Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 19:59

large-copie-2.jpg

 

Voilà maintenant un mois que j'ai recommencé à travailler, ce qui a changé pas mal de choses dans ma vie. En bien, j'entends. Mais cela a également fait resurgir des mauvais souvenirs. Fort heureusement, pour une fois c'est à travers quelque chose de positif. Ces mauvais souvenirs ont resurgi de mon passé et j'ai réalisé bien malgré moi qu'ils ont laissé chez moi pas mal de traces...

 

Lors de mon précédent poste, j'ai travaillé près de huit dans une petite boîte où il n'y avait, la majorité du temps, que mon patron et moi. Ce patron avait une personnalité compliquée, il était en particulier lunatique, colérique, antipathique et d'autres mots en -ique. Toujours est-il que c'est le genre de personne qui passe son temps à ne dire que les choses qui ne vont pas. Toujours mettre le doigt sur la petite erreur, le petit oubli sur le dossier machin chose. En ne prenant évidemment pas la peine de prendre conscience du nombre d'heures qu'à engendré ce dit dossier. La critique facile, quoi. Pour tout, tout le temps. Jamais un compliment ou un encouragement.

 

Ce genre de mécanismes de découragement et de dévalorisation est assez difficile à déceler de manière immédiate. Sur le moment, on ne se rend pas vraiment compte à quel point cela peut blesser de ne pas se sentir apprécié et soutenu à sa juste valeur au travail. Ce n'est que sur le long terme que ce genre de choses impacte réellement la personnalité de quelqu'un. Et on finit par totalement manquer de confiance en soi. À ne plus croire en ses qualités professionnelles. Entre autre choses, bien sur.

 

Alors quand l'autre jour ma responsable à mon nouveau boulot m'a vivement félicitée pour le dossier que je lui ai remis, j'ai pris une claque. J'ai pris une claque parce que j'en ai presque eu les larmes aux yeux. Je n'en revenais pas qu'elle le fasse, aussi spontanément. Mais surtout qu'elle le fasse aussi rapidement alors que je ne suis là que depuis quelques semaines. C'est ce jour là que j'ai compris à quel point le passé avait laissé de vilaines blessures.

 

Aujourd'hui, cela me fait un bien fou de savoir que pour une fois quelqu'un croit en moi. En mon travail. Pour la première fois depuis longtemps, on me fait confiance professionnellement. Et vous ne soupçonnez pas à quel point cela me donne envie de m'impliquer à fond dans mes dossiers. Comme si un compliment amenait cette envie irrépressible de se surpasser. Et j'aime plus que tout cette nouvelle énergie.

 

Je ne dis pas que la confiance en moi est totalement revenue. Non, évidemment que ce n'est pas aussi simple que cela. Certaines habitudes ont la dent dure, qu'on le veuille ou non. Mais en tout cas, pour la première fois depuis un long moment, j'apprécie de me sentir utile au boulot et d'avoir cette envie très forte de réussir dans ce que je fais...

 

♥ ♥ ♥

 

Et vous, vous avez déjà eu ce genre de mésaventures au travail ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article

commentaires

Constans 15/02/2015 18:12


Bonsoir, vérifiant la publication de mes commentaires d' hier, je m' aperçois que mon 2ème, en réaction au commentaire n° 7 de Mme (...) ne s' était purement & simplement pas
enregistré. Il y était question de ma lecture jadis du livre de M-F HIRIGOYEN sur le " harcèment moral, la violence perverse au quotidien " ,  lecture qui m' avait permis de comprendre ce
qui m' était arrivé dans le cadre - peut-être personnel jadis- professionnel à coup sûr + " récemment " , confronté à une collègue -très légèrement " supérieure " à moi par sa fonction - mais
nettement par son ou ses " appuis" ,qui a pratiqué vis-à-vis de moi calomnie, dénigrement, médisance afin de jetter sur moi discrédit & opprobe, avec " complicité " pour cause d' intérêts, de
conviction &/ou par stupidité de quelques collègues. Comme expliqué  précédemment - hier, de fait...- dans mon commentaire n° 10, je ne mes suis pas " démonté " & au
contraire je démonte & démontre depuis 1 certain temps ce type de mécanisme dont j' ai -&  je suis encore, même si c' est dans une moindre mesure - été victime, preuves à ma
décharge de la mauvaise foi &/ou de mensonges proférés à mon égard, de propos calomnieux voire diffamatoires & d' actes -moralement, pour le moins...-répréhensibles contre moi.
Mais comme lorsqu' une personne est mise en examen par la justice, même si elle est innocentée par la suite & réhabilitée, la Presse par exemple ne fait pas, dans le 2ème cas, ses " 1ères
pages " sur l' innocence de quelqu' 1 injustement stigmatisé précédemment ! Le mal est fait & c' est bien le cas pour moi aussi ! Néanmoins, il faut se " battre " , ne surtout pas
baisser les bras dans de tels cas quitte à se faire aider par des personnes " extérieures " au contexte & compétentes en ce domaine. Souhaitant que mon message pourra aider d' autres
personnes confrontées à une telle situation, cordialement à toutes & à tous.

CONSTANS 14/02/2015 19:45


(suite...,suite à mauvaise "manip" de ma part, apparemment...)Concernait mon commentaire s/ celui " n° 7 " . Pour ma part, ayant " charge d' âme " puisque papa & " la foi " aussi
par ailleurs, cela m' a sans doute permis de ne pas " baisser les bras" ni de réagir par la violence physique contre quelqu' un -Ce n' est pas l' envie qui m' en manquait pourtant ; ce serait la
certitude que quelques personnes, au moins, ne pourraient pas  faire subir à autrui ce que j' ai moi-même subi & que je continue à subir même si c' est dans une moindre
mesure, désormais. - ou...retournée contre moi - même, non plus ! Cordialement à toutes & à tous ! P.S. : je n' y ai aucun intétêt pécuniaire mais je ne peux que recommander la
lecture du livre de M- France HIRIGOYEN sur " ...la violence perverse au quotidien " , lecture pouvant s' avérer utile pour tout type de " cadre " , privé ou professionnel !

CONSTANS 14/02/2015 19:04


Bonsoir! je continue à vous "suivre" de loin en loin...Il me semble que vous étiez, êtes architecte, n' est- ce pas ? Est - ce ce métier que vous exercez toujours, désormais ? Explication à
mes interrogations : suite à la journée de l' accessibilité du 11/02 à laquelle j' ai participé à LYON, j' ai vu en parallèle 1 tweet évoquant la nécessité d' architectes qui exerceraient
aussi des mandats, élus de diverses collectivités...& je me disais que si des personnes, handicapé(e)s à divers " titres " , pouvaient en effet exercer de tels mandats, cela pourrait aider la
cause de l' accessibilité pour toutes/tous à progresser bien - lentement que cela n' est le cas ! Qu' en pensez - vous ? Très cordialement à vous ! 

mVmHmE 26/02/2015 09:55

Cela devient vraiment difficile de se faire entendre en France pour les bonnes causes...

CONSTANS 25/02/2015 20:52

Bonsoir! Comme entendu lors du défilé du 11, il va falloir " gêner " pour être " entendu " : exemple, à Lyon, au lieu de " TERREAUX - BELLECOUR " via " République " , rue piétonne..., il va falloir descendre sur la chaussée aux " heures de pointe " etc...Cordialement.

mVmHmE 24/02/2015 10:50



En effet, je suis toujours architecte. C'est vrai qu'à mon niveau j'essaie de faire bouger les choses en profitant de mon expérience personnelle dans le domaine du handicap. Mais comme vous
dites, les choses bougent lentement...



maviedebrune 11/02/2015 20:49


C'est super pour les félicitations de ta patronne !!!!!!!


Comme tu dis, les habitudes ont la dent longue, mais entourée comme tu l'es aujourd'hui, avec des gens qui savent reconnaître la qualité de ton travail ça ne peux que faire disparaître le reste,
avec le temps

mVmHmE 12/02/2015 09:29



Merci Élo

FLORENCE HIGELIN 07/02/2015 18:33


Bonjour, en ce qui me concerne je suis en plein dans ce genre de reconstruction. En revanche, il ne s'agit pas d'un supérieur mais d'une collègue. Elle est pathologiquement un genre de
pervers-narcissique. A force de la subir, j'ai perdu toute confiance en moi. Mais depuis un an, je me fais aider pour retrouver la force de... partir et voir ailleurs. C'est un très long chemin.
Moi qui était vivante, tout le temps entrain de faire la fête, je n'ai même plus envie de mettre le nez dehors. C'est pour dire !...


Comme dit, je me soigne.


Et en lisant des textes comme les tiens, ça fait un bien fou et ça donne de l'espoir !


Merci et bonne continuation dans ton boulot et dans le reste... (au fait, tu fais quoi comme boulot ? J'avoue, je n'ai pas trop pris le temps de lire l'ensemble de ton blog...)


Bien à toi...

mVmHmE 08/02/2015 12:47



Et cette collègue est hierarchiquement au dessus de toi ? C'est fou qu'elle se permette ce genre de choses... C'est une bonne décision de te faire aider pour avoir la force après de partir !


Pour te répondre, je suis architecte. Je suis ravie si tu trouves un peu d'espoir à travers mes mots :)



Marie Kléber 06/02/2015 17:50


J'en ai le sourire aux lèvres ma belle. C'est très positif et tu verras plus ça ira, plus tu auras envie de te donner parce que tu te sentiras pousser des ailes. Et oui oarfois il suffit d'un
mot, d'un compliment. Les patrons devraient le savoir, depuis le temps.


Je crois que je suis abonné aux hommes (patrons et compagnons de vie) qui pensent qu'on traitant mal les gens, on leur donne envie de se défoncer. Pas plus tard qu'aujourd'hui mon patron nous a
gentimment dis que sans lui on ne serrait déjà plus dans cette boite. Sur le ton de la plaisanterie, mais c'est minable.


J'avoue que ça ne m'atteint plus comme avant. Car j'ai plus confiance en moi qu'avant aussi et je ne suis pas prête à laisser quelqu'un s'essuyer les pieds sur moi. J'ai donné.


Grosses bises Elodie et beau weekend à toi.

mVmHmE 08/02/2015 12:44



Quel prétentieux ton patron ! Tant mieux si tu arrives à prendre tes distances avec ce qu'il te dit. C'est la meilleure façon de faire. Très bon dimanche à toi Marie. Je t'embrasse



Michel Albert 06/02/2015 14:16


Tu vois, il existe, au travail, des gens bien ! Il sont même très nombreux. Malheureusement on ne parle trop souvent que des pénibles. C'est vrai que 8 ans à se faire dévaloriser, ça marque.
Maintenant tu peux remettre les choses à leur place. Tu participes par ce billet à remettre un peu de soleil dans ce monde la !

mVmHmE 08/02/2015 12:35



Oui, je découvre (tardivement) qu'il existe des gens biens au travail, des personnes qui n'ont pas peur de dire ce qui va !



Céline 06/02/2015 13:21


Pour ma part il a apparemment plus de facilité à dire ce qui ne va pas, sans se gêner,devant l'équipe... Quand par contre il est content du travail effectué, la plupart du temps je le sais par
mail malheureusement...

mVmHmE 08/02/2015 12:34



C'est trop facile de faire ça et c'est injuste ! De toutes façons, pour beaucoup c'est plus facile de dire ce qui ne va pas plutôt que ce qui est bien...



Onali 06/02/2015 10:48


Bonjour !


Oui, effectivement, subir ce genre de comportement au travail m'est déjà arrivé.


Ce genre de personnes effectuent un vrai travail de sape au quotidien et nous rendent vulnérables et fragiles, trop réceptifs à la critique et hypersensible à la négativité.


J'en garde encore des séquelles car beaucoup de "chefs" ne savent pas faire la différence entre un management prônant l'encouragement et la mise en place d'un vrai esprit d'équipe et un
management du "réussir à tout prix" avec tout ce que ça entraîne.


Alors je ne dis pas que c'est une mauvaise chose,il y a plein de gens qui supportent ça très bien parce que ça les pousse à se dépasser. Mais en ce qui me concerne, je suis non réceptive à
l'utilisation de ce genre de leviers.


J'espère que ces blessures professionnelles vont s'estomper à l'avenir, pour que tu puisses profiter au mieux de ces instants si précieux...

mVmHmE 08/02/2015 12:30



Oui, ces gens là font un travail de fond et sur le long terme... 


Aujourd'hui, je suis sur la bonne voie et j'en suis ravie :)



Carrie 06/02/2015 10:29


Waouhh contente pour toi :-))


Sinon pas de mesaventure comme ca mais je dois changer de boulot, donc j'espere que ca sera dans le sens tres positif ce qui va m'arriver!

mVmHmE 08/02/2015 11:48



J'espère pour toi que ce changement t'apportera de bonnes choses :)



teparlerdemavie 06/02/2015 08:55


Comme je te comprends pour avoir vécu la même chose durant 10 ans! 10 ans dont la moitié fut un calvaire où je me demandais chaque jour comment je pouvais le laisser me traiter comme ça et
pourquoi je ne réagissais pas.


Je me suis sentie maltraitée et j'ai perdu beaucoup de confiance en moi et en les autres. Et oui, j'image bien ce que ça doit faire d'être félicité.


Bise

mVmHmE 08/02/2015 11:47



C'est vrai qu'une fois qu'on est sorti de la situation, cela nous parait toujours absurde de n'avoir pas réagi davantage...