Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Archives Par Mois :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 12:00
Engagée.

Ces dernières semaines ont été plutôt mouvementées et j’avoue que certaines des difficultés que je rencontre me questionnent pas mal et me font surtout beaucoup réfléchir. Réfléchir à des solutions et à des moyens de ne plus les rencontrer mais surtout de manière plus générale, de chercher à débloquer/solutionner les choses pour que cela serve à d’autres que moi. Tant qu’à faire.

 

Pour vous en dire davantage, c’est en particulier sur mon lieu de travail que des choses m’interpellent, notamment sur la question de la considération du handicap (et de certaines spécificités qu’il implique) mais également sur la question de la prise en charge et l’accompagnement des travailleurs handicapés dans le cadre de leurs missions professionnelles.

 

Je ne suis pourtant pas la seule personne porteuse de handicap là où je travaille mais visiblement, je semble être la seule (ou en tout cas une des rares) à mettre les pieds dans le plat sur certains sujets sensibles. Je ne blâme pas ces personnes, elles ont certainement leurs raisons pour ne pas réagir ou interpeller sur ces sujets. Toujours est-il que moi, j’ai du mal à me taire et à me contenter de quelque chose qui ne me convient pas. Et surtout qui ne serait pas juste, voire pire, discriminant.

 

Je suis par exemple amenée à devoir me déplacer pour me rendre à des réunions de travail. Pour ce faire, cela engendre évidemment une logistique importante, notamment concernant les moyens de transport pour m’y rendre et les réservations qu’ils nécessitent pour une prise en charge adaptée avec le fauteuil. J’ai été surprise d’apprendre que, là où les collègues utilisent une plateforme pour acheter leurs billets de train professionnels sans avoir à avancer les frais, pour les personnes handicapées, la réservation n’est pas possible. Rien n’est prévu spécifiquement, ce qui n’est pas sans conséquence car, de ce fait, la seule solution est que je me rende en gare et que j’avance l’achat des billets pour ensuite me les faire rembourser.  Il y a comme un problème, non ? Et croyez-moi, des exemples j'en aurais encore plein d'autres à vous donner...

 

Je me sens de plus en plus engagée et ai profondément à cœur de faire bouger les choses dans le domaine de l’accompagnement et la prise en compte du handicap sur le lieu de travail. De faire en sorte que les pratiques évoluent au point de ne plus faire de différence de traitement entre un salarié valide ou un salarié porteur de handicap. Parce que, comme dans bien des cas, il n’y a que les personnes directement concernées qui peuvent interpeller et faire en sorte de faire évoluer les mentalités. De faire prendre conscience que l’embauche d’un travailleur handicapé ne se fait pas à la légère. Que cela nécessitera, dans la majorité des cas, une certaine capacité d’adaptation et de réactivité de la part de l’employeur. Même si on voudrait que cela soit le cas, le handicap ne rentre pas toujours dans les « systèmes » classiques.

 

La vraie victoire, à mon sens, sera quand la prise en charge de chacun se fera sans devoir en permanence devoir se battre et engager du temps et de l’énergie pour être traité comme les autres. Que le traitement sera égalitaire et non discriminant. Comme cela, nous pourrons nous concentrer sur nos missions, uniquement. Et tout simplement.

 


♥ ♥ ♥

 

Quel est votre point de vue sur le sujet ? Dites-moi tout !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Carlos 18/04/2020 04:44

Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un homme honnete suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?

Cet homme m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.

Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.

(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.

C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son contacte : voici son numéro de WhatsApp et appelle
00229 91919752) voici son: email
maitremagni@gmail.com

PetitDiable 27/03/2018 16:06

Mais complètement!

shana lilie 15/03/2018 02:18

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). Au plaisir

Marie Kléber 27/02/2018 17:32

Ca me dépasse cette histoire de billets de train. Tu as raison d'en parler pour faire bouger les choses. C'est essentiel Elodie. Si on ne dit rien, rien ne change.

C. 27/02/2018 09:33

J’ai pu vivre moi aussi des situations de ce genre dans ma vie pro. Les personnes qui nous entourent ou nous chapeautent au boulot n’ont souvent même pas conscience des difficultés ou des adaptations, de ce qu’elles entraînent de contraintes, de nécessités en terme d’aménagement, de temps ou d’argent.
Je pense qu’on peut agir à de multiples niveaux mais y’a du boulot…
La prévention (sensibiliser aux différences de tout poil) et développer les capacités de tout un chacun à communiquer pour prendre en compte les besoins de chacun dans une équipe par exemple sont pour moi essentiels. Bien des difficultés rencontrées par les personnes handicapées sont liées aux représentations du handicap dans la société et l’esprit des individus.
Du coup, pour moi ça aurait dud sens de s’investir dans la prévention, dans des actions destinées à ouvrir l’esprit des personnes. Ca aurait l’avantage aussi de pouvoir agir sur d’autres types de discriminations que celles aux personnes handicapées, parce qu’être sensiblisé à la différence au sens large, c’est toujours productif pour plein de situations…
Militer dans les milieux professionnels, ça fait aussi partie des choses qui pourraient être utiles.
Enfin concernant les personnes en situation de handicap qui n’osent pas dire, revendiquer, signaler… D’abord n’oublions pas qu’il est difficile d’avoir un emploi quand on vit une situation de handicap. Les statistiques vous le confirmeront aisément.Et quand on est une femme en plus, ça cumule les difficultés.Par conséquent, , une fois en emploi, pas facile d’aller râler. On se dit qu’on est déjà bien chanceux d’être là où on est, et que si on fait des vagues on risqe gros.
Et puis pour moi y’a aussi du boulot du côté des personnes en situation de handicap. Je sais que parfois c’est un peu tabou comme sujet mais tant pis. Ce n’est pas toujours facile d’identifier ses besoins, de les exprimer clairement, de rester pragmatique et de pouvoir des demandes ciblées et entendables par l’interlocuteur. Pourtant c’est essentiel. L’interlocuteur professionnel, il peut à mon avis entendre des demandes très précises et concrètes, mais il n’a pas forcément envie de se former à l’écoute active de toutes les difficultés du monde du handicap. Expliquer ce qu’on attend en matière d’avance de frais de déplacemenbt et pourquoi, ça peut le faire ; faire des remarques générales sur les inégalités et noyer sa demande dans tout un discours vague et général, c’est moins entendablecompréhensible pour l’interlocuteur. Souvent avoir des propositions concrètes ça aide, parce que la personne en face, même si elle veut bien faire, elle n’a pas 3h à consacrer à tout ça, n’a pas l’expertise qu’il faut, n’a pas forcément envie de se former aux adaptations hein... La pression liée au temps qui compte de plus en plus au boulot, ça n’aide pas, je le vis bien aussi sur mon lieu de travail. Quand y’a des années de ça ta bonne collègue avait 5 minutes à passer à papoter en te filant un petit coup de main, ça le faisait bien. Mais maintenant qu’elle pointe, la nana, et qu’on lui demande des comptes sur ce qu’elle a fait de 10h03 à 10h06, elle est moins dispo et ça aussi ça se comprend. C’est pour cela qu’à mon avis il faut aussi que les personnes en demande puissent bien être au clair et circonscrire leurs besoins et demandes. Ce n’est pas toujours si facile de les exprimer, et ne serait-ce de les nommer…
Bref, y’a du boulot, et plus on sera nombreux.ses à y réfléchir, s’y atteler… mieux ça sera !

Soa 23/02/2018 13:51

Il est clair que beaucoup restent à faire dans le domaine de l'accueil de l'handicap dans l'entreprise ! Oui, ne pas hésiter à s'engager et à faire en sorte que les lignes bougent ! Ne pas attendre les autres, ne pas attendre une hypothétique opportunité ! Courage ma belle !