Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 16:38

Voilà un moment que je n'ai pas alimenté cette rubrique "Raconte-moi ton histoire" sur le blog et pourtant, elle me tient tellement à coeur ! Pour une fois, je laisse la plume à d'autres pour me/nous raconter un morceau de leur histoire, de leur vie face à la maladie ou le handicap. Je trouve qu'on a tous à apprendre des autres.

Je vous laisse donc avec ce nouveau témoignage qui montre le courage et la force qu'il faut pour renoncer à certaines choses à cause de la maladie mais aussi de se battre pour continuer à vivre et rêver comme les autres... 

N'hésitez pas à partager et à donner votre avis. Vous pouvez même retrouver en bas de l'article comment m'envoyer votre propre témoignage si cela vous tente de me/nous raconter un petit morceau de vous :)

♥ ♥ ♥

Je me nomme Morgane, j'ai bientôt 42 ans. Depuis mes 27 ans, je développe une arthrose évolutive. Je travaillais dur dans mon métier, ma passion même car je suis une enfant de la mer : je suis devenue poissonnière. Des tonnes, j'en ai porté ! Et puis en 2010, le début des soucis ont commencé : j'avais mal partout. J'ai enchainé IRM de contrôle, scanner, synthigraphie osseuse, etc... Le verdict est tombé : mon squelette est pourri d'arthrose, pas un os n'est épargné.


En 2011, cela a été pire, j'étais à la limite de la tétraplégie. On a donc dû m’opérer en urgence pour m'enlever des cervicales et me mettre des prothèses. La moelle osseuse étant atteinte, j'ai encore du mal à récupérer, j'ai du malheureusement renoncer à ma passion et réapprendre à utiliser mon corps. Des tonnes que j'avais l'habitude de soulever, je suis passée à soulever au maximum 5kg. Ma femme m'a vu trop souvent par terre, ne pouvant plus bouger. Elle m'aidait à me laver, me donnait à manger. Je me suis battue alors que mon corps souffrait à chaque pas.

 

En 2015, retour à l'hôpital car je ne pouvais plus marcher. Verdict : le bassin est très attaqué d'arthrose, mon dos est trop usé. Bref, je souffre en permanence mais loin de me laisser abattre, j'aide des gens à se motiver et leur montre que même handicapé, on n'est pas mort. Je ne peux certes plus travailler mais je suis pleine de ressources.

 

En 2016, mon dos va de plus en plus mal, on ne peut pas m'opérer. En gros, il ne me reste plus qu'à avancer malgré la souffrance. Mon fils me dit souvent « Maman, laisse je vais le faire ». Mes mains ne me suivent pas forcément, mais bon je suis la maman et je tiens à le rester.

 

J'ai comme principe de voler du temps à ce corps qui aujourd'hui est douloureux. J''aime le café alors tous les matins, je vais boire mes petites tasses, même quand mais jambes ou mon dos me mettent KO, le café supprime une partie des migraines. Je lis les presses du jour et je donne du temps aux gens en cherchant à les aider, les accompagner. Je suis également amatrice de cuisine, j'aime faire plaisir avec mes plats. Même si les gestes répétitifs sont difficiles pour moi, cuisiner me détend.

 

Ma tribu m'aide beaucoup à tenir, leurs sourires sont ma drogue alors je fais mon clown pour voir leur trésor de sourire. Mais ce que j'aime le plus c'est l'océan : je ne peux vivre sans. Je vais toujours lui dire bonjour, même s'il me mouille, ce n'est pas grave. Au contraire. Il me baptiste, je rentre trempée, glacée. Je dois d'ailleurs vite me changer car le froid et l'humidité sont mes ennemis. L'arthrose, elle, les adore.

 

Malgré mes souffrances, je suis une femme aimante et souriante. Cette maladie me détruit certes mais je tiens et tiendrai aussi longtemps que possible. Ma maxime est la suivante « Rêve, souris et dis merde aux cons ».

 

Je témoigne ici parce que je pense que mes handicaps dus à l'arthrose peuvent aider d'autres personnes qui traversent les mêmes choses que moi. Avant la maladie, j'étais pleine de vie. Aujourd'hui, chaque crise quotidienne me fatigue énormément, et pourtant pas après pas, je continue d'avancer. Je sais pourtant que mon bassin, mon dos, mes bras et mes mains me lâchent mais tant que je pourrai résister, alors je le ferai. Je le dois, pour mon fils Julien, je le dois pour ma femme qui en 2009 a eu un cancer du sein. Je me le dois parce que ma seule contrainte a été de vouloir travailler, j'aimais tellement mon métier, servir les clients. Et puis un jour, tout s'arrête.

 

L'arthrose est mon cancer, il ne s'arrête pas et grandit trop vite. Pas un os n'est libre. Je sais que je finirai en fauteuil roulant, mon chirurgien en est formel. Mais là, aujourd'hui, je marche, même aussi vite qu'un escargot certains jours. J'avance et je sers les dents. On ne peut pas avoir été pour ne plus être, j'ai été élevée à la dure, j'ai grandi avec la rage au ventre. Et cela, parce que j'ai pu rencontrer de bonnes personnes, j'ai pu faire une belle carrière, être aujourd'hui la maman, celle qui cuisine de bons plats, qui se remplit d'océan et n'oublie pas d'où elle vient.

 

J''aime l'humain et continue de croire que tous peuvent se battre et s'en sortir. Je me bats contre l'injustice. Ma vie est pleine de douleurs mais mon cœur, lui, bat pour ma famille, ma tribu, mes amies.

Raconte-moi ton histoire #4

Si, comme Morgane, vous avez envie de partager votre témoignage face à la maladie ou le handicap, retrouvez toutes les conditions pour participer en cliquant ici.

 

N'hésitez pas à commenter et à partager cet article si cela vous a plu.

 

Retrouvez également les témoignages de Guillaume, d'Annabelle et d'Adéla.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Kléber 10/11/2016 15:11

Magnifique témoignage. On y sent tout l'amour que vous avez pour la vie. C'est enrichissant et plein d'une belle énergie. Bravo à vous pour chaque pas posé...

mVmHmE 11/11/2016 17:53

Merci de ces encouragements Marie !

La Baladine 10/11/2016 13:47

Chère Morgane, vos mots pourraient être ceux de mon Paladin, même si le mal qui vous habite l'une et l'autre est différent. Mais le courage et la volonté sont les mêmes, et je retrouve le même inépuisable ressort de vie. Et c'est admirable!

mVmHmE 11/11/2016 17:52

Merci pour ces mots !

doucebarbare 09/11/2016 17:09

Oh c'est rare qu'un témoignage traverse "ma coquille d'insensibilité" mais celui ci je le trouve vraiment très très beau. Alors madame la poissonnière, parce que le métier que l'on a fait restera toujours le notre même si on ne le pratique plus, merci!

mVmHmE 11/11/2016 17:52

Merci pour Morgane :)