Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 18:56
La confiance.

Je prends le clavier un peu angoissée car je dois vous parler de quelque chose. Mais je ne voudrais pas que le fait de poser des mots sur mes maux amène le mauvais sort. Peut-être que je dis n’importe quoi et que cela n’y changera rien. Toujours est-il que je ressens ce besoin de m’exprimer, de raconter ici un peu ce qu’il se passe dans ma vie ces derniers temps. J’avais prévu de revenir sur le blog avec quelque chose de plus réjouissant, mais ainsi va la vie...

 

À vrai dire, je ne sais plus bien ce que j’ai raconté ici ou non. Je vais donc commencer par un petit récapitulatif de la situation. Je fais appel au quotidien à des auxiliaires de vie pour m’aider car je suis en fauteuil roulant. Et depuis au moins trois mois, je rencontre de grandes difficultés avec ces personnes. Je parle de difficultés à recruter du personnel compétent et fiable pour m’aider. Pour faire court, je suis allée de déceptions en déceptions. Les personnes se font embaucher pour laisser tomber le poste aussitôt me mettant dans une situation périlleuse puisque sans l’aide de ces personnes, je ne peux me débrouiller seule pour pas mal de choses. Ce genre de situation est vraiment très pénible puisque faire appel à l’aide de quelqu’un n’est déjà pas évident mais en plus quand cette personne ne prend même pas conscience de la conséquence de son absence, comment vous dire ?!

 

Pour palier à la personne manquante dans mon équipe, l’autre auxiliaire a repris la quasi-totalité de mon planning. C’est typiquement le genre de situation que je déteste parce que déjà cette personne se sent hyper importante et surtout indispensable pour moi. Question de pouvoir sur l’autre ? - Oui, je crois bien ! Toujours est-il que pendant deux mois, cela a fonctionné comme cela, elle a fait plus d’heures, au point de presque tripler son salaire (pas dégueu hein?) et moi, mes prestations étaient assurées. Cela ne m’empêchait pas de continuer le recrutement, évidemment. Sauf que je ne trouvais personne de compétent et de fiable. Donc me voilà début juin, toujours dans l’échec et surtout dans l’absence de cette deuxième personne. Je suis partie en vacances en Espagne pour me vider la tête.

 

Je suis rentrée reposée, mais mes soucis, eux, n’avaient pas pris de vacances et m’attendaient bien sagement à la maison (les cons !). La vie a repris son train train quotidien, on a continué comme avant mon départ. L’auxiliaire a continué d’effectuer la quasi totalité de mon planning. Sauf que c’était trop beau. Trop beau car il y a dix jours de cela, elle m’a annoncé sans pincettes (au détour d’une discussion pour laquelle j’ai dû énormément insister) qu’elle comptait s’absenter trois semaines. Voilà, merci, au revoir. Prends-toi ça dans la tronche. En fait, je vais être plus précise : elle a décidé de partir trois semaines en vacances, sans même prévenir son employeur (première étape), sans tenir compte du fait qu’elle est la seule à pouvoir effectuer mes prestations depuis plusieurs semaines (elle connaissait TRES BIEN la situation, son salaire gonflé en étant la preuve flagrante, faut pas cracher dans la soupe, non plus). Et le pire du pire à mon sens, c’est qu'elle n’a même pas pris la peine de m’avertir de son absence en avance pour que je puisse prendre mes dispositions et la remplacer. Non, elle prétend m’avoir fait une fleur en me l’annonçant « parce que légalement elle n’est pas obligée de le faire... ». Et le savoir vivre, on en parle ou pas ?!

 

Je vais mettre fin à ce récit rapidement : le lendemain, la décision était prise de la virer de mon équipe. Oui, c’était la seule à effectuer la majorité de mes prestations mais quelqu’un qui abandonne son poste durant trois semaines sans se préoccuper de ce que j’allais devenir ne mérite aucune excuse. Mon compagnon a pris le relai pour m’aider les jours qui ont suivi (heureusement qu’il était présent à mes côtés à ce moment-là). Certains me trouveront peut-être dure. Je leur répondrai que c’est la goutte d’eau (que dis-je, la vague !) qui a fait déborder le vase. Parce que cette personne m’avait déjà causé de nombreux tracas (je vous en parlais ICI) et là, ça en était trop.

 

Pourquoi je vous parle de tout cela ? Parce que depuis quatre jours, j’ai accueilli une nouvelle auxiliaire de vie au sein de mon équipe. J’ai hésité à en parler ici, je ne sais pas réellement pourquoi. Comme si en parler comportait le moindre risque de faire capoter les choses. (Paranoïaque, moi ? - Nooon !) Non, plus sérieusement, j’ai énormément de mal à y croire cette fois. Les dernières galères en date m’ont fait perdre toute confiance et tout espoir dans le fait que cette fois, ce sera peut-être la bonne personne. Pourtant, croyez-moi, j’ai envie – j’ai même besoin – d’y croire. Mais une boule d’angoisse me dit « et si elle se foutait aussi de ta gueule, celle-là?". Je sais, c’est pas beau mais c’est pourtant bien ce qui me trotte dans la tête. Comme un compte à rebours avant qu’elle ne me laisse tomber.

 

Alors, j’essaie de m’accrocher au positif. Elle a assuré la totalité des prestations depuis qu’elle a commencé. Elle est souriante et volontaire. Les choses se passent plutôt bien. Même qu’elle m’a fait une superbe coiffure hier que vous êtes beaucoup à avoir liké sur ma page Facebook. Et puis, elle est agréable, cela fait même du bien d’avoir quelqu’un comme elle à la maison suite à celle que j’ai viré la semaine dernière, qui faisait connerie sur connerie. Il n’empêche que j’ai un peu la peur au ventre que les choses tournent mal du jour au lendemain et que je me retrouve à nouveau dans une situation critique.

 

♥ ♥ ♥

 

Je ne veux pas mais pourtant, oui, j’ai bien du mal à avoir et à faire confiance à nouveau. Alors, s’il vous plait les copains, croisez-les doigts pour moi que tout aille pour le mieux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by mVmHmE
commenter cet article

commentaires

Stéphanie Handinary Stories 11/08/2015 11:27

Oh làlà comme je comprends!! et cette sensation d'être prise au piège parfois et de devoir faire avec faute de mieux... J'ai vécu ça et puis c'est tellement intime cette relation, c'est pas toujours facile de poser les limites! Sans compter sur le fait de devoir rappeler que c'est UN JOB! C'est quiiiiiiiiiiiiiii le patrooooooooooooooon??!! lol

mVmHmE 31/08/2015 14:23

Tu as tout résumé ! Mettre des limites sans passer pour la relou de service ou la nana trop exigeante ! En fait, on demande juste le respect hein !

Gigi 15/07/2015 16:34

C'est un beau témoignage. Je croise les doigts pour toi :)

mVmHmE 15/07/2015 16:43

Merci beaucoup ! :)

Alicia 09/07/2015 12:39

Je t'envoie plein d'ondes positives!
Et croise tout ce que je peux pour que cette auxiliaire soit la bonne ;)
Bisous

mVmHmE 15/07/2015 14:22

Merci Alicia !

Cathie Mahieu 09/07/2015 11:08

t'inquiètes pas! positive, fais confiance à la vie : ça va le faire! j'en suis sure!
Gros bisous du <3
Cathie <3

mVmHmE 15/07/2015 14:23

Tu sais, des fois la vie elle me déçoit alors j'ai parfois du mal à lui faire confiance. Mais sur ce coup là, ça a l'air pas trop mal ! :)

Tonton Kiné 09/07/2015 09:43

Salut Beauté !
Tu te rendras vite compte si c'est la bonne. Conscience professionnelle amène naturellement à une certaine complicité dans ce genre de travail. Rentrer dans la bulle de l'intime d'un patient ou d'une personne nécessite obligatoirement de gagner sa confiance. Les gestes techniques sont mieux perçus par la personne dépendante s'il y a une écoute attentive de l'intervenant. Certains signes ne trompent pas, l'anticipation de tes désirs, les suggestions qu'elle peut te faire pour l'habillement, ou pour améliorer ta vie quotidienne, tout cela te montrera que tu as enfin trouvé la perle que tu cherchais. Si elle fait juste son job sans investissement relationnel c'est qu'elle n'est juste qu'une employée de plus, pas mieux que les autres... Si tu ne tends pas la perche pour sonder cette personne, vous resterez toutes les 2 sur la défensive et je crois qu'il est temps de savoir si elle aime véritablement le contact humain et son métier plus que son salaire. Je sais que tu as ton petit caractère, tes exigences, et oui tu es la bénéficiaire des soins mais une éventuelle autorité poussée à extrême fait fuir les gens. Crois moi, les patients qui m'imposent, qui me dictent avec autorité ce que je dois faire plutôt que de me suggérer ou de m'informer sur les techniques qui fonctionnent, ça me gave et je préfère soigner quelqu'un d'autre. Trouver un subtil équilibre relationnel patient-soignant c'est la clé d'une très longue collaboration, je te l'assure. Alors à toi de jouer !
Le Gladiateur te salue bien bas.
Et bof le chignon ! En plus ça donne un air sévère et ça vieillit ! Il fallait que je termine sur un petit pic...
Amicalement.
Jean-Luc

Tonton Kiné 15/07/2015 22:42

Ma chère Elodie,
Je tiens à te dire que j'ai parlé d'une "éventuelle autorité", je ne sais pas si c'est ton cas. D'autre part, étant professionnel de Santé, j'aime qu'on me suggère plutôt qu'on me donne des ordres. J'essaie de comprendre pourquoi la dernière auxiliaire s'est comportée comme cela, elle a certainement une explication (heures supplémentaires incompatibles avec sa vie privée ? Fatigue ? Je n'en sais absolument rien mais je cherche), As-tu eu une explication logique de sa part ? Est-ce elle qui a proposé d'assurer seule ta prise en charge ou lui a-t-on imposé ? Ton prestataire qui est son employeur a peut-être fait le forcing et lui a promis ses vacances après ? Qui sait . Il y a toujours une explication et à mon avis il est intéressant de la connaître pour ne pas que cela se reproduise de nouveau. Le quotidien des personnes handicapées est bien difficile, je le constate tous les jours avec tous mes patients. Pour moi, ce sont des êtres humains comme moi, mais avec une enveloppe charnelle qui ne répond malheureusement pas au niveau moteur comme il faudrait. Au niveau du caractère, on trouve de tout comme partout, des gentils, des adorables, des renfermés, des chiants ou des abrutis comme chez les professionnels de Santé. Les traits de caractère sont amplifiés par le handicap, je te l'accorde, sensibilité exacerbée, acceptation ou pas de son handicap, tout cela est un sujet bien délicat qui pousse parfois à en vouloir à la Terre entière pour certains.
Quand un patient s'énerve sans raison ou me fait une remarque désobligeante sans fondement, je lui précise que je suis là pour l'aider et que je ne suis en aucun cas responsable de son état ou de sa pathologie. Accepter son handicap, sa maladie peut prendre une vie entière, d'autres n'y parviendront jamais.
Pour en revenir à ton ex-auxiliaire, saches que la plupart du temps les salariés n'ont pas le courage de discuter des d'éventuelles contraintes que le travail leur impose ou de ce qu'ils n'aiment pas, faire des erreurs volontaires et se faire virer, c'est leur solution pour quitter le job.
Une complicité soignant-patient ne se construit pas sur un sourire, j'ai 28 ans d"expérience alors celle la on ne me l'a fait pas. C'est un travail des 2, à commencer par le soignant qui doit gagner la confiance du patient, puis la bienveillance et le respect doit être réciproque pour qu'une complicité s'installe. Je m'étonne de ta réflexion, "grâce à moi elle avait presque triplé son salaire" ou quelque chose comme ça, ça fait juste "transaction commerciale". Si tu envisages tes soins uniquement comme des prestations que tu achètes au prestataire, tu n'auras toujours que le service minimum de la part de l'intervenant même s'il fait bien son boulot, il ne te considérera pas plus qu'une succession de gestes techniques à faire avant de passer à un autre sans pour autant tenir compte de tes impératifs et sans aucun état d'âme. Son travail, ses vacances, le prestataire doit gérer les emmerdes et t'en informer pense-t-il, c'est son patron. Si elle avait été plus vicelarde, elle se serait arrêtée "en maladie" ou mieux, en accident de travail pour un lumbago, impossible à prouver que c'est du flan, et hop 15 jours totalement payés à la maison. Les personnes les plus compétentes recherchent une relation humaine, une complicité en plus de leurs gestes qu'elles prodiguent. Tu n'es pas prête à ce genre de choses, tu le dis toi-même confier la totalité de ton planning à une seule personne, tu détestes ça...
Non je crois que, comme tout le monde, même moi, tu détestes être dépendante et je te comprends, je détesterai aussi...
A plus, en espérant ne pas t'avoir froissée, ce n'est qu'un échange constructif et enrichissant entre adultes ayant parfois(ou souvent) des points de vue différents.
Jean-Luc

mVmHmE 15/07/2015 14:33

Jean-Luc, j'ai bien réfléchi avant de répondre à ton commentaire car je dois dire qu'il m'a un peu laissée perplexe... La première partie est hyper intéressante mais la deuxième ne me plait pas vraiment. Pourquoi ? Parce que j'ai la sensation que tu m'as jugée un peu vite... Tu sous entends que peut-être elles fuiraient à cause de ma trop grande autorité ou par le fait que je leur impose ci ou ça. Qu'en sais-tu ? Bien sûr, la durée de la collaboration dépend de l'accueil que je leur fais (et je sais très bien ce que je donne dans ce domaine là, crois-moi) mais avant toute chose, elle dépend surtout de leurs compétences professionnelles (ou non) et de leur respect (ou non). Tu vois la nuance ? Croire qu'il suffit de leur sourire est d'une naiveté affligeante, en fait. Et en ça, je me sentirai toujours incomprise.
Peut-être ne comprendras-tu pas ma réaction mais je suis plus qu'agacée de devoir sans arrêt me justifier et surtout incomprise sur un domaine aussi sensible.
Sur ce, à bientôt !

la chauve-souris 09/07/2015 09:03

on y croit cette fois c'est la bonne!

mVmHmE 15/07/2015 14:33

Hé hé qui sait ?

fedora 09/07/2015 05:49

On croise, on croise... Depuis que je te suis, je lis sans cesse des problèmes avec les auxiliaires... je trouve ça assez dingue parce que, bon, effectivement, elles doivent bien comprendre ta situation quand même ! il suffit de se mettre 2 minutes à ta place pour comprendre que tu as besoin d'aide et que tu dois pouvoir te retourner, prévoir, etc. Bref, tu as bien fait, je pense, de te séparer de la précédente auxiliaire... J'espère de tout coeur que tu as trouvé la bonne... Mais je suppose que tu vas devoir en chercher une deuxième pour qu'elles puissent se relayer ? Courage ! bisous

mVmHmE 15/07/2015 14:38

J'aimerais croire et penser qu'elles comprennent ce que je vis mais je crois que c'est une utopie (malheureusement). Je crois qu'au lieu de se mettre à ma place, elles se contentent bien souvent de voir cela comme un simple boulot sans se projeter davantage dans ce que peut être la vie d'une personne dépendante. Un minimum de prévenance en effet serait appréciable de manière à ce que chacune puisse s'organiser : elle, prendre ses vacances tranquillement et moi, pouvoir la remplacer. Parfois, j'ai l'impression de demander la lune ! En tout cas, merci de tes encouragements ! Et oui, tu as tout à fait raison, je suis encore à la recherche d'une deuxième personne de manière à mettre en place un relai ;) des bizoos

olivier 08/07/2015 23:35

bonsoir à toi , c"est peut etre ma réponse qui va te choquer.... C 'est vrai qu'on ne se connait que depuis peu par ce blog mais voici le fond de ma pensée : je trouve totalement innommable indigne et au dessous de tout les agissements de la dernière personne qui t'a laisser tomber de cette manière ..et c'est toi qui te dit dure?.. CA me met vraiment en colère ... MAIS QU'EST CE QUE L'ON EST ?!?! De la marchandise pas des etres humains ?? Je suis révolté car n'ayant pas le meme handicap je ne connaissait ni la dépendance ( a part momentanée) ni ces problèmes.. CECI DIT je pense que pour la nouvelle essaie de te faire confiance d'écouter ta petite voix intérieure puis dans un deuxième temps peut etre pourrais tu lui parler de ces expériences passées et lui dire ce que tu attends vraiment ( qu'elle ne te plante pas du jour au lendemain)et avoir ce contrat morale avec elle.. Voila , j'espère que ça t'aidera et pardon pour mon début de commentaire mais ça m'a vraiment mis colère

mVmHmE 15/07/2015 14:47

Je partage complètement ta colère, Olivier. Le manque de respect et de considération me laissent bien souvent perplexe... On vit dans un drôle de monde ! Je commence petit à petit à lui dire ce que je peux attendre de sa présence auprès de moi et surtout pourquoi. Pour qu'elle prenne doucement conscience du rôle qu'elle a à jouer auprès de moi au quotidien. Maintenant, elle en fait ce qu'elle veut... Mais honnêtement, depuis dix jours qu'elle est là, je n'ai eu aucun souci et cela fait beaucoup de bien ! Merci pour ta réaction en tout cas :)

ptitedelph 08/07/2015 22:25

Après tout ce que tu as vécu avec les auxiliaires, le contraire serait étonnant à mes yeux :/ je fais très peu confiance aux gens, alors quand on me fait une vacherie, la personne suivante en prend pour son grade, dans le sens où je vais être sympa, mais me méfier. Je croise tout ce que je peux en tout cas pour que celle-çi soit la bonne et que tu puisses reconstituer une équipe digne de ce nom. Elles se croient tout permis parce qu'elle sait les personnes dépendantes et çà m'écoeure, je me retrouve de plus en plus choquée pour le coup, quand je lis ce qui t'arrive. courage ma belle, gs bisous <3

mVmHmE 15/07/2015 13:55

Merci pour tes mots réconfortants Delphine ! Cela fait maintenant 10 jours que la nouvelle intervient chez moi et tout se passe bien ! :) Je t'embrasse

Ange 08/07/2015 21:42

coucou,
je viens de lire ton article qui m'a beaucoup touché... J'aimerais t'expliquer pourquoi... Mais je préfère par mail ou en privé Facebook... Si cela t'embête pas fais moi signe et je t'écrirais très vite... En attendant ta réponse positive j'espère... Je te souhaite une bonne soirée et tout pleins de courage. Bises

mVmHmE 08/07/2015 22:05

Coucou,
Avec plaisir pour que tu me racontes ! Tu me contacter par mail : mvmhme [arobas] gmail.com
À très bientôt alors :)

Alain 08/07/2015 21:02

Bonjour,
Je viens de lire vos mésaventures avec les personnes que vous embauchez ; ce sont malheureusement d'après mon expérience et pour bien d'autres personnes de ma connaissance, des situations relativement fréquentes pour des personnes en situation de dépendance; je vous conseille, pour être un peu plus à l'abri, de faire appel à des prestataires de services ; ces derniers sont plus chers malheureusement mais c'est leur propre service qui gère le recrutement et l'intervention des auxiliaires de vie à votre domicile. Le prestataire sert donc de bouclier en cas de difficultés avec les intervenants. J'espère que votre situation s'arrangera très vite
A bientôt
Alain

mVmHmE 08/07/2015 22:08

En fait Alain, je fais appel à un prestataire de services... Le souci est que les candidates ne sont pas toutes compétentes ou en tout cas ne savent pas toutes effectuer le transfert chez moi. Donc je suis obligée de les rencontrer avant pour m'assurer qu'elles peuvent convenir à la mission...

Giraudier 08/07/2015 20:59

Mais oui je croise les doigts des mains et des pieds(pas longtemps ça ne tient pas ), il faut y croire, mais c'est normal que tu doutes après tout ce qui c'est passé.Reprends confiance en toi, nous on est là....bisous Elodie
Fred

mVmHmE 15/07/2015 14:22

Je te répondrai d'abord qu'avant toute chose, il faut du savoir vivre, du savoir être et du respect d'autrui. À partir de là, tout est sans doute possible... Merci de tes encouragements.

anonyme 09/07/2015 23:05

Et dire que j'ai voulu faire ce métier, mais voila, il faut de l expérience, une formation, et franchement quand je lis ça, je rigole, j ai fait toutes les societes de prestataires de service, pas d expérience, pas de formation, non merci... Franchement ça me désole, ils sont la pour prendre l'argent et rien d'autre, qu on me dise pas, que pour aider l'autre il faut une formation d'un an... qu'il faut de l expérience, c est juste une question de valeur et surout d aimer son prochain.
c etait mon coup de gueule du soir. Bon courage à toi, et j espere que tout va aller bien dorénavant.

mVmHmE 08/07/2015 22:09

Merci pour tes mots d'encouragement Frédérique ! Toujours fidèle au poste :)
Je t'embrasse