Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 08:15
Les états d'esprit du vendredi #9

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 18 décembre – 07h15 ]

 

 

Fatigue : Ce matin, je suis crevée (comme tous les matins de cette semaine, en vérité) mais aujourd'hui, ce n'est pas trop grave car ce soir, je suis en vacances pour quinze jours !

 

Humeur : Bonne ! Je me réjouis de bientôt avoir du temps pour moi et puis du temps à passer avec mes proches.

 

Estomac : Je m'apprête à fêter Noël ce midi au boulot avec mes collègues et je pense que l'on risque de bien se régaler. J'ai emmené mes jolis sablés décorés pour en faire profiter tout le monde, j'espère que cela leur plaira !

 

Condition physique : Globalement pas trop mal. Mes douleurs me laissent plutôt tranquille en ce moment et j'en suis plus que ravie. Presque deux mois sans anti inflammatoire, un miracle.

 

Esprit : J'essaie de mettre les choses dans le bon sens en ce moment. Je ressens le besoin de trouver un peu de paix et de sérénité pour être encore mieux armée face aux épreuves de la vie. À ce sujet, je me suis lancée le défi de me mettre à la méditation (je vous en parlais ici).

 

Boulot : Dans quelques jours, cela fera une année entière que j'ai commencé mon nouveau travail. Une année d'investissement, une année à m'accrocher parfois quand la fatigue se faisait trop présente. Je vous reparlerai sans doute de tout cela plus en détail en début d'année.

 

Reste : J'essaie de maintenir le cap par rapport à certaines décisions que j'ai prise. Comme par exemple, garder une certaine distance avec mes auxiliaires de vie afin de me protéger davantage.

 

Penser à : Profiter au maximum de mes vacances et de me reposer parce que mon corps réclame du sommeil.

 

Avis perso : Je crois qu'il n'y a rien de tel que de se laisser imprégner par la magie de Noël pour prendre certaines choses avec légéreté...

 

Message perso : J'espère que je recevrai bientôt ce que tu voulais m'envoyer... :)

 

Amitiés : Hier soir, je fêtais Noël avec ma meilleure amie à la maison. Elle a amené de quoi diner et j'ai préparé une jolie table. La tradition chaque année ! C'était une très très bonne soirée.

 

Sorties : Je vais aller passer quelques jours sur Paris pendant mes vacances, je suis contente parce que je pourrai aller voir le marché de Noël sur les champs Elysées.

 

Divers : Du coup, il faut que je pense à ce que je vais emmener dans ma valise et faire une liste pour ne rien oublier.

 

Courses : Je suis à jour dans tous mes achats de Noël, maintenant je n'ai plus qu'à attendre sagement que le gentil facteur ramène les colis dans ma boite aux lettres. Je croise les doigts pour que je reçoive bien tout parce que dernièrement des courriers ont été égarés, ce qui me dérange énormément.

 

Envie de : Prendre le temps d'approfondir mes séances de méditation pour voir si cela me fait toujours autant de bien.

 

Fin: 07h52.

Rendez-vous sur Hellocoton !

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 16:21
Je me lance un nouveau défi : la méditation.

En ce moment, avec les différentes choses qui se passent dans ma vie, et en particulier les mauvaises, je ressens le besoin de trouver du calme et de la sérénité. Pas toujours évident quand on court à droite et à gauche. Quand tout va vite autour de nous, qu'on enchaine les journées à un rythme effréné, sans voir les heures passer. Et encore moins les semaines. Sérieusement les gars, on est déjà bientôt à Noël, c'est pas fou ça ?

 

Toujours est-il que le soir quand je rentre, après ma journée de travail et les heures de transports en commun, je n'ai plus vraiment l'esprit suffisamment libéré pour me plonger dans la lecture d'un bon livre, par exemple. C'est bien dommage car, bien souvent, la lecture m'apaise énormément. Mais là, spontanément cela ne m'attire pas et je ne veux pas me forcer. Ce serait absurde. Alors généralement, par facilité, j'allume la télé et je la laisse tourner, mais est-ce réellement une bonne habitude ?

 

J'aime être entourée de musique, de bruit. J'écoute de la musique à longueur de journées, chez moi, dans le train, au boulot... Le silence a quelque chose d'angoissant, je trouve. Pourtant, il semble nécessaire parfois. C'est sans doute la meilleure façon pour s'écouter soi-même, être attentif à ce que l'on ressent. Vraiment. À l'intérieur de nous. C'est en ça que la méditation m'a toujours attiré. Comme une opportunité de se concentrer sur ses propres sensations et trouver un peu de paix. Pourtant, j'avoue que je suis (j'étais...) sceptique sur ma capacité à être concentrée au point de ne plus laisser mon esprit s'éparpiller comme il le fait tout le temps. Moi, je suis du genre à penser à plein de choses. En même temps et en permanence.

 

En fait, cela fait de longs mois que j'ai acheté un livre sur l'initiation à la méditation. Et allez savoir pourquoi, je ne l'ai jamais ouvert. Il est là, chaque jour près de moi, à côté du canapé mais je n'ai jamais pris le temps de le découvrir et encore moins de commencer les séances de méditation... Je pense avec le recul que ce format ne me convient pas réellement, comme un peu trop scolaire à mon goût... Devoir d'abord lire avant de pratiquer (toujours cette éternelle question de manque de temps...).

 

Et puis, cette semaine, j'ai découvert tout à fait par hasard une petite application à installer sur son smartphone : Petit bambou. Cela comprend des bandes audio pour s'initier à la méditation, en séances de 10 à 15 minutes. J'étais curieuse car cela me semblait être un bon moyen de me lancer car facilement utilisable. Après tout, autant vivre avec son temps, j'ai toujours mon iPhone à proximité. En deux clics, l'application installée et je créais mon compte. J'ai cliqué sur la première séance audio. J'avoue que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre...

 

En tout cas, j'ai pris le parti de jouer le jeu. Pleinement. Et de me plier à toutes les consignes/recommandations qui étaient énoncées. Je me suis installée dans une position confortable. Alors, pas exactement dans les positions demandées car je dois bien composer avec le fauteuil roulant, mais en tout cas, dans une position dans laquelle je me sens à l'aise et sans trop de tensions dans mon corps. J'ai fermé les yeux, me concentrant sur la voix de femme qui me disait calmement quoi faire et sur quoi me poser mon attention.

 

Ce que je peux vous dire pour le moment, c'est que ces trois premières séances m'ont fait beaucoup de bien. J'y ai trouvé un peu de paix et j'ai découvert le délicieux plaisir de pouvoir mettre le bouton sur pause dans mon quotidien le temps d'un petit quart d'heure. Je vois ça comme un moment privilégié, face à moi-même. À l'écoute de mes besoins. Attentive à mon souffle, chose que je ne fais jamais. Je compte bien intégrer cette petite routine dans mes journées, autant que possible. Et pourquoi pas me lancer le défi de pouvoir méditer, n'importe où, n'importe quand... Pourquoi pas dans le train par exemple ?

 

Voilà une perspective réjouissante en tout cas. Et ça me plait beaucoup de me lancer ce nouveau défi bien-être !

♥ ♥ ♥

Et vous, vous pratiquez la méditation ?

Ou à l'inverse, est-ce que cela ne vous attire pas du tout ?

Dites-moi tout, je suis preneuse de conseils...

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 18:53
Ce qui me plait dans Noël.

- Prétexter l'approche des fêtes pour tester une nouvelle recette de sablés de Noël au pain d'épices. Et puis, les décorer fait déjà partie de la fête !

 

- Réfléchir à toutes les idées de cadeaux qui feraient plaisir à mes proches.

 

- Voir le plaisir (je l'espère) dans leurs yeux à l'ouverture de leurs paquets.

 

- Rédiger comme chaque année ma lettre aux Père Noël. Bon, je l'avoue, en vérité cette liste est destinée à mes parents et mes frères ! Mais je commence toujours ma lettre par "Cher Papa Noël, j'ai été très sage cette année..."

 

- Décorer l'appartement avec des petites choses mignonnes qui me donnent le sourire. J'ai d'ailleurs trouvé une petite guirlande lumineuse avec des visages de bonhommes de neige très sympa chez Hema.

 

- Si je m'écoutais, je mettrais de la fausse neige partout sur mes fenêtres pour rendre les choses encore plus féeriques. À défaut d'avoir de la neige en vrai...

 

- Réfléchir au menu du 24 decembre au soir pour la soirée de Noël avec mon homme et mon petit frère...

 

- Choisir et acheter la décoration de la table avec mon petit frère pour ce fameux soir.

 

- S'échanger des messages avec ma meilleure amie au sujet de notre traditionnel repas de Noël à deux cette semaine. Moi, j'appelle ça notre soiree en amoureuse. J'ai hâte de lui offrir son cadeau !

 

- Être impatiente de rentrer le soir chez moi pour ouvrir ma boîte aux lettres et découvrir si le facteur a déposé un colis ou pas. Je commande pas mal de mes cadeaux sur internet...

 

- Faire le shopping de Noël en centre ville avec mon petit frère et prévoir méticuleusement le programme des réjouissances: quelles boutiques et dans quel ordre. Au moins, on est efficaces !

 

- Prévoir une session emballage de cadeaux demain soir à la maison. Ça promet !

 

- Être impatiente de préparer le gâteau de Noël avec ma mère : un gros défi nous attend et j'ai vraiment hâte de le relever parce que je sais que ça va beaucoup m'amuser !

 

- Avoir une subite envie d'écouter des chants de Noël à fond les manettes dans l'appartement et chanter à tue tête (le ridicule ne tue pas, fort heureusement).

 

- Sourire dans la rue le week-end en croisant des gens avec des bonnets de Noël sur la tête. À tout âge, on peut s'amuser de ça. Et je trouve ça chouette de prendre les choses avec légèreté parfois.

 

- Par contre, je regrette terriblement de ne pas avoir trop la place chez moi pour sortir mon énorme sapin de Noël... Je me tâte encore pour tout chambouler dans la pièce pour pouvoir le décorer car cela me manque beaucoup !

 

- J'aime les congés de fin d'année, pour profiter un peu d'une certaine magie, d'un certain relâchement des esprits.

 

- Pour la première fois dans ma vie professionnelle, on fait un vrai repas de Noël entre collègues du service. Le principe est que chacun ramène quelque chose pour le repas. Moi, j'ai notamment mis de côté mes sablés de Noël, en espérant qu'ils soient appréciés...

 

- Comme chaque fin d'année, je rêve de passer des journées entières au coin du feu. Bon, on peut s'autoriser à rêver de temps en temps hein... Ce n'est pas mon petit chauffage soufflant qui sera à la hauteur !

 

- Avoir hâte de disposer tous les paquets cadeaux au pied du sapin de famille avant le repas tous ensemble. Je précise que je suis limite plus impatiente que les gosses quand il s'agit d'ouvrir les paquets ! Clairement, hors de question (et je pèse mes mots) d'attendre minuit ou encore pire, le lendemain matin ! :)

 

- Préparer les petites étiquettes personnalisées pour chaque cadeau.

 

- Reprendre l'habitude de boire du thé bien chaud pour se détendre un peu. J'ai d'ailleurs un nouveau thé aux fruits rouges que je dois tester...

 

- Oublier ses soucis le temps de quelques jours de fête en famille. Etre entouré des gens qu'on aime fait toujours un bien fou. Surtout dans un contexte comme Noël où l'objectif est de faire plaisir à chacun, même avec peu de choses.

 

- Et puis, pour moi, cette fin d'année est tout à fait symbolique car cela fait un an déjà que j'ai commencé mon nouveau travail et c'est vraiment quelque chose qui me remplit de joie, je dois d'ailleurs vous en écrire davantage sur le sujet... Affaire à suivre donc.

 

- Et par dessus tout, j'aime les sourires, les rires, les belles images des fêtes de fin d'année. Ce sont toujours de superbes souvenirs qui remettent du baume au coeur pour les semaines qui suivent.

 

♥ ♥ ♥

Et vous, qu'est ce que vous aimez dans les fêtes de Noël ?

Quels sont vos petits plaisirs ?

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 13:26
Les états d'esprit du vendredi #8

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 11 décembre – 11h47 ]

 

Fatigue : Comment dire… j'ai un peu l'impression d'être passée sous un rouleau compresseur aujourd’hui ! C'est dur dur, les grasses matinées du weekends vont être bienvenue.

 

Humeur : Bof bof, j'avoue. Avoir du dire au revoir à ma collègue/binôme de choc hier au boulot me fout les boules.

 

Estomac : Je n'ai pas trop le courage de faire des plats très élaborés en ce moment, malheureusement… Mais ça me manque !

 

Condition physique : cf rouleau compresseur ^^ Peu mieux faire au niveau forme !

 

Esprit : J'aimerais que la magie de Noël m'atteigne un peu plus, j'avoue ! J'en ai besoin, de rêver un peu et de prendre de la distance avec le quotidien pas toujours facile...

 

Boulot : Le départ de ma collègue risque de me perturber un bon moment. Je prends conscience que c'est parfois elle qui me donnait le courage ou l'envie d'aller bosser malgré les longs trajets à faire. Il va falloir que je trouve un nouveau moteur, ça reste à voir...

 

Reste : Pour le moment, cela se passe plutôt bien avec ma nouvelle auxiliaire. Je fais le choix que cette fois, cela reste très professionnel et que les choses restent bien à leur place. Je ne veux plus être déçue et blessée.

 

Penser à : Des idées pour mon repas de Noël avec ma meilleure amie à la maison. La tradition chaque année ! J'ai trop hâte ! Il faut aussi que je pense à racheter du papier cadeau !

 

Avis perso : J'aimerais que certaines personnes soient moins hypocrites parfois. Dire ce qu'on pense vraiment, merde, c'est bien mieux plutôt que de dire des choses qui sonnent faux et qui nous ridiculisent !

 

Message perso : On se reverra vite, vite, viiiiiiiiiiite. Un vin chaud nous attend en terrasse !

 

Amitiés : Ma meilleure amie me manque trop ! Les semaines défilent et c'est souvent difficile de trouver un créneau pour passer la soirée ensemble. On va bientôt remédier à cela heureusement.

 

Sorties : Demain, je vais en ville avec mon petit frère pour continuer nos achats de Noël. Tous les ans, on les fait ensemble, c'est très agréable. Et cet après-midi, je fais des sablés de Noël avec ma mère à la maison, trop contente ! Je crois que ça sent l'article sur le blog après, je dis ça, je dis rien...

 

Divers : Ce weekend, il faut que je commence à emballer mes cadeaux. Autant vous dire que c'est MON truc. J'adore ça et je suis plutôt maniaque sur la façon de le faire. Hors de question de bâcler les choses et de mettre le papier et le scotch n'importe comment !

 

Courses : Je viens de me faire livrer ce matin, me voilà donc débarrassée de la corvée de courses. Ça fait plaisir de voir (enfin) mon frigo rempli ! Je vais enfin pouvoir varier un peu ce que je mange… Je viens aussi de recevoir ma commande de bougies Bath and Body works qui sentent bon l'hiver et Noël, trop hâte de toutes les essayer !

 

Envie de : D'essayer de profiter au maximum de mon weekend pour me détendre et me vider la tête après cette semaine un peu éprouvante.

 

‘Zic : Mon groupe préféré Indochine a été d'un grand soutien cette semaine. Toujours revenir à ces premiers amours quand le moral est en berne ! Alors, je partage avec vous l'une des chansons qui me met toujours la patate quand je l'écoute : Electrastar (en live au stade de France).

 

Fin: 13h22.

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 10:44
Être reconnaissant.

En ce moment, à travers quelques jours de brouillard dans mon esprit, j'ai envie de m'accrocher au positif. Aux choses qui me font du bien. Alors, j'ai décidé de lister toutes les choses pour lesquelles je suis reconnaissante. Je crois qu'il est essentiel de pointer du doigt les choses importantes de la vie, qui nous rappellent que tout n'est pas si noir autour de nous. Ne retenir que le meilleur, autant que possible.

 

Je suis reconnaissante :

- D'avoir une famille et des proches aussi aimants et présents. Qui sont toujours là pour moi, quoi qu'il arrive.

- D'avoir un toit au dessus de ma tête. J'ai toujours beaucoup de peine quand je pense aux gens qui doivent dormir dehors avec le froid qu'il fait en ce moment. Je croise souvent cet homme plutôt jeune près de chez moi qui n'a pas de toit, il est souvent devant l'entrée de la supérette. L'autre jour, je rentrais de la gare après le boulot et je suis passée faire quelques courses. il pleuvait énormément et il était sur le trottoir. Je lui ai demandé si quelque chose lui ferait plaisir : il m'a demandé une bouteille de lait et des biscuits. Vous auriez vu son sourire quand je les lui ai apporté, ça vaut tout l'or du monde.

- D'avoir une meilleure amie formidable. On se connaît depuis toutes petites et ce n'est pas près de changer.

- D'avoir un travail, même si c'est fatiguant et qu'il est assez loin de chez moi. Mais je me dis que j'ai la chance de pouvoir savoir pourquoi je me lève le matin.

- Du fait qu'aucun de mes proches n'ait été blessé lors des attentats du 13 novembre à Paris.

- D'avoir une si belle communauté grâce à mon blog et à ma page Facebook. Des personnes formidables qui prennent le temps de me lire à chaque fois. J'aime plus que tout que chacun réagisse et me laisse un petit mot. C'est précieux.

- De bientôt pouvoir fêter Noël avec ma famille et d'avoir le plaisir de faire plaisir à chacun autour d'un bon repas convivial.

- De voir grandir ma nièce qui devient une vraie petite fille. Coquette, rieuse, boudeuse mais surtout pleine de vie.

- D'avoir croisé le chemin de personnes formidables et qui m'ont chacune à leur tour apporté quelque chose.

- D'avoir des collègues attentionnés qui prennent le temps de m'aider sans que j'aie besoin de leur demander. Ce n'est jamais évident de demander de l'aide au début. Et quand ça devient naturel, c'est vraiment agréable.

- De pouvoir lire des témoignages très positifs sur la maladie et le handicap. De voir que cela n'empêche pas de voir la vie du bon côté et de réaliser ses rêves.

- De ne manquer de rien.

- De pouvoir me faire plaisir de temps en temps.

- D'avoir des personnes qui croient sincèrement en moi et qui m'encouragent quand moi, j'ai du mal à croire en moi et que je doute.

- De trouver des raisons de rire et sourire au quotidien.

 

♥ ♥ ♥

Et vous, pour quoi êtes-vous reconnaissants ? Dites-moi tout  :)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 08:00
Égarée.

Je suis face au clavier, la tête pleine de questions, le cœur rempli de doutes et la gorge serrée. Aujourd’hui, je réalise que certaines choses qui se sont produites (et se produiront sans doute encore...) dans ma vie ont eu un impact direct sur celle que je suis. Vous voyez, je doute tellement, que j'ai presque envie de conjuguer ce verbe au passé. « Celle que j'étais ». Est-ce que j'en suis vraiment là ? À ne plus réellement savoir qui je suis vraiment au fond de moi ?

 

Il y a quelques jours de cela, j'ai du dire au revoir à une de mes auxiliaires de vie. Il faut que je vous explique le contexte pour que vous compreniez bien. Elle travaillait depuis quelques mois chez moi. Il y a eu de bons moments et puis des mauvais. Ensuite, les choses sont à nouveau rentrées dans l’ordre. C'est la vie on va dire, personne n'est parfait. Et puis, elle a annoncé la semaine dernière qu'elle devait quitter la région d'ici la fin de l'année pour rejoindre son mari. Comme un recrutement était en cours avec le prestataire, j'ai rencontré une candidate qui semble répondre aux attentes pour le poste.

 

Je ne pouvais pas louper cette opportunité et prendre le risque de demander à cette nouvelle personne d'attendre un mois avant de commencer. Elle ne m'aurait pas attendue, je le sais. J'ai donc annoncé à l'ancienne auxiliaire ce contexte et le fait que ses interventions allaient s'arrêter auprès de moi. Jeudi dernier au soir, c'était sa dernière intervention. Ces situations ne sont jamais évidentes, on ne sait pas quand poser la dernière parole. Le dernier au revoir. Je n’aime pas avoir à faire ça.

 

En parlant de parole justement, elle m'a dit une chose que j'ai pris en pleine figure : "que comme elle, je ne suis pas quelqu'un de bavard et du genre à faire des blagues en permanence." Sauf que SI, je suis ce genre de personne. Enfin, je crois l'être. En tout cas, avec mes proches et mes amis. Peut-être même au boulot, parfois. Alors qu'est ce qui cloche ? Pourquoi une telle différence entre la personne que je pense être au naturel et celle que je suis en présence des auxiliaires de vie ?

 

Quelle désagréable sensation de me dire que j’en viens à ne plus être moi-même lors de ces heures d’aides au quotidien. Parce qu’on parle de plusieurs heures par jour, tous les jours. Je connais les raisons à cela, en fait. Les derniers mois ont été remplis de déception, de tension, de doute en ce qui concerne les auxiliaires de vie. Entre celles qui se comportaient mal, celles qui acceptaient le poste pour finalement ne jamais se présenter le jour J, et j’en passe, j’avoue que mon capital confiance et sympathie en a pris un coup. Je ne donne plus aussi facilement ma confiance, même de moins en moins en réalité.

 

Je n’y crois plus. Je ne crois plus au fait que je peux trouver une personne qui serait à la fois professionnelle, sympathique et respectueuse et qui ne me laisserait pas tomber au bout de trois jours ou trois mois. Résultat : je me suis égarée en chemin et je le regrette. Terriblement. Je ne veux pas être cette personne. Je ne souhaite pas que ces mauvaises expériences laissent autant de traces. Sur ma vie, mon quotidien, ma personnalité. Pourtant, c’est le cas. Alors, je dois me servir du fait d’en avoir pris conscience pour que les choses changent. En bien. C’est un long chemin qui se présente à moi alors il faut que je prenne mon mal en patience...

 

♥ ♥ ♥

Vous aussi ça vous arrive d’être impacté(e) par des mauvaises personnes ou des mauvais événements qui laissent des traces aussi profondes sur votre personnalité ? Racontez-moi !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:08
Les états d'esprit du vendredi #7

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

 

[ Vendredi 27 novembre – 07h42 ]

 

Fatigue : La fin de semaine est la bienvenue ! La fatigue commence à se faire sentir...

 

Humeur : Une grosse journée m'attend avant le weekend donc il faut que je m'accroche à ça !

 

Estomac : Rien de spécial, j'ai un peu perdu la motivation pour cuisiner ces derniers jours...

 

Condition physique : Je suis plutôt contente car cela fait plusieurs semaines que j'ai arrêté les anti-inflammatoires et cela ne s'est pas dégradé...

 

Esprit : Je crois un petit peu à ma bonne étoile en ce moment. Croisons les doigts pour que cela dure...

 

Boulot : Je vois certaines portes s'entrouvrir niveau opportunités professionnelles donc ça rassure un peu. Mais attention, note à moi-même, rien n'est fait, il faut faire preuve de patience et de persévérance.

 

Reste : J'ai recruté une nouvelle auxiliaire de vie ces derniers jours. Pour le moment, les choses se passent bien. Vous voulez bien croiser bien fort les doigts les copains pour que ça dure dans le temps ?!

 

Penser à : Envoyer ma liste au Père Noël, oui vous avez bien lu ! ^^

 

Avis perso : Je suis parfois déçue de réaliser que certaines épreuves dans la vie me rendent si dure et si méfiante par moment. Cela ne me ressemble tellement pas à la base...

 

Message perso : Je n'ai malheureusement toujours pas reçu ton courrier... Snif.

 

Amitiés : J'ai hâte de pouvoir faire notre traditionnel repas de Noël avant les fêtes avec ma meilleure amie ! Il faudrait qu'on bloque la date assez vite:)

 

Sorties : J'ai très très envie d'aller voir un marché de Noël ce weekend. Besoin de magie et d'étoiles dans les yeux.

 

Divers : Il semblerait que les mites alimentaires aient disparu de mon appart. Bonne nouvelle !

 

Courses : Rien de spécial. Ah si, j'aimerais me faire une tartiflette prochainement. Un bon plat d'hiver, quoi...

 

Envie de : D'avancer sur un projet perso mais pour cela, il faut que je m'accorde du temps au calme.

 

‘Zic : Une de mes chansons préférées de tous les temps de Muse « Ruled by secrecy ». De magnifiques solos au piano !

 

Fin : 08h05.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 10:24
Oser.

Hier soir je suis rentrée du travail un peu fatiguée, l'esprit un peu lourd. Contrarié. Je n'avais de goût à rien. Lire m'était impossible tellement ma tête était pleine. Je me suis donc résignée à allumer la télé. C'était l'heure des infos, j'ai donc laissé tourner. Pour ne finalement tenir le coup que quelques minutes devant les images qui défilaient. Ça m'a suffi. N'ayant envie de rien, j'ai décidé que la seule chose raisonnable serait de me coucher tôt, afin de pouvoir enfin trouver la paix de l'esprit.

 

Ne plus penser, c'était tout ce dont j'avais envie. J'ai donc posé ma tête sur mon oreiller, relevé la couette sur moi. D'habitude, c'est mon moment préféré de la journée. Pouvoir m'allonger et laisser mon corps au repos le temps de quelques heures. Mais cette fois, j'ai très vite compris qu'il en serait autrement. Je n'ai pas trouvé la paix, j'ai au contraire ressenti une grande angoisse. Seule, dans le noir. Je me suis mise à penser à mes proches et là, sans prévenir, les larmes se sont mises à couler. Trempant immédiatement le tissu de mon oreiller. Je suis une grande sensible, c'est pas nouveau.

 

Sauf que là, ce n'est pas parce que je suis fatiguée ou ai passé une mauvaise journée (ou que sais-je encore). Cette fois, c'est parce que j'ai réalisé que j'ai peur. J'ai peur de voir mes proches disparaître du jour au lendemain et de ne pas avoir eu le temps de leur parler, de les voir. Une dernière fois. J'ai soudain pris conscience que je suis pudique. Que je ne suis pas du genre à étaler mes sentiments à la figure de tout le monde. En permanence. Non. Je suis plutôt de celles qui pensent que mes proches savent combien ils comptent pour moi. Mais, ce n'est pas suffisant.

 

Hier soir, allongée dans mon lit, j'ai réalisé que les événements de vendredi, cet abominable massacre sanglant m'ont foutu un gros coup au cœur. Il est clair que ces derniers jours laissent des traces. Indélébiles. Je n'ai pas réussi à en parler ce weekend, ni sur le blog, ni sur ma page Facebook. Aucun mot ne voulait se coucher sur le clavier. Comment exprimer ma grande tristesse, cette colère et cette incompréhension ? Je me dis qu'aucun mot n'est suffisant. Que rien ne pourra effacer ce qu'il s'est passé. Rien ne remplacera ces personnes qui ont perdu la vie, en étant au mauvais endroit, au mauvais moment. Rien ne soulagera leurs familles et amis qui ne les reverront jamais.

 

Alors, hier soir, j'ai trouvé tout cela bien trop lourd. Bien trop, tout court. Au point de soudain prendre conscience que ce n'est pas assez d'aimer mes proches en silence. Il fallait qu'ils le sachent. Là. Tout de suite. Il fallait que j'ose. J'ai donc pris mon téléphone et j'ai écrit à chacun d'entre eux. Pour leur dire que je ne le dis pas souvent mais que je les aime. Qu'ils comptent pour moi. Écrire ces simples mots sur mon écran m'a énormément bouleversé. Chacun m'a répondu, en retour. Et ces messages d'amour instantané m'ont fait beaucoup de bien. Les larmes ont cessé de couler et j'ai enfin pu me détendre un peu. En ayant à l'esprit que cette fois, ils savent. Ils savent bien combien ils comptent pour moi.

 

Ce matin, je suis apaisée d'avoir pris le temps de le faire. D'avoir osé dépasser ma pudeur. Alors, je vous encourage à en faire de même si, comme moi, vous avez trop souvent tendance à penser que ce n'est pas utile de dire à vos proches que vous les aimez, qu'ils le savent bien. Parce que, ces derniers jours, beaucoup trop de personnes n'ont pas eu la possibilité de dire au revoir à leurs proches et je trouve ça terriblement triste. Il faut désormais s'entourer d'amour. De solidarité, pour ne pas sombrer dans la peur. Aimez-vous. Tous. C'est bien mieux que la peur...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 19:02
Les états d'esprit du vendredi #6

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 13 novembre – 13h42 ]

 

Fatigue : La sortie du lit a été dure ce matin mais depuis ça va mieux.

 

Humeur : En fait, c’est difficile d’être de mauvaise humeur un vendredi en sachant que quelques heures plus tard, c’est le weekend !

 

Estomac : J’ai fait un gros écart ce midi pour le déjeuner au bureau. C’est pas ma faute, ils ont ressorti le 280 classic chez Mac do... Moi, influençable ? Noooooon !

 

Condition physique : Je ne boude pas mon lit le soir car j’ai passé deux très mauvaises nuits d’affilée et ça laisse des traces la journée.

 

Esprit : Mon optimisme varie selon les jours (et aussi selon mon état de fatigue, il faut avouer) mais aujourd’hui, je suis prête à déplacer des montagnes. Reste à savoir lesquelles lol

 

Boulot : Je vous ai dit que j’étais débordée ? J’ai eu le malheur de dire à ma chef que je n’avais pas assez de missions : grossière erreur, maintenant, j’en ai par dessus la tête ! Certaines personnes ne connaissent pas la demie-mesure...

 

Reste : Je croise les doigts pour que ma recherche de nouvelles auxiliaires de vie soit rapide et efficace car je n’ai pas franchement le temps et l’énergie pour m’y consacrer.

 

Penser à : Faire les courses, mon frigo pleure tellement il est vide ^^ D’un autre côté, mon appétit est peu présent à cause des effets indésirables des anti douleurs donc pas très motivée pour acheter à manger chez moi.

 

Avis perso : J’ai de plus en plus de mal à donner ma confiance. Et je trouve ça triste. Quand on me connaît, on sait que ce n’est pas quelque chose qui me ressemble normalement.

 

Message perso : Qui sait, on se rencontrera bientôt en vrai ?

 

Amitiés : Le temps passé en compagnie de ma meilleure amie passe toujours (toujours!) beaucoup trop vite. On s’est vues mardi soir et j’ai l’impression d’avoir été aspirée dans une spirale temps mais quoi qu’il arrive, c’est toujours un réel plaisir de se voir !

 

Sorties : Un goûter demain après-midi et une sortie shopping dans la foulée. Il faut préparer les fêtes de Noël...

 

Divers : Je suis en train de tester quelque chose pour me débarrasser des mites alimentaires chez moi. Affaire à suivre dans les jours à venir, croisons les doigts pour que cela fonctionne...

 

Courses : Je me suis achetée une jolie tunique à motifs que je porte aujourd’hui et j’ai évidemment racheté deux nouvelles bougies aux senteurs vraiment agréables. Ces derniers jours, j’ai allumé celle au thé vert et citron, un vrai régal !

 

Envie de : De profiter à fond de mon weekend sans me prendre la tête sur des choses qui ne seront de toutes façons pas réglées sur le moment. Je pense notamment à mon dernier dimanche gâché à cause d’une auxiliaire de vie qui m’a vraiment pris la tête. Je me suis couchée énervée et ai terminé mon weekend sur une note beaucoup trop négative. Je ne veux pas que cela se reproduise. Je serai en mode « parle à ma main » si ça recommence ^^

 

‘Zic : Je suis retombée sur une vieille chanson cette semaine et je suis (re)tombée amoureuse depuis. Il s’agit du titre « I’d do anything for love » de Meat Loaf. Vous m’en direz des nouvelles !

 

Fin: 13h59. (Bon, une publication tardive car j'ai écrit mon article ce midi mais n'est pas eu le temps de le publier !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 09:40
Lettre à celle que j'étais à 16 ans.

Chère E. ,


Quand je vois où tu en es aujourd'hui, je me dis que tu en as parcouru du chemin. Pourtant, les choses ne se sont pas toujours bien déroulées par le passé. À l'âge où les autres enfants nageaient en pleine insouciance, toi tu voyais débarquer dans ta vie quelque chose que les autres ne connaissaient pas : la maladie. Tu ne savais pas trop ce qu'il se passait. Tu avais juste mal aux jambes, tu avais de plus en plus de mal à faire du sport comme les autres. Et pis c'est tout.

 

N'empêche que je sais que tu détesteras longtemps ce médecin qui t'a annoncé pour la première fois la maladie. Parce que tu as eu l'impression qu'il avait changé ton destin, comme ça, en quelques secondes. Rien qu'avec quelques phrases prononcées. Cette image, cet instant, ces mots resteront pour toute ta vie dans ta mémoire. Pour ça, tu as été très en colère. Conte lui, contre tout, contre le monde entier. Contre quelque chose que tu ne voyais pas. C'est pas facile de ne pas vraiment savoir contre qui être en colère, je le sais. Rassure-toi, des fois ça m'arrive encore.


Toujours est-il qu'au collège, tu t'es sentie super différente des autres. Pourquoi les autres pouvaient marcher, courir, jouer ensemble sans difficultés ? Alors que toi, tu avais une démarche particulière qui fera que beaucoup de monde se moquera de toi à la sortie de l'école ou dans les couloirs. Mais toi, t'avais rien demandé à personne. Tu voulais juste te fondre dans la masse, parce qu'à cet âge là, c'est deja difficile de savoir qui l'on est. Tu as très vite appris à t'endurcir, à essayer d'encaisser. Je ne vais pas te mentir, tu en verras d'autres. Je veux que tu t'y prépares. Mais je sais que tu es forte et que tu y arriveras.


À cause de tout ça, tu as beaucoup douté. De toi, de la vie. De ce que tu allais devenir. Comment se projeter quand on ne sait pas de quoi sera fait demain ou après demain avec une maladie évolutive ? Pourtant, je sais que malgré tout, tu gardes au fond de ton coeur cet espoir que tu arriveras à réaliser certains de tes rêves... Et tu as bien raison d'y croire, crois-moi. Ne lâche jamais ça. Je te donne un petit indice pour ton avenir : tes rêves te permettront de ne pas craquer dans des périodes de grande difficulté.


En parlant de grande difficulté, tu as vécu une sale période quand tu as vu le fauteuil roulant manuel débarquer dans ta vie. Punaise, les mots ne suffiraient pas à exprimer ce que tu as ressenti. Comment exprimer que tu t'es brisée, effondrée de l'intérieur ? Que tu voyais dans cette étape, un arrêt sur image de ta vie. Que ta vie maintenant s'arrêterait à ce fauteuil. Qu'il te résumerait et te ferait disparaître. Qu'on oublierait que derrière, il y a un être humain. Je vais te dire quelque chose auquel tu dois t'accrocher, de toutes tes forces : ce fauteuil, les gens l'oublieront facilement parce que tu leur donneras envie de te connaître. De connaître la jeune femme pleine de vie, qui fera rire tout le monde. Crois-moi, le fauteuil, c'est pas si grave.


Alors toi, petite brune, j'ai envie de te dire de ne pas t'en faire. Que malgré les épreuves que tu as traversé et traverses encore, la vie t'offrira de jolies surprises. Tu auras ce concours d'entrée tant espéré à l'école d'architecture. Même que je vais te faire une confidence, tu l'auras ton diplôme. Et je peux te dire que rien que pour le sourire que tu avais le jour de la remise des diplômes, tout cela, tous les sacrifices, toute la fatigue, ça valait le coup ! Oh que oui.


Je ne vais pas tout te raconter. Non, il faut que tu affrontes la vie et que tu vives pleinement ce que tu as à vivre. Mais j'ai envie de te dire de croire en toi. De ne jamais perdre ton (fort) caractère, parce ce qu'il t'aidera dans la vie et te permettra de survivre à des choses difficiles. T'inquiète, c'est pas vrai, t'as pas un caractère de cochon. Je te souhaite de rire, sourire, pleurer, te relever. Toujours. Vis tout à fond, du plus fort possible...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, que diriez-vous à celle ou celui que vous étiez à l'âge de seize ans ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0