Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 16:15

large-copie-2.jpg 

Chaque jour, je ne peux m'empêcher de penser à toi. Chaque jour, depuis trois ans déjà. Trois ans que tu n'es plus là. Pourtant, je me surprends encore à vouloir te passer un coup de fil pour te raconter ce truc de fou qui vient de m'arriver. Trois ans que je fais comme si c'était encore possible de te parler. Moi, je le sais que c'est possible, malgré tout.

 

Tout à l'heure par exemple, je suis venue te rendre visite. J'ai parcouru ces mêmes allées que je connais désormais par cœur. Je ne reste jamais longtemps mais je sais qu'en venant je viens te parler, à toi mon amie. À chaque fois, je suis frustrée de me dire que j'aurais tant aimé te raconter ces choses là autour d'un verre ou d'un diner. Je pourrais encore entendre ta voix si douce et croiser tes yeux bleus.

 

Ton amitié me manque. Désormais, tu vis à travers les souvenirs que j'ai de toi. Mais j'ai peur que le temps s'amuse à les effacer petit à petit. Pour un jour, les faire disparaître complètement. Je pense que c'est pour cela que j'ai l'habitude de penser très souvent à toi. Je ne veux pas que tu t'en ailles de mon esprit. Jamais. Tu mérites tellement que l'on souvienne de toi. De qui tu étais et de tout le bien que tu faisais autour de toi.

 

Punaise que ton absence est cruelle. Ta grand-mère me le dit à chaque fois que l'on se parle. D'ailleurs, ne t'inquiètes pas pour elle. Elle se porte bien et puis, tu sais, je prends soin d'elle. On aime parler de toi. Longtemps. Souvent. C'est notre lien à elle et moi. Pour toujours.

 

Aujourd'hui, sous ce grand soleil, j'ai aimé passer ces quelques minutes à tes côtés. Cela faisait trop longtemps que je n'étais pas venue. Je m'en veux un peu. Mais sache que les photos de toi dans l'appartement me rappellent à toi. Chaque jour. Je ne t'oublie pas.

 

Prends soin de toi ma D.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Les chroniques de marie Kléber 02/07/2014 22:34


C'est un beau billet Elodie. L'absence est souvent difficile à vivre. On aime des endroits, on se remémore des souvenirs. La douleur devient moins forte mais quelque chose se brise forcément en
nous, une cicatrice près du coeur, qui ne disparait jamais vraiment.


Grosses bises et merci pour ce beau billet.

mVmHmE 03/07/2014 18:50



Oui, c'est une blessure qui ne passe pas vraiment avec le temps. Les souvenirs nous aident un peu dans ces moments là. Je t'embrasse.



Daniel 02/07/2014 18:44


Bonjour,


A lire vos sentiments, me viens à l'esprit cette phrase, écrite par je ne sais plus quel grand auteur ( Maupassant peut être ...):


Notre mémoire est un monde plus parfait que tout l'univers, car elle rend la vie à ce qui n'existe plus.


Bien à vous.


Daniel

mVmHmE 03/07/2014 18:48



C'est une jolie citation !



Ragnagna 02/07/2014 18:35


J'ai perdu une amie à 21 ans, en 2008. Je réalise toujours pas et fais comme si elle était en vie mais à l'étranger (c'était une expat'). La douleur s'amenuise mais pas les regrets de ne plus
pouvoir discuter. Mais la vie continue...

mVmHmE 03/07/2014 18:48



Je suis désolée pour ton amie, ce n'est pas facile. Comme tu dis, la vie doit continuer et elles restent dans notre coeur...