Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 13:35

_stay_strong_png_by_brendugomezeditions-d51ycrv.png

Dans la vie, chacun a sa façon de gérer les épreuves. Il y a ceux qui s'effondrent à la moindre occasion, qui choisissent (ou non d'ailleurs) de ne pas résister à la pression. Et puis, il y a ceux qui s'acharnent à garder la tête droite, à ne pas craquer. Sous aucun prétexte. Je suis (malheureusement?) de cette deuxième catégorie. Je ne saurais pas vous l'expliquer mais quand des galères (allez, appelons ça comme ça!) me tombent dessus, je n'ai pas d'autre façon de réagir que de vouloir tenir bon à tout prix. Oui, à tout prix.

 

Alors, je serre les dents, je pense à autre chose. Je donne le change aux autres. J'essaie de laisser entendre que je m'en sors. Que ça va aller. Dernièrement, je me suis même lancée dans une boulimie d'activités. Pourquoi ? Pour ne pas avoir le temps de penser, pardi ! C'est bien connu, être occupé à plein de choses, courir à droite et à gauche, cela permet de se changer les idées. Et de laisser de côté les trop lourdes épreuves à surmonter. Sauf que.

 

Sauf que j'ai pu constater à mes dépends (ce weekend, notamment) qu'on ne peut pas être solide et résister à tout en permanence. Parce que j'ai voulu être plus forte que je ne le suis, parce que j'ai mis la barre trop haute, j'ai craqué. Et oui, ce que je ne souhaitais pas voir arriver, arriva. Boum badaboum. Dégringolade. Il a suffi de mettre le bouton sur pause et d'arrêter de courir dans tous les sens pour que mon corps et mon esprit décident de céder en même temps. Ben quoi, t'as trop forcé, cocotte !

 

Du coup, là où, d'une certaine manière, tu as voulu fuir tes problèmes, ben tu te les reprends en pleine tête. Et en puissance mille. You-pi. Alors bien sûr, pour que l'honneur soit sauf, tu souffres (presque) en silence. Tu te dis que ça va aller, blablabla. Merde ! Et si, ça n'allait pas ?! Après tout, c'est une option que tu refuses toujours catégoriquement. Mais si c'était bel et bien le cas ? Si la merde sans nom dans laquelle tu te retrouves depuis un moment ne trouvait pas d'issue, que deviendrais-tu ? Wouh le suspense de fou !

 

Allez, on va dire que je m'accroche à différents projets qui me trottent dans la tête. On va dire que je me dis, qu'il y a forcément une solution pour moi, là quelque part. Bien cachée. Qu'il faut juste que je serre les dents, le temps que ça passe. Que je dois m'imprégner de la magie de Noël pour ne pas m’effondrer complètement. Après tout, des tempêtes j'en ai rencontré des dizaines et je m'en suis toujours sortie. Alors, croisons les doigts pour qu'il en soit de même cette fois-ci...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Je t'envoie plein de courage...dans la vie il y a des hauts et des bas...bientôt ca sera le haut!
Répondre
M


Merci Laetitia ! Tu as raison, la vie est faite de hauts et de bas et on aime plutôt les hauts :)



L

Je crois en toi.
Répondre
M
Merci :)
Ça faisait un bail !
A

Parfois on peut.


Parfois on peut plus (je le sais j'suis dans une période où je ne peux plus alors que je pensais vraiment pouvoir).


Finalement parfois il faut accepter l'aide et ravaler sa fierté (ouais, c'est chaud).


Et parfois il faut tenter de s'accrocher à un seul petit plaisir, minuscule, pour pouvoir revoir les autres plus gros plaisir à l'horizon :)


 
Répondre
M
Je suis 100% d'accord avec ce que tu dis ! Il faut absolument s'accrocher à de petites choses qui nous font du bien, nous résonnent le sourire :)
Je crois que finalement on a tous en nous une grande capacité à affronter les épreuves de la vie même si parfois on a du mal à y croire...
M

Courage ma belle! 


Il y a bien des fois où la situation paraît absolument terrible et sans issue, et puis la vie fait son oeuvre. Lorsque l'on y repense, quelques semaines, mois ou années après, on arrive souvent à
en rire et surtout, on se dit "si j'avais su, je n'aurais pas tant stressé!"


Je ne sais pas ce qu'est exactement ton problème, tout comme je ne sais pas quelle est ta solution, mais ce que je sais, c'est que d'une façon ou d'une autre, tu vas t'en sortir...


Je pense à toi, bises
Répondre
M
Comme tu as raison Marie ! Tes mots sont si justes et me vont droit au cœur. Merci :)
Je crois qu'effectivement parfois on a trop la tête dedans pour imaginer que l'on va s'en sortir, quoi qu'il arrive ! Et c'est tant mieux.
E

Mon ordi remarche (je ne sais pas pour combien de temps...) mais j'ai le temps de lire et commenter quelques articles !  Je ne peux que te rejoindre et te comprendre dans tout ce que tu
dis... Moi aussi j'ai trop forcée et voilà bientôt 2 semaines que j'en paye le prix, ce n'est pas glorieux... Mais courage !!! Même si comme toi parfois (souvent) je me dit : et si il n'y a pas
d"issue ? je me dit aussi que non ce n'est pas possible autrement ! Que ça dois aller donc ça ira !! COURAGE !!! Je te soutiens, gros bisous
Répondre
M
Oh je suis ravie que ton ordi t'ait laissé la possibilité de passer par chez moi! Merci de ton message, je sais qu'on se comprend bien souvent dans ce qu'on peut vivre et ressentir.
Bon courage à toi également. Je pense à toi :)
S

Courage ! J'espère que tes problèmes vont s'arranger.
Comme dit l'une de mes infirmières "Un problème, une solution !"...

Bises.
Répondre
M
Elle a bien raison finalement ton infirmière! En tout cas, c'est rassurant de penser comme tel :)
Merci de ton passage et de tes mots !
T

Courage.
Et craquer, ça fait du bien des fois. 
Répondre
M
Tu as raison. Ça fait du bien !
(Ça va déjà un peu mieux d'ailleurs...)