Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:50
2013-03-09 22.11.15

 

Certaines journées sont comme imprégnées de magie. Hors du temps. Comme une parenthèse dans l'agitation de la vie quotidienne. Il faut savoir attraper au vol ces instants là. S'imprégner de ce temps au ralenti. Car ces instants peuvent devenir précieux. Rares.

Ce dimanche avait comme un avant goût de printemps. Enfin. Il serait temps, car le mois d'avril a déjà pris ses marques. Le soleil avait décidé de nous faire profiter de ses jolis rayons. Alors il était grand temps de laisser la maison et de sortir s'aérer. Prendre l'air. Prendre le large. Et laisser l'opportunité à son esprit de s'évader un peu. Les soucis peuvent bien attendre quelques heures, après tout. 

Dans la vie, il est important de s'accorder des moments de pause. Cela s'appelle l'instinct de survie, probablement. Alors cette balade au grand air avait un goût de bienvenue. Arpenter les chemins sans but précis. Ou bien peut-être juste celui de tout oublier. Le temps de quelques heures. Apprécier le ciel bleu, l'absence de vent. Et cette chaleur. Cette chaleur qui peine tant à s'installer alors qu'il serait grand temps. 

Reprendre le chemin de la maison et se dire que cela fait longtemps qu'il n'a pas été agréable de rester dehors. Sans se plaindre du froid. Sans compter les minutes pour rejoindre la chaleur de l'intérieur, au plus vite. Une fois rentré, se faire une joie de commencer le livre acheté la veille. S'installer confortablement et tourner les premières pages. Se retrouver aspirée par cette lecture. Au point de relever la tête trois heures plus tard, une fois le livre terminé. Prendre plaisir à réaliser que l'intrigue a suffi à nous faire voyager. À nous faire tout oublier. Le corps peut sans aucun doute s'évader par l'esprit. 

Comme il est agréable de terminer le week-end en se disant qu'il a été bénéfique. Que ces deux jours de repos ont suffit à jouer leur rôle de pansement. Après les journées de fatigue. De soucis, de contrariétés. Cela n'efface rien mais cela donne le courage d'affronter la suite. Peut-être un peu plus sereinement. Plus solide et plus fort. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stephy 10/04/2013 15:59


Oui, ces moments-là sont essentiels !

mVmHmE 10/04/2013 17:17



Tout à fait ! :)