Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 16:08
Haut les coeurs !

Le temps est venu de me lancer dans l’écriture du premier article de l’année. Allez savoir pourquoi, j’ai du mal à l’écrire. J’y pense depuis des jours mais impossible de savoir quoi dire ou comment le dire. Je suis dans une période où je réfléchis beaucoup à ma vie, à ce que je souhaite, à ce qui ne me convient pas... Bon, vous l’aurez compris, je suis en pleine introspection et je me suis dit qu’une des bonnes façons de ne pas tourner en rond dans mes réflexions serait de regarder le chemin parcouru sur l’année qui vient de se terminer. En essayant d’y porter un regard bienveillant. Autant que possible en tout cas. Je me suis donc replongée dans l’ensemble de mes articles sur le blog.

 

♥  En janvier

 

J’ai commencé l’année 2016 gonflée à bloc pour réaliser mes projets professionnels et je m’appliquais à ne pas baisser les bras malgré les obstacles. Et surtout que, si je voulais que les choses changent, il fallait que je me prenne en main. J’ai réussi à dépasser ma pudeur en dédiant un article à mon petit frère. Pas toujours facile de pouvoir exprimer naturellement ses sentiments. En cherchant à prendre davantage soin de moi, j’ai fait entrer la méditation dans ma vie. J’y ai trouvé beaucoup de réconfort et de paix. C’est quelque chose qui nécessite beaucoup de pratique et j’avoue ne pas toujours y accorder le temps suffisant. En tout cas, je sais que cela m’a appris à mieux gérer ma respiration et de savoir comment désamorcer certaines situations de tension en me concentrant sur mon souffle.

 

♥  En février

 

J’ai choisi de m’accrocher à toutes ces petites choses que la maladie ne me volera pas. Parce qu’elle est bien là, chaque jour, et qu’elle ne gagnera pas tous les combats. J’essaie d’être plus forte qu’elle tant que cela est possible. Mais j’accepte aussi que parfois, je baisse ma garde et lui laisse gagner une partie. Parce qu’il le faut bien... J’ai démarré une nouvelle rubrique sur le blog « Raconte-moi ton histoire » où l’idée est de laisser la parole à d’autres personnes pour raconter des morceaux de vie, des témoignages face à la maladie ou le handicap. Je suis très contente de l’accueil que vous avez pu faire à ces articles. J’ai essayé de continuer à partager mes p’tits bonheurs en images avec vous, même si je dois bien admettre que je ne l’ai pas fait aussi souvent que je l’aurais voulu. Pourtant leur bénéfice est immédiat, c’est indiscutable ! Rien de tel que de s’attarder sur les jolies choses au quotidien.

 

♥  En Mars

 

Dans une période un peu difficile, j’ai tenté de ne retenir que le meilleur dans les épreuves. Je crois que c’est essentiel, de ne pas plier malgré les choses autour de nous qui semblent dépenser toute leur énergie à nous décourager, à nous tester. Résister, c’est aussi trouver des raisons de tenir bon, de ne pas s’écrouler. Ou du moins à vite se relever quand le poids des soucis se fait trop important.

 

♥  En avril

 

Ce mois-là, comme le précédent, j’ai peu écrit sur le blog. Ceux qui me connaissent bien savent que c’est souvent lié au fait que je suis dans une période compliquée et qu’il est difficile pour moi de poser des mots sur mes maux. Même si je suis toujours convaincue que le faire est tellement libérateur. Mais la vie parfois, ce n’est pas aussi simple. Toujours est-il que j’ai ressenti le besoin de m’accrocher à mes rêves pour tenir bon. Et de réaliser que si je voulais que mes rêves se réalisent, c’était à moi de me prendre en main et d’être actrice de ma vie.

 

♥  En mai

 

J’ai pris grand plaisir à passer du temps avec ma nièce et de la voir grandir tellement vite de jour en jour. Cette balade en sa compagnie est gravée pour un long moment dans ma mémoire. Et puis, la maladie s’est rappelée à moi et j’ai du reconnaître malgré moi que faire comme ci elle n’était pas là n’est pas toujours une bonne idée. Dans ces moments où les douleurs et la fatigue se font trop présentes, je dois accepter le fait de ralentir, d’accepter tout court en fait. Il faut attendre que cela passe, tout simplement. Quelques petites embûches ont voulu ma peau mais j’ai fait le choix de ne pas craquer et de résister. Bon, même si bien souvent, cela laisse des traces à la fin...

 

♥  En juin

 

J’ai pris le temps de faire preuve de bienveillance en m’attardant sur les choses que je suis et non les choses que je possède. Une bonne manière d’avoir un regard positif sur ce que l’on est, sans se juger. Ce mois de juin a été celui du grand changement et l’occasion d’un nouveau départ car j’ai enfin pu arrêter de faire ces interminables trajets en train pour aller bosser qui m’ont épuisée physiquement et moralement durant dix-huit longs mois. J’ai pu commencer à travailler dans des locaux à 10 min à pied de chez moi (au lieu des 3h minimum que je faisais avant en transports en commun). Je crois pouvoir dire que cela restera ma plus grande victoire de l’année 2016. Cela a tellement changé ma vie. J’ai retrouvé le plaisir de ne plus souffrir d’épuisement et de pouvoir reprendre le temps de vivre. Tout simplement. Et puis, j’ai pris le temps de rédiger la liste de mes envies. Un exercice très sympa qui permet de s’attarder sur les choses qui nous feraient plaisir, qui nous font rêver. Décidément, Cécile du blog Zenopia a toujours de bonnes initiatives.

 

♥  En juillet

 

J’ai rédigé un article pas évident pour moi sur comment était ma vie quand je marchais encore. C’est un des articles qui a été le plus lu en 2016 et qui a fait le plus réagir. J’avoue que l’avoir écrit m’a fait un bien fou, parce qu’il m’a permis de mieux me comprendre et d’accepter certaines parties de ma vie. Et de surtout mieux vivre ce que la maladie m’a volé au fil des années.l Je me suis interrogée sur le fait d’être tous capables ou non de dépasser nos limites. Suite à une discussion avec d’anciens collègues, j’ai réalisé que j’avais longtemps repoussé mes limites personnelles et que je ne serai probablement plus prête à le refaire de la sorte.

 

♥  En août

 

Un seul article mais dans lequel je note toutes ces petites choses que l’on retrouve avec grand plaisir durant les vacances d’été. Mon moment préféré de l’année, quand mon corps recherche la chaleur et le soleil.

 

♥  En septembre

 

Le blog a fêté ses cinq ans, ce qui est complètement fou ! Cela a été l’occasion de faire un petit bilan de ces années, de tout ce que cela m’a apporté. En bien, définitivement. Un des autres articles qui vous a fait le plus réagir a été celui où j’ai écrit une lettre ouverte à une auxiliaire de vie qui a fait de ma vie un enfer durant de longs mois. Et qui a laissé beaucoup de dégâts suite à son passage. Cela m’a permis de savoir ce que je n’accepterai plus jamais et cela m’a rendue plus forte (et plus méfiante, il faut bien l’admettre...).

 

♥  En octobre

 

Durant plusieurs mois, j’ai pris le temps de noter le plus souvent possible mes p’tits bonheurs sur des petits papiers que je dispose ensuite dans un bocal. C’est une habitude que j’aime prendre et j’ai grand plaisir à voir ce pot se remplir petit à petit. Et je dois dire que c’est un moyen magique de retrouver le sourire les jours plus difficiles : il suffit de plonger la main dans le pot et de ressortir quelques papiers pour les relire. Cela me rappelle toujours que malgré les difficultés, je peux toujours trouver une raison de sourire, une raison de m’accrocher. J’ai apprécié quinze jours de congés où le seul objectif était de me reposer et de ralentir le rythme pour permettre à mon corps et mon esprit de reprendre des forces. Là où je ne pensais rien avoir de prévu, j’ai pu prendre le temps de passer un moment agréable avec plusieurs de mes proches. Rien de tel pour regonfler les batteries !

 

♥  En novembre

 

Ce mois a été riche en réflexions. Je me suis notamment interrogée sur le fait de savoir si j’en serais là ou j’en suis aujourd’hui si je n’avais pas eu le soutien de mes parents face à la maladie et à différents choix que j’ai dû faire en conséquence. Je me suis ensuite rendu compte que j’ai parfois des difficultés à être dans l’instant présent, ce que je trouve vraiment dommage. La vie file à cent à l’heure et il est tentant de toujours vouloir faire plusieurs choses en même temps. J’essaie désormais de profiter pleinement de ce que je fais, sans penser à ce que je dois faire ensuite et sans lister toutes les choses que je ne dois pas oublier. Mais certains jours, cela n’est pas un exercice facile... Enfin, je me suis demandée si c’est nécessairement aux personnes concernées de sensibiliser au handicap. J’ai aimé les échanges qu’a entraîné cet article.

 

♥  En décembre

 

Ce mois a été très très riche côté émotions ! Après des semaines à tenir ma langue, j’ai pu vous dévoiler une grande nouvelle : j’ai témoigné sur le plateau télé du Téléthon. Que vous dire ? Ce fut un moment très fort pour moi. Tellement fort que plus d’un mois après, je n’ai toujours pas trouvé les mots justes pour tout vous raconter dans un article. Et puis, il y a eu ce moment magique sur Paris où j’ai eu la chance de faire mon premier tour en grande roue en fauteuil roulant. Ce moment est gravé pour toujours dans mon cœur. J’ai ressenti une telle joie, une telle magie que j’en ai encore les yeux qui pétillent en y repensant. Et je dois avouer que cet article vous a également beaucoup plu car beaucoup d’entre vous m’ont laissé des petits mots pleins de bienveillance.

 

♥ ♥ ♥

 

Voilà, je viens de balayer les douze derniers mois et je ressens un sentiment plutôt agréable et apaisant. Spontanément, j’aurais été tentée de dire que cette année 2016 a été une année difficile, une année douloureuse mais je me rends compte que malgré tout ce que j’ai pu vivre de compliqué et de décourageant durant toute cette année, je retiens le fait que j’ai aussi vécu de jolies choses. Que j’ai appris à mieux me connaître, que j’ai trouvé des raisons de me battre malgré les épreuves. Qu’il est important de toujours en trouver, autant que possible. Même quand tout est noir autour de nous.

 

Alors, je terminerai cet article en vous souhaitant le meilleur pour cette nouvelle année qui commence. Je vous souhaite de vous appliquer à réaliser vos rêves, de prendre le temps de noter et de vivre tous ces petits instants de bonheur au quotidien. De leur sourire, même un sourire timide quand les temps sont durs, mais surtout de ne pas baisser les bras. Je vous souhaite de vous entourer de personnes qui vous aiment et vous apportent du positif. Et puis surtout, que la santé soit la meilleure possible pour que tout le reste soit réalisable. Je vous embrasse et vous dis à très vite pour de nouvelles aventures !

 

♥ Dites-moi, vous serez toujours là en 2017 ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Kléber 12/01/2017 10:20

Je serais toujours là - c'est un plaisir de te suivre sur ce chemin de vie(s).
Belle rétrospective de l'année passée. Et encore plein de belles choses pour celle à venir Elodie. Grosses bises

mVmHmE 25/01/2017 18:15

Contente de savoir que tu seras encore auprès de moi cette année :) Plein de belles choses toi aussi ! Je t'embrasse

zenopia 12/01/2017 07:20

J'aime beaucoup ce bilan plein d'optimisme et de bienveillance ! Tu as raison, cela ressemble furieusement à ma liste ! ça fait du bien de lire du positif ! gros bisous et merci pour le gentil clin d'oeil <3

mVmHmE 25/01/2017 18:15

Ravie que cela t'ait plu :) Gros bizoos

Sevi 11/01/2017 21:18

Bonsoir,

Je vous souhaite que cette année soit meilleure. En vous lisant j'ai l'impression de me reconnaître. Pour le moment je marche encore mais je vois que mes jambes fatiguent en même temps je ne les aide pas avec mes 4h de trajets par jours 4 jours/sem. Je cherche à me rapprocher et je suis contente de voir que vous avez réussi à trouver un emploi plus près. Bref tout ça pour vous dire merci pour votre blog et bon courage à vous.

mVmHmE 25/01/2017 18:14

Merci ! 4h de trajet par jour ?! C'est de la folie, non ? Ce n'est pas possible de trouver quelque chose plus proche de chez vous ?