Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 11:43
L’art de douter.

Tellement de choses se passent dans ma vie en ce moment. Je suis aspirée dans une espèce de tourbillon. Les choses se bousculent un peu et j’avoue gérer tout cela par ordre de priorité, d’où mon absence sur le blog. Je dois mener des combats pour défendre mes droits, en particulier en ce qui concerne le handicap. Peut-être prendrai-je le temps de poser des mots sur tout cela prochainement parce que cela mériterait d’être débattu. En tout cas, de ne pas être laissé sous silence.

 

J’avais évoqué dans cet article le fait que je passais des entretiens pour trouver un nouveau travail. Le fait de devoir me présenter à des recruteurs, de devoir me mettre en valeur est un exercice un peu compliqué pour moi. Cela met en lumière cet éternel manque de confiance en moi. J’ai souvent du mal à me sentir légitime, à me sentir à la bonne place. C’est un sentiment pesant mais sur lequel je n’ai pas de prise. J’essaie de travailler là-dessus mais rien n’y fait, le naturel revient toujours au galop comme on dit.

 

Ces derniers jours, plus que jamais, je me rends compte que douter est ma spécialité. Et douter de moi, en particulier. Toujours ces questions qui tournent en boucle dans ma tête. Est-ce que je serais à la hauteur ? Vais-je y arriver ? Est-ce que mon profil leur plaît réellement ? Sont-ils à l’aise avec ma situation de handicap ? Est-ce que cela pourrait me mettre des bâtons dans les roues ? (jolie image, vous en conviendrez ^^)

 

Pour un des postes que j’envisage, il serait question de repartir de zéro, dans un domaine que je ne connais pas bien, en tout cas dans lequel je manque d’expérience. Je ressens quelque chose d’étrange, ne sachant pas trop si c’est la peur de ne pas y arriver qui me perturbe et me freine ou si c’est parce que le poste n’est fondamentalement pas fait pour moi. Du coup, j’avance des arguments (des excuses ?) penchant du mauvais côté de la balance plutôt que d’y croire et d’être optimiste.

 

J’ai un désir profond de faire quelque chose qui me plaît, qui me fait vibrer. J’ai besoin de me sentir à ma place, de me sentir légitime dans mes missions. Même si quoi qu’il arrive, c’est un nouveau départ qui se présente sans doute à moi, j’ai bon espoir d’y trouver satisfaction. En laissant mes doutes de côté, pour une fois... Parfois, je me demande si c’est le handicap qui fait que j’ai du mal à avoir confiance en moi ou si c’est autre chose. J’ai souvent l’impression (et sans doute à tort) de devoir faire davantage mes preuves que les autres. Ça aussi, c’est un vaste sujet qui pourrait être développé...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, connaissez-vous aussi l’art de douter ?

 

Comment gérez-vous cela ?

 

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article

commentaires

ptitedelph 22/03/2017 00:18

Je n'ai aucune solution à donner parce que tout ce que tu décris, je le ressens à ma ptite échelle. Cette sensation de devoir encore plus mettre d'énergie dans ce qu'on fait pour justement gagner sa place encore davantage. Et parfois je perds patience de devoir tout justifier ce que je ne peux pas faire. Pendant mon stage, je naviguais beaucoup dans les escaliers pour aller plus vite que l'ascenseur qui était très long et je ne voulais pas qu'on pense que je trainais, du coup ben je prenais mes jambes, mais c'est laborieux. Et un jour, j'avais un dossier que je tenais de ma main gauche évidemment, devant un escalier très raide pour moi, un peu comme ce genre d'échelle métallisé et je ne pouvais pas me tenir à la rampe puisque j'avais le dossier dans la main mobile et l'autre n'est pas assez sûre pour ça et j'ai paniqué. Conne comme tout devant ses marches là à me dire "si un jour ça s'empire, je ferais comment dans cet endroit là ?? rien n'est aménagé, même pas mon bureau puisque je n'en avais pas de fixe lol Et ça m'a mis plein de doutes. Sur mes capacités, sur mes incapacités plutôt du moins, dont je ne me rendais pas forcément compte. J'étais épuisée ce jour là et j'ai complètement craqué. Maintenant il faut que je retrouve un autre stage pour compléter et je ne sais pas ce qu'il faut dire pour ne pas faire fuir et qu'on refuse de me donner une chance ou ne rien dire comme j'avais fait pour le 1er stage du coup, au point de me casser la gueule de vouloir faire comme avant alors que j'avais besoin d'aménagement. Par contre, je ne laisserai plus certaines paroles m'atteindre. Parce que j'estime, tout comme toi, qu'on a notre place si on veut bien nous aider à la prendre, à aménager selon les besoins. Mais qu'on vaut autant que quelqu'un qui est en pleine forme et le plus qu'on a, c'est qu'on passe notre temps à se bagarrer et que si on est là c'est qu'il faut une sacrée motivation. C'est notre force ça par contre <3 je te souhaite de voir tes projets se réaliser, crois y, parfois il suffit d'une personne pour tout faire basculer dans le bon sens et permettre d'ouvrir les portes, alors continue à t'accrocher pour la trouver, cette ou ces personnes <3

Brigitte 15/03/2017 09:48

Je suis en train de lire un livre qui parle bien de tout ce que tu ressens, comme beaucoup d'autres personnes, dont je fais partie. Le doute, l'angoisse, le manque de confiance... L'auteur explique que plus on est à même d'accepter et de respecter le moment présent, plus on est libéré de la douleur, de la souffrance, du mental, de l'angoisse.Sauf que le mental et le temps sont indissociables, et qu'on ne peut s'empêcher de regarder dans le passé, ou de se projeter dans le futur.... Il faut faire de l'instant présent notre "habitation principale", dire oui au maintenant, à ce que l'on ressent, se faire confiance, et voir ce qu'il se passe. Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire... mais finalement, qu'est ce qu'on risque à croire en soi ? Je te souhaite une très belle journée !

mVmHmE 17/03/2017 12:52

Merci pour cette réflexion très intéressante ! Mais je crains en effet qu'être en permanence dans l'instant présent soit un peu difficile dans certaines situations :) Très bonne journée !

zenopia 14/03/2017 19:30

Je suis une "douteuse" professionnelle (ça et la remise en question sont mes grandes spécialités ^^)... Comment je gère ? un moment, j'arrête de me poser des questions et je laisse les choses se passer d'elles-mêmes... mais bon, je t'avoue que je ne suis pas certaine que ce soit l'idéal...
Gros bisous Elodie

mVmHmE 17/03/2017 12:54

Ah une copine de doutes ! Idem que toi pour la remise en questions ^^ Humm, parfois laisser les choses se faire peut être dangereux... Pas de recette miracle, malheureusement ;) Gros bizoos Cécile

Marie Kléber 14/03/2017 15:10

Comme ton article me parle Elodie. On pourrait me décerner une palme du doute. Je connais de ces grands vides pendant lesquels je me pose des tonnes de questions sur tout. Je crois que ce sont ces instants qui nous font grandir aussi. Douter est bon, à partir du moment où cela nous donne les ailes pour allez plus haut!
Je t'envoie de tendres pensées. La confiance en soi ça se cultive au quotidien. Tu es compétente dans ton domaine, n'en doute pas (pour le coup).
Grosses bises.

mVmHmE 17/03/2017 12:55

Je crois que tu as raison, Marie. Ce sont ces périodes de doutes et de remise en question qui nous rendent plus forts ! Merci pour tes encouragements, je t'invite à appliquer les mêmes pour toi :) Gros bizoos

Carrie 14/03/2017 13:32

Douter est justifie, sinon ca veut dire que tu as un tres grand ego!
Le handicap te fait douter plus a cause du regard des gens.
Mais répète toi tous les matins: je vais y arriver, tout ira bien et.. souris. Tout ira mieux, meme si ce n'est pas tout le temps facile ;)

mVmHmE 17/03/2017 12:57

Pas faux ^^ Dans la majorité des cas, j'arrive à me dire que les choses iront bien mais... parfois, je me décourage mais rebondis assez vite :)