile d'être dans l'instant présent ?

Si vous avez des conseils, je suis preneuse !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 16:13
Je n'ai pas vu le temps passer.

 

Ce matin, en consultant mes mails perso d’un œil à peine réveillé, j’avais une notification m’informant que mon blog fête aujourd'hui ses cinq ans d’existence. Cinq ans, bordel. Comme le temps passe ! Je me vois encore au tout début, quand j’ai décidé d’ouvrir un blog. Cette période d’indécision où je ne savais pas trop ce que j’allais y écrire et surtout qui pourrait bien me lire. Moi, je savais juste que je traversais plein de choses dans ma vie et que j’avais un besoin dévorant d’écrire là-dessus. J’avais au fond de moi l’espoir que le fait de poser des mots sur les difficultés face à la maladie, le handicap pourrait en aider certains. Et puis, je crois surtout que c’est moi qui avais besoin en secret d’avoir du réconfort face aux épreuves compliquées et douloureuses que je traversais.

 

Au fil des semaines et des mois, je me suis découvert une réelle passion pour ce blog. Écrire, j’ai toujours beaucoup aimé ça. J’ai tout un tas de carnets qui traînent partout où je passe (comme une addiction mais ceci est un autre sujet ^^). Mais le fait d’écrire dans l’optique d’être lue, c’est tout à fait autre chose. C’est quand même un cap psychologique à passer. Pour cette journée, j’ai fait quelque chose que je ne fais jamais d’habitude : j’ai regardé combien d’articles j’ai écrit depuis l’ouverture du blog. 535. Cinq cent trente-cinq. Je me demande bien ce que j’ai bien pu vous raconter d’intéressant dans autant d’articles, tiens.

 

N’empêche que je ne vois pas le temps passer. Je prends toujours autant de plaisir avec mon blog. Alors bien sur, il y a des périodes où je suis moins assidue que d’autres. La vie, tout ça, tout ça... Un de mes proches a une analyse très fine de mon absence de publication sur le blog : il me dit qu’il sait dans ces moments-là qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Je crois qu’il voit juste. Par exemple, je n’ai rien publié depuis le 24 août. Cela fait une éternité. Mais la réalité de la vie a pris le dessus, temporairement. Des idées, je n’en manque pas, j’ai plein de choses à vous dire. Mais parfois, il faut prioriser et faire les choses les unes après les autres.

 

Je m’égare, je m’égare. Voilà ce que c’est de ne pas écrire durant un long moment, on finit avec le clavier qui démange ! Revenons à nos moutons. Cinq ans que petit à petit, une communauté de lecteurs s’est créée autour du blog. Que des gens formidables ont croisé mon chemin. Chacun d’entre eux m’apporte beaucoup au quotidien, en particulier sur la page Facebook où je suis bien plus active que sur le blog ces derniers temps. Dans les moments difficiles, vous êtes des amours à m’envoyer des petits mots de soutien, à me donner le courage de ne pas baisser les bras quand je pourrais être tentée de le faire, parfois.

 

Je partage avec vous mes états d’âme, les sujets qui me touchent particulièrement. Je parle de ce que je connais, la maladie, le handicap et toutes les choses plus ou moins drôles. J’aime par dessus tout partager la joie avec vous, j’aime croire que le bonheur est en chacun de nous, encore faut-il lui laisser la place pour exister. Mais je sais aussi qu’il est important de partager les sujets difficiles, car ils font partie de la vie et ils font de nous ce que nous sommes en tant que personne. C’est d’ailleurs ces moments difficiles qui font l’origine de ce blog. J’avais besoin de ne pas laisser sous silence les épreuves terribles qu’amènent le handicap et la maladie dans la vie.

 

Aujourd’hui, grâce au blog, grâce à vous tous qui me lisez, grâce à chacun des mots que je reçois, je me sens plus forte. J’ai l’impression de mieux me connaître. D’avoir fait tomber des barrières qui m’empêchaient d’avancer dans la vie. J’ai appris à ne plus avoir peur ou honte de parler de certaines choses. J’ai découvert avec beaucoup de plaisir que nous sommes parfois nombreux à traverser les mêmes épreuves, à se poser les mêmes questions, à avoir les mêmes doutes et que cela fait du bien de le savoir. De ne pas se sentir seul et perdu.

 

Pour conclure, parce qu’il faut bien une fin à cet article, je n’ai pas vu passer ces cinq années et compte bien en vivre plein d’autres à l’avenir. J’ai envie de continuer d’échanger, de partager des expériences avec chacun d’entre vous. Je continuerai d’attraper au vol tous les p’tits bonheurs que la vie voudra bien mettre sur mon chemin et j’accepterai que malgré les difficultés, malgré les peines, le meilleur reste forcément à venir. Toujours. Et qu’il faut sourire à cette idée.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 15:37
J'avais oublié.

Que cela fait un bien fou de partir quelques jours de chez soi, de changer ses habitudes.

 

Que vivre sans montre durant les vacances permet de lâcher prise.

 

Que se baigner dans la piscine me fait autant de bien. À condition que l’eau soit bien chaude et qu’il fasse très chaud dehors.

 

Que le temps passe bien trop vite quand il s’agit des vacances.

 

Que je mets toujours quelques jours avant de réussir à ne plus penser au boulot, au quotidien, etc...

 

Que ne rien faire parfois, c’est aussi satisfaisant.

 

Qu'il n’est pas toujours facile pour moi de séjourner dans un endroit qui n’est pas complètement adapté pour moi et où il faut sans arrêt trouver des solutions pour faire autrement. Malgré tout.

 

Que partir me balader seule dans la campagne me fait toujours beaucoup de bien et que cela me vide la tête.

 

Que faire les courses et penser aux repas pendant les vacances est vraiment une plaie pour moi.

 

Que parfois, les soucis nous rattrapent en vacances, même quand on choisit de les laisser de côté.

 

Que j’aime rester des heures au soleil alors que les autres trouvent qu’il fait trop chaud pour cela.

 

Que passer du temps entre amis ou en famille dans un cadre différent est super agréable.

 

Que faire des grillades et des salades, c’est ça les vraies vacances d’été.

 

Que prendre le temps de faire des choses toutes simples peut apporter beaucoup de satisfaction.

 

Qu'il est très difficile de reprendre la route du retour à la fin des vacances.

 

Que faire une coupure du net, du blog et de toutes les autres contraintes, c’est nécessaire.

 

Que ce n’est définitivement pas une bonne idée de rentrer dans la nuit qui précède la reprise du travail. Coucou la tête de fatiguée en ayant dormi que 4h le lundi matin !

 

Que prendre le temps de réfléchir à ce que l’on souhaite, à de nouveau projets aide un peu à trouver du positif à travers le brouillard qui envahit de temps en temps le quotidien.

 

Que c’est agréable de voir sa peau se colorer sous les rayons du soleil et que cela donne tout de suite meilleure mine.

 

♥ ♥ ♥

Et vous, quelles sont toutes ces petites choses que vous oubliez au fil du temps mais que vous avez plaisir à retrouver quand arrive le temps des vacances ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 13:44
Peut-on tous dépasser nos limites ?

Voilà une question que je me pose depuis quelques jours. Tout cela est parti d’un échange que j’ai eu vendredi dernier avec des anciens collègues. Je vous explique rapidement le contexte pour que vous puissiez comprendre : il y a un peu plus d’un an et demi, j’ai trouvé du travail à plus de 50 km de chez moi. Étant en fauteuil roulant et n’ayant pas le permis, j’étais dépendante des transports en commun pour aller travailler. Ces trajets représentaient au total 3h par jour. Et encore, ça c’est quand tout se passait bien (pas de souci d’auxiliaire de vie, pas de retard ou de gréve de train et pas de souci de taxi adapté...), je vous laisse imaginer. J’ai donc fait ce trajet durant près de dix-huit mois. Aujourd’hui, et depuis presque deux mois, je travaille désormais à dix minutes à pied de chez moi. Adieu les difficultés de transport et la fatigue démesurée, cela ne me manque pas. Voilà, le décor est bien en place.

 

Vendredi dernier donc, je suis allée enfin rechercher mes affaires à mon ancien bureau. Je n’avais pas eu le temps de le faire avant et je n’avais même pas eu la possibilité de dire au revoir à mes collègues tant les choses se sont précipitées à la fin pour le changement de locaux. J’ai donc eu le plaisir de recroiser certains d’entre eux, pas tous malheureusement à cause des congés, et certains ont été moins pudiques que d’habitude et m’ont dit droit dans les yeux « qu’ils ne savent pas comment j’ai fait pour tenir le coup avec toutes ces heures de trajet juste pour venir bosser pendant autant de temps et qu’eux-mêmes ne l’auraient jamais fait... » J’ai été très touchée qu’ils me disent cela, car j’ai pour la première fois eu l’impression qu’ils se sont vraiment posé la question de ce que cela avait pu représenter pour moi en termes de contraintes de déplacement et de fatigue.

 

Depuis, j’ai réfléchi à cette question : sommes-nous tous capables de dépasser nos limites? Parce que sur le papier, face à une situation théorique, nous avons tous cette tendance à dire spontanément que l’on ne pourrait pas. Mais comment fait-on quand tout cela est ajouté à une certaine réalité. Cela change t-il la donne ? Le contexte et l’environnement influent -ils sur notre façon de voir les choses ?

 

Il y a quand même les choses en théorie et puis il y a la réalité. Par exemple, à l’époque à laquelle on vit, à mon sens il faut aller là où l’emploi se trouve. Peut-être ne suis-je pas objective sur la situation. Peut-être n’avons-nous pas tous la même volonté ou le même courage, je ne sais pas trop. Ce qui paraît compliqué pour l’un, ne l’est peut-être pas autant pour l’autre... Mais je crois que nous avons tous tendance à nous croire moins fort que nous ne le sommes réellement. Je suis sincèrement convaincue que dans certaines situations, nous sommes tous capables de dépasser nos limites.

 

Je vous avoue qu'avec le recul, je ne sais pas moi-même comment j’ai fait pour tenir le coup durant ces dix-huit mois, j’en suis la première étonnée. Je crois que je fonctionne comme cela, je me donne un objectif, j’y vois potentiellement un défi et je me lance. A fond, quoi qu'il arrive. Par contre, je peux affirmer avec beaucoup de conviction que je serais désormais incapable de le refaire aujourd'hui. Ne me demandez même plus de prendre le train tôt pour retourner là-bas, je fais un blocage. Je n’y arriverais plus. Bien que, finalement, on ne sait jamais après-tout...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Croyez-vous que nous soyons tous potentiellement capables de dépasser nos limites ?

Je suis curieuse de lire vos commentaires sur le sujet !

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 12:00
Défi listes : mes envies.

Voilà un joli défi que nous propose Cécile du blog Zenopia en nous emmenant à la recherche de nos envies. L’idée est de faire une liste de chacune de vos envies qui vous tiennent à cœur.

 

C’est un exercice que j’ai apprécié faire hier soir, bien installée pour me détendre. J’ai réfléchi à toutes ces choses, petites ou grandes, que j’aimerais faire. Tous ces rêves qui me font sourire rien qu’à leur pensée. Faire cette liste fait un bien fou et j’avoue que ça nous rappelle qu’il ne faut jamais oublier de rêver. Parce que c’est en partie ce qui nous fait tenir bon dans les moments difficiles. Parce qu’on peut s’accrocher à cela, toujours. Voici donc la liste de mes envies (sans classement particulier) :

 

- Avoir une pièce chez moi où je pourrais bricoler mes trucs en pouvant laisser tout en plan, sans devoir ranger systématiquement.

- Investir dans un chez moi que je pourrai aménager comme je veux où tout serait facilement praticable.

- Écrire et publier mon premier livre.

- Me faire tatouer, encore faut-il que j'ose sauter le pas.

- Essayer d'éliminer au maximum le stress de ma vie.

- Que ma maladie ne s'aggrave pas.

- Aller à New York.

- Prendre l'avion pour la première fois.

- Manger dans un grand restaurant gastronomique.

- Avoir une équipe d'auxiliaires de vie fiable et qui dure dans le temps (comment ça, je rêve ?!)

- Avoir un jardin où planter de jolies fleurs et des cactus.

- Apprendre l'espagnol pour le parler couramment.

- Découvrir la Grèce.

- Refaire la décoration du sol au plafond.

- Aller en vacances sur une île où l'eau y est d'un bleu très transparent.

- Que mes proches soient éternels.

- M'investir dans le milieu associatif.

- M'épanouir professionnellement et me sentir utile dans mes missions.

- Vivre dans un pays où il ne fait jamais froid. J'avoue que vivre à Barcelone me fait particulièrement rêver.

- Avoir une maison de campagne.

- Prendre des cours de maquillage.

- Avoir une piscine adaptée chez moi, avec de l'eau bien chaude (évidemment).

- Être bronzée toute l'année.

- Faire de la pâte à choux.

- Partir en vacances entre filles avec ma meilleure amie.

- Avoir une grande et belle cuisine équipée.

- Avoir les cheveux de couleur auburn.

- Voir mes frères se marier.

- Que toutes les portes de l'endroit où je vis s'ouvrent automatiquement pour que je puisse aller où je veux quand je veux.

♥ ♥ ♥

Je vous encourage à vous lancer dans cette liste qui met vraiment

du baûme au coeur et qui invite à rêver un peu...

Alors dites-moi, quelles sont vos envies ?

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 17:41
Si j'étais.

J'ai eu envie de réaliser mon portrait chinois suite à la lecture de l'article de L'heureuse imparfaite. J'ai trouvé intéressant de me présenter sous un aspect un peu différent de d'habitude. J'ai donc choisi une série de dix questions auxquelles j'ai envie de répondre. C'est donc parti pour quelques confidences...

 

♥ Si j'étais une fleur ?

Je crois que j'aimerais être une orchidée ou un œillet. Parce que je trouve ça tellement joli. Mon orchidée est en fleur et j'aime régulièrement composer un bouquet d'oeillets.

 

♥ Si j'étais une partie du corps humain ?

Je choisirais les yeux. Je trouve que le regard peut exprimer énormément de choses. Et puis, il existe tout un tas de couleurs différentes d'iris, c'est fascinant.

 

♥ Si j'étais un pays ?

Je dirais un pays où le soleil est bien plus present que là où j'habite. Alors, je choisis l'Espagne. Deja parce que ce n'est pas si loin de la France et puis j'aime la mentalité espagnole, leur rythme de vie, la mer et bien sûr la chaleur.

 

♥ Si j'étais un paysage ?

Sans hésiter, un bord de mer avec un coucher de soleil. Je ressens toujours beaucoup de paix quand je suis face à la mer, à écouter le bruit des vagues et à plonger mon regard dans l'horizon.

 

♥ Si j'étais un peintre ?

Sans hésiter, je choisis Claude Monet et en particulier la série des Nymphéas aux couleurs si douces. J'ai adoré ma visite au musée de l'Orangerie, il y a quelques années. Je pourrais passer des heures à regarder ses toiles.

 

♥ Si j'étais une couleur ?

C'est difficile de n'en choisir qu'une. J'aime beaucoup le vieux rose et aussi la couleur corail. D'ailleurs, cela se ressent dans ma déco et dans les vêtements que je porte. Surtout en été.

 

♥ Si j'étais un instrument de musique ?

Très spontanément, je réponds le piano. Parce que c'est un instrument que j'aime depuis toujours. J'aime écouter de la musique classique, cela m'apaise toujours beaucoup. Et puis, je trouve que c'est un instrument élégant.

 

♥ Si j'étais un personnage de série télé ?

J'aimerais être Dana Scully dans la série X-Files. Déjà, je la trouve hyper jolie mais j'aime surtout ce personnage. Malgré son côté scientifique et sceptique, j'aime le fait qu'elle se laisse parfois convaincre par les théories loufoques de son collègue Fox Mulder.

 

♥ Si j'étais un dessert ?

Ouh la, vaste question ! Euh, je dirais un macaron. Petit, mignon et coloré ! Et puis, il peut avoir plein de parfums différents. Même si ma pâtisserie préférée reste un merveilleux au chocolat blanc.

 

♥ Si j'étais une citation ?

Sans hésiter, celle qui est en permanence sur ma bannière de blog :

« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une.» de Confucius.

♥ ♥ ♥

Et vous, ça vous dirait de faire votre portrait chinois avec ces mêmes questions ?

Ça me ferait plaisir de lire ça !

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 19:59
Toujours un objectif en tête.

Aujourd'hui, au cours d'une discussion, j'ai pris conscience de quelque chose me concernant : j'ai toujours besoin d'avoir un objectif en tête. Que ce soit dans la vie professionnelle ou dans la vie personnelle, j'aime savoir pour quoi je me bats ou m'investis. Je crois que c'est un moteur pour moi, au quotidien.

 

Dans le boulot, je travaille toujours mieux un peu sous pression. Quand j'ai un objectif en tête pour un dossier et surtout un délai à tenir. Je trouve que l'on ne travaille pas du tout de la même manière selon le temps dont on dispose. Moi, quand j'ai trop de temps ça me perturbe un peu... Je crois que mes années d'études d'architecture ont laissé quelques traces de ce point de vue là.

 

Quand je rêve à quelque chose ou en tout cas, quand j'ai un objectif en tête, je me donne pleinement. Je ne compte pas l'investissement. Je sais que c'est ce qu'il faut faire pour obtenir ce que je veux et j'en fais mon affaire. Ce qui me perturbe un peu plus, c'est une fois que l'objectif est atteint. Je suis satisfaite, évidemment. Je savoure cette réussite mais je dois avouer que très vite le "et maintenant ?" se présente à mon esprit.

 

Je crois que je ne changerai pas, je suis comme ça, depuis toujours. Apres tout, chacun son rythme. Moi, j'ai besoin de savoir pour quoi je me lève le matin et pourquoi je vais me donner à fond. Vous connaissez Madame "qu'est ce qu'on fait aprés ?", ben c'est moi ! C'est mon moteur dans la vie, parfois on ne m'arrête plus. Je crois que je serai complètement perdue si je n'avais pas au moins ne serait-ce qu'un petit truc en tête que je voudrais réaliser...

 

♥ ♥ ♥

 

Et vous, vous êtes de ce genre là aussi où est-ce que plutôt vous vous laissez porter par la vie sans avoir spécialement d'objectif en tête ?

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article