Quelques mots me concernant ...

 

Elodie-tresse.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Pour me contacter :

Flux RSS :

  • Flux RSS des articles

J'ai mes humeurs !

Jeudi 17 avril 2014 4 17 /04 /Avr /2014 21:05

large-copie-24.jpg

 

Je débute cette soirée en ayant des choses qui me prennent la tête et m'empêchent de me sentir sereine. Alors, je voudrais écrire mais je n'y arrive pas vraiment. Rien à faire, je n'aime pas les tournures de mes phrases. Je tape. Efface. Corrige. Recommence. Et laisse finalement tomber. Je crois qu'il ne faut pas insister, quand ça ne veut pas, ben ça ne veut pas.

 

Alors, mon casque sur les oreilles, j'écoute à fond les Greatest Hits de Queen. Et je chante, à tue tête. Je chante faux, probablement. Qu'importe. Il n'y a que les murs qui pourraient se plaindre de ça, de toutes façons. Alors, je chante. Mais une petite voix dans ma tête me dit qu'il faudrait quand même que je trouve un moyen pour évacuer tout ce qui l'encombre.

 

Oui, parce que par exemple, j'aimerais bien vous parler de mon ancien patron qui continue de m'emmerder (oui, je suis polie ce soir). Que je ne supporte décidément pas son éternelle mauvaise foi. Que j'aimerais bien ne plus jamais entendre parler de lui. Parce qu'il faut savoir qu'il ne m'a toujours pas payé tout ce qu'il me doit. Même qu'il s'aventure à me faire du chantage pour me remettre le chèque. Le deal ? Il ne me le remettra qu'à la seule condition que je me déplace en personne jusqu'à ses locaux. Et vous voyez, moi il est absolument hors de question que je le revois. Oh ça, non. Pas après tout ce qu'il m'a fait subir. Il le fait exprès, je le sais. Il veut soit disant que je prenne mes responsabilités et que je vienne l'affronter. Il ne reconnaitra jamais qu'on en est arrivé là à cause de lui. 

 

Mais là, tout de suite, je me dis surtout qu'il y a quelques temps, j'avais pris la décision de ne plus le laisser me toucher, après tout le mal qu'il m'a fait. Alors, je pense qu'il ne mérite pas que j'use mon énergie pour lui. Qu'il ne mérite pas que je sois perturbée, ce soir. Alors, je ne vous en parle plus, voilà c'est fini.

 

C'est con, mais je me sens mieux. Fallait que ça sorte. Je peux retourner à mes activités. Aujourd'hui, j'ai filmé les dernières vidéos qu'il me manquait pour ma prochaine thématique en fauteuil. Je viens de visionner ce que j'ai pris cet après-midi et j'ai enfin tout ce qu'il me faut. Enfin ! Maintenant, j'ai du pain sur la planche. Il faut que je trie tout ça et ensuite que je me lance dans le montage vidéo. Autant vous dire que je ne vais pas m'ennuyer...

 

Bon, sinon je m'excuse pour le côté complètement bordélique de ce billet. Je ne savais pas comment le commencer, je ne savais ce que j'allais y dire. Mais je sais maintenant que je me sens un peu mieux. Un peu plus légère. Je vous promets que le prochain billet sera plus sympa ! Allez, bonne soirée les loulous et à très vite.

 

(Je vous laisse avec Freddie, il a réussi à me redonner la pêche.)

 

Par mVmHmE - Publié dans : J'ai mes humeurs !
Laisser un commentaire, c'est ici. - Voir les 4 commentaires
Mercredi 16 avril 2014 3 16 /04 /Avr /2014 19:35

marcher-dans-leau.jpg

 

Depuis quelques jours, je sentais que quelque chose me tracassait. Quand c'est le cas, je suis d'humeur changeante. Vite agacée, une patience plutôt limitée. Pourtant, j'étais très occupée à monter mes vidéos et cela me faisait beaucoup de bien. 

 

Malgré cela, je me sentais angoissée. Et il m'a fallu quelque temps pour identifier le pourquoi. Après les dernières épreuves en date, j'ai pris conscience que je n'avais pas avancé dans mon projet professionnel. Je ne manque pas d'idées. Oh ça, non. Mais je ne peux pas ignorer que pour que ces idées se formalisent vraiment, il va falloir que je m'investisse. Que je passe du temps et donne de ma personne.

 

Alors, depuis ce matin, malgré la fatigue, je m'étais donnée comme objectif d'effectuer le premier petit pas. J'avoue que j'ai trainé les pieds avant de m'installer devant l'ordinateur. Je redoutais de ne pas m'en sortir dans mes démarches. J'ai passé plusieurs heures à m'arracher les cheveux, à perdre patience tellement c'était un bordel monstre à comprendre. 

 

Et puis, je me suis ressaisie. Il le fallait. Je m'étais donnée un objectif et il était hors de question de laisser cela en plan. J'ai pris des notes, pris le temps d'analyser les choses et puis j'ai fais mon choix. Ça y est, j'ai pris mon premier rendez-vous.

 

Je suis quelqu'un d'impatient, ça je le sais. Donc, il va falloir que j'accepte que tout ne va pas se faire en un jour. Loin de là. Parce que mon projet a besoin de temps pour se construire. Pour grandir. Et surtout pour devenir possible. 

 

Alors, aujourd'hui, j'ai fais ce premier pas et j'en suis ravie. Ce n'est que le premier d'une grande série, je le sais. Chaque pas après l'autre, ce projet qui me tient tant à cœur va prendre forme. Et ça, je dois dire ça me fait du bien.

Par mVmHmE - Publié dans : J'ai mes humeurs !
Laisser un commentaire, c'est ici. - Voir les 5 commentaires
Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 18:45

large--1--copie-4.jpg     

Ces derniers jours, j'ai l'impression d'avoir à nouveau ouvert les yeux. D'avoir à nouveau retrouvé de l'énergie. Comme un réveil après une longue absence. J'ai pris conscience que ma vie a été mise un peu de côté depuis plusieurs semaines. J'ai été comme aspirée dans des profondeurs peu chaleureuses et surtout peu agréables. Il y d'abord eu ce licenciement économique en Janvier, puis cet ancien patron qui m'a harcelée. Et enfin, cet affreux mal de dos qui m'a emprisonnée chez moi des jours, des semaines durant.

 

Où est passé mon temps ? Mais surtout où suis-je passée pendant tout ce temps ? Moi qui ai toujours plein d'envies, plein d'énergie. Parfois même à en épuiser plus d'un. C'est difficile pour moi aujourd'hui de prendre conscience que j'ai comme disparu durant plusieurs semaines. Comme vide de tout. Vide de pensées. Vide de courage. Cela ne me ressemble pourtant pas.

 

Depuis plusieurs jours, je revis. Au sens propre. J'ai à nouveau envie et plaisir à sortir de chez moi. Finis les matins où je ne trouvais pas le courage de m'habiller et me préparer pour une potentielle sortie. Non, je préférais rester bien confortablement chez moi. Enfermée dans mes petites habitudes : télé, ordi. Rien de bien passionnant. Rien, rien. Rien. Le silence.

 

Désormais, j'ai soif de prendre l'air. D'apprécier tout ce qui fait qu'en fait la vie est sympa. Les dernières épreuves me l'ont un peu fait oublier. Et je le regrette. Parce que, avec le recul, rien ni personne ne mérite que l'on se prive de ces bonheurs. De ces petites joies. C'est dommage, il m'aura fallu beaucoup de temps pour me relever. Ce temps était probablement indispensable. Incontournable. Certes. Mais quelle perte de temps, en réalité !

 

J'ai perdu du temps au lieu d'apprécier les arbres qui fleurissent à nouveau. Au point de ne même pas profiter des belles journées qu'il y a eu. Alors, depuis je souris quand je vois que mes fleurs sur ma terrasse ont survécu à l'hiver. J'y vois comme un signe : les choses vont s'arranger. Je vais aller mieux. La vie est trop courte, putain. À quoi bon se laisser pourrir la vie par des gens toxiques ?

 

J'ai plein d'envies pour les jours et semaines à venir. Je vais reprendre l'habitude d'aller au cinéma toutes les semaines. Je vais enfin retrouver le plaisir de dévorer des livres. J'ai des envies de voyages, oh ça oui. Alors, j'ai pris des billets de train pour partir en amoureux à Barcelone en Juin. Parce que je le mérite. Parce que j'ai besoin de changer d'air, de changer de paysage. Et surtout parce que Barcelone, c'est mon amoureuse. Et qu'on aime se voir tous les ans. Il n'y a que là bas que mes yeux brillent autant. Je viens de regarder mes photos de vacances de là-bas et j'en souris d'avance. J'ai hâte.


 ♥ ♥ ♥ 


Le temps passe vite. Beaucoup trop vite. Je déteste ça, ce n'est pas nouveau.

Alors, c'est reparti la vie, je suis là. On va bien s'amuser toi et moi !

Par mVmHmE - Publié dans : J'ai mes humeurs !
Laisser un commentaire, c'est ici. - Voir les 5 commentaires
Jeudi 13 mars 2014 4 13 /03 /Mars /2014 13:55

large.png

 

Cela m'est apparu comme une évidence ce matin, une fois sortie du lit. J'en ai plein le dos, au sens propre et au sens figuré. En fait, je pense que c'est mon corps qui a décidé d'exprimer mon mal être. J'ai de grosses douleurs au dos depuis quinze jours maintenant. De ces douleurs qui font que depuis je ne suis bonne à rien. 

 

Je m'entends encore dire il y a quelques temps que j'étais contente, qu'en fait je réagissais mieux que prévu à mon licenciement économique du mois de Janvier. Force est de constater que je me suis plantée. Et en beauté. Contrairement à ce que j'avais imaginé, ce n'est pas la tête qui craque la première mais bien le corps. Et croyez moi, ce n'est pas joli joli à voir. Parce qu'au final, le corps entraîne la tête dans sa chute. Et donc, je craque. J'ai pourtant tout fait pour que ça aille. Pour que je vive le mieux possible tout ça.

 

Probablement qu'il fallait bien que ça arrive. Certes. J'aurais préféré passer à travers. Certes. Mais là, je suis en plein dedans. Et bien comme il faut. Je ne peux plus le nier. Je me sens vidée. Comme privée de toute énergie, de tout courage. Et ça me fait suer, disons la poliment. Ça me soule. 

 

Il n'y a pas si longtemps que ça, j'étais gonflée à bloc. La tête pleine de projets. J'étais à fond. Impatiente. Je me sentais dans une bonne dynamique. Et puis là, nada. Je suis coupée en plein élan. Je me prends en pleine gueule la perte de mon emploi. Avec tout ce que ça peut comporter. La claque.

 

Bon, de toutes façons, il va bien falloir que je me sorte de tout ça. Que je me reprenne en main. Il ne peut pas en être autrement. J'ai juste l'impression que cela va prendre un peu plus de temps que prévu... Voilà, c'est comme ça. Je crois qu'il faut que je l'accepte. Je ne suis pas armée pour lutter contre, de toutes façons.

 

Alors, je vais prendre le temps qu'il faut. Je vais me laisser flotter ou couler, s'il le faut. Pour mieux rebondir par la suite. Et j'ai vraiment hâte que ce moment arrive. Que je retrouve cette dynamique positive. Pour me remettre en selle et prendre en main mon avenir. Savoir ce que je veux. Et ce que je ne veux pas. Voilà, ça m'a fait du bien de poser les mots sur la clavier. Le meilleur reste à venir, en tout cas...

Par mVmHmE - Publié dans : J'ai mes humeurs !
Laisser un commentaire, c'est ici. - Voir les 7 commentaires
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés