Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 14:00

de-toutes-nos-forces-photo-52eb8deb2e825.jpg

 

Voilà plusieurs mois que j'attendais la sortie du film « De toutes nos forces ». Le sujet m'avait beaucoup interpelée. C'est l'histoire de Julien, adolescent de dix sept ans, qui est coincé dans un fauteuil roulant. Comme tous les ados, il a des rêves plein la tête mais ne peut pas les réaliser. Son quotidien est très organisé car c'est sa mère, jouée par Alexandra Lamy, qui s'occupe de lui. Son père lui par contre est en déplacement la moitié de l'année et ne s'occupe pas de lui. Les rares fois où il est à la maison, il n'a pas un regard pour son fils, pas un mot. C'est d'ailleurs assez déstabilisant d'assister à ce genre de scène.

 

Julien a un rêve en particulier, celui de courir le triathlon « Ironman » de Nice avec son père. Mais celui-ci refuse catégoriquement. S'aventurant même à lui dire « non, mais tu as vu comment tu es, c'est impossible ! » Cette phrase m'a énormément bousculée. Seulement, lui, il y croit à son rêve. Et il va se donner les moyens de le réaliser. Gonflé à bloc, rempli de détermination, il arrive à convaincre son père que cela serait possible. Bien sûr, il faudra adapter un vélo pour pouvoir l'installer devant le guidon. Mais pour Julien, ce n'est qu'un détail.

 

Mauvais père, mauvais mari, il va être obligé de se remettre en question. De laisser derrière lui ses vieux démons. Il n'a jamais accepté le handicap de son fils. Au point de préférer fuir la majeure partie du temps la maison familiale. Laissant son épouse tout gérer de a à z. Sans relâche. L'insistance de Julien pour courir ce triathlon avec lui va avoir l'effet d'un électrochoc. Il va ouvrir les yeux, prendre conscience du rôle qu'il a à jouer.

 

L'un et l'autre sont amenés à passer beaucoup de temps ensemble pour préparer ce triathlon. Il faut fabriquer le vélo, rouler des heures entières pour améliorer les réglages. Mais il faut surtout apprendre à être en osmose pour que les seize heures de course puissent être réalisables, dans les meilleures conditions possibles. Seize longues heures d'effort, de dépassement de soi. C'est dans ces moments là que le mental est déterminant. Cette course est dangereuse, elle met le corps à rude épreuve. Julien va d'ailleurs être blessé mais ne voudra jamais abandonner. Prêt à supporter les pires douleurs pour atteindre son rêve : passer la ligne d'arrivée.

 

Les scènes pendant la course sont très belles. On y découvre beaucoup de tendresse entre les deux personnages. Beaucoup de sensibilité. Nous sommes témoins de l'histoire d'une famille qui va réapprendre à communiquer. Qui va reprendre plaisir à être ensemble. Cette course est en réalité ce qui va rendre tout cela possible. Elle va apprendre à la mère de Julien que son fils grandit et qu'il faut qu'elle le laisse évoluer, sans elle. Qu'elle ne doit plus avoir peur pour lui. Cette course va faire prendre conscience au père/mari qu'il a sa place dans cette famille.

 

L'acteur Fabien Héraud jouant le rôle de Julien a été une très belle découverte. Il est attachant, très expressif. Lorsque j'y repense, le film ne comporte pas énormément de dialogues. Mais alors, tout se passe à travers les attitudes. Tout est dans les échanges de regard. Jacques Gamblin dans le rôle du père est extrêmement touchant. On est spectateur d'une jolie histoire qui s'installe entre un père et son fils, même si il aura fallu plus de dix sept ans pour que cela se produise. Ils vont partager une vraie complicité. J'ai également beaucoup aimé la sœur de Julien, qui partage un amour sans faille pour son frère. Il y a d'ailleurs une scène très émouvante dans le film lorsqu'elle fait un discours pour son anniversaire.

 

J'ai été très émue tout au long du film. Je trouve qu'on y prend conscience que tous les rêves sont accessibles. Et ce, malgré le handicap. Que tout ce qui compte, c'est d'en avoir envie. D'y croire. À tout prix. Sur le papier, une personne en fauteuil roulant n'est pas censée participer à un triathlon. Mais pourquoi se mettre des barrières ? Un rêve reste un rêve. L'essentiel est de voir cela comme un moteur dans la vie. La vie comme opportunité de se dépasser. De toucher de près la moindre de ses envies, la moindre petite chose qui nous donnera le courage d'affronter toutes les épreuves. En tout cas, c'est ma philosophie. Et ce film m'a gonflé le cœur d'espoir. Il m'a redonné l'envie de ne jamais rien lâcher. De toujours croire en mes rêves.

 

•   •   • 

 

Si je ne devais retenir qu'une chose, ce serait l'immense sourire

et la joie de Julien lorsqu'il est à pleine vitesse dans la descente sur le vélo.

C'est ça, le rôle d'un rêve !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rita 02/03/2017 16:47

Hello, I'm a French student and I'm sorry to talk in English but it's more easy to me! I'm Portuguese and I noticed that this text is on my French test... It's a little hard for me to understand but I loved your text! Congratulations! You have a new fan! Believe me! Bye,

mVmHmE 09/03/2017 12:19

Hello Rita, thank you for your words et welcome hère !

Trenty 15/04/2014 11:06


Ce film semble vraiment superbe.
Mais je vais attendre de pouvoir le voir chez moi, histoire d'avoir la larme à l'oeil tranquillement ;) 

mVmHmE 16/04/2014 11:04



En effet, il est magnifique !!



Carrie 09/04/2014 22:25


J'avais entendu parler d'une telle histoire et ca m'avait enormement emu surtout lorsque l'on sait les efforts physiques a fournir pour ce genre d'epreuves.


Le film a l'air tres beau, les critiques l'apprecient aussi car il y a bcp de verite, de joie, de bonheur, d'emotions et un tres beau role d'acteurs.

mVmHmE 11/04/2014 18:03



Oui, il est magnifique, je t'encourage à le voir !



Thomas 09/04/2014 16:44


Coucou ,


J'ai vu la bande annonce l'autre fois , j'ai déjà eu du mal à maintenir mes émotions à un niveau maitrisable.


J'ai trop envie de le voir quand même : c'est trop beau !!!  pfouuu ! Tellement vrai qu'il faut croire en ses rêves...


 


 

mVmHmE 11/04/2014 18:02



Franchement, fonce au cinéma avant qu'il ne le passe plus !



Aurore 09/04/2014 13:25


Ton article résume à merveille ce que j'ai aimé dans ce film. Et je retiens aussi la soeur, et son discours, qui m'a émue énormément. Peut être parce que je suis aussi cette soeur de personne
handicapé. Ms que l'on soit ou non touché par le handicap, ce film va droit au coeur, et ça en très grande partie grâce aux acteurs !

mVmHmE 11/04/2014 18:02



Tu as raison, tout ça fonctionne très bien grâce aux acteurs qui savent transmettre des émotions.



Les chroniques de marie Kléber 08/04/2014 21:53


Il faut croire en ses rêves et tout donner pour les réaliser. Car la vie c'est vivre pleinement ma belle. 


Je note que c'est un film à aller voir. Merci et prends bien soin de toi.


Bises

mVmHmE 11/04/2014 18:01



Tu as tout à fait raison Marie, il faut croire en ses rêves ! C'est mon moteur dans la vie. Je t'embrasse.



maviedebrune 08/04/2014 20:38


Rien que la bande annonce me donne des frissons ... ♥ ça a vraiment l'air émouvant !!

mVmHmE 11/04/2014 18:00



Oh que oui, j'avais les larmes aux yeux une bonne partie du film !