Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 15:00

large-copie-9.jpg

 

Avant hier soir, j'ai redécouvert ce que j'appellerais le syndrome du dimanche soir. C'est à dire ce sentiment étrange de tristesse quand on voit arriver la fin du weekend. Je dois avouer que cette sensation avait disparu de ma vie depuis que j'ai perdu mon boulot. Mais là avec la formation et mon nouveau rythme, il n'y a pas de doute, il est bien de retour, J'en viens par exemple à être impatiente d'être au weekend et me (re)poser un peu.

 

Seulement, j'ai ce désagréable sentiment de toujours courir après le temps. La semaine après mes grosses journées, ce n'est pas toujours évident de faire tout ce que j'aurais envie de faire à cause du manque de courage ou de la fatigue. Du coup, je me dis très souvent que je le ferai pendant le weekend. Ce qui fait que je me retrouve à entamer mon weekend le vendredi soir en ayant un million de choses à faire sur ma liste (non, je n'exagère pas...)

 

Sauf que si je suis tout à fait objective, tout ce qui est inscrit sur cette fameuse liste – informelle, elle n'existe que dans ma tête – est absolument irréalisable sur les deux seuls jours que comporte le weekend. Du coup, j'ai cette désagréable sensation de mal gérer ce temps libre qui est le mien pourtant. Je commence plein de choses, mais n'en termine quasiment aucune. Comme une boulimie d'activités pour avoir l'impression – rassurante, il est vrai – que j'ai pu faire tout ce que je voulais.

 

Mais ce n'est qu'une illusion, car arrivé au dimanche soir, je me rends compte que non, je n'ai pas fait tout ce que je voulais faire. Mais qu'en plus, j'en ai laissé plein en suspens. Je crois que j'exploite mal mon temps, en fait. Plutôt que de penser à toutes ces fameuses choses que je devrais faire, je devrais me laisser porter par l'instant présent. Par exemple, j'ai envie de me mettre du vernis sur les ongles, je le fais de suite. Et je ne me dis pas que tout à l'heure, il faudra que je le fasse. Parce que le résultat, c'est que rien ne se produit. Je n'ai toujours pas de vernis sur mes ongles.

 

Par exemple, j'ai terminé mon dimanche sur un sentiment très frustrant. Ces derniers mois, je ne lis pas autant que je le voudrais, et pourtant ce ne sont pas les livres en attente d'être lus qui manquent. Et en me levant dimanche matin, j'avais une folle envie de me plonger dans la lecture d'un bon bouquin. Sauf que je voulais faire d'autres choses d'abord. Des choses que j'estimais plus importantes, plus urgentes. Résultat, arrivée la fin de soirée, je me suis rendue compte que je n'avais pas pris le temps de me poser pour lire. Ça m'a énervée.

 

Alors, j'ai pris une décision. J'ai décidé de ne plus courir après le temps et de faire les choses qui me plaisent et me font envie, dès que cela est possible. Sans remettre à plus tard pour des raisons idiotes. Parce que le temps passe bien trop vite et qu'en ce moment, j'en ai bien moins qu'avant. Alors autant ne pas me frustrer et savourer au maximum de chaque minute qu'il m'est donné d'avoir à travers mon rythme infernal...

 

♥ ♥ ♥ 

Et vous, vous connaissez ce fameux syndrome du dimanche soir ?

Savez-vous bien profiter de votre temps libre, sans frustration ?

Donnez-moi votre recette si c'est le cas !

Partager cet article

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article

commentaires

Dominique Lamy alias Edwin Lyoquaim 29/09/2014 12:34


Désolé de la mauvaise manipulation informatique pour la fin de mon commentaire ci-dessus : je complète les phrases


.....d'inspirer quelques réponses !


..........d'aider quelqu'un(e) même dans le silence de la solitude fondamentale de chacun d'entre nous.


Salut d'un novice en informatique internet surnommé Edwin.

Dominique Lamy alias Edwin Lyoquaim 29/09/2014 12:22


Bonjour à tous et à toi Elodie tout particulièrement.


Je suis heureux de constater que ce problème du temps (qui me poursuit depuis longtemps alors que je ne cours pas vite !) est partagé par quelques uns (mais il suffit de secouer à ce sujet
l'arbre des "lurker"  et vous en verrez beaucoup tomber de leur rêveries). 


On dit aussi que les grands esprits finissent toujours par se rencontrer : voilà chose faite ! N'est-ce pas Monsieur le chaleureux-gladiateur-kiné-du-Nord ? Car j'ai à vous proposer ma dernière
réflexion publiée hier sur mon blogue qui s'aventure sur le grand élastique du Temps-Vécu, en voici le lien :  http://www.lamy-handi-philo.net/2014/09/reflexion-baroque-sur-l-elasticite-du-temps-vecu.html


J'espère que ce
texte "aura l'heur" de vous plaire (au "râleur" pressé aussi) et d'inspirer quelques réponses !


Mais
j'espère surtout qu'à travers mon expérience ce texte puisse aider quelqu'un(e) même dans le silence de la solitude fondamentale de chacun d'entre nous.


Merci
Elodie pour ton blogue qui suscite de belles réflexions.


Un
cordial à très bientôt


Le
vieux toubib ou L'amy Edwin 

mVmHmE 05/10/2014 18:59



C'est sur que nous sommes beaucoup à souffrir de ce syndrome ! ^^


Joli article en tout cas !



Crevette 25/09/2014 19:45


Oui je suis vraiment très d'accord avec toi c'est terrible cette frustation du dimanche soir, surtout quand tu n'as "rien à tereprocher" car tu n'as vraiment pas arreté !


Après lecture de cet article je culpabilise presque de te lancer ce défi mais bon ce qui est fait et je pense que cela va te plaire (et ça ne prend pas beaucoup de temps....)


http://crevettedemars.wordpress.com/2014/09/25/defi-positif-2eme-jour/

mVmHmE 05/10/2014 18:58



Oups, je vois ce défin un peu trop tard et je m'en excuse...


Alors, pour me faire pardonner, je vais te dire les trois choses qui m'ont fait du bien ce weekend:


1- boire un bon thé à la Vanille en allumant ma nouvelle bougie.


2- retrouver l'inspiration pour écrire sur mon blog.


3- arriver au dimanche soir en me disant que je suis contente de tout ce que j'ai fait pendant les deux jours de weekend.



tonton kiné 24/09/2014 07:28


Voir si peu de commentaires sur ce sujet me désole!


Pourtant on a tous 1 vie de dingue!


Prenez 5 minutes pour donner votre avis, cela m'interesse aussi!!!


Si vous lisez ce commentaire, vous êtes à 2 clics de dire ce que vous pensez!


Allez, un petit effort!


Ce matin, le gladiateur grognon  vous salue! ( je n'ai pas encore eu 1 dose suffisante de café!)

mVmHmE 05/10/2014 18:55



Prendre 5 min de son temps, c'est déjà beaucoup tu sais ! ^^



Carrie 23/09/2014 21:50


Je cours apres le temps, suis a la bourre pour le blog mais essaye de prendre chaque chose en son temps.


Le dimanche soir je "rumine" que le wekend est deja fini. Le pire pour moi: la journee de lundi!


Tjs hate de vite rentrer a la maison apres la journee au boulot

mVmHmE 24/09/2014 22:45

Ah je me sens moins seule ^^

tonton kiné 23/09/2014 17:36


Salut Princesse!


Ah ce temps qui passe si vite!


Cela fait déjà bien longtemps que je fais ce que je veux, comme je veux, quand je le veux!


Juste en fonction de mes envies immédiates et surtout pas en fonction de la priorité logique que toute personne cartésienne établirait !


Mon métier et mes patients me rappellent tous les jours que la vie est toujours trop courte pour tout faire!


Evidemment, des choses obligatoires doivent être faites: Les courses, remplir sa déclaration d'impôt, veiller aux devoirs des enfants,payer les factures,travailler, mais à part cela, faites
vous plaisir, laisser libre cours à vos envies, pour ne jamais avoir de regret le soir en vous couchant !  


Mes patients m'ont appris à vivre chaque jour sans me poser de questions qui pourraient venir gâcher le plaisir d'avoir simplement profité, juste profité!


Chaque moment de plaisir ne doit JAMAIS être terni par votre petite conscience qui va toujours essayer de vous culpabiliser!


Oui, je crois que c'est la "clé du Bonheur"!


Enfin pour moi, ça me convient et ça marche!


Elodie, chers Amis, le gladiateur heureux vous salue!


PS: Allez, un peu de provoc macho, Mesdames,


Je n'ai pas cité dans les obligations "s'occuper de ma femme"! C'est volontaire ou pas?


Réponse au prochain commentaire!

bulle 23/09/2014 16:31


Excellente décision. Je partage exactement les mêmes sentiments: le sentiment que 24h, c'est bien trop court. L'attente du week-end pour faire "des choses" que je ne finirai jamais
complètement...mais pour le moment, je ne sais toujours pas comment gérer tout ça, comment mettre en pratique le "je prends le temps", j'ai toujours l'impression de devoir courir ...sauf cette
semaine où je suis en congé :)

mVmHmE 24/09/2014 22:46

C'est une chose difficile à mettre en place mais je suis convaincue que c'est possible de trouver un équilibre dans tout ça :)