Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 14:13

accessibilite.jpg

 

Je fais très souvent ce constat en ce qui concerne l'accessibilité : la France a énormément de retard. Ne serait ce qu'au niveau de la mentalité, on ne peut pas dire que les français soient suffisamment sensibilisés au handicap ainsi qu'à toutes les difficultés qui en découlent. Il n'est pas rare d'être confronté à des situations compliquées où l'interlocuteur face à nous ne parle pas le même langage que nous.

 

J'ai pu à nouveau faire ce (triste) constat hier lors d'une discussion que j'ai eu avec une personne (un assureur, pour tout vous dire). Il était question de l'accessibilité au sens large du terme. Ce que j'ai pu entendre de la part de cette personne a mis à rude épreuve ma capacité à ne pas perdre mes moyens en voyant rouge. Non, j'ai choisi de faire preuve d'intelligence en ne réagissant pas sous la colère mais plutôt en argumentant pour lui prouver que ce qu'il avançait ne tenait pas la route. Je vous explique.

 

Cette discussion donc portait sur le débat qui existe en France sur le fait de devoir mettre aux normes handicapées tous les locaux recevant du public. Je précise que dans cet échange, je me positionnais en premier lieu en tant qu'architecte et donc professionnelle de la construction. Même si ma situation personnelle est bien évidemment venue compléter mon discours, vous vous en doutez bien. Revenons à nos moutons. Ce monsieur donc avançait qu'il ne voyait pas en quoi cela était une nécessité – et encore moins une priorité – de mettre son local aux normes. (Je vous dis, j'ai du faire appel à mon plus grand self control !)

 

J'ai d'abord été surprise d'entendre encore ce genre de choses en 2014, alors que l'on entend parler partout de l'échéance au 1er Janvier 2015 de la loi handicap. Et que je sais également que les professionnels sont bien évidemment tenus informés de cette obligation qui les concerne. J'ai donc demandé à cette personne pour quelles raisons il trouvait que ce n'est pas une priorité pour lui de mettre son local aux normes.

 

Vous imaginez bien qu'il a avancé l'argument financier, que cela coute trop cher de faire les travaux. Je lui ai demandé si il avait fait faire des devis pour l'aménagement de son local. La réponse était non. Donc il est voyant et sait estimer le cout des travaux sans même faire appel à des professionnels. Soit. Mais l'argument choc qui a mis à rude épreuve mes nerfs est le suivant : de toutes façons, il peut venir au domicile des personnes handicapées pour effectuer le rendez-vous, donc pas besoin de faire les travaux.

 

Toujours avec le plus grand calme, je lui ai expliqué en quoi cet argument n'était absolument pas recevable d'après moi. Cela a eu l'air de le surprendre par exemple que la dite personne handicapée n'a peut-être pas envie de le recevoir chez elle. Et qu'elle préférerait sans doute pouvoir se rendre dans son local, seule. Comme tout le monde, en fait. Que cette personne est un client potentiel en plus. Voire un client tout court, finalement.

 

Me voilà donc en train de lui expliquer que je me considère – handicap ou non – comme un citoyen au même titre que lui. Et que j'ai donc le droit de pratiquer ma ville et l'ensemble de ses lieux dans les mêmes conditions que les autres. Et que non, se dire que les personnes handicapées peuvent recevoir chez elles toutes les personnes susceptibles de leur apporter un service n'est pas une solution.

 

Là où je veux en venir, c'est que je trouve dommage – et surtout regrettable – en 2014 d'avoir à argumenter en quoi cette loi handicap de 2005 est plus qu'une priorité. On parle pourtant là d'une réelle question de société. La question par exemple de la place que l'on souhaite donner à la personne handicapée dans la société. Et que c'est avec ce genre de discours réducteur que la France n'avance pas. Que la France est en retard par rapport à d'autres pays.

 

On a – j'ai – l'impression qu'il reste encore deux catégories de français : les personnes valides d'un côté et de l'autre, les personnes en situation de handicap. Alors que j'estime que toutes ces personnes ne devraient pas être mises dans des cases mais plutôt cohabiter ensemble. Quelques soient leurs situations physiques ou personnelles d'ailleurs.

 

Bref, tout ça pour dire qu'il serait grand temps que les mentalités changent et que les français prennent davantage conscience de l'enjeu que peut représenter une société accessible à tous.

 

♥ ♥ ♥ 

 

Qu'en pensez-vous ? Je suis impatiente d'échanger avec vous sur ce vaste sujet...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stephy 05/10/2014 18:35


What ?!


 


Mon dieu, j'ai bien fait d'attendre de me calmer de mes difficultés actuelles liées à mon organisation (auxiliaires, transport...) avant de lire ça !

"Le monsieur donc avançait qu'il ne voyait pas en
quoi cela était une nécessité – et
encore moins une priorité – de mettre
son local aux normes.  "


 


Il y a de quoi devenir dingue !
Quel self-control de ta part !

Chapeau ! 

mVmHmE 05/10/2014 19:18



J'avoue que ce jour là, j'ai fait preuve de patience et de pédagogie !


(Ce qui n'est pas toujours le cas :p)


Si tu veux, tu peux me raconter en MP tes mésaventures avec les auxi et le transport !)



tonton kiné 02/10/2014 14:50


Réponse à linda:


Je tiens à te dire qu' il est impensable que des professionnels de Santé puissent imposer des solutions formatées pour l'avenir des personnes handicapées!


Ah oui, sous le prétexte de leurs diplômes, ils peuvent imposer aux parents ce qui est le mieux pour leur enfant.


 C'est totalement dingue! 


Beaucoup de professionnels utilisent leur pouvoir de manipulation pour décider à la place du patient ou de ses proches.


Ne pas accepter cela et soudain le discours change, ils vont vous culpabiliser en évoquant que vous ne voulez pas le bien de votre enfant! Que vous êtes une maman ou un papa surprotecteur
revelant presque de troubles psychologiques!


Je suis kiné et mes propos ont déplu à bon nombre de médecins travaillant dans de grandes institutions de handicapés. Evidemment, j'ose critiquer leur gagne-pain!


Quelque soit la profession de Santé que l'on exerce, nous devons respecter le choix de chaque patient ou famille, et ne surtout pas se prendre pour les détenteurs systématiques de la Vérité! Nous
ne sommes que des hommes et femmes au service de la santé des autres!


Humilité, Respect, et Modestie font encore trop souvent défaut chez le personnel soignant !


C'est juste mon avis! 


Chers amis, le gladiateur rebelle vous salut! 

linda 01/10/2014 11:27


oula ! en effet, comment rester calme face à un tel discours ? bravo, perso, j'aurais eu beaucoup de mal à me contenir.....Je ne comprendrais jamais, je pense, comment systématiquement la socièté
française met à part les personnes handicapées et ce, dès petit ! La première kiné de ma fille voulait absolument que ma fille aille dans un jardin d'enfant avec d'autres enfants handis et pas à
la maternelle car "ce n'était pas obligatoire" , quand on a commencé la primaire, il fallait toujours que le centre de rééduc' tente de faire revoir à la baisse beaucoup de choses (au point que
tous les profs que ma fille a eu en 5 ans m'ont tous dit ne pas la reconnaitre quand ils parlaient d'elle durant les PPS !!!!) et puis c'est toujours le sempiternel : la rééducation est ce qui
prime !!! Sauf que le handicap sera là toute la vie alors que l'école et une chance d'obtenir un meilleur avenir que d'être un "pauvre" allocataire qui survit avec des miettes (et il a surtout
intérêt à s'en réjouir) .... bref, l'handicapé, il est classe quand il est joué par un valide au cinéma mais dans la vraie vie, il faut le cacher, l'assister au maximum et surtout, qu'il ne fasse
pas trop de vagues ! ....enfin.....contente de découvrir ce blog que je vais suivre bise !

mVmHmE 05/10/2014 19:10



C'est vrai que se soigner est une chose mais apprendre en est une autre, toute aussi importante. On ne peut pas être juste une personne malade ou handicapée. On a aussi le droit de profiter de la
vie en s'ouvrant à d'autres horizons que le médical !


J'aime beaucoup ta conclusion sur le handicap au cinéma ! ^^



rudy 20/09/2014 02:31



J'ai bondi de mon fauteuil roulant en lisant les arguments de l'assureur comme quoi il n'a pas besoin de réfléchir à faire des travaux car il peut aller directement chez les personnes
handicapées! C’est trop facile de parler comme ça à l’approche de 2015 ! On est pas obligé de tout casser pour rendre des lieux accessibles, un simple aménagement peut déjà améliorer
grandement les choses !



Encore un qui pense que quand on est handicapé, on n’a pas le droit de faire les mêmes choses que tout le monde.  Il y a un gros travail à faire sur la mentalité des gens face au handicap,
déjà que  les gens arrêtent d'avoir une image si misérabiliste du handicap : on peut être heureux malgré son handicap et avoir envie de vivre comme tout le monde ! Et notre droit
fondamental serait d’avoir accès de manière autonome à n’importe quel lieu, un jour peut être…



Après la différence entre « accessible » et « adaptée », voici la différence entre « fauteuil roulant manuel » et « fauteuil roulant électrique ! Pour moi,
un lieu dit accessible ne peut pas être référencé comme accessible s’il est possible seulement d’entrer en fauteuil manuel mais pas en fauteuil électrique. Comme il est dit si justement dans un
des commentaires de ton article, un aménagement pour un fauteuil roulant pourra profiter à tous (femmes enceintes, parents avec poussettes, personnes agées, etc…) Je ne compte plus les
mésaventures qui me sont arrivées à cause de cette distinction entre les deux types de fauteuil. Je rentre de quelques jours à Bordeaux, l’hôtel que j’avais réservé avec mon frère ne nous
convenait pas (chaise de douche qui ne tenait pas !) et nous avons donc dû changer d’endroit pour un autre hôtel plus central. Le bus n’étant pas accessible, il fallait marcher plus de 30
minutes pour rejoindre le tramway qui allait au centre de Bordeaux. J’étais en fauteuil électrique et nous avons appelé plusieurs compagnies de taxi, bien sûr toutes ont répondue qu’elles
n’avaient pas de véhicule adapté pour un fauteuil électrique… Nous avons tenté d’appeler aussi des sociétés de transport à la demande mais réponse négative, impossible d’avoir un transport car il
faut résider dans la ville et être inscrit. C’est pareil dans d’autres villes comme Lyon où j’habite mais on devrait pouvoir mettre en place une clause exceptionnelle dans certains cas précis. Du
coup, nous nous sommes débrouillés…



J’aime bien quand tu parles des commerçants/restaurateurs qui proposent très souvent de porter le fauteuil électrique, le pire c’est qu’ils disent toujours qu’ils ont l’habitude, j’ai
l’impression qu’ils ne se rendent pas bien compte de ce qu’est un fauteuil électrique !  En parlant des restaurateurs, ce ne sont pas eux qui cherchent désespérément un restau
accessible en hiver quand il n’y a plus les terrasses de l’été. Vraiment quand on n’est pas concerné par le handicap, on ne peut pas se rendre compte des difficultés ! Une autre chose qui me
passe par la tête, c’est bien gentil les rampes mais les portes lourdes on en fait quoi ?! J’ai l’impression que pour les gens,  le handicap moteur ne s’arrête qu’aux jambes, et ceux
qui n’ont pas de force dans les bras ils font comment ? ça me fait penser à la poste du capitole à Toulouse, boite à lettres trop haute car celle située plus bas était condamnée ! Je
remercie les gens pour leur aide mais j’aimerais bien pouvoir poster ma lettre tout seul. Cette poste avait aussi un monte-charge mais tout seul impossible de rester longtemps appuyé sur le
bouton comme il faut faire pour ce type de matériel. Ce sont des trucs bêtes mais qui peuvent être contraignants !


 



Je m’arrête là car j’écrirai des pages sur les problèmes d’accessibilité ! 

tonton kiné 18/09/2014 17:17


Réponse d'un Kiné à MichelAlbert, commentaire n=6.


Accuser les Médecins ou les Kinés de préférer vous soigner à domicile pour des raisons lucratives, cela me met "en boule"!


En ville, les professionnels de Santé ont malheureusement tendance à ne plus faire de domicile car aller chez un patient relève parfois du parcours du combattant pour se garer!


Les kinés comme moi qui font du domicile soignent à 90% des patients soit grabataires, soit nécessitant un équipement médical quotidien qui relève presque de la chambre hospitalière!


Exemples: Oxygène,aspirateur pour trachéotomie, lit médicalisé, civière et lève-malade! 


Hé oui, c'est la seule possibilité pour les installer et les sortir de leur fauteuil électrique,et on n'a pas cet équipement au cabinet! 


Je comprends votre énervement car vous devez habiter en ville, et il ne vous faut pas tout ce matériel là pour vous mettre au fauteuil, mais pensez tout de même aux patients qui vivent dans le
seul périmètre qui leur est permis, leur appart ou leur maison, uniquement parce que la maladie ne leur permet plus aucune sortie sans assistance médicale!


Voyez, Monsieur, on trouve toujours des handicaps plus importants que son propre handicap!


Et c'est une bonne raison pour vous de profiter de la vie et d'être optimiste! vous pouvez malgré tout aller vous promener ou au restaurant, ce n'est pas le cas de tous! 


Monsieur, j'espère ne pas vous avoir offensé en rectifiant vos propos qui je pense correspondent à une maladresse de votre part.


très cordialement, un Kiné qui aime son métier!

Rosalie 17/09/2014 21:25


Cela fait déjà un petit moment que je suis ton blog et aujourd'hui c'est le jour! Je laisse un com!


Depuis des années, je me demande où sont les handicapés? Durant ma scolarité, pas un. Ce n'est qu'à la fac que j'ai commencé à en voir. Où vont-ils à l'école avant?? Y a eu une petite évolution
pour la scolarité de ma fille. Dans son école, il y avait une fille de "petite taille" et une autre très malvoyante. Je trouvais ça bien pour ces gamines d'être scolarisées normalement et pour la
mienne de voir que ces gamins "différents" avaient droit aux mêmes choses qu'elle, avec les aménagements que cela impliquaient. Et que tout cela est très normal.


Je suis d'origine espagnole, et en Espagne, la place des handicapés est importante. On en voit tout le temps, partout et c'est normal pour tout le monde. Il y a même eu il y a quelques années,
une présentatrice d'un journal télévisé (genre JT de TF1 ou F2) qui était aveugle. Dans le quartier où vivait ma grand-mère, il y avait un jeune garçon "simple d'esprit" comme on disait avant.
Pas un enfant trisomique, un enfant simple d'esprit, je ne sais pas comment dire autrement. Et ce n'est pas péjoratif. Il ne se comportait pas comme "tout le monde", il avait des réactions
inattendus, des gestes parfois désordonnés. Il parlait pas toujours de façon compréhensible et la plupart du temps il souriait de toutes ses dents. J'étais petite fille, chaque été je le voyais,
et ce que je voyais aussi, c'est que tout le monde lui disait bonjour, que tout le quartier avait un regard bienveillant sur lui et le ramenait dans sa rue s'il s'éloignait trop. Parce qu'il
jouait souvent dehors. Et moi aussi je lui disais bonjour. Je suis persuadée que tout cela m'a sensibilisée toute petite au handicape alors que cela ne me touche pas, ne touche personne de ma
famille, et que je ne travaille pas dans le médical ou le paramédical.  Je crois vraiment qu'on doit commencer par éduquer "l'oeil", l'esprit des enfants valides. Les handicapés font partis
de notre societé, ils y ont leur place totalement, légitimement. Je crois que tous les valides, devraient s'insurger du peu de place qu'on vous laisse, qu'on vous "autorise". Hum, je sens que je
me suis un peu énervée :) Juste pour te dire Elodie que je suis solidaire de ta colère. Que je trouve notre societé bien hypocrite. Elle s'enthousiasme pour un film (intouchables) mais dans la
vraie vie, rien ne change. Parfois, j'ai l'impression que la seule place qui vous est laissée c'est la place de parking bleue avec le logo. Enfin, quand on vous la laisse. Plus d'une fois je me
suis accrochée avec des valides qui n'avaient "pas le temps" d'aller ailleurs. Bref. Les lois n'y feront pas grand chose si les mentalités ne changent pas. Je trouve les propositions de Dominique
Lamy très interessantes et je serais partante pour ce genre d'action. Continue à la ramener Elodie. Personne ne peut t'empêcher de parler ;)

mVmHmE 21/09/2014 15:24



Je crois en effet que la sensibilisation doit être initiée dès le plus jeune âge et que c'est le rôle des parents d'expliquer qu'être différent n'est pas un défaut en soi.


Ce que tu dis sur le film Intouchables est très juste. Je ne m'étais jamais fait la remarque mais c'est vrai que l'enthousiasme est vite retombé...


En ce qui concerne l'Espagne, je peux te donner mon ressenti en tant que personne handi. Je pars chaque été à Barcelone et c'est sans doute la ville dans laquelle je me suis sentie le mieux
jusqu'à présent. Je me sens intégrée. On en ne me regarde jamais de travers. Et la ville en elle-même est très bien aménagée pour cirucler. C'est vraiment très agréable de sentir que l'Espagne a
l'air de réfléchir à cette question de l'accessibilité dès la construction !


Au plaisir de te recroiser ici alors :)


 



Miley Aaron auteur 17/09/2014 12:40


Je suis entièrement d'accord avec ton article! Je pense tout comme toi qu'il y a deux catégories de personnes comme tu le dis si bien. Et c'est dommage. J'ai l'impression qu'on voit les personnes
en situation de handicap comme des "boulets" parfois. Sauf que l'on oublie qu'une personne handicapé à les mêmes droits et les mêmes devoirs qu'un autre citoyen sans handicap. Le gouvernement
devrait aussi se bouger et faire des campagnes de sensibilisation parce que certes des personnes comme toi prennent sur elle, affrontent et défendent leur cause, et d'ailleurs ce que je trouve
vraiment bien c'est que tu as su te positionner en tant que professionnelle de l'architecture et laisser ta situation de côté, très peu de gens l'auraient fait et en sont capables selon moi. Et
puis il y a ces autres personnes en situation de handicap qui elles, ont encore du mal avec cette situation de différence. Nous n'avançons pas toutes au même rythme et ce n'est pas évident pour
ces personnes et il faut les aider en arrêtant les propos débiles "Ca coûte trop cher, ça sert a rien". On est où là? Le pire c'est que c'est ce type de personnes qui passent leur vie à se
plaindre et qu'ils ne savent pas apprécier ce qu'ils ont. Je ne les envie pas. En tout cas, merci pour ce bel article et bravo à toi. Heureusement qu'il y a des personnes comme toi pour débattre
ainsi.

mVmHmE 21/09/2014 15:17



C'est sur qu'il faut être capable d'entendre des arguments aussi peu recevables... C'est quand même terrible d'avoir encore à argumenter sur le fait que c'est vraie priorité ! Malheureusement, je
sais que ce combat est loin d'être terminé !


Merci de tes encouragements en tout cas :)



tonton kiné 17/09/2014 12:19


Chère Elodie, j'espère que mon dernier commentaire va augmenter très sensiblement les abonnés à ton blog extrèmement perspicace!


Et chers Amis, n'hésitez pas à commenter les propos d'Elodie ! 

tonton kiné 17/09/2014 08:47


réaction du matin aux commentaires :


Compter sur les associations actuelles pour défendre vos droits c'est bien mais je vais vous dire, les présidents d'associations sont bien trop mous pour obtenir une oreille
attentive de nos hommes et femmes politiques nationaux!


Les associations féministes,SOS Racisme,et dernièrement les associations de Gays et Lesbiennes savent se faire entendre par les pouvoirs publics et cela très efficacement!
Et  elles ont même réussi à faire passer leurs opposants ou les indécis pour des vieux conservateurs ou des cons! 


Les associations représentant "le Handicap" ont été muselées depuis bien longtemps par les quelques sièges qu'ils ont dans des commissions mais uniquement à titre consultatif!


  Cela me rappelle le Conseil de Classe quand j'étais jeune! Délégué de classe, je n'ai jamais pu changer 1 seul mot que les profs avaient déja écrit sur le bulletin de mes
camarades ! Délégué de classe, titre bien ronflant mais fonction sans pouvoir!!


Tout comme aujourd'hui vos associations! 


Je suis allé voir vos associations pour leur ouvrir les yeux!


Ah mais Monsieur, nous comptons sur les tables rondes organisées par le Ministère! Hallucinant!


Pour être crédible aux yeux de nos politiciens, il faut oser jouer dans leur cour de récréation!


Vous êtes comme moi, vous avez le droit de vote et la possibilité de vous présenter comme candidat au poste de Député!


les Partis traditionnels sont actuellement en pleine déconfiture,et 2017 n'est pas loin!


 Votre candidature à ce poste est bien évidemment 1 provocation comme l'a fait Coluche à la Présidentielle, mais cela risque fort d'emmerder plus d'1 candidat car les quelques centaines
de voix que vous allez récolter leur manqueront inévitablement pour être présent au 2e Tour!


 De plus, tous les Médias nationaux seront présents pour vous interroger sur le pourquoi de votre candidature,et là vous pourrez passer votre message au niveau national!


Ne vous en faites pas, les candidats des différents partis viendront à vous pour enfin discuter comme des adultes de peur de voir ce mouvement se généraliser!


Si vous avez cette âme de révolté comme moi et que cela vous tente, sachez que je serai à vos cotés pour soutenir ce projet qui ouvrira enfin le débat national sur le Handicap!!!


Ouais ,je sais, c'est complètement dingue d'en arriver là pour se faire entendre mais cela marche, il suffit de regarder un peu ce qu'il c'est fait par le passé!


Une fois de plus, mes propos Très décalés vont irrémédiablement venir étoffer le dossier déjà épais que la DCRI (ex Renseignements Généraux) a sur moi!


Peu importe, nous sommes en République!


Amicalement, Jean-Luc   

MichelAlbert 16/09/2014 22:57


Beau sujet bien introduit ! Et beaucoup de vérités dans les commentaires précédents !



Effectivement, on trouve matière à faire éclater de grosses colères. Oui, tu as raison, en 2014 ce type de pensée clivante handi∕valide ne devrait plus exister. Oui la loi devrait être
appliquée... Non, ce n'est pas un problème d'argent qui manquerait (aujourd'hui est annoncé le montant de 20 milliards de fraude sociale).

C'est malheureusement le sort de bien des luttes que d'être soutenues par des lois et des discours de circonstance sans efficacité. L'accessibilité n'est pas seule dans ces galères : Égalité des
femmes, droit au logement, ségregation... la liste est longue.
N'oublions pas que les lois, en dehors de la théorie, ne sont que des bases de négociation et que leur transgression est un comportement humain normal pratiqué aussi par ceux qui les votent.

Alors, entre le pétage de plomb chronique ou le défaitisme, tout deux improductif, j'essaye des voies intermédiaires ou de contournement selon l'expression des ergo.

Bien sûr, j'évite les commerces innaccessibles, mais si je ne peux faire autrement je n'hésite pas à me faire servir sur le trottoir. Ce n'est pas moi le plus gêné. Une agence immobilière n'est
pas accessible, alors le rdv sera dans un bar. Un service municipal est au 2e sans ascenseur ? Ce n'est pas dramatique, on squate un bureau en rez de chaussée.
Le besoin d'adaptation est reporté sur mes interlocuteurs valides et je n'ai pas besoin de faire de long discours.

Il y a maheureusement des limites : les médecins et kiné se déplacent, mais c'est tout bénéf pour eux puisqu'ils facturent le déplacement et un kiné inaccessible ça me gonfle.
Des passages piètons ou des trottoirs impraticables, ça me met toujours en colère !

Il reste une question qui me taraude : Et si nous étions aussi responsables ?
J'ai toujours été très surpris de voir aussi peu de PMR circuler dans Paris. Des commerçants de mon quartier ont fait des travaux d'aménagement : pas un PMR ne les a utilisés en 3 ans...
Mais sommes nous si peu nombreux ? Comment motiver la Citée si nous, tout handicaps confondus, restons invisibles ?
Beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux mais très peu dans la vraie vie.


Merci en tout cas pour ce billet !

mVmHmE 21/09/2014 15:12



C'est une question intéressante à se poser que de se demander pourquoi les personnes handi ne se montrent pas davantage. Je pense que cela dépend probablement des villes et des quartiers.
Peut-être que des personnes qui ont trop galéré dans certaines zones préférent les éviter...


Après, quand tu parles du fait qu'il y a beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux et peu dans la vraie vie, je crois qu'il ne faut pas ignorer que certains ne peuvent malheureusement pas se
déplacer même si ils en avaient envie... mais je suis d'accord sur le fait qu'il faudrait qu'on se montrer davantage !



Charline 16/09/2014 21:55

Ahh ça, grande question !! Je pense que même les lois précédentes ne semblent pas encore assez concerner la population, alors l'accessibilité des lieux je crois qu'on est malheureusement encore
loin de pouvoir en faire une généralité ! Je travaille dans le paramédical donc je suis concernée indirectement par toutes ces choses, et je comprends tout à fait la volonté de se déplacer et non
pas de recevoir à domicile (et personnellement, dans la mesure du possible je préfère largement que les patients se déplacent malgré un handicap, ça permet de ne pas les marginaliser, de les
considérer juste comme des patients, des humains, des gens "ordinaires"). En tout cas je trouve ça génial que tu évoques ces thèmes sur ton blog, si ça peut permettre de sensibiliser des personnes
en plus c'est gagné :) Ps : j'habite à Nantes et il me semble que c'est à l'heure actuelle une des villes les mieux classées niveau accessibilité en france, donc si tu ne connais pas cette ville et
que tu en as l'occasion, je te conseille de la visiter ;) (bon ce n'est pas parfait non plus hein, y'a des endroits pas aménagés pour l'entrée et la largeur suffisante, y'a des pavés à certains
endroits, mais globalement je crois que c'est quand même plutôt pas mal par rapport à d'autres villes). Contente d'avoir découvert ton blog, j'y repasserai avec plaisir ! Bisous ! Charline
http://c-comme-charline.blogspot.fr

mVmHmE 21/09/2014 14:39



Je pense que tu as la bonne démarche en incitant tes patients à se déplacer jusqu'au cabinet quænd cela est possible !


En effet, Nantes est la deuxième ville la plus accessible de France. Je n'ai jamais eu l'occasion de la visiter mais je le ferai avec plaisir si l'occasion se présente ;)


Ravie de t'accueillir ici en tout cas !



tonton kiné 16/09/2014 21:25


Très chère Elodie,


alors là, je suis incollable!


 C'est un sujet que je décris dans mon livre! Petite précision, l'accessibilité va être balayer d'1 revers de main par le gouvernement actuel!


 Les associations de handicapés s'en inquiètent énormément! L'application de cette loi fixée normalement au 1er janvier 2015 va être déplacée pour 2017 ou 2020!!!! 


Certes ce n'est pas encore fait mais ne vous inquiétez pas ,nos députés vont voter cela une nuit prochaine et cela passera totalement incognito!!!!


En temps que professionnel de Santé je peux vous dire que toutes les dérogations sont déjà prévues pour échapper à cette contrainte! Tout commerce ou profession libérale peut demander 1
dérogation qui sera délivrée soit par un Elu local(Maire), soit par le Préfet!!!!


Chers Amis, On se fout de votre gueule!!!! Pour calmer les esprits des personnes handicapées, vous avez obtenu qu' on ne parle plus de"Handicapés" ni de "Personnes Handicapées" mais de
"Personnes en situation de handicap"!!!


je tiens juste à faire 1 parallèle: on ne dit plus "Noir, Arabe, ou Métis" mais "Personne de Couleur"!


1 question: est ce qu'il y a moins de propos, de délits, ou de crimes racistes depuis cette nouvelle définition?


 Pas du tout!


Votre combat est aussi mon combat!


Je dénonce toutes ces hypocrisies dans mon livre qui sera normalement terminé fin Janvier 2015 pour ensuite le mettre à l'édition!


Au fait, je viens de discuter ce week-end avec 1 responsable local des Paralysés de France, je prône évidemment une lutte plus aggressive face aux politiques et lui ai tout simplement dit qu'ils
étaient trop bien élevés pour taper du poing sur la table!!! Je crois qu'il a vu 1 extraterrestre!!


Je suis rompu à ce genre de technique aggressive pour faire avancer le dossier de mon petit protégé Thomas! Je connais les faiblesses et les points forts de nos hommes politiques!


Avant de s'engager dans 1 lutte, il faut vraiment mettre tous les atouts de son côté, surtout qu'au niveau National, ils pratiquent depuis de très nombreuses années la technique d'esquive, de la
promesse non tenue!!!


Eh oui ,Elodie , je te l'affirme de nouveau, il y aura 1 Avant et 1 Après! Je suis médiatiquement connu par la presse locale et nationale comme 1 Kiné qui ne s'engage pas à la légère tant
pour défendre ma profession que pour mes patients! Ils adorent mon personnage atypique !


Ce livre,mon livre, est tellement critique mais constructif , cette utilisation très personnelle de mon humour décalé et provocateur sur la perception que les autres ont sur
le Handicap, cela va de nouveau attirer l'attention des journalistes . Tout le monde y passe! Valides,politiciens,associations, professionnels de Santé, Administration,Chefs
d'entreprises, je les critique mais je leur donne aussi les trucs et astuces pour avoir 1 meilleur comportement face au handicap .


Eh oui , une fois de plus, je me médiatiserai pour une juste cause! Pour votre cause!!


Chère Elodie , j'espère que tu me pardonnes d'avoir été 1 peu long mais c'est mon coup de gueule avant la parution de mon Bébé explosif!


Amicalement, le gladiateur fou! Jean-Luc   

mVmHmE 18/09/2014 21:02



C'est certain que ce report de l'échéance est vraiment regrettable. On se demande si cela va vraiment être effectif un jour. Après, je reste convaincue qu'il faut avoir les gens à l'usure (d'une
certaine manière). Enfin, plutôt en les sensibilisant davantage sur le handicap et le pourquoi du comment c'est indispensable d'avoir son local aux normes.


Moi, j'avoue que je me sens investie de cette mission. Convaincre, argumenter, rendre cette "chose" un peu moins terrible qu'il n'y parait.


Alors, bien sûr, beaucoup reste à faire. Je le vois au quotidien, mais je crois surtout qu'il ne faut pas s'avouer vaincu pour autant !



Dominique Lamy alias Edwin Lyoquaim 16/09/2014 19:32


En 2015 pratiquement 88% des français vivront en ville, c'est là qu'il faut en priorité faire porter l'effort de sensibilisation tous azimuts et "à la base", à propos de l'accessiblité, pour
conquérir peu à peu l'opinion publique, laissant aux grandes associations œuvrant pour les personnes en situation de handicap, le soin d'intervenir en haut niveau de la société . 


Puisque 2015 est le point de départ des délais supplémentaires de mise aux normes de la Loi de 2005, s'organiser en petit groupe de volontaires (handi-visibles, handi-cachés, handi-provisoires et
valides motivés) pour poser très régulièrement aux mairies la question des réunions de la commission communale d'accessibilité (inscrite dans la loi) la question de l'état d'avancement concret
des travaux d'accessiblité (au fauteuil roulant électrique qui est un fer de lance de la lutte : là où il passe, les autres pourront aussi le faire, y compris les femmes enceintes, les personnes
âgées, les personnes avec un platre à la jambe...etc.) dans les lieux publics et privés recevant du public, sur leur commune, avec de temps en temps publication des résultats dans les médias et
placardage dans les lieux publics. 


On peut aussi penser à la création d'un joli logo autocollant : lieu vraiment accessible !!! à afficher aux endroits où l'effort a été fait et un autre logo humoristique : lieu encore
inaccessible !!! à coller aux endroits réticents...etc.


Des actions d'usure au long cours mais bien visibles pour les passants tout en attirant la sympathie des gens tout venant. Les mentalités évoluent lentement mais tous les jours un petit peu ainsi
les actions "coup de poing" menées avec humour par certains (comme ce vidéaste sud américain (me semble-t-il) amateur qui tague avec une peinture effaçable les voitures squattant illégalement les
places pour handicapés sur les parkings des supermarchés et envoie ensuite ses vidéos sur internet) auront de plus en plus d'impact.


Bien sûr c'est un combat de longue haleine et c'est aux personnes handicapées de s'y atteler en premier : bravo à toi Elodie qui l'a compris depuis longtemps et œuvre selon tes moyens et toute ta
hargne, en ce sens !


Courage bien des progrès ont déjà été faits, mais ce n'est qu'un début et continuons le combat !

mVmHmE 18/09/2014 20:58



Je trouve ton témoignage vraiment très intéressant et plein de bonnes idées !


Je pense notamment à l'idée du logo en autocollant. C'est vrai que ce serait efficace et amusant à la fois.


Je crois que tu as complétement raison en disant que c'est aussi aux personnes handicapées elles-mêmes de faire bouger les choses. Mais c'est tout simplement parce que cela a plus de poids quand
cela vient de nous ! Comment trouver meilleure légitimité ?


En tout cas, merci pour toutes ces belles idées d'initiatives !



catherine 16/09/2014 16:18


 bonjour, 


Ton article me met en grande colère car c'est tous els jours que des situations sont semblables dans ma ville : le Mans 
En fauteuil électrique, je cherche un resto pour le we qui vient avec mon compagnon et j'appelle pour savoir si accessible.
UNe crêperie ma dit oui nous sommes accessibles, la mairie est venue, on a une marche de 10 cm, alors je dis mais  non vous n'êtes pas accessibles, si si  me rétorque t-on, des
fauteuils manuels sont déjà venus
ALors je demande "avez vous une rampe d'accès" Non vous comptez en installez une : bien non car la mairie a dit que tout était bien alors voilà
Voilà des agrements sont donnés par la mairie en ne pensant qu'aux fauteuils manuels 
Quand les institutionnels vonst prendre en compte les fauteuils électriques de plsu en plsu nombreux£
Ah pourquoi faut-il toujours définir les normes a minima.

Dans  le cadre de ton article, cet assureur ne doit aps savoir, selon la date à laquelle il a fait la rénovation de son agence, que malgré le report loi 2005, l'accessibilité est
bligatoire... 

je susi dégoutée car au moment des élections on cherche ma voix et là je susi citoyenne et en dehors de ces périodes je suis la 5 voir la 6 eme roue du carosse. Si la salle de spectacle n'est pas
accessible et bien tant pis tu n'as pas  être handicapée et puis c'est tout  


Suis pas prête de voter dans ce pays et je pense même à émigrer, des riches l'ont bien fait pourquoi pas moi pour non considération de ma personne. 

mVmHmE 18/09/2014 20:52



Ton témoignage est très intéressant. On peut en effet être surpris si il s'avère que la mairie a vraiment donné son aval pour ces travaux. Cela me surprend quand même mais ce serait intéressant
de vérifier l'info tiens !


Je te rejoins aussi sur le fait que le fauteuil électrique n'a pas les mêmes facilités qu'un fauteuil manuel. Par exemple, le mien pèse 170 kg seul et j'ai envie d'éclater de rire quand un
commerçant/restaurateur me propose de m'aider en portant le fauteuil...


Et cet assureur était clairement de mauvaise foi, mais je crois malheureusement que je serai régulièrement confrontée à ce genre de cas de figure...



frederique giraudier 16/09/2014 15:47


Oui il faut changer les mentalités, il y a un gouffre entre ce qu'il y a écrit sur le papier, la loi, et l'application.


L'argument de l'argent ne tient pas ils en on pondu des choses qui ne servent à rien pour faire plaisir à tel conseillé.


Ce sont ces mêmes personnes qui le jour ont une ampoule au pied le monde s'écroule.


L'accessibilité est une nécessité, et tu as raison de dire que ce sont des clients potentiels.


Pour infos, chez moi, la caisse d'épargne a mis un sol incliné pour l'accès.


Mais tous ne le font pas j'ai l'intention de changer de banque, les marches me fatigue.


Moi aussi j'ai des coups de gueule.


Bisous

mVmHmE 18/09/2014 20:48



Je crois que nous sommes nombreuses et nombreux à avoir des coups de gueule en ce qui concerne l'accessibilité ! C'est d'ailleurs intéressant d'avoir le point de vue de chacun.


Je comprends que tu veuilles changer si l'accès est trop difficile pour toi !