Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Flux RSS :

  • Flux RSS des articles

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

Partager

Vendredi 25 novembre 2011 5 25 /11 /Nov /2011 17:50

    images-copie-3

 

 

 

 

      

Une jolie leçon de vie...

 

J'avais entendu parler de la diffusion mardi 22 Novembre de l'émission  présentée par Béatrice Schönberg sur France 2:

Histoires en série - Comment se reconstruire quand on a tout perdu ? 

'Philippe P : l'intouchable' Le comte était un homme à qui tout semblait réussir. Jusqu'à cet accident de parapente qui le rend tétraplégique. Sa vie change alors radicalement.

Bande annonce

Ayant adoré le film "Intouchables", je suis curieuse de connaître les vrais protagonistes Philippe Pozzo di Borgo (interprété par François Cluzet) et Abdel Sellou (interprété par Omar Sy), ayant inspiré le film réalisé par Olivier Nakache et Eric Tolédano.

Parenthèse:

Depuis une semaine, je suis en préparation d'un article pour vous donner de mes nouvelles depuis mon article du 7 Novembre concernant les auxiliaires de vie et mon changement de prestataire de services. J'éprouve des difficultés à définir quelle humeur j'aimerais lui donner. Le changement d'organisme est effectif depuis le 1er Novembre et pour être honnête le parcours des premières semaines est parsemé d'embuches. J'en souffre et j'ai l'impression que l'écrire me ferait du bien pourtant je passe mon temps à effacer et recommencer cet article.

Fermez la parenthèse.

Me voilà devant donc la télé mercredi soir, je lance le replay de l'émission. Super, le reportage qui m’intéresse est le premier. Je découvre le vrai visage de Philippe, j'en apprends plus sur les raisons qui ont fait qu'aujourd'hui il se retrouve dans un fauteuil roulant électrique. Je suis absorbée par ce portrait car tout d'un coup, le film, ces 2h de rire et d'émotion prennent vie car ce n'est plus uniquement une fiction. La réalité est là: Philippe Pozzo di Borgo en a bavé ! Pour vous résumer, il était un homme à qui tout semblait réussir, brillant homme d'affaires. Jusqu’à cet accident de parapente qui le rend tétraplégique. Il traverse une longue convalescence de plus d'une année. Peu de temps après sa sortie d'hospitalisation et son retour au domicile, sa femme décède d'un cancer du sang. Commence alors une lente descente aux enfers. Jusqu’à la rencontre improbable avec Abdel, un jeune au parcours chaotique, une incroyable amitié qui va changer leur vie. 

Concernant Abdel, d'origine algérienne et élevé dans une cité difficile, je découvre un homme, un peu 'brut de décoffrage' mais avec beaucoup d'humour et une certaine légèreté.  La complicité entre lui et Philippe est flagrante à travers les images du portrait. C'est sur ces deux là, ils s'aiment ! Abdel a été au service de Philippe durant dix ans. Je suis impressionnée. Dix ans, cela représente beaucoup dans la vie d'un homme. Je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec mon vécu où les auxiliaires de vie sont toujours plus ou moins de passage dans mon quotidien. Alors moi dix ans, vous voyez, ça me fait rêver ! Quelque part cela me bouleverse qu'un homme, Abdel, consacre autant de sa personne pour une cause: apporter du bien être à une personne dépendante et en difficulté. Pour ceux qui ont vu le film, vous diriez que Philippe le lui rend bien quelque part. Abdel a d'ailleurs une remarque à ce sujet dans le reportage: "il vivait un peu ma vie, dans la déconnade, et moi je vivais un peu sa vie de bourge." Philippe parle de lui en le considérant comme son 'ange gardien', celui qui l'a maintenu en vie. Superbe image. Poignante. Il est donc question de ça: la vie.

Malgré toute cette bonne humeur, Philippe tient à un moment un discours très dur sur ce qu'est la vie et en particulier la sienne suite à l'accident. Cette scène m'a beaucoup émue. Il a ces mots: "Le handicap est venu à sa mort, (sa femme Béatrice est morte en 1996 d'un cancer du sang). C'est la solitude, le handicap..." Comme si il n'avait pris conscience de son 'état' que le jour où sa femme est partie. Cette dernière phrase me va directement en plein cœur. Sentiment que je partage souvent. Comme si, quoi qu'il arrive, quoi qu'il se passe, nous sommes seuls face à la maladie ou le handicap. Et ce malgré une agitation autour de nous et un entourage présent et aimant. Il y a des choses que même des mots ou des gestes ne peuvent exprimer. C'est d'ailleurs une énorme souffrance pour moi. Je me sens parfois très seule, comme perdue seule au milieu d'un monde qui ne me comprend pas, qui ne peut pas me comprendre... Pourtant cette grande détresse m'envahit à chaque fois et je dois faire avec. J'apprends, chaque jour qui passe, à me dire que c'est comme ça et ne pas m'en formaliser. En tout cas, j'essaie...

Parenthèse:

Pendant le visionnage, j'ai comme une révélation. Je voulais mettre par écrit les difficultés que je rencontre avec mon nouvel organisme d'auxiliaires de vie. Cela est devenu évident, c'est décidé, cet article je ne l'écrirai pas ! En tout cas, si cela devait être le cas, plus tard, ce serait pour vous dire que les choses se sont arrangées. Oui, j'en bave mais à quoi bon ?! Voir ce témoignage émouvant et criant de vérité du parcours de Philippe me fait relativiser. Cet homme a rencontré plein de galères et pourtant il est plein de vie et d'humour.

Je vais donc faire comme lui, autant que possible. Mon objectif pour les semaines à venir: occulter au maximum toutes ces emmerdes et ne laisser la place qu'aux bons moments. Tout est question de priorité dans la vie, non ?!

Fermez la parenthèse.

Je conclurai en disant qu'avoir vu ce reportage sur Philippe et Abdel, d'être véritablement partie à la rencontre de ces deux destins incomparables, qui malgré la rudesse de la vie, savent la savourer avec légèreté, m'a redonné un peu d'espoir qui me manquait ces dernières semaines. Alors merci...

Par mVmHmE - Publié dans : J'aime et je partage.
Laisser un commentaire, c'est ici. - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés