Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 09:00

Premiere-seance-du-31-aout-La-Guerre-est-declaree-profite-d.png

 

Ce weekend, j'ai regardé le film « La guerre est déclarée ». Je dois dire que cela ne m'a pas laissée insensible. Et surtout, je dois admettre que ce film m'a fait énormément réfléchir.  Au point, de me laisser avec une furieuse envie d'écrire. De poser des mots sur ce que j'ai pu ressentir.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, l'histoire raconte comment un jeune couple tombe fou amoureux et comment par la suite, ils deviennent parents d'un petit garçon. Seulement, ce conte de fée est bouleversé quand ils apprennent que leur fils est atteint d'un cancer.

 

Tout au long du film, nous sommes témoins de la manière dont le couple traverse cette épreuve difficile. L'un et l'autre n'ont d'ailleurs pas toujours la même façon de réagir à une même situation. Ils sont confrontés à la peur, l'incompréhension, le doute... Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec mon propre vécu. Bien sûr, je n'ai pas vécu exactement les mêmes choses. Mais les choses ont trouvé écho en moi. De manière assez spectaculaire et bouleversante. 

 

Ce film pose de réelles questions, je trouve. Comme par exemple, sommes-nous tous suffisamment armés pour affronter les épreuves difficiles que la vie met sur notre chemin. Sortons-nous tous intacts de ce genre de choses ?

 

Je pense en particulier à l'impact que certains événements peuvent avoir sur un couple. Ou bien même sur une famille. Est-il raisonnable de penser que parfois la vie, les épreuves peuvent être plus fortes que nous et laisser des traces indélébiles sur leurs passages. Au point de mener un combat peut-être perdu d'avance. Malgré tout l'amour, ou toute la bonne volonté. Malgré tous les efforts et toute l'énergie qu'on essaie de déployer. Ça ne fonctionne pas toujours.

 

Dans ces cas là, faut-il baisser les bras ? Faut-il continuer de se battre, coûte que coûte ? Même si cela est douloureux, si cela est épuisant ? Quand faut-il décider que ça en est assez ? Le cœur et la raison fonctionnent très rarement dans le même sens. Alors comment faire pour prendre les bonnes décisions dans ces moments là ?

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 16:25

large-copie-8.jpg

 

Encore de jolis souvenirs cette semaine. Parce que cela m'aide à affronter les épreuves

de prendre le temps de noter chaque chose, chaque petit bonheur,

chaque petite joie qui me donne le sourire.

 

♥ Passer une soirée en tête à tête avec mon petit frère. Faire livrer le repas. Trop manger.

Papoter. Passer un temps interminable à choisir quel film on veut regarder

mais être ravi de notre choix une fois le film terminé.

 

♥ Recevoir ces nouvelles robes commandées sur le site balsamik.

M'empresser de les essayer. Avoir la bonne surprise de rentrer dans chacune d'elles.

Même qu'il y en a une qui est trop grande, que je vais pouvoir commander la taille en dessous.

 

♥ Se rendre au spectacle de danse indienne Bharati avec ma mère.

Porter ma nouvelle robe à pois pour l'occasion et mettre du vernis couleur corail sur les ongles.

Lui faire découvrir mon salon de thé préféré et déguster une petite pâtisserie avant le spectacle.

 

♥ Voir les cerisiers chinois commencer à fleurir dans l'allée en bas de chez moi.

Ces fleurs sont magnifiques, c'est un de mes arbres préférés.

 

♥ Rejoindre une amie pour déjeuner ensemble et faire les magasins après. Papoter. Échanger.

Ne pas voir le temps passer, au point de devoir courir pour avoir mon bus pour rentrer chez moi.

 

♥ Partager un moment très sympa avec mon père en allant au concert de Woodkid.

La première fois en trente et un an que l'on se rend à un concert ensemble.

Comme quoi il n'est jamais trop tard. Se laisser porter par la musique.

Le rythme. Chanter. Danser. Une très belle soirée.

 

♥ ♥ ♥ 

 Et vous, quels sont vos p'tits bonheurs ?

 

Sans-titre-1-copie-2.jpg


Partager cet article

Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 16:40

large-copie-7.jpg

 

Bien souvent, on se plaint de ne pas avoir le temps. Alors qu'il suffirait par moment de prendre le temps. Subtile nuance. Mais nuance quand même. Et puis, parfois, on dispose de ce temps tant attendu, et rien ne se passe comme prévu. Difficile d'y voir une quelconque logique. Je m'entends encore dire lorsque je travaillais à temps plein "je n'ai le temps de rien !", en pestant contre cela. Je trouvais rageant de passer la journée entière au bureau à trimer et de rentrer le soir épuisée et donc dans l'incapacité de trouver l'énergie de faire toutes les choses auxquelles je rêvais ou pensais dans la journée. C'est quand même relativement injuste quand on y pense. Comme si pouvoir tout faire en même temps avait un prix. 

 

Aujourd'hui, je dispose de bien plus de temps et parfois je ne sais pas quoi en faire. C'est excessivement frustrant, je trouve ! À croire que l'on n'est jamais content. Blague à part, je crois surtout que pour le moment je ne suis pas encore en phase avec ces nouvelles habitudes, ce nouveau rythme de vie qui sont les miens. Je veux tellement être occupée afin de ne pas trop penser que j'en viens à ne pas forcément bien exploiter mon temps. C'est surtout que j'en oublie les bases. Ces fondations qui font que tout le reste peut résister. Tenir bon. Comme par exemple, l'écriture. Écrire, j'en ai besoin. Je le sens, les mots me rongent de l'intérieur tant que je ne les fais pas sortir. Et pourtant, cela m'arrive souvent ces derniers jours de ne pas avoir le courage de me mettre devant le clavier. Allez comprendre. Plus logique que moi, tu meurs.

 

Je prends conscience qu'il faut que je m'autorise de temps en temps à ne rien prévoir sur une journée entière. D'envisager cette journée comme des instants privilégiés de réflexion. De calme. Propices au bien être. Il faut donc pour cela que je fuis la facilité comme rester plusieurs heures devant la télévision, ce qui est en soit plutôt improductif. D'accord, ça vide la tête mais le soir venu, la frustration fait son entrée en scène. Culpabilisante. Moralisatrice au possible. 

 

Bref, tout cela pour dire que parfois, quel que soit le contexte, j'ai l'impression que nous ne prenons pas le temps. Qu'il semble parfois bon de remette au lendemain quand ce n'est pas le moment. Que l'on a d'autres choses à faire de plus important. Tout ça. Tout ça. Mais en réalité, prendre ce temps là, précieux, c'est sans doute être plus efficace pour tout le reste par la suite. Pour tous ces moments où il faut être productif. Concentré. Prendre son temps pour les choses importantes est sans doute la meilleure des solutions.

 

* * * 

Et vous, prenez-vous le temps ?

Partager cet article

Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 14:25

large-copie-6.jpg

 

Parfois, on a beau avoir des rêves plein la tête, déborder d'idées, on a du mal à passer à l'acte. Dans l'absolu, ce n'est pas très logique. On devrait au contraire tout faire, tout donner pour que ces projets deviennent réalité. Sauf que pour atteindre certains de ces rêves, il faut envoyer promener certaines choses. Ces choses rassurantes, dont nous avons l'habitude. Ah ces habitudes. Difficile de s'en défaire.

 

C'est là qu'intervient un sentiment malvenu. La peur. Cette foutue trouille qui fait qu'on est comme paralysé. Incapable de faire quoi que ce soit. La tête a envie mais le reste ne bouge pas. Il y a comme un blocage. Pour certains, la peur est un moteur. Et pour d'autres, elle est un frein. Je me trouve à mi chemin entre ces deux là. Je commence par avoir peur, redouter. Parce que c'est bien connu, l'inconnu fait peur. Et ensuite, d'un seul coup, cette appréhension va me porter dans le bon sens.

 

Pour l'instant, j'en suis à la première étape. Remplie de doutes. La tête pleine de questions. Qui n'ont pas encore de réponse pour le moment. J'ai peur de l'échec. Peur de ne pas être capable d'y arriver. Peur du risque que cela comporte. Alors que je devrais plutôt être impatiente que les choses deviennent concrètes. Palpables. Seulement, il faut pour le moment que j'accepte que certaines choses prennent du temps. Que c'est comme ça. Que c'est même une étape indispensable.

 

C'est encore difficile pour moi d'accepter d'avoir perdu mon travail. D'avoir perdu ce statut de salarié. J'ai longtemps cru que ce statut protégeait pas mal de monde. Que le CDI était une valeur sure. J'ai du apprendre, malgré moi, que ce n'est en réalité pas le cas. Plus personne n'est à l'abri aujourd'hui. Quel triste constat. Déjà que la vie est loin d'être simple, mais en plus il faut accepter qu'elle doit se faire dans une certaine incertitude. Les repères changent en fonction des époques, probablement.

 

Ma réflexion personnelle doit se faire. Petit à petit. Parce que mon projet ne se monte pas en un claquement de doigt. Et quelque part, c'est une bonne chose. Cela va m'apprendre la patience. Je vais avoir le temps de murir mes envies. De préciser mes besoins. De faire en sorte que chaque particule devienne, chacune à son tour, une partie d'un grand ensemble. Cela devra rester mon seul moteur.

Partager cet article

Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 10:55

girlfromparis.tumblr_large.jpg

 

♥ Passer un moment convivial autour d'un thé et une pâtisserie pour les 30 ans d'une amie.

Avoir plaisir à papoter avec tout le monde après plusieurs semaines ou mois sans se voir.

Se promette de se revoir très vite.

 

♥ Faire développer 200 photos pleines de jolis souvenirs.

Sourire devant ces petits morceaux de vie.

Préparer des enveloppes avec des photos pour tous les gens qui me sont chers.

Pour partager, tout simplement.

 

♥ Rire aux éclats devant le film "Le prénom".

Découvrir des personnages vraiment attachants avec des répliques des plus percutantes.

Un moment très rafraîchissant.

 

♥ Partager un déjeuner en toute simplicité avec mon père et mon petit frère.

Prévoir pour l'occasion une tenue et des bijoux plein de couleurs vives.

Et prendre le temps de faire une jolie déco de table.

 

♥ Faire un bain de pied avec des huiles essentielles.

Se détendre au son des bulles et se laisser emballer par l'odeur d'écorce d'orange. 

 

♥ Être touchée par la présence d'une amie dans une épreuve difficile.

Quelqu'un qui n'hésite pas à me dire ce qu'elle pense.

Même si ce n'est pas ce que j'ai envie d'entendre.

Parce que c'est pour mon bien.

 

♥ Avoir la bonne surprise d'une visite de mes grands parents.

Partager de très vieilles photos où ils n'étaient pas beaucoup plus vieux que moi.

Sourire à cette idée.

 

♥ ♥ ♥ 

 

Et vous, quels sont vos p'tits bonheurs ?


Partager cet article

Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 16:45

large-copie-5.jpg

 

♥ Se lever le matin avec un grand ciel bleu et un grand soleil.

Apprécier cette superbe lumière qui remplit l'appartement.

 

♥ Se régaler avec son plat préféré soigneusement préparé par sa mamie.

Sortir de table en ayant l'impression que l'on n'aura plus jamais faim, tellement on a mangé.

 

♥ Passer quelques heures avec sa nièce et se dire qu'elle change vraiment très vite.

Et que c'est un réel bonheur de faire ce constat.

 

♥ Se lisser les cheveux et les laisser pendre.

Alors qu'en temps ordinaire, j'ai la mauvaise habitude de toujours les attacher.

Être complimentée plusieurs fois dans la même journée.

 

♥ Passer une soirée entre filles à boire du champagne,

manger des crêpes et refaire le monde. Rien de tel.

 

♥ Porter des grosses chaussettes bien chaudes et roses.

Même si elles peuvent paraître ridicules et faire rire certaines personnes. Moi, j'les kiffe.

 

♥ Aller voir le film « Dallas buyers club » au cinéma

et ressortir de la salle complétement bousculée par l'histoire.

 

♥ Prendre le bus seule pour me rendre à un rendez-vous

et profiter de ce déplacement pour aller faire les boutiques après.

Rentrer le sourire aux lèvres.

 

♥ Déguster un bon thé et un délicieux macaron au citron en compagnie d'une amie.

Rire aux éclats en nous imaginant un jour, plus vieilles dans ce même salon de thé.

 

♥ Se donner des petits objectifs au quotidien pour ne pas trop perdre le fil et ne pas s'éparpiller.

Parce que ça fait du bien de ne pas se coucher le soir en ayant

l'impression de ne rien avoir fait d'utile dans la journée.

 

♥ ♥ ♥ 

 

Et vous, quels sont vos p'tits bonheurs ?

 

 

Ptits-bonheurs-3-copie-3.jpg

Partager cet article

Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 20:35

large-copie-4.jpg

 

Cette journée, je n'avais pas vraiment hâte de la commencer. Déjà parce que j'ai dû me lever tôt et que je savais d'avance que j'allais être super fatiguée. Mais bon, comme on dit, quand il faut, il faut. Alors, j'ai donc commencé cette journée en montant de justesse dans le bus pour me rendre à mon premier rendez-vous à Pôle Emploi. Je ne m'étendrai pas longtemps sur ce sujet pour le moment. Je vous dirais principalement que cette première réunion commune d'information a au moins eu le mérite de clarifier certaines choses.

 

Une fois ce rendez-vous terminé, au bout d'une toute petite heure, j'avoue avoir eu un peu les boules de m'être levée aussi tôt pour ça. Mais soit. Une fois sortie dans la rue, je me suis dit que j'allais profiter de ne pas être loin du centre commercial pour aller faire un tour dans les boutiques. Flâner, prendre mon temps. M'imaginer dans telle ou telle tenue. Réfléchir. Hésiter. Passer d'une boutique à l'autre. Apprécier les couleurs des vêtements qui sont mises en avant dans les vitrines. La mi-journée approchant, j'ai même décidé de déjeuner sur le pouce. Seule, avant de rentrer. J'étais contente. Même seule.

 

J'ai donc repris le bus pour rentrer chez moi. Ravie de regarder défiler le paysage. Passage éclair à la maison pour aussitôt rejoindre une amie en ville pour se faire un film ensemble. Commander nos deux places au vendeur. Apprendre que la salle n'est pas accessible pour moi. Trouver un deuxième film qui nous plait, apprendre à nouveau que ce n'est pas possible. En rire, étonnement. Et trouver ce troisième film qui nous plairait. Cette fois, c'est la bonne. Parfois, ce genre de déconvenue ne m’atteint pas trop. Et ça fait du bien. On ne peut pas toujours se battre contre tout, tout le temps. Passer deux heures dans le noir et sortir bouleversée par le film. Échanger sur nos ressentis respectifs.

 

Une fois sorties du cinéma, décider d'aller boire un thé et déguster une petite pâtisserie. J'aime ces instants qui prolongent un bon moment. On s'est même comparées à des petites vieilles dans le salon de thé. N'empêche que c'était canon. On a bien ri. On a apprécié ces bonnes choses. Même qu'on a prévu d'y revenir bientôt. Comme une espèce de petit rituel, rien qu'à nous. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, alors il fallait se remettre en route.

 

Chacune a repris son chemin. J'ai pris mon temps, je n'étais pas pressée de rentrer. Il commençait à faire noir. J'ai pris conscience que je n'avais pas vu passer ma journée. Que j'étais en route depuis ce matin à 08h00. J'ai souri. Parce que je me suis sentie libre. Ce superbe sentiment de liberté que j'ai du mal à atteindre, bien souvent. Tellement mon quotidien peut être compliqué, parfois. Tellement les contraintes peuvent être nombreuses et emprisonnantes. J'étais heureuse d'avoir pris le bus seule pour partir en vadrouille. Heureuse d'y être arrivée sans difficulté. Ce soir, je me sens apaisée. Ravie de cette journée et de tout ce qu'elle a pu m'apporter d'agréable.

       

♥ ♥ ♥ 

Vraiment, ce que je ressens ce soir, ça n'a pas de prix. 

              

Partager cet article

Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 20:30

large--1--copie-2.jpg 

Récemment, mon quotidien a beaucoup changé. De manière considérable et c'est peu dire. En effet, pour ceux qui n'ont pas suivi, j'ai perdu mon boulot depuis deux semaines suite à un licenciement économique. Forcément, ne plus devoir se rendre chaque matin au bureau change beaucoup de choses. Et je dois dire que ce changement, j'ai encore beaucoup de mal à m'y faire.


Pour occuper ce temps qu'il m'est donné d'avoir, j'ai décidé de faire plein de choses. Je sors de chez moi pour rejoindre des amis. Je fais un peu les magasins. Je suis retournée plusieurs fois au cinéma. Il s'avère que je fais ces activités en journée et en semaine. Et voyez-vous c'est là que se pose ma difficulté. Je ne suis pas habituée à être en ville en plein milieu de journée, alors que d'habitude à cette heure là, j'étais au bureau. À chaque fois que je me fais cette remarque, je suis très mal à l'aise. J'ai l'impression de ne pas être à ma place. De ne pas être légitime, quelque part.

 

Et faire ce constat me renvoie bien souvent à cette nouvelle situation qui est la mienne : demandeuse d'emploi. (Je m'oblige à ne pas trop utiliser dans mon vocabulaire le mot chômeuse. Je m'y fais moyen) Même si dans les faits, je vous l'accorde, cela ne change pas grand chose. Toujours est-il que j'ai encore du mal à m'autoriser à apprécier ces moments de liberté où je peux faire ce que je veux. Et en journée. Là où d'autres sont coincés derrière un bureau. Parce qu'il n'y a pas très longtemps, j'étais cette personne.

 

Force est de constater que j'ai perdu tous mes repères. Alors, c'est à moi de m'en créer de nouveaux, me direz-vous. Sauf que c'est loin d'être si évident. Je ne sais pas encore comment faire. Je crois que l'information n'a pas encore pris tout son sens dans ma tête. Je crois aussi que je lutte encore contre cet état de fait. Une partie de moi ne doit pas l'accepter. Et une autre est déjà plus en moins déjà en train de se chercher un peu. Pas simple, tout ça.


En tout cas, je sais que j'ai envie de vraiment bien exploiter ce temps. Sauf que j'ai l'impression de mettre la barre trop haut. Ce qui est probablement le meilleur moyen de me mettre la pression. Mais c'est tout moi, ça. Grande impatiente que je suis, je suis du genre à vouloir sauter les étapes. Vous voyez, celles qui ne sont pas agréables. Que personne n'a envie de vivre ou ressentir. Telle que l'acceptation, par exemple. Pour ne citer qu'elle...

 

Accepter, pour mieux avancer. Voilà sans doute la première des choses à affronter avant tout le reste. Alors, je vais tenter de me concentrer là-dessus. Avant de continuer de me dire que je ne fais pas assez ceci ou que je prends trop de temps pour cela. Bref, vous l'aurez compris, c'est un peu le bazar dans ma tête en ce moment. Avoir perdu mes repères me perturbe beaucoup. Mais, faites moi confiance, je travaille sur moi pour qu'il en soit bientôt autrement.

Partager cet article

Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 14:00

large-copie-2.jpg

 

Voilà enfin le weekend, avec son rythme différent. Ses envies différentes.


L'opportunité de profiter des gens qui nous sont chers.


De partager un moment, au calme. De se laisser porter par le temps.


Un prétexte pour augmenter le volume de la musique.


De prendre le temps de prendre soin de soi avec de petites choses.


De chanter à tue tête cette chanson qui nous fait tant vibrer.


Le moment idéal pour commencer un nouveau livre et se laisser absorber.


           * * *

 

Alors, je vous souhaite à toutes et à tous un très beau weekend. Qu'il vous soit doux :)


Je vous laisse avec cette chanson de Vanessa Paradis que j'adore en ce moment !


Partager cet article

Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 18:45

chocalat-chaud.jpg

 

♥ Lire d'une traite le livre "La femme parfaite est une connasse !". 

Éclater de rire toute seule, tellement les anecdotes sont vraies.

 

♥ Partager un moment convivial avec mes grands parents.

 

♥ Voir deux films au cinéma sur une même journée :

"Yves Saint Laurent" et "Jamais le premier soir".

Se dire que le grand écran, y'a pas à dire, c'est vraiment dépaysant.

 

♥ Partager un moment sympa au resto après le film.

 

♥ Entamer un nouveau livre, la précédent à peine terminé.

 

♥ Mettre de l'ordre chez moi pour en faire un lieu paisible.

Qui me ressemble. Où je me sente bien.

 

♥ Se réjouir d'avoir des amis précieux. Qui savent prendre soin de moi.

 

♥ Regarder le film "Les bronzés font du ski" en plein après midi.

Connaitre les dialogues par cœur mais rire quand même.

 

♥ Prendre le bus pour aller faire un tour dans les magasins et trouver quelques bricoles sympas.

Revenir avec le sourire jusqu'aux oreilles.

 

♥ Avoir plein de choses de prévues tout au long de la semaine. Bouger sans cesse, c'est la vie !


♥ Boire un chocolat chaud dans mon endroit préféré.

 

♥ ♥ ♥ 

 

Et vous, quels sont vos p'tits bonheurs ?

Partager cet article

Repost0