Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 08:25

2013-10-24 22.55.49

Ces dernières semaines, j'ai été envahie soudainement par une grande remise en question personnelle. Je me suis posée énormément de questions qui ont été l'occasion de faire le point sur ma vie. Sur la façon dont je souhaiterais la mener. Vous savez, ces fameuses questions: Qui suis-je ? Que veux-je ? Où vais-je ? qui sont en soit des questions vraiment importantes et pertinentes pour chacun quand on y pense sérieusement.

 

J'ai donc cherché à identifier les choses qui me rendent heureuses. Qui me font du bien et me donnent envie de sourire. Et puis, j'ai mis le doigt sur les choses, à l'inverse, qui sont source de contrariété. Qui m'empêchent d'avancer dans la vie. J'ai notamment pris conscience que j'ai encaissé pas mal de choses ces derniers mois qui, mises bout à bout, me faisaient beaucoup de mal. Ne me rendaient pas heureuse. Ces choses qui faisaient de moi une personne ayant peur de tout, mal dans ses baskets comme on dit. Une personne sans arrêt rongée par l'inquiétude. Qui ne peut pas s'empêcher d'appréhender les choses, de redouter certains dérapages. Bref, rien de bien réjouissant.

 

Prendre le temps de réfléchir longuement, d'identifier ces différentes sources de trouble dans ma vie m'a permis de prendre du recul. Cela devenait vraiment nécessaire. Regarder sa propre vie avec un peu de distance, un peu d'objectivité est sans doute indispensable parfois. Il me semble essentiel de savoir identifier les éléments nocifs afin de faire le tri. De laisser de côté les éléments qui ne mènent pas au bonheur. Il est essentiel de faire les bons choix pour soi. Les bons choix pour sa vie, son avenir. Je veux dire, à quoi bon affronter les épreuves dans la vie sans savoir trouver des choses pouvant nous apporter du réconfort. Sans avoir une bulle de protection, de repli dans laquelle on se sent en sécurité. Comme protégé de toutes ces choses néfastes, voire destructrices. 

 

J'ai pris conscience que pour rester droit face à ces épreuves de la vie justement, pour ne pas chuter, il est important de pouvoir s'appuyer sur ce que j'appellerais des piliers. Ces choses solides sur lesquelles prendre appui. Comme une béquille quand on se sent sombrer. Par exemple, certains éléments essentiels de notre vie, tels que la famille, les amis, l'amour, le travail ou bien la santé doivent trouver un équilibre, sans quoi tout notre environnement personnel est mis à rude épreuve. Comment trouver la paix quand tout s'écroule autour de nous ?

 

Toutes ces nombreuses questions que je me suis posée, toutes ces réflexions que j'ai pu avoir m'ont fait prendre conscience que dernièrement je n'avais pas pris la bonne direction dans ma vie. Que les événements avaient fait en sorte de m'écarter du bon chemin, pour me faire arpenter des sentiers sinueux et compliqués. Des choses mises en travers de ma route qui me polluent l'esprit et m'empêchent de faire les bons choix. Faire ce constat m'a fait beaucoup de peine. Cela m'a rendue triste. J'ai eu comme l'impression d'avoir perdu mon temps, d'avoir oublié les priorités. Cela n'est pas toujours évident de reconnaître que l'on s'est trompé. Mais je dirais que cela devient une étape indispensable vers le meilleur. L'essentiel étant, avouons le, de comprendre pourquoi on a échoué, afin de ne pas refaire les mêmes erreurs.

 

Alors, j'ai décidé que maintenant cela suffisait. Que je m'étais déjà suffisamment égarée comme ça. J'ai donc pris les choses en main et pris un certain nombre de décisions. J'ai surtout décidé que le meilleur chemin à arpenter reste celui du bien être, de la sérénité. J'ai pris conscience qu'il est déterminant de laisser de côté les choses qui ne nous font pas du bien. Que toutes ces choses qui ne nous donnent pas le sourire, qui nous font de la peine, voire du mal, ne méritent pas que l'on s'attarde dessus. J'ai réalisé aussi qu'il fallait parfois se faire violence et prendre des décisions déterminantes, même si elles ne sont pas faciles à prendre. Encore une fois, faire les bons choix pour soi, pour sa vie reste probablement une des choses les plus importantes. 

 

Je choisis aujourd'hui le bonheur, sans condition. Le plaisir des choses simples. Faciles. Sans que le prix à payer soit le trouble ou le doute. Je décide de revenir à de bonnes bases telles que la paix, le bien être et la joie. Oui, je sais, ça fait un peu monde des bisounours, mais n'est ce pas finalement ces choses là qui font du bien dans la vie ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

viv 16/11/2013 15:33


 


Bonjour je voudrais juste réagir à cet article,


je pense que c'est bien de se poser toutes ces questions existentielles durant un certain temps mais il faut aussi savoir en sortir et apprendre à vivre « naïvement », c'est à dire
profiter des choses simples sans se poser de questions.


Je pense aussi qu'il faut partager avec les autres des points de vu personnels voir intimes avec des personnes de confiance qui sauront vous écouter.






Voilà, c'était juste mon point de vu,


cordialement


 

mVmHmE 20/11/2013 17:55



Je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut garder une part de naiveté. Seulement, on ne peut pas nier que la vie met parfois des embuches en travers de notre chemin... Mais celles-ci nous
rendent plus forts et nous font apprécier d'autant plus les petits instants de bonheur !



Elo 25/10/2013 19:21


Complétement d'accord avec toi !!!! Suis ce qui te rend heureuse, fuis ce qui te rend malheureuse !!! Gros bisous

mVmHmE 28/10/2013 13:55



Tu as tout résumé Élo ! Des bizoos !



Alain 25/10/2013 18:58


Bonjour


Se poser des questions et se recentrer sur l'essentiel, ce n'est pour moi en aucun cas entrer dans le monde des Bisounours. C'est plutôt une démarche particulièrement constructive, qui peut se
poser à chacun, tout au long de la vie, et la privation de mouvement inhérent au handicap nous pousse inévitablement à se la poser ( sûrement beaucoup plus tôt peut être qu'une personne
"valide"); comment faire pour être heureux malgré tous les obstacles. Je me demande parfois à quel âge arrive-t-on à se sentir vraiment libre, à quel moment dans la vie arrive-t-on à s'affranchir
vraiment de tous les obstacles qui se dressent sur notre chemin. Que l'on soit valide, ou non, la question reste toujours la même. La philosophie reste pour moi un des piliers majeur pour tenter
d'atteindre une certaine forme de bonheur et de plénitude. Trouver la paix et l'équilibre dans ce monde particulièrement instable relève souvent de l'exploit. Je me compare parfois à un funambule
qui tente de rester droit sur son fil. Merci une fois de plus pour le partage de vos réflexions oh combien pertinentes !


A bientôt


 


Alain

mVmHmE 29/10/2013 20:50



Bonsoir Alain !


Comme je me retrouve dans chacun de vos mots ! "Comment faire pour être heureux malgré tous les obstacles ?", cette question est très juste et mérite que l'on se penche dessus. Car effectivement,
le handicap complique considérablement les choses parfois mais il offre surtout la chance de savoir apprécier les choses simples ! De se contenter de peu, là où d'autres en attendent de trop...


Un grand merci pour le partage de vos réflexions et à très bientôt !