Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:05

handicap-dependance.png

 

Voilà un moment que je n'ai pas écrit ce genre d'article sur le blog. Mais là j'avoue que le moment est venu. Tellement de choses à dire. Tellement de choses qui se bousculent dans ma tête, dans mon cœur. Parce que quand on touche à ma liberté, je souffre. Je souffre parce que ça me rappelle que malgré tous les combats que je mène au quotidien, je n'ai pas la même vie que les autres. Et non, tout simplement parce que j'ai besoin d'aide au quotidien pour pas mal de choses. D'habitude, ce n'est pas forcément quelque chose qui me pèse. J'ai une organisation telle que je fais tout mon possible pour vivre. Tout simplement. Mais juste un peu différemment des autres. C'est tout.

 

Mais tout ça devient compliqué quand une des auxiliaires de vie qui est censée être là pour me faciliter la vie, me met au contraire des bâtons dans les roues. Pour la petite histoire, cette personne que l'on nommera B. dans le récit est arrivée dans mon équipe il y a à peu près quatre mois. Elle est venue compléter mon équipe existante de deux auxiliaires de vie. Au départ, elle s'est présentée comme quelqu'un de dynamique. Moi, ça m'allait bien. J'aime avoir des gens autour de moi qui ont la même énergie que moi. Se faire aider au quotidien, oui. Mais dans la bonne humeur et avec le sourire, c'est mieux. Les semaines ont passé et B. a eu du mal à prendre ses marques. Je me suis dit qu'elle avait peut-être besoin de plus de temps que les autres pour être opérationnelle. J'ai donc pris mon mal en patience, et ce malgré de nombreuses maladresses de sa part.

 

Et puis, au bout d'un mois et demi, ma patience a commencé à s'effriter. Petit à petit. Morceau par morceau. J'ai réalisé que je ne retrouvais pas du tout chez elle le côté dynamique qu'elle m'avait annoncé. Au contraire. Mais aussi, et surtout, que son manque de confiance en elle et ses nombreuses erreurs commises pendant les interventions commençaient sérieusement à avoir des conséquences sur moi. S'en est suivie une discussion franche avec elle où elle m'a garanti qu'elle allait faire des efforts et qu'elle allait y arriver. Qu'elle s'en sentait capable. Ne voulant pas qu'elle perde son boulot, je lui ai laissé sa chance. J'ai donc repris le temps de tout lui expliquer. Les gestes, les habitudes, les indispensables. Point par point. Calmement. Il faut savoir que toutes ces choses me demandent un temps considérable mais surtout une énergie folle. Normalement, ce n'est pas si compliqué d'intégrer une nouvelle auxiliaire de vie dans mon équipe.

 

Pour être honnête avec vous, les choses se sont améliorées durant deux ou trois semaines. Maximum. J'ai donc eu un peu de répit. Et puis, assez vite, les mauvaises habitudes ont repris le dessus. Elle était toujours aussi maladroite. Je vous jure, les mots ne suffiraient même pas pour vous décrire dans son intégralité le personnage. B. est quelqu'un qui fait des conneries en permanence. Des plus grosses qu'elle. Il faut toujours avoir un œil sur ce qu'elle fait. Et puis, la goutte d'eau ça a été le matin où elle est arrivée avec près de 40 min de retard. Impossible de la joindre, pas un message de sa part pour me prévenir. Et en arrivant, à peine une explication. Elle s'est même risqué à sous entendre que ce n'était pas trop grave puisque je travaillais de chez moi ce jour là. Oui, sauf que travailler de chez soi ne sous entend pas ne pas se lever le matin et ne pas être prête à l'heure. Je vous jure qu'heureusement que je n'avais pas mon train pour aller au boulot derrière parce que sinon je le loupais.

 

C'est ce jour là qu'elle a perdu ma confiance, en fait. J'ai pris conscience que ce n'était pas une personne fiable. Et qu'elle ne prenait pas au sérieux le rôle qu'elle avait à jouer auprès de moi. Ces dernières semaines, les choses se sont considérablement dégradées. Au point que je ne peux plus compter sur elle. Une des personnes de l'équipe a été souffrante la semaine dernière et une autre fois il y a une quinzaine de jours. B. a donc été sollicitée pour la remplacer. La première fois, elle a prétendu ne pas avoir reçu les messages. Mais quand je lui ai demandé de vive voix par téléphone, elle s'est contentée de dire qu'elle ne viendrait pas. Et la deuxième fois, elle a prétexté avoir plein de rendez-vous et a refusé chacun des remplacements. Je précise que B. habite à 2 min à pied de chez moi et qu'elle n'a que moi en cliente. Elle n'a donc pas un planning saturé. En agissant de la sorte, elle me met en danger. Je n'ai pas le choix de solliciter de l'aide au quotidien. Je ne peux pas me débrouiller seule. Que je le veuille ou non, je suis dépendante de l'aide d'une tierce personne. Alors, elle n'a pas le droit de jouer avec cela. Le plus terrifiant dans l'histoire, c'est qu'elle arrive le lendemain le sourire aux lèvres, comme si il ne s'était rien passé. Sans même se préoccuper des conséquences de ses actes.

 

Je vous disais plus haut que je souffre quand on touche à ma liberté. Mais en fait, je suis surtout en colère. Oui, une colère que peu de choses peuvent déclencher chez moi. Elle est permanente, brulante. Et elle me donne envie d'hurler au monde entier que ce n'est pas juste. Qu'on n'a pas le droit de se comporter de la sorte avec quelqu'un sous prétexte qu'il a besoin d'aide. J'ai envie d'hurler qu'on n'a pas le droit de profiter de la « faiblesse » d'une personne et de se sentir tout puissant la concernant juste sur ce prétexte là. Ce prétexte de dépendance qui justifierait que l'on oublie en chemin qu'il est question de respect. De respect de l'humain. Quelle que soit sa situation. Quelle que soit sa condition. Aujourd'hui, je regrette de lui avoir laissé sa chance. D'avoir perdu mon temps, mon énergie à la former. Je n'aurais pas du. Ça m'apprendra.

 

Ce que B. ignore, c'est que je ne suis pas quelqu'un qui se tait. Je ne suis pas quelqu'un qui se laisse faire. J'ai déjà donné par le passé et cela ne m'a jamais rien apporté de bon. Aujourd'hui, B. se croit intouchable. Toute puissante. Elle croit qu'elle peut agir de la sorte. Avec le sourire. Comme si de rien n'était. Sans conséquence derrière. Mais elle se trompe. Tout cela n'en restera pas là. Ce combat, je le mène en mon nom, bien sûr. Mais aussi au nom de tout ceux qui ne peuvent pas se défendre. Toutes ces personnes qui ne sont pas en mesure de s'exprimer et de relater ce genre d'abus. Ou qui n'osent pas le faire. Ou pire encore, qui croient que c'est normal. Que l'on ne mérite pas d'autre traitement lorsque l'on est dépendant.

 

♥ ♥ ♥ 

 

Je suis désolée, cet article est un peu long. Je remercie ceux qui ont eu le courage de le lire jusqu'à la fin. Quand il est question de liberté et de dépendance, je ne peux pas me taire. C'est un sujet trop important, trop sensible pour ça. Alors, je vais vous demander de partager cet article, d'en parler autour de vous. Parce qu'il faut que les gens sachent que ce sont des choses qui existent. Bien trop souvent. Et j'ai le doux espoir qu'en sensibilisant les autres à cette cause, on pourra peut-être faire bouger les choses...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

angecycy 13/07/2016 14:07

Salut,je comprends tout ce que tu écris,je suis handicapé moteur,la vie est pas simple même des fois très compliqué.! bcp de personnes nous crois que l'ont viens d'une autre planète,que nous sommes des extraterrestres.!!! Sans parlé des problèmes d'accessibilités,là c'est pire qu'une horreur,etc.. etc..

jjjjjjj 10/03/2015 09:17

Bonjour , j'admire votre courage et votre détermination!! Je suis infirmière et je bosse avec des gens qui nécessitent une constante surveillance et un accompagnement quotidien avec des pathologies dégénératives. Moi perso j'ai mes deux bras, mes jambes mais surtout j'ai mon cœur et j'ai la vocation je fais mon max pour eux. Mais que je ne pourrais jamais prétendre à avoir autant de détermination et de discernement que vous en avez .... Cela fait relativiser et me donne l'envie de continuer de me battre au quotidien pour mes patients car j'avoue que je rame .... De plus, ils ne peuvent pas s'exprimer et je cherche un maximun à avoir leur approbation.... J'ai le même âge que vous !!! Je suis une handicapé affective en reconstruction et ne vous remercie de m'avoir donner en ce matin un sourire franc en lisant ici ce blog sur un témoignage et une envie de vivre à toute épreuve .... alors merci !!!!

mVmHmE 10/03/2015 16:04

Quel bonheur de recevoir ce genre de message, merci ! Cela me touche de voir qu'il existe quand même des professionnels de santé qui prennent leur métier à coeur et ont conscience de l'enjeu envers les patients. Continuez sur ce chemin, c'est le bon :)

SFB 06/03/2015 20:53

la colère c'est chez moi une motivation permanente ! C'est ce qui me permet de continuer jour après jour ! C'est ce qui me permet de rester digne !!!!
Le manque de respect me mets aussi hors de moi et je ne suis pas du genre à mâcher mes mots en général ! Il y aura encore beaucoup de personnes comme cela malheureusement mais à côté de çà il a tellement de gens géniaux qu'il reste à rencontrer ! Bon courage à vous.

mVmHmE 08/03/2015 12:31

Tout à fait d'accord avec toi, la colère peut bien souvent être un moteur dans la vie ! Comme un moyen de se sentir bien vivante ! Merci de vos encouragements :)

gosse 03/03/2015 14:50

j'espère que tu as porté plainte au prés de l'organisme qui l'emploie...

mVmHmE 05/03/2015 09:39

Le problème n'est pas du tout l'organisme mais bien l'auxiliaire de vie...

marine 03/03/2015 07:33

Tin texte ma touché ému aux larmes..je comprends ta colère et ton désarroi. C'est tellement facile de se sentir surpuissante. .
Courage
Tiens nous au courant des suites et défends ta liberté ça ne te rendra pas ton temps mais ça permettra de clarifier les choses et de t apaiser un peu

mVmHmE 03/03/2015 11:56

Merci de ton message et de tes encouragements. Je donnerai des nouvelles dès que les choses se sont arrangées, promis !

tititte 01/03/2015 10:38

mon message est parti...je vous souhaite de pouvoir bientôt bénéficier d'une gentille respectueuse et compétente auxiliaire en attendant je vous souhaite une douce journée de Christine

mVmHmE 03/03/2015 11:57

Tout à fait, comme c'est un domaine dans lequel il n'y aura jamais de chômage, cela attire beaucoup de monde. Et pas que les bonnes personnes...

tititte 01/03/2015 21:07

oh oui c'est un énorme soucis la relève est mal assurée manque de formation et vu le chomage beaucoup se lancent dans ce domaine vu qu'il y a des offres d'emplois....
en milieu hospitalier c'est le même soucis....

mVmHmE 01/03/2015 20:49

Merci pour vos encouragements en tout cas !

tititte 01/03/2015 10:35

Coucou Élodie pour vous dire que je vous comprends.,
autrefois ces métiers étaient destinés aux personnes qui avaient la vocation et maintenant.....mais parmis il y a beaucoup plus de bons éléments que de parasites...

mVmHmE 01/03/2015 20:49

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Aujourd'hui, la vocation pour ce métier manque cruellement !

Lucie. T 28/02/2015 20:43

merci denoncer le manque de respect que peuvent aboir certains accompagnants. Tu parles au nom de toutes ces personnes qui subissent et n’ont pas la possibilites d’exprimer leur souffrance. je pense que cette dame devrait changer de travail apparemment l’humain c’est pas don truc !

mVmHmE 01/03/2015 20:48

Et non, l'humain est même une notion qu'elle doit complètement ignorer malheureusement...

pierre samson 27/02/2015 01:45

bonjour jeune fille (je n'ai pas trouvé ton prénom), j'ai lu attentivement ton article, certes Mme B semble bien incompétente, mais il ne faudrait pas se tromper de combat ! vous n'auriez certainement pas du être aussi "patiente" avec votre employée 'car c'est ce qu'elle est ? c'est vous qui la payée ? sinon c'est encore autre chose) , mais vous n'avez peut-être pas étudié le management... auquel cas plutôt que de déverser votre colère là ou elle n'a rien à faire : formez-vous ! vous êtes une battante, vous trouverez bien une solution ! quant à B peut-être est-elle beaucoup moins intelligente que vous ! ce que vous prenez pour de l'irrespect ou de la méchanceté, est tout simplement de la bêtise (on ne peux rien contre ça, la colère ne sert a rien) .... vous ne pouvez pas "gagner" contre la bêtise ! donc concentrez plutôt votre énergie vers une autre solution, licenciez là (elle trouvera du travail ailleurs ! ne vous inquiétez pas de ça) et prenez en une qui comprends plus vite avec 9 million de chômeurs cela devrais se trouver ! une petite parenthèse : vous vous trouvez mal assistée car une des intervenantes est incompétente, pensez qu'il y a actuellement, ici et maintenant, des handicapés vieux en plus qui sont plus mal lotis que vous ... ce n'est pas une raison pour permettre l'inadmissible, mais de le savoir, peut-être peut (je l"espère ) diminuer votre colère, qui pourrait être remplacée par de la compassion ... voilà jeune fille , j'espère que mon com. vous aidera, kenavo ar c'hentañ (au revoir, à bientôt)....

mVmHmE 03/03/2015 11:55

Je suis 100% d'accord avec toi. Rien de plus à ajouter. Merci d'avoir réagi et remis les choses à leur place !

lightdys 01/03/2015 22:11

Cher monsieur Samsom

Si j'ai bien compris votre propos, vous conseillez à Elodie de "se former" pour motiver son équipe. Autrement dit, de devoir faire des efforts supplémentaires,de s'adapter à l'incompétence de certains de ses employés.

Depuis que je suis enfant, ma mère m'a toujours dit : "C'est aux autres de s'adapter à ton handicap, pas à toi de t'adapter aux autres". Tout est dit. La vie des personnes handicapées est bien assez difficile comme ça, ce n'est pas à nous de supporter la bêtise ou l'irrespect des personnes valides au nom d'une quelconque "compassion".

De plus, que ce soit de la bêtise, de l'irrespect ou du manque de compétence, peu importe. Pour les personnes handicapées qui doivent subir les madame "B", c'est le même résultat. Du reste, bêtise et irrespect vont très souvent, sinon toujours de pair, il ne faudrait pas l'oublier .

Enfin, dire à quelqu'un qui a de vrais problèmes : "Faites encore plus d'efforts , battez vous ça ira mieux" ou, encore pire :"Ne vous plaignez pas, il y a pire que vous" est (je trouve) assez indélicat. Alexandre Jollien, philosophe du handicap, dit que c'est une forme de maltraitance puisqu'on renie la souffrance de l'autre qui se confie à vous.

Je vous livre une citation qui me plait beaucoup : "Lorsque je te parle de mes problèmes, je ne suis pas en train de me plaindre ,je suis en train de te faire confiance"

Respectueusement,

mVmHmE 01/03/2015 20:48

Merci de ta réaction Jean-Luc. Il est parfois bon de rétablir une certaine vérité...

mVmHmE 01/03/2015 20:47

Je trouve votre analyse de la situation très simpliste et ma foi très éloignée d'une certaine réalité. Ceci n'est pas une simple question de management (je préférerais, croyez-moi). Là, je parle de la vraie vie, qui consiste à vivre en étant dépendante. On est bien au delà de ce que vous pensez en savoir. Ma colère (comme vous dites) est tout à fait justifiée. Et à plusieurs titres (que je ne prendrai pas le temps de vous citer à nouveau, libre à vous de relire mon article...) Ce n'est pas aussi simple que cela d'avoir un élément incompétent dans mon équipe d'auxiliaire. Je ne peux malheureusement pas l'éjecter du jour au lendemain sans avoir pris un minimum de dispositions qui prennent malheureusement un peu de temps afin de ne pas me mettre davantage en danger. Avoir besoin d'aide, de manière inconditionnelle, ne permet pas de gérer les choses par un simple management (comme vous avez l'air de le penser). En tout cas, merci d'avoir partagé avec moi votre point de vue sur la situation.

Tonton Kiné 27/02/2015 20:17

Bonjour cher Ami breton !
Je tiens à vous dire simplement que trouver un auxiliaire de vie de qualité n'est franchement pas simple ! Certes, Elodie a peut être trop attendu pour réagir. Sa colère est partagée entre son sentiment d'avoir laissé une 2e chance à cette personne et s'être faite dupée par elle ensuite ! Une idiote ne s'améliore pas du jour au lendemain après une mise au point de son employeur. C'est volontaire, car voyez vous, certains pensent que tout travail est bon pour gagner sa vie. En tant que Professionnel de Santé, je peux vous dire que d'autres qualités sont requises pour intervenir auprès d'1 handicapé ! Je déplore votre situation bien difficile mais vous avez eu la chance de vieillir, certaines pathologies ne permettent pas d'atteindre votre âge, malheureusement.
Respectueusement.
Le Réaliste Gladiateur.

yvonne 26/02/2015 17:31

Merci de ce témoignage et beaucoup se reconnaitront dans vos mots... Non personne n'a le droit de se sentir au-dessus de... Nous sommes tous différents, c'est ce qui fait la richesse de l'être humain mais personne n'a le droit de profiter de l'autre encore moins quand il est dépendant. j'espère que très vite vous trouverez quelqu'un qui vous donne ce dont vous avez besoin et avec de multiples sourires.

mVmHmE 01/03/2015 20:41

Merci pour vos mots d'encouragement Yvonne !

Gatchoune 26/02/2015 12:46

J'ai été auxiliaire de vie plus de deux ans et j'ai souvent été impactée également par la négligence, la fainéantise ou la bêtise de certaines de mes collègues... Je sais à quel point il est important d'être ponctuel, compréhensif mais surtout humain dans ce métier.
On intervient dans votre quotidien, votre intimité, on n'a pas le droit de se croire en position de force et d'ignorer vos ressentis!

Vivement qu'elle s'en aille et que vous rencontriez quelqu'un sur qui compter!
Bon courage.

mVmHmE 01/03/2015 20:41

Merci de me confirmer que même de l'autre côté, cela a des conséquences également !

Trenty 26/02/2015 11:55

J'espère que ça vas s'arranger et surtout que tu vas pouvoir avoir quelqu'un de plus compétent.
Bises

mVmHmE 26/02/2015 12:05

Merci, c'est gentil.

Karolyn 26/02/2015 03:17

Cet article est prenant est magnifique...
Je n'arrive pas à comprendre comment quelqu'un peut mépriser une autre personne sous prétexte qu'elle a besoin d'aide au quotidien.
J'espère que tu ne te laisseras pas faire, et que tu trouveras une personne compétente et respectueuse <3

mVmHmE 26/02/2015 09:57

Merci beaucoup ! Ne t'inquiète pas pour moi, je ne me laisse pas faire. C'est juste une période intermédiaire le temps de régler le problème !

CONSTANS 25/02/2015 22:03

(Suite & fin...pour aujourd' hui, au moins ! ) : vous n' êtes pas sur LinkedIn ?

mVmHmE 26/02/2015 09:57

Non.

CONSTANS 25/02/2015 22:02

J' ai tweeté. Je n' arrive pas à " Google + - iser " , en revanche... Cdlt.

CONSTANS 25/02/2015 21:29

Lu " en diagonales " ... : plusieurs explications sont possibles. 1) Elle a 1 ou des gros problèmes personnels car il va de soi que le fait pour elle de ne pas être handicapée n' exclue pas cette hypothèse. 2) Elle est peut - être aussi de ces personnes qui " en jettent plein la vue " ...au départ, pour décevoir beaucoup ensuite. Certaines d' entres sont même perçues comme ayant du " charisme " ! J' en connais ! 3) Si elle a " senti " en vous une personne sensible, pourvue de beaucoup d' empathie, que de surcroît elle est - peut-être - pervers narcissique...tout comme l' était probablement votre ancien employeur, compte tenu des paroles & comportements que vous décriviez tout au moins, alors il ne faut guère espérer d' amélioration ni fondamentale ni dans la durée. Les P.N. seraient des malades mentaux dont la maladie n' a d' effets nocifs que sur 1 personne, au minimum, de leur entourage, inconscients du caractère " pervers " de leur personnalité donc vraiment très peu enclins à consulter 1 psy-chologue &:ou chiatre...ne se sentant pas du tout malades puisque ce sont d' autres qui le deviennent, de leur fait ! Elles/ils sont " aimanté(e)s " par les êtres doués d' 1 sensibilité certaine, par les "zèbres" etc...Le pire pour eux est probablement d' être seul(e)...: c' est l' impossibilité absolue de se "défouler" sur l' "autre" qui serait la partie d' elles/eux - même qu' elles/ils exècrent, apparemment ! La SOLUTION pour vous : l' éviction au plus tôt ! Dans la 3ème hypothèse tout au moins, elle n' a " pas sa place " , dans 1 métier comme celui qu' elle exerce de surcroît ! Je vais " partager " votre sérieux problème autant que je le peux ! Cordialement.

mVmHmE 26/02/2015 09:56

Merci de votre réaction et du partage !

lesdoucesparoles 25/02/2015 12:37

Bonjour,
Ne t'excuse pas pour ton article qui est un peu plus long que d'habitude, il est tellement bien rédigé qu'on ne fait même pas attention à la longueur du texte.
Cette femme ne mérite pas que tu t'intéresses à elle, tu n'as pas à t'en vouloir de t'être tromper sur elle. C'est un manque de professionnalisme et d'humanité ce qu'elle t'a fait subir. De ton côté, tu es une personne authentique. Ne perds plus de temps à t'occuper l'esprit pour des personnes qui ne le méritent pas.
Je te souhaite une très bonne journée !

mVmHmE 26/02/2015 09:54

Tu as tellement raison quand tu dis que je ne devrais pas perdre mon temps pour elle. Mais ce n'est pas facile tous les jours car cela me cause quand même pas mal de souci... Mais le chemin est pris pour que les choses changent au plus vite ! Merci de ton message en tout cas !

Crevette 25/02/2015 00:27

Le défaussement de ses résponsabilités est vraiment une faute professionelle grave, encore plus lorsque la vie de personnes en jeu ... Ce n'est pas tolérable ! et c'est triste de se dire que certaines personnes déjà faibles se trouvent ainsi encore plus rabaissées... Je te remercie de parler (encore une fois) au nom de ceux qui ne peuvent ou n'osent pas.
Je partage le lien de ton article sur mon blog. J'espère que ce nouveau problème d'AVS va vite se régler et pas trop abimer ta confiance ...

mVmHmE 26/02/2015 09:53

Comme tu dis, c'est triste et c'est surtout révoltant ! Tant que je serai en mesure de le faire, je ne me tairais jamais sur le sujet. Merci pour ton partage et pour tes encouragements.

lightdys 24/02/2015 22:33

Tu as bien raison de ne pas te laisser faire ! J'espère que ça va aller.
Bon courage !

Ps : ton article n'est pas si long et surtout il est intéressant ce qui est l'essentiel ! Tu devrais voir les "tartines" que j'écris !

mVmHmE 26/02/2015 09:52

Merci pour tes encouragements !

EmilieSunny 24/02/2015 18:50

C'est un manque de professionnalisme flagrant, conjugué à un manque de respect tout aussi indécent....Tu as raison de pousser ce cri et de te battre...Si elle ne respecte pas ses engagements, elle ne fait pas bien son boulot donc...plus de boulot!

mVmHmE 24/02/2015 18:57

On est bien d'accord. J'attends de retrouver quelqu'un et je la mets à la porte sans hésiter !!

1P2Vs 24/02/2015 18:31

Cet article est poignant : peut-être que s'il me touche à ce point, c'est que je mène le même combat. Chaque jour il faut rappeler ce qui devrait être une évidence et c'est usant, réellement. Moi c'est un peu dans un autre sens : je me suis démenée pendant des mois pour aujourd'hui être autonome, même en fauteuil (autonomie comprenant la pudeur retrouvée) et je dois m'arracher les cheveux à faire comprendre aux personnel du centre que du coup, il y a des choses qui ne doivent pas se faire sous prétexte que je suis une patiente (rentrer sans frapper, entrer dans la sdb alors que je me change/sonde, déplacer le matériel...) Courage, je te soutien à 100% là dessus : je crois qu'il y aura toujours ces personnes pour nous rappeler que nous sommes différents. Dis toi que si tu es dépendante de B., au moins es-tu mieux éduquée et plus intelligente !

mVmHmE 24/02/2015 18:57

Oh comme je te comprends ! Certaines personnes ont oublié d'apprendre ce qu'est l'intimité. Quand on est comme toi et moi, cette notion est très fragile et très faible alors le peu qu'on peut avoir, on le veut !! Merci de ton soutien :)

Catwoman 24/02/2015 16:12

Ces personnes qui profitent de la vulnérabilité des autres me révoltent vraiment.

De tout cœur avec vous. Bonne journée

mVmHmE 24/02/2015 16:43

Merci pour vos encouragements !

Onali 24/02/2015 14:54


Je suis tellement révoltée de voir que des gens comme ça existent encore et toujours. Je suis également triste et en colère et je comprends tout à fait ton besoin et la nécessité que tu as
dl'exprimer tout ça. Ne pas être consciencieuse et responsable professionnellement est une faute grave, pour moi. Je ne comprends pas que l'on puisse balayer la vulnérabilité et le besoin d'aide
d'un revers de la main.


J'espère que ça ira mieux et très vite !

mVmHmE 24/02/2015 16:44

Je crois que beaucoup trop de personnes font ce métier pour de mauvaises raisons... Ce qui entraine ce genre de manque de respect et de considération !

Tonton kiné 24/02/2015 14:39


Salut Beauté,


Beaucoup de personnes s'engouffrent dans ces métiers sans avoir cette faculté d'empathie envers la personne que l'on assiste.


Avoir une écoute et un geste précis n'est pas à la portée de tout le monde.


Ces personnes vont assister les autres comme on va travailler à la chaine dans une usine. Dramatique !


15 jours, 3 semaines c'est suffisant pour se faire une idée de la compétence de son employée. Après, soit on la garde, soit on la vire car c'est votre santé, votre
travail qui sont en jeu ! vous êtes leurs employeurs, ne l'oubliez pas !


Le Teigneux Gladiateur  te salue, Ô Belle Déesse !


 Amicalement.


Jean-Luc

mVmHmE 26/02/2015 09:52

C'est vrai que je suis quelqu'un de sensible et parfois cela me joue des tours... Mais une fois qu'on a abusé de ma gentillesse, c'est fini ! Dans l'idéal, c'est vrai qu'avoir quelqu'un qui viendrait en observation durant une semaine voire plus serait sans doute le meilleur moyen de se faire une idée sur la personnalité et les compétences. Maintenant, dans les faits, motiver quelqu'un à faire cela sans être rémunéré, c'est une autre histoire...

Tonton kiné 24/02/2015 19:42

Chère Elodie, j'ai vu ta réponse à mon commentaire.
Je me suis peut être mal exprimé.
15 jours, 3 semaines sont suffisants pour se faire 1 idée de la motivation de son intervenant, les gestes spécifiques et de précisions viennent évidemment avec la pratique. Rien n'empêche à cette personne de venir en doublon pendant qu' un intervenant habituel fait son job ! Cela permet d'être opérationnel plus rapidement. C'est comme cela que mes patients procèdent, une semaine d'observation sans rémunération et personne ne bronche ! Les candidats à ce poste qui ne jouent pas le jeu, bye bye !
ça fonctionne comme cela dans ma ville. De plus, on voit aussi si on a des affinités avec son futur employé car être traité comme un vulgaire objet sans un soupçon d'humanité, c'est l'échec assuré !
Il y a aussi le ressenti de celui qui partage ta vie, 2 avis valent mieux qu'1 !
Tu es 1 femme sensible avec 1 caractère bien trempé !
J'ai 1 grande admiration pour ce genre de personnes, tu le sais, mais il ne faut pas laisser le sentiment prendre le dessus au détriment de la qualité de l'aide que ton employée doit t'apporter.
Oui, oui, encore un avis très tranché d'un kiné qui gère aussi ce type de problème pour ses propres patients !
Kiné, assistante sociale, psychologue, je livre même le journal et le pain de temps en temps à certains ! je suis tout en 1 ! Quand on aime les gens c'est tout naturel.
Amicalement. Jean-Luc

mVmHmE 24/02/2015 16:46

Et oui, malheureusement. Sur le fond, je suis d'accord avec toi mais quand on est réellement dépendant de quelqu'un, les choses ne sont pas aussi simples que de dire "au bout de 15 jours ou 3 semaines, on sait". Recruter et former quelqu'un prend du temps. Et personnellement, cela me prend une énergie folle qui a des conséquences sur ma maladie. Mais dans l'absolu, oui, dès que l'on sent le vent tourner, il faudrait faire le nécessaire !

Marie kléber 24/02/2015 14:16


Tu as bien fait d'cérire cet article Elodie. Je crois qu'il ne faut pas avoir peur de parler et de laisser sa colère s'exprimer car un tel comportement n'est pas acceptable.


Toute personne doit être respectée et la façon dont elle agit avec toi est très irrespectueuse. J'ai l'impression qu'elle se fiche complètement de toi et de tes besoins.


Je partage ma belle, car c'est un message important que tu fais passer. Grosses bises


 

mVmHmE 24/02/2015 16:48

Moi, je n'ai jamais peur de parler. Au contraire. Je suis plutôt dans la catégorie grande gueule quand il est question du handicap et de la dépendance, quitte à me mettre du monde à dos... Je pense que tu as raison, elle se fiche complètement de moi, mais heureusement je suis en train de faire ce qu'il faut pour que ce ne soit plus la cas longtemps ! Je t'embrasse et merci pour le partage !

rénald 24/02/2015 13:45


Je suppose que votre colère est justifiée par cet article si sincère.... Je ne serais pas si loin de vous, que je vous proposerais volontiers mon aide...!!! Je comprends votre douleur .... De
tout coeur avec vous... Mille pensées..... Affectueusement.

mVmHmE 24/02/2015 16:48

C'est gentil à vous Rénald ! :)

Emmanuelle 24/02/2015 13:11


Je suis d'accord avec toi et étant moi même une personne handicapée je partage sur mon site :http://guerir-emmanuelle.fr

mVmHmE 24/02/2015 16:49

Merci beaucoup Emmanuelle !

fedora 24/02/2015 12:52


Je ne sais pas quoi dire... c'est triste et révoltant ! j'ai partagé sur mon compte twitter... Courage !

mVmHmE 24/02/2015 16:50

Oui, tu as tout résumé ! Merci pour le partage ! :)

frederique giraudier 24/02/2015 12:43


oui je l'ai lu jusqu'au bout parce que comme toi ras le bol de ces incompétents que l'on paye et qui profite de la situation alors que je suis sur qu'une autre personne pourrais faire le travail
aussi bien même certainement mieux.


Tu as raison de gueuler et de crier ta rage, tu es une battante.....vire là sans remord et condition. En espérant qu'elle sera bien remplacée.


Courage Elodie, ce n'est qu'un mauvais passage, accroche toi....


Bisous


Fred

mVmHmE 24/02/2015 16:52

Merci de tes encouragements Fred ! Là, clairement, je n'ai aucun doute sur le fait qu'une autre personne fera mieux qu'elle. C'est probablement difficile de faire pire de toutes façons... Des bizoos !