Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 08:00
Égarée.

Je suis face au clavier, la tête pleine de questions, le cœur rempli de doutes et la gorge serrée. Aujourd’hui, je réalise que certaines choses qui se sont produites (et se produiront sans doute encore...) dans ma vie ont eu un impact direct sur celle que je suis. Vous voyez, je doute tellement, que j'ai presque envie de conjuguer ce verbe au passé. « Celle que j'étais ». Est-ce que j'en suis vraiment là ? À ne plus réellement savoir qui je suis vraiment au fond de moi ?

 

Il y a quelques jours de cela, j'ai du dire au revoir à une de mes auxiliaires de vie. Il faut que je vous explique le contexte pour que vous compreniez bien. Elle travaillait depuis quelques mois chez moi. Il y a eu de bons moments et puis des mauvais. Ensuite, les choses sont à nouveau rentrées dans l’ordre. C'est la vie on va dire, personne n'est parfait. Et puis, elle a annoncé la semaine dernière qu'elle devait quitter la région d'ici la fin de l'année pour rejoindre son mari. Comme un recrutement était en cours avec le prestataire, j'ai rencontré une candidate qui semble répondre aux attentes pour le poste.

 

Je ne pouvais pas louper cette opportunité et prendre le risque de demander à cette nouvelle personne d'attendre un mois avant de commencer. Elle ne m'aurait pas attendue, je le sais. J'ai donc annoncé à l'ancienne auxiliaire ce contexte et le fait que ses interventions allaient s'arrêter auprès de moi. Jeudi dernier au soir, c'était sa dernière intervention. Ces situations ne sont jamais évidentes, on ne sait pas quand poser la dernière parole. Le dernier au revoir. Je n’aime pas avoir à faire ça.

 

En parlant de parole justement, elle m'a dit une chose que j'ai pris en pleine figure : "que comme elle, je ne suis pas quelqu'un de bavard et du genre à faire des blagues en permanence." Sauf que SI, je suis ce genre de personne. Enfin, je crois l'être. En tout cas, avec mes proches et mes amis. Peut-être même au boulot, parfois. Alors qu'est ce qui cloche ? Pourquoi une telle différence entre la personne que je pense être au naturel et celle que je suis en présence des auxiliaires de vie ?

 

Quelle désagréable sensation de me dire que j’en viens à ne plus être moi-même lors de ces heures d’aides au quotidien. Parce qu’on parle de plusieurs heures par jour, tous les jours. Je connais les raisons à cela, en fait. Les derniers mois ont été remplis de déception, de tension, de doute en ce qui concerne les auxiliaires de vie. Entre celles qui se comportaient mal, celles qui acceptaient le poste pour finalement ne jamais se présenter le jour J, et j’en passe, j’avoue que mon capital confiance et sympathie en a pris un coup. Je ne donne plus aussi facilement ma confiance, même de moins en moins en réalité.

 

Je n’y crois plus. Je ne crois plus au fait que je peux trouver une personne qui serait à la fois professionnelle, sympathique et respectueuse et qui ne me laisserait pas tomber au bout de trois jours ou trois mois. Résultat : je me suis égarée en chemin et je le regrette. Terriblement. Je ne veux pas être cette personne. Je ne souhaite pas que ces mauvaises expériences laissent autant de traces. Sur ma vie, mon quotidien, ma personnalité. Pourtant, c’est le cas. Alors, je dois me servir du fait d’en avoir pris conscience pour que les choses changent. En bien. C’est un long chemin qui se présente à moi alors il faut que je prenne mon mal en patience...

 

♥ ♥ ♥

Vous aussi ça vous arrive d’être impacté(e) par des mauvaises personnes ou des mauvais événements qui laissent des traces aussi profondes sur votre personnalité ? Racontez-moi !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:08
Les états d'esprit du vendredi #7

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

 

[ Vendredi 27 novembre – 07h42 ]

 

Fatigue : La fin de semaine est la bienvenue ! La fatigue commence à se faire sentir...

 

Humeur : Une grosse journée m'attend avant le weekend donc il faut que je m'accroche à ça !

 

Estomac : Rien de spécial, j'ai un peu perdu la motivation pour cuisiner ces derniers jours...

 

Condition physique : Je suis plutôt contente car cela fait plusieurs semaines que j'ai arrêté les anti-inflammatoires et cela ne s'est pas dégradé...

 

Esprit : Je crois un petit peu à ma bonne étoile en ce moment. Croisons les doigts pour que cela dure...

 

Boulot : Je vois certaines portes s'entrouvrir niveau opportunités professionnelles donc ça rassure un peu. Mais attention, note à moi-même, rien n'est fait, il faut faire preuve de patience et de persévérance.

 

Reste : J'ai recruté une nouvelle auxiliaire de vie ces derniers jours. Pour le moment, les choses se passent bien. Vous voulez bien croiser bien fort les doigts les copains pour que ça dure dans le temps ?!

 

Penser à : Envoyer ma liste au Père Noël, oui vous avez bien lu ! ^^

 

Avis perso : Je suis parfois déçue de réaliser que certaines épreuves dans la vie me rendent si dure et si méfiante par moment. Cela ne me ressemble tellement pas à la base...

 

Message perso : Je n'ai malheureusement toujours pas reçu ton courrier... Snif.

 

Amitiés : J'ai hâte de pouvoir faire notre traditionnel repas de Noël avant les fêtes avec ma meilleure amie ! Il faudrait qu'on bloque la date assez vite:)

 

Sorties : J'ai très très envie d'aller voir un marché de Noël ce weekend. Besoin de magie et d'étoiles dans les yeux.

 

Divers : Il semblerait que les mites alimentaires aient disparu de mon appart. Bonne nouvelle !

 

Courses : Rien de spécial. Ah si, j'aimerais me faire une tartiflette prochainement. Un bon plat d'hiver, quoi...

 

Envie de : D'avancer sur un projet perso mais pour cela, il faut que je m'accorde du temps au calme.

 

‘Zic : Une de mes chansons préférées de tous les temps de Muse « Ruled by secrecy ». De magnifiques solos au piano !

 

Fin : 08h05.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 10:24
Oser.

Hier soir je suis rentrée du travail un peu fatiguée, l'esprit un peu lourd. Contrarié. Je n'avais de goût à rien. Lire m'était impossible tellement ma tête était pleine. Je me suis donc résignée à allumer la télé. C'était l'heure des infos, j'ai donc laissé tourner. Pour ne finalement tenir le coup que quelques minutes devant les images qui défilaient. Ça m'a suffi. N'ayant envie de rien, j'ai décidé que la seule chose raisonnable serait de me coucher tôt, afin de pouvoir enfin trouver la paix de l'esprit.

 

Ne plus penser, c'était tout ce dont j'avais envie. J'ai donc posé ma tête sur mon oreiller, relevé la couette sur moi. D'habitude, c'est mon moment préféré de la journée. Pouvoir m'allonger et laisser mon corps au repos le temps de quelques heures. Mais cette fois, j'ai très vite compris qu'il en serait autrement. Je n'ai pas trouvé la paix, j'ai au contraire ressenti une grande angoisse. Seule, dans le noir. Je me suis mise à penser à mes proches et là, sans prévenir, les larmes se sont mises à couler. Trempant immédiatement le tissu de mon oreiller. Je suis une grande sensible, c'est pas nouveau.

 

Sauf que là, ce n'est pas parce que je suis fatiguée ou ai passé une mauvaise journée (ou que sais-je encore). Cette fois, c'est parce que j'ai réalisé que j'ai peur. J'ai peur de voir mes proches disparaître du jour au lendemain et de ne pas avoir eu le temps de leur parler, de les voir. Une dernière fois. J'ai soudain pris conscience que je suis pudique. Que je ne suis pas du genre à étaler mes sentiments à la figure de tout le monde. En permanence. Non. Je suis plutôt de celles qui pensent que mes proches savent combien ils comptent pour moi. Mais, ce n'est pas suffisant.

 

Hier soir, allongée dans mon lit, j'ai réalisé que les événements de vendredi, cet abominable massacre sanglant m'ont foutu un gros coup au cœur. Il est clair que ces derniers jours laissent des traces. Indélébiles. Je n'ai pas réussi à en parler ce weekend, ni sur le blog, ni sur ma page Facebook. Aucun mot ne voulait se coucher sur le clavier. Comment exprimer ma grande tristesse, cette colère et cette incompréhension ? Je me dis qu'aucun mot n'est suffisant. Que rien ne pourra effacer ce qu'il s'est passé. Rien ne remplacera ces personnes qui ont perdu la vie, en étant au mauvais endroit, au mauvais moment. Rien ne soulagera leurs familles et amis qui ne les reverront jamais.

 

Alors, hier soir, j'ai trouvé tout cela bien trop lourd. Bien trop, tout court. Au point de soudain prendre conscience que ce n'est pas assez d'aimer mes proches en silence. Il fallait qu'ils le sachent. Là. Tout de suite. Il fallait que j'ose. J'ai donc pris mon téléphone et j'ai écrit à chacun d'entre eux. Pour leur dire que je ne le dis pas souvent mais que je les aime. Qu'ils comptent pour moi. Écrire ces simples mots sur mon écran m'a énormément bouleversé. Chacun m'a répondu, en retour. Et ces messages d'amour instantané m'ont fait beaucoup de bien. Les larmes ont cessé de couler et j'ai enfin pu me détendre un peu. En ayant à l'esprit que cette fois, ils savent. Ils savent bien combien ils comptent pour moi.

 

Ce matin, je suis apaisée d'avoir pris le temps de le faire. D'avoir osé dépasser ma pudeur. Alors, je vous encourage à en faire de même si, comme moi, vous avez trop souvent tendance à penser que ce n'est pas utile de dire à vos proches que vous les aimez, qu'ils le savent bien. Parce que, ces derniers jours, beaucoup trop de personnes n'ont pas eu la possibilité de dire au revoir à leurs proches et je trouve ça terriblement triste. Il faut désormais s'entourer d'amour. De solidarité, pour ne pas sombrer dans la peur. Aimez-vous. Tous. C'est bien mieux que la peur...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 19:02
Les états d'esprit du vendredi #6

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 13 novembre – 13h42 ]

 

Fatigue : La sortie du lit a été dure ce matin mais depuis ça va mieux.

 

Humeur : En fait, c’est difficile d’être de mauvaise humeur un vendredi en sachant que quelques heures plus tard, c’est le weekend !

 

Estomac : J’ai fait un gros écart ce midi pour le déjeuner au bureau. C’est pas ma faute, ils ont ressorti le 280 classic chez Mac do... Moi, influençable ? Noooooon !

 

Condition physique : Je ne boude pas mon lit le soir car j’ai passé deux très mauvaises nuits d’affilée et ça laisse des traces la journée.

 

Esprit : Mon optimisme varie selon les jours (et aussi selon mon état de fatigue, il faut avouer) mais aujourd’hui, je suis prête à déplacer des montagnes. Reste à savoir lesquelles lol

 

Boulot : Je vous ai dit que j’étais débordée ? J’ai eu le malheur de dire à ma chef que je n’avais pas assez de missions : grossière erreur, maintenant, j’en ai par dessus la tête ! Certaines personnes ne connaissent pas la demie-mesure...

 

Reste : Je croise les doigts pour que ma recherche de nouvelles auxiliaires de vie soit rapide et efficace car je n’ai pas franchement le temps et l’énergie pour m’y consacrer.

 

Penser à : Faire les courses, mon frigo pleure tellement il est vide ^^ D’un autre côté, mon appétit est peu présent à cause des effets indésirables des anti douleurs donc pas très motivée pour acheter à manger chez moi.

 

Avis perso : J’ai de plus en plus de mal à donner ma confiance. Et je trouve ça triste. Quand on me connaît, on sait que ce n’est pas quelque chose qui me ressemble normalement.

 

Message perso : Qui sait, on se rencontrera bientôt en vrai ?

 

Amitiés : Le temps passé en compagnie de ma meilleure amie passe toujours (toujours!) beaucoup trop vite. On s’est vues mardi soir et j’ai l’impression d’avoir été aspirée dans une spirale temps mais quoi qu’il arrive, c’est toujours un réel plaisir de se voir !

 

Sorties : Un goûter demain après-midi et une sortie shopping dans la foulée. Il faut préparer les fêtes de Noël...

 

Divers : Je suis en train de tester quelque chose pour me débarrasser des mites alimentaires chez moi. Affaire à suivre dans les jours à venir, croisons les doigts pour que cela fonctionne...

 

Courses : Je me suis achetée une jolie tunique à motifs que je porte aujourd’hui et j’ai évidemment racheté deux nouvelles bougies aux senteurs vraiment agréables. Ces derniers jours, j’ai allumé celle au thé vert et citron, un vrai régal !

 

Envie de : De profiter à fond de mon weekend sans me prendre la tête sur des choses qui ne seront de toutes façons pas réglées sur le moment. Je pense notamment à mon dernier dimanche gâché à cause d’une auxiliaire de vie qui m’a vraiment pris la tête. Je me suis couchée énervée et ai terminé mon weekend sur une note beaucoup trop négative. Je ne veux pas que cela se reproduise. Je serai en mode « parle à ma main » si ça recommence ^^

 

‘Zic : Je suis retombée sur une vieille chanson cette semaine et je suis (re)tombée amoureuse depuis. Il s’agit du titre « I’d do anything for love » de Meat Loaf. Vous m’en direz des nouvelles !

 

Fin: 13h59. (Bon, une publication tardive car j'ai écrit mon article ce midi mais n'est pas eu le temps de le publier !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 09:40
Lettre à celle que j'étais à 16 ans.

Chère E. ,


Quand je vois où tu en es aujourd'hui, je me dis que tu en as parcouru du chemin. Pourtant, les choses ne se sont pas toujours bien déroulées par le passé. À l'âge où les autres enfants nageaient en pleine insouciance, toi tu voyais débarquer dans ta vie quelque chose que les autres ne connaissaient pas : la maladie. Tu ne savais pas trop ce qu'il se passait. Tu avais juste mal aux jambes, tu avais de plus en plus de mal à faire du sport comme les autres. Et pis c'est tout.

 

N'empêche que je sais que tu détesteras longtemps ce médecin qui t'a annoncé pour la première fois la maladie. Parce que tu as eu l'impression qu'il avait changé ton destin, comme ça, en quelques secondes. Rien qu'avec quelques phrases prononcées. Cette image, cet instant, ces mots resteront pour toute ta vie dans ta mémoire. Pour ça, tu as été très en colère. Conte lui, contre tout, contre le monde entier. Contre quelque chose que tu ne voyais pas. C'est pas facile de ne pas vraiment savoir contre qui être en colère, je le sais. Rassure-toi, des fois ça m'arrive encore.


Toujours est-il qu'au collège, tu t'es sentie super différente des autres. Pourquoi les autres pouvaient marcher, courir, jouer ensemble sans difficultés ? Alors que toi, tu avais une démarche particulière qui fera que beaucoup de monde se moquera de toi à la sortie de l'école ou dans les couloirs. Mais toi, t'avais rien demandé à personne. Tu voulais juste te fondre dans la masse, parce qu'à cet âge là, c'est deja difficile de savoir qui l'on est. Tu as très vite appris à t'endurcir, à essayer d'encaisser. Je ne vais pas te mentir, tu en verras d'autres. Je veux que tu t'y prépares. Mais je sais que tu es forte et que tu y arriveras.


À cause de tout ça, tu as beaucoup douté. De toi, de la vie. De ce que tu allais devenir. Comment se projeter quand on ne sait pas de quoi sera fait demain ou après demain avec une maladie évolutive ? Pourtant, je sais que malgré tout, tu gardes au fond de ton coeur cet espoir que tu arriveras à réaliser certains de tes rêves... Et tu as bien raison d'y croire, crois-moi. Ne lâche jamais ça. Je te donne un petit indice pour ton avenir : tes rêves te permettront de ne pas craquer dans des périodes de grande difficulté.


En parlant de grande difficulté, tu as vécu une sale période quand tu as vu le fauteuil roulant manuel débarquer dans ta vie. Punaise, les mots ne suffiraient pas à exprimer ce que tu as ressenti. Comment exprimer que tu t'es brisée, effondrée de l'intérieur ? Que tu voyais dans cette étape, un arrêt sur image de ta vie. Que ta vie maintenant s'arrêterait à ce fauteuil. Qu'il te résumerait et te ferait disparaître. Qu'on oublierait que derrière, il y a un être humain. Je vais te dire quelque chose auquel tu dois t'accrocher, de toutes tes forces : ce fauteuil, les gens l'oublieront facilement parce que tu leur donneras envie de te connaître. De connaître la jeune femme pleine de vie, qui fera rire tout le monde. Crois-moi, le fauteuil, c'est pas si grave.


Alors toi, petite brune, j'ai envie de te dire de ne pas t'en faire. Que malgré les épreuves que tu as traversé et traverses encore, la vie t'offrira de jolies surprises. Tu auras ce concours d'entrée tant espéré à l'école d'architecture. Même que je vais te faire une confidence, tu l'auras ton diplôme. Et je peux te dire que rien que pour le sourire que tu avais le jour de la remise des diplômes, tout cela, tous les sacrifices, toute la fatigue, ça valait le coup ! Oh que oui.


Je ne vais pas tout te raconter. Non, il faut que tu affrontes la vie et que tu vives pleinement ce que tu as à vivre. Mais j'ai envie de te dire de croire en toi. De ne jamais perdre ton (fort) caractère, parce ce qu'il t'aidera dans la vie et te permettra de survivre à des choses difficiles. T'inquiète, c'est pas vrai, t'as pas un caractère de cochon. Je te souhaite de rire, sourire, pleurer, te relever. Toujours. Vis tout à fond, du plus fort possible...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, que diriez-vous à celle ou celui que vous étiez à l'âge de seize ans ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 14:41
Les états d'esprit du vendredi #5

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 6 novembre – 14h16 ]

 

Fatigue : Plutôt en forme aujourd'hui. Bon, j'avoue je suis en congés pour la journée donc j'ai pu faire la grasse mat' :) Mais disons quand même que les jours précédents, j'étais plutôt fatiguée en fin de journée et ravie de trouver mon lit...

 

Humeur : La perspective du weekend de trois jours est plutôt réjouissante. Je fais les choses importantes aujourd'hui comme ça après j'ai deux jours pour me détendre et faire des choses sympas.

 

Estomac : J'ai mangé n'importe comment cette semaine, ça m'embête. Je vais reprendre les choses en main dans les jours à venir (croisons les doigts !)

 

Condition physique : Mes douleurs ont l'air de prendre un peu de distance, ça fait du bien. Voilà plusieurs jours que j'ai arrêté les anti inflammatoires (un peu sur un coup de tête d'ailleurs) mais faut croire que j'ai bien fait...

 

Esprit : La semaine a été éprouvante et j'ai eu un peu de mal à trouver du positif dans chaque chose. Après, ça arrive, je ne m'inquiète pas plus que ça !

 

Boulot : Je suis débordée et je dois dire que j'adore ça. Je préfère nettement ça à l'ennui ! Au moins, les journées passent à la vitesse de l'éclair.

 

Reste : Les auxiliaires de vie m'ont bien contrariée cette semaine. Une nouvelle personne devait commencer mardi matin et elle... n'est tout simplement pas venue... ! Et celle que je voudrais remplacer continue d'arriver en retard en permanence et de mal se comporter... Il a donc fallu faire un point en urgence avec le prestataire de services pour régler cela.

 

Penser à : La liste de cadeaux pour Noël : les miens et ceux pour mes proches.

 

Avis perso : Des fois, j'aimerais bien rester dans ma bulle. Tranquille, sans être dérangée par qui que ce soit ou quoi que ce soit...

 

Message perso : Ne te crois pas sortie d'affaires trop vite !

 

Amitiés : RAS.

 

Sorties : Rien de prévu pour le moment. Il faut dire que le mauvais temps dehors n'est pas très engageant...

 

Divers : J'ai loué le film « Vice Versa » le weekend dernier et j'ai bien rigolé !

 

Courses : Pfff le frigo est désespérément vide... Faudrait que je réfléchisse à une liste de courses, tiens !

 

Envie de : Calme et de lecture ce weekend. J'ai deux livres notamment que j'ai vraiment hâte de lire !

 

Zic : J'ai pris plaisir cette semaine à réécouter le magnifique chanson de Sinéad O Connor - Nothing Compares 2U. Il faut dire qu'elle est particulièrement émouvante.

 

Fin: 14h34.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 13:28
Les états d'esprit du vendredi #4

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 30 octobre – 13h03 ]

 

Fatigue : Plutôt bien aujourd’hui.

 

Humeur : Très bonne ! Pourtant, j’ai mal dormi cette nuit mais le fait de savoir que ce soir c’est le week-end me remplit de bonnes énergies !

 

Estomac : J’ai ressorti pas mal de mes livres de recettes pour prendre le temps de cuisiner des choses qui me font envie pour me régaler. J’ai d’ailleurs réalisé deux plats très sympas cette semaine que je referai avec plaisir !

 

Condition physique : Grosse baisse de forme mercredi matin où j’ai eu l’impression que mon corps était passé dans un rouleau compresseur. Mais aujourd’hui, ça va bien mieux, ouf !

 

Esprit : J’ai pris récemment la décision de m’accrocher le plus possible au positif dans mon quotidien et cela a l’air de porter ses fruits. Cela fait du bien :)

 

Boulot : Pas mal de choses à penser (et note pour moi-même : il serait préférable de ne pas y penser la nuit....)

 

Reste : Je me sens plus légère depuis que j’ai décidé de me faire confiance en me lançant dans une belle aventure. Elle prendra sans doute du temps, je ne sais pas si elle aboutira mais cela me fait beaucoup de bien de m’investir sur le sujet... Affaire à suivre !

 

Penser à : Recommander des bougies (oui, encore ^^). J’aimerais bien trouver à nouveau des Bath & Body Works pas trop chères sur internet, si vous avez des pistes, je suis preneuse !

 

Avis perso : Certaines personnes feraient mieux de choisir un autre métier... Au hasard, comme ça, je dirais certaines auxiliaires de vie...

 

Message perso : Tu ne le sais pas encore mais tu ne feras bientôt plus partie de ma vie...

 

Amitiés : Voir ma meilleure amie me manque, j’espère qu’on pourra se voir très bientôt !!

 

Sorties : Peut-être un ciné ce week-end... Des films à me conseiller ?

 

Divers : J’aimerais bien trouver une solution miracle pour me débarrasser des mites alimentaires que j’ai dans l’appartement depuis quelques temps parce que ça commence sérieusement à me gonfler...

 

Courses : Je voudrais m’acheter une nouvelle robe bien chaude pour affronter l’hiver en étant jolie quand même. Mais c’est toujours la même galère de trouver des choses faciles à enfiler quand on est en fauteuil... Bref :)

 

Envie de : Louer le film d’animation Vice Versa car j’ai envie d’une bonne tranche de rigolade et je sais que je ne serai pas déçue.

 

‘Zic : J’ai écouté en boucle la dernière chanson (il me semble) de Lenny Kravitz « The chamber ». Elle me donne la patate !

 

Fin: 13h19.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 12:07
Que deviennent tes rêves ?

Hier soir, j'étais devant la télé et une réflexion m'a traversé l'esprit : je me suis demandée ce que devenaient mes rêves ? Comme tout le monde, des rêves j'en ai plein. Ces derniers temps, je constate que de plus en plus de personnes sautent le pas et réalisent un de leurs rêves et en particulier en ce qui concerne l'écriture. Je pense notamment à ma blogpine Marie qui vient de publier son premier recueil de poèmes, je vous encourage à lire ses textes qui sont toujours remplis d'une grande douceur et d'une sincérité touchante. Et puis, je pense aussi à Émeline du blog Our trip is your trip qui a fait le tour du monde en 80 jours en fauteuil roulant et qui raconte son aventure dans un livre Fucking life d'une éclopée voyageuse.

 

C'est beau. Quel bonheur cela doit apporter de réaliser ses rêves et surtout de dépasser tous les obstacles que la vie met sur notre chemin dans ces moments là. Cela me fait réfléchir à mes propres rêves. Est-ce que je me donne les moyens de les réaliser ? Assez tristement, hier j'ai réalisé que beaucoup de choses ont fait que je les ai laissés de côté ces derniers temps. Et ce n'est pas juste, parce que la vie est faite pour rêver, c'est aussi un moyen de s'évader d'un quotidien un peu difficile parfois.

 

J'ai tout à coup cette envie folle d'envoyer promener toutes ces choses qui m'empêchent de trouver le temps et l'énergie de me battre pour mes propres envies, mes propres rêves. Parce que la vie passe bien trop vite et que je n'ai pas envie d'ouvrir les yeux un matin et de réaliser que j'ai laissé filer l'occasion de réaliser ce qui me fait vibrer, ce qui rend la vie plus pétillante. Parfois, un bon coup de pieds aux fesses est utile. L'enchainement métro-boulot-dodo, c'est bien mais est-ce cela la vie que je veux mener ? Non.

 

Bien sûr, il faut travailler pour rendre certains rêves possibles mais j'ai plutôt envie de voir cela comme un moyen d'accéder à certains de mes rêves. Il faut donc que je prenne le temps chaque jour de gravir petit à petit, les marches qui me permettront de toucher du doigt ce rêve d'écriture. Que j'arrête de dire ou de penser que je n'en suis pas capable, que les autres le font mieux que moi. Parce que j'ai plein de choses à dire. Plein de choses à raconter. Le souci, c'est que je ne sais pas dans quel ordre mettre tout cela et c'est probablement cela qui fait que je n'ai pas encore passé le cap.

 

Après tout, pour le savoir, il faut que je me lance. Si les autres y arrivent, pourquoi pas moi? Même si cela prend du temps, je suis prête à tenter l'aventure...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, que deviennent vos rêves ?

Est-ce que vous les réalisez pleinement ou

est-ce qu'ils restent bien sagement dans un petit coin de votre tête ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 15:50
Les états d'esprit du vendredi #3

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 23 octobre – 16h19 ]

 

Fatigue : Plutôt en forme.

 

Humeur : Très bonne ! J'ai posé mon vendredi pour avoir un weekend de trois jours pour me reposer.

 

Estomac : J'ai réalisé la recette dont je vous parlais la semaine dernière : elle était top ! Vous pouvez la retrouver ici.

 

Condition physique : J'ai eu la très mauvaise bonne idée de vouloir arrêter les anti douleurs « pour voir ce que ça donne ». Note pour plus tard : c'était stupide car je me suis repris dans la tronche tous les effets indésirables !

 

Esprit : Je m'applique à m'accrocher au positif au quotidien.

 

Boulot : De nouvelles missions m'ont été confiées, j'essaie d'y trouver de la satisfaction.

 

Reste : J'aimerais au moins pendant une longue durée ne plus avoir à me préoccuper des soucis avec les auxiliaires de vie. C'est perdu d'avance, me voilà à nouveau repartie pour recruter une nouvelle personne...

 

Penser à : Réfléchir aux recettes de repas pour la semaine.

 

Avis perso : Le retour du froid, c'est vraiment trop nul.

 

Message perso : J'ai réalisé cette semaine que j'ai pas mal changé depuis des années. En bien ou en mal ? ^^

 

Amitiés : Au beau fixe ! L'amitié, c'est précieux.

 

Sorties : Un repas en famille demain midi pour l'anniversaire de mon petit frère.

 

Divers : Je croise les doigts pour que mes trois orchidées refleurissent.

 

Courses : Bougies rachetées ! Maintenant, faut que je remplisse le frigo !

 

Envie de : Prendre le temps de raccrocher au mur mon panneau avec toutes mes photos. Ça me manque.

 

Zic : Oh la la, comment choisir ? Allez, je choisis Saez que j'ai réécouté avec beaucoup de plaisir cette semaine !

 

Fin: 16h38.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 18:50

 

Voilà un moment que je n'avais pas publié de recette ici. Il faut dire que j'avais laissé tout ça un peu de côté quelques temps. Et puis, la fin de l'été m'a redonnée envie de passer davantage de temps dans ma cuisine et en particulier pour faire de la pâtisserie.

J'ai vu à plusieurs reprises sur le web des recettes de roses aux pommes, j'ai trouvé cela magnifique ! J'ai donc profité de ce weekend pour m'essayer à la recette. Je vous livre donc mes premières impressions sur ces jolis gâteaux individuels en forme de fleurs.

 

Pour réaliser six fleurs de pommes, vous aurez besoin de :

- 1 pâte feuilletée (rectangulaire de préférence afin de ne pas avoir de chutes)

- 2 pommes

- 1 saladier rempli d'eau

- 1 citron

- du sucre glace

 

Préchauffez votre four à 180°C (th. 6).

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Lavez bien les pommes, coupez-les ensuite en quartiers afin de pouvoir retirer le trognon. Ensuite, réalisez de fines lamelles de pommes à l'aide d'un épluche légumes.

Petit nota pour la prochaine fois que je réaliserai cette recette : je ferai des lamelles un peu plus épaisses afin qu'elles réagissent mieux à la cuisson.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Pressez un demi citron dans le saladier d'eau.

Afin que les pommes ne s'oxydent pas et ne noircissent pas, déposez-les au fur et à mesure dans le saladier.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Une fois toutes les pommes coupées et placées dans l'eau citronnée, placez le saladier au micro-ondes pendant 4 à 5 minutes. Le but est de ramollir les lamelles de pommes afin de mieux pouvoir les manipuler par la suite.

Disposez ensuite votre pâte feuilletée bien à plat et découpez au couteau six bandes égales de pâte.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Déposez horizontalement devant vous une bande de pâte.

Disposez ensuite les lamelles de pommes en les chevauchant un peu les unes au dessus des autres. Elles ne doivent pas descendre plus bas que la moitié de la hauteur de la bande de pâte.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Répétez l'opération jusqu'au bout de la bande de pâte. 

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Une fois cette opération réalisée, repliez la bande de pâte au dessus des lamelles de pommes. 

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Une partie des pommes est donc désormais cachée à l'intérieur de la pâte.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

La dernière étape consiste à former la fleur de pommes. Pour ce faire, il suffit de délicatement rouler la bande de pâte et de pommes sur elle-même jusqu'à obtenir la fleur toute jolie !

 

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Tadaaaaam !

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Vous aurez à effectuer l'ensemble de ces étapes pour chacune des fleurs de pommes.

Déposez ensuite chaque fleur dans un moule en silicone de préférence. 

Nota pour la prochaine fois : je les disposerai dans des petits moules individuels (un peu plus larges) afin que la pâte feuilletée se développe mieux.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Enfournez à 180°C pendant 35 à 40 minutes. Surveillez bien en fin de cuisson.

Pour ma part, au bout de 35 minutes les pommes commençaient à trop norcir donc j'ai sorti les gâteaux du four. Seulement, une fois démoulés, je me suis rendue compte que la pâte feuilletée n'était pas suffisamment cuite. La prochaine fois, je mettrai donc le four un peu moins fort et utiliserai des lamelles de pommes plus épaisses afin qu'elles ne noircissent pas aussi vite pour laisser le temps à la pâte de cuire.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Laissez bien refroidir les gâteaux une fois sortis du four.

Démoulez délicatement chaque fleur et déposez-les sur une plaque ou une assiette.

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

Pour la finition et rendre les fleurs de pommes encore plus jolies, saupoudrez-les de sucre glace et le tour est joué !

Roses aux pommes {La p'tite recette sympa du dimanche}

♥ ♥ ♥  

J'espère que cette recette vous aura plu !

 

Donnez-moi votre avis ! Ça vous plait ?

 

Je vous souhaite une bonne dégustation et un dimanche soir tout doux.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0