Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 14:48

Pol-U-beda-Herva-s-1-copie-1.jpg

Ces derniers jours, lors de mon séjour à Paris, j'ai vécu une situation assez désagréable - qui heureusement pour moi ne se produit que rarement. Mais je dois dire que cela m'a plutôt laissé un goût amer en bouche. Je vous explique. J'étais dans un lieu touristique, seule, pour effectuer une visite. Je prends donc mon ticket au guichet à l'entrée. Jusque là tout va bien. C'est un endroit où il y a des marches donc où il fallait qu'il y ait un certain nombre d'aménagements pour circuler avec le fauteuil roulant.

 

Une fois mon ticket validé, on me dit juste que « c'est au fond à droite ». Bonne élève, je vais donc dans cette direction sans trop savoir à quoi m'attendre. Il s'avère qu'il y avait bien une rampe pour accéder au niveau bas. Une fois en bas, il restait un passage un peu délicat où j'ai pris le temps de faire ma manœuvre. Un mec du personnel me regarde arriver, pas un mot de sa part, pas un bonjour. Par contre, il ne s'est pas gêné pour tenir mon fauteuil pendant que je manoeuvrais, m'empêchant de faire ce que je voulais, comme je voulais. J'ai horreur de ça. Imaginez, c'est comme si je vous prenais vos pieds pour vous montrer comment faire un pas, puis un autre. Non, on est d'accord.

 

Une fois l'obstacle franchi, le mec me dit « vous vous mettez là ». Ok, bonne ambiance. Tout ça me laisse une impression bizarre sur le moment. Comment vous dire, j'ai eu l'impression d'être un colis que l'on dépose à un endroit lambda. Affreux. La visite se passe, je fais ma vie sans rien demander à personne. Une heure plus tard, la visite est terminée. Par habitude, je laisse passer la foule pour ne pas être bousculée. Généralement, je suis la première rentrée, mais la dernière sortie. Là encore, j'ai eu le droit à un magnifique « vous restez là, vous bougez pas ». Sans même un regard ou une explication. J'adore.

 

Une fois le lieu complètement vide, je finis par me demander si on ne m'a pas oubliée. Quand soudain, le mec me fait un signe de la main pour m'indiquer de le rejoindre. Je m’exécute. Je finis par comprendre que je ne sors pas par l'endroit où je suis rentrée. Là, c'est pareil, on ne m'explique rien. Je me retrouve avec un groupe de cinq mecs du personnel qui discutent entre eux. Pas un seul ne me prête attention. J'ai l'impression d'être transparente. Pourtant, je sais bien que je suis plutôt encombrante avec le fauteuil roulant.

 

Ils doivent installer deux rampes en métal pour sortir et franchir l'obstacle. La manœuvre prend un certain temps. Je suis toujours dans l'ignorance totale de chacun. Je dois dire que ce n'est pas très agréable. Encore, la sensation d'être un colis posé là me passe par la tête. Pas un mot, pas un regard. Une fois les rampes installées, je déduis que je peux y aller. Ce que je fais. Là, j'entends un des mecs demander à son collègue « elle est toute seule la dame ? » - sur un ton que je ne saurais vous décrire. Là, ça en est trop pour moi, je réponds en m'éloignant « oui, elle est toute seule, la dame ».

 

Non, mais je vous jure. Ils pourraient tous avoir une médaille. Je ne comprends pas que l'on m'ait laissée dans une telle ignorance. Je trouve ce manque de considération absolument détestable. Je suis une personne avant tout, merde. Pas juste un fauteuil roulant qui prend de la place et ne passe pas partout facilement. Ce genre de situation me met profondément en colère. Heureusement que la visite était top parce que sinon j'aurais vraiment regretté. Certaines personnes ne se rendent absolument pas compte de leur attitude. Après tout, ça ne coute pas cher déjà de dire bonjour et d'expliquer en quelques phrases les différentes étapes. C'est moi qui délire ou pas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

guigui 20/06/2014 20:13


Non, tu n'as aucnement à te reprocher quoique ce soit ; j'aurais eu le même ressenti que toi à place.

mVmHmE 23/06/2014 18:22



Ouf, tu me rassures ^^



frédérique giraudier 18/06/2014 21:07


Je te comprends , je suis moi aussi sans voie après ton récit.


Mais j'imagine bien la situation , je ne suis pas en fauteuil je déambule en béquille pour l'instant j'essaye de faire avec une ça me permet d'avoir un bras de libre, car je suis seule.


Quand je suis à la caisse de la supérette où j'ai l'habitude d'aller, il y a une caisse réservée fauteuil et position debout pénible qui est mon cas.


Personne ne te laisse passer, tu t'excuses, et c'est tout juste si on ne te dit pas d'attendre ton tour.


Les caissières qui me connaissent, demandent que l'on me laisse passer et bien souvent on me dit de faire mes courses à un autre moment. Les réflexions ne me touchent plus. Comme si je le faisais
expres d'avoir une béquille et un corset.


Sur le papier ou dans les bureaux il promettent des tas de choses pour les handicapée, mais sur le terrain c'est le jour et la nuit.


Bisous et bonne soirée


Fred

mVmHmE 23/06/2014 18:25



On te dit te faire tes courses à un autre moment ?! N'importe quoi ! Les gens ne manquent pas du culot quand même...



bene 18/06/2014 19:51


Désolant, criant de vérité... je fais parfois le test en attendant de voir si on va enfin m'adresser la parole... mais bon en général je prends les devants et ça finit par s'arranger, par contre
j'aimerai bien savoir où ça s'est passé , juste histoire de ne pas y aller... ou d'y aller en connaissance de cause... merci !


 

mVmHmE 23/06/2014 18:26



Je vois très bien de quoi tu parles... Cela s'est passé sur un bateau mouches ;)



Little Red 18/06/2014 18:34


Non, j'ai déjà vécu ce genre de situations de nombreuses fois et ce n'est vraiment pas agréable de sentir que pire que d'être invisible, on dérange carrément !

mVmHmE 23/06/2014 18:26



Oui, on a vraiment l'impression de ne pas être à notre place ! Alors que si, on a autant le droit que les autres ;)



fedora 18/06/2014 18:27


c'est juste horrible comme attitude... j'ose espérer que ça n'arrive pas fréquemment... :(

mVmHmE 23/06/2014 18:29



Heureusement, cela ne se produit pas tous les jours ! Mais de temps en temps, ça dérape ^^



Marie Kléber 18/06/2014 17:11


Ca m'horripile les gens comme ça. Je trouve ça inhumain de traiter les personnes de cette façon. Il y a un minimum de politesse à avoir quand même. Et de respect aussi. C'est pas si compliqué en
plus.


Bises Elodie.

mVmHmE 18/06/2014 17:39



Non, en effet, cela ne me semble pas si compliqué. Ça s'appelle le savoir vivre ! Bizoos Marie



Trenty 18/06/2014 16:46


J'ai bien aimé ta phrase "Imaginez,
c'est comme si je vous prenais vos pieds pour vous montrer comment faire un pas".


Ca pourrait être marrant à voir
:)

Mais c'est clair que je trouve abérrant la situation que tu a vécus. 

mVmHmE 18/06/2014 17:38



Allez, je te mets au défi de demander à ta femme de le faire pour voir à quel point ça va t'agaçer qu'elle te dise comment marcher ^^



maviedebrune 18/06/2014 16:43


NON MAIS J'HALLUCINE !! Aucun respect, aucune gêne, aucune honte c'est quoi ces gens !!! Sous prétexte que tu es dans un fauteuil ça leur donne le droit de te traiter comme une vulgaire chose, on
croit rêver !!! Je suis en colère ça y est !!!

mVmHmE 18/06/2014 17:38



Comme ça on est deux à être en colère alors ! :p Non, mais les gens se rendent pas compte, c'est ça le plus terrible !



Stephy 18/06/2014 16:42


Non, tu ne délires pas...J'y ai souvent droit !

mVmHmE 18/06/2014 17:37



Bon, tu me rassures ;)