Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 15:08
@Ma vie, mon handicap, mes emmerdes.

@Ma vie, mon handicap, mes emmerdes.

Qu’est ce qu’elle a la dame, maman ?

 

Cette phrase, je l’ai entendue des dizaines de fois de la bouche d’enfants interpellant leurs parents lorsqu’ils me croisent dans la rue, les magasins ou dans les transports. La vue du fauteuil et surtout le fait que je sois assise dedans plutôt que debout les interpelle souvent. C’est normal, c’est une situation inconnue pour eux. La réponse ou la réaction quasi systématique des parents est d’avoir honte et de demander à leur enfant de se taire. Cela me désole à chaque fois, vraiment.

 

Entendre cette question dans la bouche d’un enfant ne me dérange pas du tout. Cela me fait même sourire. Ils sont curieux et ont cette spontanéité qu’on leur envie en vieillissant. Par contre, ce qui me dérange beaucoup plus, c’est la bêtise des adultes. Demander à son enfant de se taire (tout en le tirant par le bras pour l’éloigner, on ne sait jamais hein, au cas où ce serait contagieux...) au lieu de lui répondre est stupide. Pourquoi faire de cette question un tabou ? Pourquoi ne pas tout simplement leur expliquer les choses ?

 

À réagir ce cette façon, l’enfant risque de ne retenir qu’une chose : la différence est un problème. En gros, les gens qui ne sont pas comme lui, ce n’est pas bien. Moi, je dis bravo aux parents ! Alors qu’il suffirait de prendre le temps de lui expliquer les choses avec des mots simples et tout le monde serait content. Sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge à tout cela, en particulier au handicap, est justement une façon intelligente d’arrêter de mettre les gens dans des cases et de ne plus pointer du doigt les gens qui ne sont pas comme nous.

 

Quand je rencontre ce cas de figure, c’est moi qui dois dire aux parents de ne pas réagir comme ça. Qu’il ne faut pas avoir honte que leur enfant ait posé cette question (je crois que s’ils pouvaient disparaître sous terre dans ces moments-là, ils le feraient). Ensuite, je m’adresse à leur enfant pour lui dire que ce n’est pas grave, que je vais bien et généralement, il me pose des questions toutes mignonnes, du genre : “ tu as mal à tes jambes ? ”, “ pourquoi tu as une poussette ? “, “ pourquoi tu n’es pas debout ? ”...

 

Je prends le temps de répondre à chacune des questions et il repart tout content qu’on lui ait expliqué les choses et moi, je me dis (peut-être naïvement) que j’ai un peu contribué au fait qu’en grandissant, il sera plus tolérant envers son prochain et qu’il sera plus ouvert à la différence ou en tout cas que les cases dans lesquelles on aura tenté de mettre les choses pour lui seront un peu plus grandes...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dame Ambre 02/08/2017 16:32

Étant moi-même en situation de handicap (et donc parfois je me déplace avec une canne), mes enfants sont un peu plus sensibilisés. Ce qui ne les empêche absolument pas d'avoir des questions spontanées et.. gênantes parfois. Je me souviens dans le bus, il devait avoir 3 ans, il a limite crié "mais pourquoi elle est grosse la dame". Je me suis donc retrouvé à répondre (parce que oui je réponds, en effet, à mes enfants), qu'on était tous différents, des grands, des petits, des gros, etc. Le tout devant cette dame à qui je tentais de sourire et qui m'assassinait du regard, très en colère (visiblement elle, aurait bien préféré que mon enfant soit muet).
(pardon, l'exemple est éloigné du handicap

Avant cette rencontre, je pensais naïvement que les questions des enfants étaient bienvenues, depuis je suis devenue très méfiante. Je réponds certes, mais je fais en sorte aussi d'expliquer que c'est mieux de me poser la question plus loin des oreilles des gens, pour ne pas risquer de blesser. On ne peut jamais savoir comment la personne le vit..

Je reste complètement d'accord sur l'idée que partir en courant dans l'autre direction n'est pas.. idéale :p (et carrément blessante). Parfois je me demande si toute notre éducation n'a pas justement été basée sur "la différence est un problème, détourne-toi", qui complique les relations dans notre société.

Melgane 02/08/2017 12:53

"Pourquoi tu as une poussette ?" est effectivement une question très mignonne ! :D
Je crois qu'il faut effectivement répondre aux enfants. Mais peut-être que certaines personnes ne savent pas comment faire, quels mots choisir, comment expliquer... après tout il y a plusieurs raisons pour lesquelles on peut se retrouver en fauteuil. Je pense qu'il y a aussi la honte de se dire que l'enfant a peut-être dérangé la personne en pointant sa différence en public quand tout le monde s'applique à faire comme si de rien n'était...

mVmHmE 02/08/2017 13:36

Il n'est sans doute pas évident de trouver les bons mots sur le moment... Un enfant n'a pas besoin de connaitre précisément les choses mais plutôt d'avoir une réponse simple à une question simple. Cela pourrait être par exemple "la dame a mal à ses jambes donc elle préfère rester assise" (même si ce n'est pas exactement cela). Oui, effectivement, peut-être que certaines personnes pourraient mal le prendre ou être dérangé... mais je reste persuadée que venant de la part d'un enfant, cela passe plutôt bien...

Carrie 02/08/2017 11:11

Pas evident comme situation car tu le vis bien, et tu es ok mentalement. Mais ce n'est pas forcement le cas de chaque handicape. Et comme le dit Cecile, on ne pointe pas du doigt, être curieux, poser des questions oui mais a faire de manière "discrete"

Carrie 02/08/2017 15:01

Non non je suis d'accord avec toi! ;)

mVmHmE 02/08/2017 13:31

Ouh là, t'enflamme pas, je suis pas si ok que ça mentalement ^^ (je blague, bien sûr !)
Je pense qu'il faut trouver un compromis entre le "trop" et le "pas assez", chacun doit trouver la bonne place... Faire taire son enfant et l'éloigner reste à mon sens quand même plus gênant que de répondre quelque chose... (mais, ce n'est que mon avis !)

zenopia 02/08/2017 08:44

Alors, perso, je suis maman d'un petite fille très curieuse et très spontanée ;) Donc, perso, je réponds toujours à ce genre de question mais... tadam.... il faut savoir que si, dans ton cas, tout ce passerait bien, en tant que parents, on ne sait jamais comment la personne en face va réagir. Ensuite, les questions peuvent parfois être euh... gênante (pourquoi, elle est grosse, sale, laide, a des dents noires, etc. la dame, maman...) Donc, perso, toujours, en général, je demande à ma fille de ne pas poser ces questions tout haut devant la personne... parce que ça peut les blesser... Mais je reste convaincue qu'il faut toujours répondre à un enfant (tu entendrais tout ce que j'ai déjà expliqué à la mienne ^^)
Gros bisous <3

mVmHmE 02/08/2017 13:28

J'avoue que dans mon cas, cela ne me pose pas de problème. Après, je reste persuadée que même quelqu'un que ça pourrait déranger préférerait que le parent réponde plutôt que de se contenter de faire taire son enfant et de l'emmener plus loin... Je pense aussi qu'il n'est pas toujours simple pour les gens de savoir quoi répondre... Demander à ta fille de ne pas poser la question tout haut est une bonne solution :)

doucebarbare 01/08/2017 17:03

Je suis tout à fait d'accord avec toi. En plus, c'est tellement touchant, j'adore!

mVmHmE 02/08/2017 13:12

La curiosité des enfants est touchante Oui :)