Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 21:15

art-beautiful-color-cute-fashion-Favim.com-301295_-copie-1.jpg

J'ai vécu une situation mémorable et riche en émotions aujourd'hui et j'ai pris le temps de laisser retomber ma colère depuis car je me devais de prendre du recul. Alors, pour la petite histoire, j'étais convoquée à 11h pour ma visite médicale professionnelle. Cela fait cinq ans que je m'y rends et que j'ai à faire au même médecin (ce détail a son importance pour la suite, vous verrez). D'abord, je ne suis pas très bien reçue car, comme tous les ans, on a oublié que je me déplace en fauteuil et que donc, je ne pourrai pas monter à l'étage dans le cabinet du médecin qui doit me recevoir. En fait, plus précisément, cela ressemblait plutôt à ça: 'Han mais, euuh, (regard de la tête au pied sur moi) cela sera possible que vous montiez ou pas ?' - Donc, non. 'Ah, mais euuuuuuuh, il faut que je vois pour vous installer ailleurs aloooooooooors'. - Oui, s'il vous plait (prends ton temps, surtout). On m'installe donc dans une toute petite salle où il fait à peu près 35°C, sans vue vers l'extérieur. Et on me précise bien sûr que le médecin a beaucoup de retard et qu'il va falloir que je patiente... Je vous fais la version courte, le médecin arrive au bout d'un (très) long moment et me dit de suite 'j'ai pas beaucoup de temps'. - Ouais ok, donc, déjà je suis mal reçue mais en plus on ne va pas prendre le temps de faire une vraie consultation. You-pi.

Blablabla, je vais donc vous rapporter ici la quantité de conneries qui a pu sortir de sa bouche en finalement très peu de temps. Pour ceux qui ne me suivent pas régulièrement ou qui ne me connaissent pas, je vais rappeler, pour la forme, que je suis donc en fauteuil roulant depuis des années et que je ne marche plus du tout. Voila, comme ça tout sera dit ;) Vous trouverez donc après chaque question citée (au mot près, je précise bien), la réponse que j'aurais aimé lui apporter et qui défilait dans ma tête en puissance mille.


# 1ère question idiote:
'Vous faites du sport ?': Euh, comment te dire, je suis en fauteuil là, donc... non. Non, je ne fais PAS de sport. J'aimerais, tu vois, mais en fait, ben non, c'est compliqué.

# 2ème question idiote dans la foulée:
'De la course à pied peut-être ?': Ben oui, bien sûr c*******, tu vois, je me lève et je COURS ! Pfff suis-je bête, c'est comme ça qu'on fait, non ? Non, parce que je ne me souviens plus bien, en fait... Déjà marcher je ne sais plus, alors courir tu penses bien que...  

# 3ème question idiote:
'Vous faites le ménage chez vous ?': Alors, déjà: c'est quoi le rapport ? Et puis, ça ne te regarde pas, mais vraiment parce que tu insistes, je vais te répondre que non. Non, parce que, cf réponse ci-dessus (tu m'écoutes pas en fait ?!), je ne marche plus donc ce n'est pas trop évident en fait de passer la serpillière. Mais si vraiment je devais compléter ma réponse, je te dirais plutôt que je suis une grosse flemmarde qui préfère déléguer. Ben oui, tu vois, je suis comme tout le monde !

# 4ème question idiote:
'Sinon la santé, ça va bien ?': ... ... ... (yeux qui clignotent de ma part) Oh ben écoute, je te répondrais que finalement, oui, à quelques 'bricoles' près, cela va plutôt bien ! Je ne sais pas, ne pas marcher, ça compte ? La maladie, on laisse tomber ? Euh, le fauteuil, c'est un détail probablement, pardon. Non, écoute vraiment, je réfléchis mais je ne trouve rien de particulier à te raconter sur ma santé. Ni-ckel !

# 5ème et dernière question idiote-débile-déplacée-surréaliste-ou tout autre adjectif adapté:
'C'est quoi déjà, votre pathologie ?': Alors, c'est ******. T'aurais pu noter m**** depuis cinq ans, ça aurait du rentrer, non ? J'ai une sainte horreur de me répéter tu sais... 'Et vous écrivez ça comment ?' ... ... Nan, mais là franchement, fais gaffe tu me fais flipper. T'es vraiment médecin ou bien ? Les livres de médecine, t'as connu ou pas pendant tes études ? Allez, sérieux... dis moi: t'as séché en vrai ?!

Voilà, je vous aurai donc fait profiter de ce petit moment de paradis que j'ai pu vivre ce matin. Vous imaginez bien dans quel état je suis sortie de cette visite. J'avais juste les nerfs en pelotte et une rage-colère que je n'avais pas eu depuis un bail. Alors, certains d'entre vous penseront que j'aurais du lui dire tout ce que je vous ai noté ci-dessus mais en fait, je n'ai pas su. Et puis, je sais que je n'aurais pas su contrôler ma rage et que j'aurais ex-plo-sé ! Je me connais, dans ces moments là, je n'ai plus de limites donc, non, il ne valait mieux pas. En tout cas, vous mettre par écrit les pensées que j'avais sur l'instant face à elle m'a fait du bien.

 

Je reste cependant catastrophée de constater une telle incompétence de la part de cette femme de la médecine du travail. Faire preuve d'une aussi grande indélicatesse, une telle bêtise (et je pèse mes mots...) en tant que médecin, je trouve cela lamentable, honteux, inhumain, déplacé, immonde. Libre à vous de choisir. Il est clair que je n'ai pas vraiment hâte de recevoir la prochaine convocation l'année prochaine ! Je conclurai ce billet par la dernière petite question qu'elle a pu me poser: 'Vous avez l'air un peu agacée, ça va ?' Non, tu crois vraiment que je suis AGACÉE ? Sans blague !!

 

Et, ça se prétend médecin ? ... A d'autres, ouais !

Partager cet article

commentaires

Stelda 30/06/2012


T'aurais dû lui rentrer dans le chou, quitte à passer pour l'handicapée hargneuse de service. J'ai eu affaire à un médecin du travail et un médecon de la COTOREP aussi con, je les ai laminés!!
Franchement, c'est honteux et ça fait peur. Comme tu dis, heureusement qu'elle n'est pas cancérologiue... Néanmoins, c'est grave, parce que si tu as un souci de santé lié à ton boulot, tu sais
qu'elle ne te sera hélas d'aucune utilité! 

Fhae 09/10/2012


PTDR de la course à pied j'étais explosée quand j'ai lu ça, on se demande si il à fait des études!

Fhae 11/10/2012


Ho oui je veux bien vous croire!

Electra 14/11/2012


0_0  ! Mon dieu... mais bon, pour compléter ton histoire, on a peut-être des médecins cousines ! A mon boulot, le souci, c'est que les médecins défilent, et donc en trois ans - j'ai été
obligée de raconter à nouveau toute ma vie, pathologie, etc. Je n'ai ni handicap, ni maladie, mais le questionnaire est quand même sacrément long.


Deusio, notre dernière médecin en chef doit aussi être :


- a / aveugle


- b / débile


- c/ avoir le sens d'humour le plus con


Une de mes meilleures amies est métisse, maman d'origine asiatique, papa français, résultat : elle a pris quoi, 90% du côté de sa maman (en plus d'être une bombe ) elle a la peau foncée, et les yeux vraiment bridés, les cheveux noirs épais, les pommettes hautes, bref tu peux pas te
tromper. D'ailleurs, les gens pensent toujours que ses deux parents sont asiatiques ... Eh bien, lors de sa visite en janvier dernier, le médecin lui balance : "Mademoiselle, je vois que êtes
vraiment bronzée, vous devriez éviter de faire des UV pendant l'hiver"


Comme toi, ma copine n'a rien dit sur le coup - trop scotchée, non elle n'est pas bronzée. Elle est métisse. Elle a jamais besoin d'UV.

Ma copine avait également un problème de dos, et le même médecin de lui demander une seule chose :  si elle a un fauteuil avec des règlages à son bureau, ma copine : oui (mais c'est pas le
souci),
et le médecin d'ajouter "alors pour soigner vos problèmes, suffit de lire la notice fournie avec le fauteuil !"


"Euh.. ben je suis pas conne... je sais lire ... " mais bon ...

Donc concrètement, je plains tous mes collègues qui sont passés après nous, maintenant je repense à mes deux collègues en fauteuil roulant, j'imagine qu'ils ont eu aussi droit à des questions
particulièrement brillantes...


Après, on m'a toujours dit que les médecins "du Travail" sont les plus nuls ... on va bientôt être forcés de croire à cette rumeur

Stephy 16/03/2013


Dans le même genre : ma première consult avec le médecin du travail (moi-même étant en fauteuil roulant électrique depuis l'âge de 14 ans...soit depuis 14 ans...j'aime la symétrie ;-)).

Elle demande à un jeune homme qui était dans le bâtiment de me transférer du fauteuil à la table de consult'. Bon, chance pour moi : charmant jeune homme...il faut savoir retenir les bons points
d'une situation pas forcément cool à vivre.

Il sort, elle m'osculte et retourne à son bureau pour noter des trucs. J'aurais pu tomber 20 fois mais je n'ai rien osé dire et je me suis crispée pour tenir mes jambes (qui ne s'allongent plus
complètement avec les rétractions dûes au fauteuil).

J'étais trop timide et en situation de dépendance alors je me suis tue et j'ai ravalé ma fierté ! Mais intérieurement ça donnait : "C***sse, tu vois pas que je n'ai pas de force ! P*** mais c'est
pas vrai d'être aussi c***!"

Ah la joie des consult médecine du travail !