Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:00

melanie laurent

Ces dernières semaines, j'ai enchainé (et enchaine encore...) un rythme de vie assez intense, notamment au niveau professionnel. Je ne compte plus les heures de plus effectuées chaque jour. Arriver plus tôt le matin, sacrifier la pause déjeuner, partir plus tard le soir... Et ce rythme infernal commence à avoir des conséquences directes sur ma santé. Ce constat a engendré un vrai questionnement. La question étant de savoir si cela est bien raisonnable tout ça. Le boulot, le rythme infernal. Tout ça, tout ça. 

J'ai fait le choix de travailler, comme tout le monde, à temps plein. Malgré ma situation, ma santé que certains pourraient qualifier de plus fragile que les autres, j'assure mon métier d'architecte tous les jours depuis six ans maintenant. Ce n'est pas un métier  facile. Je me dis parfois que je n'ai probablement pas choisi le bon métier par rapport à ma santé. En ce qui concerne le rythme assez intensif du travail et les horaires élastiques des journées. Sans parler du stress quotidien pour tenir les délais des dossiers, toujours plus serrés les uns que les autres. Mon coeur balance entre être raisonnable et vouloir (devoir ?) réduire mon temps de travail, ou carrément me réorienter professionnellement, dans un domaine avec moins de stress et de fatigue ou alors continuer ce métier et décider (m'entêter à penser ?) que c'est le bon choix que de travailler à ce poste ou, en tout cas, conserver le principe d'un poste à temps plein.  

Cette décision est lourde de conséquence pour moi car, voyez-vous, si je décide de réduire mon temps de travail ou de changer de voie pour faire moins d'heures, c'est accepter que ma maladie m'empêche de vivre comme je l'entends. Et ça, ce n'est pas facile à réaliser et à assumer encore moins. Pourtant je ne peux pas nier que ma fatigue est de plus en plus importante, au point de me priver de toute énergie et de courage certains jours. Mon corps ne me suis plus. Il tente bien d'allumer le signal d'alarme, je le sais. Petite tension, teint blafard, yeux cernés, muscles fatigués (vidés serait plus juste...), peau abîmée  Malheureusement pour moi, j'ai un corps qui réagit énormément à la fatigue et au stress. Quand il commence à m'envoyer des messages de la sorte, il est bien souvent trop tard. 

Alors que faire ? Laisser gagner et avancer la maladie et aller à l'encontre de tous mes choix de vie faits depuis bien des années ? Cette idée n'est vraiment pas réjouissante. Et c'est peu dire. 

J'ai cette envie de travailler, comme tout le monde, mais je fais le constat que certains jours mon corps ne tient pas le rythme, ou en tout cas, s'essouffle en essayant de le faire. J'ai ce dilemme entre le travail et ma santé. Je sais lequel des deux devrait avoir la priorité malheureusement cela n'est pas aussi simple dans la réalité. Il parait que la santé n'a pas de prix. C'est probablement juste. Alors mon choix devrait être évident. Logique. Raisonnable. Je fais un premier pas en ayant demandé à mon patron de travailler chez moi deux jours par semaine. Cela devrait déjà me faire du bien...

Voilà mon cruel dilemme: continuer à vouloir être comme tout le monde en travaillant ou accepter que la maladie me fatigue trop et m'empêche de repousser éternellement mes limites ? Serait-ce laisser la maladie gagner que de décider que je dois réduire mes heures et revoir mes ambitions professionnelles ? 

Partager cet article

Repost0

commentaires

valentine 23/10/2012 16:49


J'ai envie juste de te dire que comme tout le monde (même plus que tout le monde) tu as le droit de penser à toi à ton confort de vie. les femmes ou les hommes qui réduisent leurs temps de
travail pour s'occuper de leurs enfants, ne sont pas malades et pourtant...Enfin je connais ces questionnements et la vérité c'est que l'on vit ces choix comme des renoncements face à une maladie
qui gagne du terrain et c'est vrai ça c'est insupportable car on l'a l'impression qu'au fond, on ne choisit pas. Il faut dépasser ce sentiment mais je ne sais pas toujours comment ??? Accepter,
contourner, trouver un nouvel équilibre, constater que même des personnes en bonne santé, elles aussi choississent (renoncent). Je t'embrasse bien fort

mVmHmE 16/11/2012 11:51



Tu as raison, ces choix paraissent être des renoncements. Mais certains jours, il faut essayer de le vivre plus positivement et se dire que c'est tout simplement pour notre bien être que
certaines décisions doivent être prises... De gros bizoos ma Valentine !



Mel 23/10/2012 15:10


coucou :)


ah le travail... parfois je fatigue grave aussi... punaise...


la semaine prochaine je travaillerai désormais à 80%! tant pis je perds du fric, mais j'aurai une meilleure forme.


On a 2 ans d'écart... :) courage miss. Je te comprends


;)

mVmHmE 16/11/2012 11:56



Merci Mel ! Je vois que tu avons des combats en commun. Tu as fait le bon choix pour le travail, si cela te permet de te sentir mieux ! L'argent dans ces moments là ne compte pas réellement.
L'important, c'est la santé.


 



les sens ciel 23/10/2012 00:05


hmmm je suis d'accord, attention à la tendance inverse qui voudrait que tu en fasses beaucoup pour (te?) prouver quelque chose..reste à l'écoute, car nous faisons tous l'erreur de tirer sur la
corde au détriment de notre équilibre (physique, psychologique etc.)...Prudence donc! :-) Accorde toi aussi des instants de calme!!

mVmHmE 16/11/2012 11:57



Merci pour ton message ! Bonne journée :)



anabel 19/10/2012 00:22


 De la fatigue, de la monotonie, du stress, un ras le bol... ou, tout simplement l' envie de faire, la curiosité de voir autre chose ? Comme prendre un autre vent dans ta
voile qui te permettra de réajuster le cap de ton propre bateau.


 Le corps est ainsi fait, il tire la sonnette d' alarme tant qu' il est encore temps et ceci, même pour les personnes qui sont soit disant en "bonne"
santé. C' est vrai que changer et reprendre une formation c' est de risquer de se tromper. C' est vrai que diminuer son temps de travail c' est aussi s' avouer ces
propres limites et les limites de ce qu' impose une maladie. Mais, c' est aussi et surtout VIVRE pour soi et s' écouter un peu pour une fois !!! En étant moins
fatiguée, plus présente nous transmettons sans nous en rendre compte des choses plus positives à nos proches et à notre entourage. Nous leur rendons la vie plus
sereine. Freiner un rythme trop speed que même une personne sans problème de santé ne pourrait pas forcément tenir n' a rien de rabaissant bien au contraire. Quelquefois, il
faut ravaler sa fierté et revoir ses ambitions à la baisse (plutôt que de risquer le burn-out).


 Enfin, tout ça pour te dire que je suis aussi passée par là (pas pour les mêmes raisons), que j' ai mis du temps avant de changer de cap, que cela n'a pas été facile, que j'ai douté et que
je doute encore parfois mais en fait, je ne regrette rien et cela m'a permis de grandir et d' avancer. Je te connais un "peu" au travers de ce blog, de tweeter ou
lors d' une mini conversation tu avais déjà évoqué tes envies de changement, de facebook et je sais que tu sauras prendre la bonne décision.


 Biz, bon courage et bonne continuation ;-).

mVmHmE 16/11/2012 13:44



Merci de ce long message et de tes mots si réconfortant. Tu as raison, tout cela n'est en finalité qu'un moyen comme un autre de prendre du temps pour soi. Sans culpabiliser ou se sentir mal. A
bientôt !



ange-line 18/10/2012 20:52


perso vu de l'exterieure je choisirai la santé, ne peux tu pas accepter moins de taf ou n'accepter que les chantiers qui t'interesse vraiement ? et puis poser des jours entre chaque gros dossier
? Je ne sais pas si cela t"aide. Courage en tout cas.

mVmHmE 16/11/2012 13:46



Malheureusement, non. Je n'ai pas de collègue en ce moment donc si je ne suis pas là, rien n'est fait. Ce qui ne peut me permet pas réellement de réduite mon temps de travail facilement... Merci
de ton message !



Koalisa 18/10/2012 18:37


Si tu ne prends pas soin de toi et n'écoutes pas ton corps, personne ne le fera à ta place... Il faut parfois redéfinir ses priorités même si ce n'est pas toujours facile à accepter! Je te
souhaite bon courage, repose-toi un peu quand même... Bisous

mVmHmE 16/11/2012 13:47



Tu as raison, il faut savoir remettre les priorités au bon endroit ;) Merci de ton message.



sébastien 18/10/2012 18:12


Je suis passer par là moi aussi. Je travaillais à plein temps et même bien plein car je faisais minimum 45h dans ma semaine plus des gardes de nuit et weekend autant dire je couchais presque sur
place. Et puis un jour la maladie a pris le dessus, d'abord un rhume et puis ça ne passe pas, ça empire et puis arrêt de travail et impossible de s'en défaire. ça a été dur d'accepter de ne plus
travailler car j'appreciais vraiment le boulot. Et depuis je me suis rendu à l'évidence que je devais faire passer ma santé en premier et j'ai donc changer de voie, fais une formation et j'ai
trouvé un mi temps pendant 5 mois. je me suis rendue compte que ça suffisait. ça permet de faire autre chose a coté et surtout de prendre soin de soi. 


Il y des choix a faire dans la vie pas toujours facile surtout avec un handicap. On oublie la maladie dans le travail mais elle, elle ne nous oublie pas. Il faut savoir être raisonnable avec sa
santé, écouter son corps et savoir dire stop avant qu'il ne soit trop tard. 


Je te souhaite de trouver rapidement un bon compromis entre ta santé et ton travail. 
Bon courage

mVmHmE 16/11/2012 13:50



Merci de ta visite et d'avoir partagé ton témoignage avec moi. Ce que tu racontes est très juste. La santé doit être la priorité, autant que possible !



Une trentenaire divorcée 18/10/2012 17:11


Difficile question et difficile d efaire un choix aussi important.


Ne peux-tu pas prendre qqs jours de repos tout simplement ? Le temps de te reposer un peu ?


Courage ! Tu prendras la bonne décision !

mVmHmE 16/11/2012 13:53



Malheureusement, quelques jours de repos n'auraient pas suffit. Il me fallait un effet à long terme. Depuis, je travaille deux jours par semaine et cela va beaucoup mieux ! Merci de ton message.



Teparlerdemavie 18/10/2012 16:31


J'allais dire comme uniks, là, ça n'est même plus une question de santé, personne ne peut tenir un rythme pareil éternellement.


Il est important que tu prennes soin de toi et que tu sois à l'écoute de ton corps. Il n'y a pas de culpabilité à avoir à devoir dire stop de temps en temps pour soulager ses douleurs. Bon
courage. Bises

mVmHmE 16/11/2012 13:53



J'ai mis le temps qu'il fallait mais c'est vrai que j'ai arrêté de culpabiliser de vouloir réduire le rythme ! Bonne après midi :)



unicks 18/10/2012 16:11


là, je me fais la réflexion que si je devais tenir ton rythme de travail alors que je n'ai aucun problème de santé, je n'y arriverais pas. travailler des 10-12-14h par jour ce n'est sain pour
personne, même en étant hyper passionné. maintenant, je me doute que ça ne doit pas être facile dans ta branche de trouver un boulot qui compte moins d'heure ou de trouver une solution dans ton
poste actuel pour réduire les heures. le mi-temps médical (c'est un terme exécrable, je te l'accorde mais c'est le terme officiel) existe en france?

mVmHmE 16/11/2012 13:56



Tu as raison, travailler autant sur du long terme laisser forcément des traces ! Tu as tout compris, dans ma profession, pas facile dans mon métier de se limiter aux 35h ! Il existe effectivement
des choses en France pour réduire son temps de travail pour des raisons médicales.