Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 08:45
Le cœur en miettes. 

Vendredi a été une journée terriblement difficile. J’ai dû dire au revoir pour toujours à mon Papi. Je pourrais vous parler de lui pendant des heures entières, tellement lui et moi avons toujours eu un lien spécial, comme une connexion qui nous liait l’un à l’autre. 

Je pourrai en parler pendant des heures parce que c’était un Papi formidable. Un Papi qui avait toujours un immense sourire dès qu’il m’apercevait. Qui m’accueillait toujours avec un compliment sur ma tenue ou ma coiffure. Nous riions aux mêmes blagues que nous seuls comprenions bien souvent.

Mais surtout il était ce Papi auprès duquel je me suis toujours sentie acceptée telle que je suis, malgré ma différence. Je savais que me savoir malade le rendait malheureux parfois mais sa façon à lui de combattre tout ça était de me fabriquer des choses de ses mains pour me faciliter la vie. Comme par exemple des rampes d’accès en bois pour me permettre de franchir un seuil de porte ou une marche avec le fauteuil. Il avait de l’or dans les mains.

J’ai appris plein de choses à ses côtés depuis toute petite. Je passais des heures à l’observer bricoler, il aimait toujours expliquer comment faire avec beaucoup de patience. Il m’a donné le goût du travail bien fait. J’ai énormément de respect pour le fait qu’il ait consacré toute sa vie au travail.

Lui dire au revoir était une des choses que je redoutais le plus dans ma vie. La petite fille que j’étais et que je serai à jamais a toujours cru qu’il serait éternel. Parce qu’il ne pouvait en être autrement. Sauf que la réalité m’a rattrapée, il nous a quitté.

Aujourd’hui, j’ai le cœur en miettes. Mais je m’appliquerai chaque jour à chérir chacun des moments passés en sa compagnie. Chaque rire, chaque sourire. Chaque feu de cheminée qu’il faisait tendrement pour moi. Chaque épisode de sa vie qu’il aimait nous raconter en boucle. Son magnifique jardin rempli de fleurs plus belles les unes que les autres. 

Au revoir mon Papi, je sais que tu garderas toujours un œil sur moi.

Ta petite fille.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie Kléber 14/05/2018 10:11

De tendres pensées Elodie. Tu es riche de tous ces instants partagés, de tout cet amour qui vous lit.
Je t'embrasse bien fort ma jolie.

Marie 13/05/2018 12:54

C'est difficile. Je ne sais pas si on guérit jamais de la perte de nos grands-parents. Pour moi la douleur et le manque restent vifs malgré les années - dans un monde où on n'a surtout pas le droit de se montrer triste une fois les funérailles passées. Il faut être indulgent avec soi-même et s'accorder le temps du deuil. Je crois qu'on sous-estime l'ampleur de ce chantier intérieur. Ça me fait l'effet d'une sorte de grand recadrage.
Je t'envoie quelques pensées de réconfort et beaucoup de douceur :-)

zenopia 13/05/2018 12:10

Courage <3

Ghislaine 13/05/2018 11:54

Bonjour et bon courage. Je compatis sincèrement.
De fait, il faut garder tous les bons souvenirs bien précieusement au fond de son coeur. Ils nous aident à avancer. Permettez moi de vous embrasser.