Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques mots me concernant ...

 

tresse-co-te-.jpg

Je vous laisse découvrir mon blog où vous trouverez les témoignages, anecdotes et coups de gueule d'une presque trentenaire en situation de handicap qui essaie d'attraper les instants de vie au vol ! Écrire me fait du bien et échanger encore plus ! Alors n'hésitez surtout pas à réagir... Mon message est clair: dédramatisons la maladie ou le handicap. Faisons en une force !

Pour me contacter :

Suivez moi aussi ici :

logo facebookFacebook6.jpg

logo hellocotonHellocoton4.jpg

logo twitterTwitter3

 

Logo du blog :

logoelodiefinished noir

24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 14:37
J'avais oublié.

Que cela fait un bien fou de partir quelques jours de chez soi, de changer ses habitudes.

 

Que vivre sans montre durant les vacances permet de lâcher prise.

 

Que se baigner dans la piscine me fait autant de bien. À condition que l’eau soit bien chaude et qu’il fasse très chaud dehors.

 

Que le temps passe bien trop vite quand il s’agit des vacances.

 

Que je mets toujours quelques jours avant de réussir à ne plus penser au boulot, au quotidien, etc...

 

Que ne rien faire parfois, c’est aussi satisfaisant.

 

Qu'il n’est pas toujours facile pour moi de séjourner dans un endroit qui n’est pas complètement adapté pour moi et où il faut sans arrêt trouver des solutions pour faire autrement. Malgré tout.

 

Que partir me balader seule dans la campagne me fait toujours beaucoup de bien et que cela me vide la tête.

 

Que faire les courses et penser aux repas pendant les vacances est vraiment une plaie pour moi.

 

Que parfois, les soucis nous rattrapent en vacances, même quand on choisit de les laisser de côté.

 

Que j’aime rester des heures au soleil alors que les autres trouvent qu’il fait trop chaud pour cela.

 

Que passer du temps entre amis ou en famille dans un cadre différent est super agréable.

 

Que faire des grillades et des salades, c’est ça les vraies vacances d’été.

 

Que prendre le temps de faire des choses toutes simples peut apporter beaucoup de satisfaction.

 

Qu'il est très difficile de reprendre la route du retour à la fin des vacances.

 

Que faire une coupure du net, du blog et de toutes les autres contraintes, c’est nécessaire.

 

Que ce n’est définitivement pas une bonne idée de rentrer dans la nuit qui précède la reprise du travail. Coucou la tête de fatiguée en ayant dormi que 4h le lundi matin !

 

Que prendre le temps de réfléchir à ce que l’on souhaite, à de nouveau projets aide un peu à trouver du positif à travers le brouillard qui envahit de temps en temps le quotidien.

 

Que c’est agréable de voir sa peau se colorer sous les rayons du soleil et que cela donne tout de suite meilleure mine.

 

♥ ♥ ♥

Et vous, quelles sont toutes ces petites choses que vous oubliez au fil du temps mais que vous avez plaisir à retrouver quand arrive le temps des vacances ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 12:44
Peut-on tous dépasser nos limites ?

Voilà une question que je me pose depuis quelques jours. Tout cela est parti d’un échange que j’ai eu vendredi dernier avec des anciens collègues. Je vous explique rapidement le contexte pour que vous puissiez comprendre : il y a un peu plus d’un an et demi, j’ai trouvé du travail à plus de 50 km de chez moi. Étant en fauteuil roulant et n’ayant pas le permis, j’étais dépendante des transports en commun pour aller travailler. Ces trajets représentaient au total 3h par jour. Et encore, ça c’est quand tout se passait bien (pas de souci d’auxiliaire de vie, pas de retard ou de gréve de train et pas de souci de taxi adapté...), je vous laisse imaginer. J’ai donc fait ce trajet durant près de dix-huit mois. Aujourd’hui, et depuis presque deux mois, je travaille désormais à dix minutes à pied de chez moi. Adieu les difficultés de transport et la fatigue démesurée, cela ne me manque pas. Voilà, le décor est bien en place.

 

Vendredi dernier donc, je suis allée enfin rechercher mes affaires à mon ancien bureau. Je n’avais pas eu le temps de le faire avant et je n’avais même pas eu la possibilité de dire au revoir à mes collègues tant les choses se sont précipitées à la fin pour le changement de locaux. J’ai donc eu le plaisir de recroiser certains d’entre eux, pas tous malheureusement à cause des congés, et certains ont été moins pudiques que d’habitude et m’ont dit droit dans les yeux « qu’ils ne savent pas comment j’ai fait pour tenir le coup avec toutes ces heures de trajet juste pour venir bosser pendant autant de temps et qu’eux-mêmes ne l’auraient jamais fait... » J’ai été très touchée qu’ils me disent cela, car j’ai pour la première fois eu l’impression qu’ils se sont vraiment posé la question de ce que cela avait pu représenter pour moi en termes de contraintes de déplacement et de fatigue.

 

Depuis, j’ai réfléchi à cette question : sommes-nous tous capables de dépasser nos limites? Parce que sur le papier, face à une situation théorique, nous avons tous cette tendance à dire spontanément que l’on ne pourrait pas. Mais comment fait-on quand tout cela est ajouté à une certaine réalité. Cela change t-il la donne ? Le contexte et l’environnement influent -ils sur notre façon de voir les choses ?

 

Il y a quand même les choses en théorie et puis il y a la réalité. Par exemple, à l’époque à laquelle on vit, à mon sens il faut aller là où l’emploi se trouve. Peut-être ne suis-je pas objective sur la situation. Peut-être n’avons-nous pas tous la même volonté ou le même courage, je ne sais pas trop. Ce qui paraît compliqué pour l’un, ne l’est peut-être pas autant pour l’autre... Mais je crois que nous avons tous tendance à nous croire moins fort que nous ne le sommes réellement. Je suis sincèrement convaincue que dans certaines situations, nous sommes tous capables de dépasser nos limites.

 

Je vous avoue qu'avec le recul, je ne sais pas moi-même comment j’ai fait pour tenir le coup durant ces dix-huit mois, j’en suis la première étonnée. Je crois que je fonctionne comme cela, je me donne un objectif, j’y vois potentiellement un défi et je me lance. A fond, quoi qu'il arrive. Par contre, je peux affirmer avec beaucoup de conviction que je serais désormais incapable de le refaire aujourd'hui. Ne me demandez même plus de prendre le train tôt pour retourner là-bas, je fais un blocage. Je n’y arriverais plus. Bien que, finalement, on ne sait jamais après-tout...

 

♥ ♥ ♥

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Croyez-vous que nous soyons tous potentiellement capables de dépasser nos limites ?

Je suis curieuse de lire vos commentaires sur le sujet !

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 10:15
C’était comment avant quand tu marchais ?

Cette question m’a été posée ces derniers jours par une personne qui ne me connaît pas encore bien. J’avoue avoir été un peu prise de cours par cette question, ne sachant pas trop quoi répondre de but en blanc, comme ça. Comment répondre à cela en quelques mots seulement ? Depuis cette discussion, j’avoue m’être vraiment replongée dans ces sentiments du passé, ces souvenirs pas forcément les plus réjouissants. Mais j’ai décidé de réellement me poser la question personnellement et je dois dire qu’au final, ce n’est pas si triste que cela.

 

Alors pour la petite histoire, il était une fois... (nan, j’déconne !). Je rentre rarement dans le détail de ma maladie pour davantage vous faire part de mes ressentis et de mes expériences par rapport à certaines épreuves de la vie. Je vais quand même vous en dire un peu plus cette fois-ci pour coller au sujet abordé. On a découvert ma maladie à l’âge de 10-11 ans quand j’étais en CM2. À cette époque, je marchais, courais, sautais comme tous les autres enfants. Sauf que certaines fois, je tombais et je me fatiguais facilement.

 

Le médecin qui m’a annoncé la maladie à l’époque m’a indiqué qu’un jour je ne marcherai plus. Mais qu’il ne savait pas quand. Je crois qu’à cet âge-là, on ne se rend pas encore compte de ce que cela signifie. Vraiment. On ne se projette pas du tout sur la suite. Tout ce que l’on souhaite, c’est que les choses restent comme elles étaient avant et que l’on puisse continuer de jouer avec les autres. L’air de rien. Sauf que dans la réalité, cela ne s’est pas vraiment passé comme cela. À cause des chutes régulières et de la grande fatigabilité, j’étais dispensée de sport à l’année à partir du collège et je restais dans ma salle de classe durant les récréations afin de ne pas être bousculée et prendre le risque de chuter.

 

Plus les années ont passé, plus la marche devenait difficile. Au point que tour à tour sont arrivés dans ma vie le fauteuil roulant manuel, puis électrique. Au départ, je me mettais encore un peu debout et faisais quelques pas. Et puis un jour, suite à une chute et une mauvaise entorse, je ne me suis plus jamais remise debout et ai dû utiliser le fauteuil électrique en permanence. Cela a été, à mon sens, la plus grosse épreuve que la maladie a mis sur mon chemin : la perte de la marche. Parce que ne plus pouvoir se mettre debout du tout change énormément de choses au quotidien. Vraiment beaucoup. Du jour au lendemain, on ne peut quasiment plus rien faire seule et devons dépendre de tierce personnes pour nous aider (mais ceci est un autre vaste sujet...).

 

Quand je repense à cette époque où j’étais debout et je marchais, je ne suis pas triste. Je ne le suis plus en tout cas. Je souris même quand je me revois sur des skis en classe de neige. J’ai d’ailleurs une photo de moi dans mon salon. J’aime beaucoup cette photo. Par contre, elle procure un sentiment peut-être un peu étrange. J’ai l’impression qu’elle fait partie d’une précédente vie. Comme s’il y avait la vie avant et après la perte de la marche. Et que quelque part, une partie de moi a vécu ou vis l’une ou l’autre de ces vies. Deux vies dans une seule, ce n’est quand même pas mal, non ?

 

Je ne suis plus la même qu’à l’époque, c’est certain. J’ai évolué. Mais je suis fière de me dire que j’ai eu la chance de marcher et de me mettre debout. Voir le monde debout ou assis n’a strictement rien à voir, croyez-moi. Aujourd’hui, je porte un regard différent sur la vie. J’ai dû faire le deuil de la personne d’avant. Celle qui courait dans la cour de récréation, qui évoluait en toute insouciance. Sans savoir vraiment ce que l’avenir lui réserverait. Mais je crois que je ne regrette rien. J’aime mes deux vies. J’ai appris à ne pas être malheureuse. En fait non, je sais qu’il y a longtemps de cela maintenant, j’ai décidé d’être heureuse. Quoi qu’il arrive.

 

♥ ♥ ♥

Parce que debout ou assis, on a plein de choses à découvrir

et à vivre, vous ne croyez pas ?

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 07:10
Les états d'esprit du vendredi #25

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[ Vendredi 1er juillet – 08h46 ]

 

Fatigue : Je traîne un peu les pieds (enfin si on veut ^^) depuis hier. Je crois que le week-end sera bienvenu...

 

Humeur : Plutôt bonne dans l’ensemble.

 

Estomac : Bof bof.

 

Condition physique : La prise d’un nouveau médicament m’a rendue complètement malade. J’ai la chance (hum hum) d’avoir un corps qui ne supporte rien à ce niveau-là !

 

Esprit : Un peu fatigué de devoir se battre tout le temps contre des choses qui devraient pourtant rouler toutes seules. La base, quoi.

 

Boulot : Les choses se passent très bien dans mes nouveaux locaux. Pour ceux qui ont loupé le coche, je vous en parlais ici. Cela fait du bien de retrouver de la motivation et de l’envie dans le travail.

 

Culture : Ça y est, j’ai terminé Orange is the new black. C’est vraiment trop court treize épisodes ! Je pense que je vais reprendre The killing du coup. Sinon, rien de spécial.

 

Penser à : Faire certains dossiers administratifs que je laisse en plan depuis des semaines.

 

Avis perso : Le manque de professionnalisme de certaines auxiliaires de vie me perturbera toujours. Comment peut-on faire preuve d’un tel je-m’en-foutisme ? Et avec le sourire en plus ? Ça me dépasse...

 

Amitiés : Pas mal de sms dans les deux sens.

 

Sorties : Une sortie demain après-midi avec mon petit frère (si le temps se maintient à peu près...).

 

Divers : J’ai recommencé à méditer de temps en temps. A mon rythme. Mais certains soirs, c’est curieux à dire, je ne suis pas d’humeur !

 

Courses : Je n’ai pas fait les soldes pour le moment et ne sais pas si je les ferai vraiment. Ce mauvais temps permanent ne me donne aucune envie de petites robes légères. Snif.

 

Envie de : Soleil, bordel.

 

‘Zic : J’ai redécouvert la chanson Stupid girl de Garbage. Ça me rappelle mon adolescence !

 

Fin : 09h01.

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 11:00
Défi listes : mes envies.

Voilà un joli défi que nous propose Cécile du blog Zenopia en nous emmenant à la recherche de nos envies. L’idée est de faire une liste de chacune de vos envies qui vous tiennent à cœur.

 

C’est un exercice que j’ai apprécié faire hier soir, bien installée pour me détendre. J’ai réfléchi à toutes ces choses, petites ou grandes, que j’aimerais faire. Tous ces rêves qui me font sourire rien qu’à leur pensée. Faire cette liste fait un bien fou et j’avoue que ça nous rappelle qu’il ne faut jamais oublier de rêver. Parce que c’est en partie ce qui nous fait tenir bon dans les moments difficiles. Parce qu’on peut s’accrocher à cela, toujours. Voici donc la liste de mes envies (sans classement particulier) :

 

- Avoir une pièce chez moi où je pourrais bricoler mes trucs en pouvant laisser tout en plan, sans devoir ranger systématiquement.

- Investir dans un chez moi que je pourrai aménager comme je veux où tout serait facilement praticable.

- Écrire et publier mon premier livre.

- Me faire tatouer, encore faut-il que j'ose sauter le pas.

- Essayer d'éliminer au maximum le stress de ma vie.

- Que ma maladie ne s'aggrave pas.

- Aller à New York.

- Prendre l'avion pour la première fois.

- Manger dans un grand restaurant gastronomique.

- Avoir une équipe d'auxiliaires de vie fiable et qui dure dans le temps (comment ça, je rêve ?!)

- Avoir un jardin où planter de jolies fleurs et des cactus.

- Apprendre l'espagnol pour le parler couramment.

- Découvrir la Grèce.

- Refaire la décoration du sol au plafond.

- Aller en vacances sur une île où l'eau y est d'un bleu très transparent.

- Que mes proches soient éternels.

- M'investir dans le milieu associatif.

- M'épanouir professionnellement et me sentir utile dans mes missions.

- Vivre dans un pays où il ne fait jamais froid. J'avoue que vivre à Barcelone me fait particulièrement rêver.

- Avoir une maison de campagne.

- Prendre des cours de maquillage.

- Avoir une piscine adaptée chez moi, avec de l'eau bien chaude (évidemment).

- Être bronzée toute l'année.

- Faire de la pâte à choux.

- Partir en vacances entre filles avec ma meilleure amie.

- Avoir une grande et belle cuisine équipée.

- Avoir les cheveux de couleur auburn.

- Voir mes frères se marier.

- Que toutes les portes de l'endroit où je vis s'ouvrent automatiquement pour que je puisse aller où je veux quand je veux.

♥ ♥ ♥

Je vous encourage à vous lancer dans cette liste qui met vraiment

du baûme au coeur et qui invite à rêver un peu...

Alors dites-moi, quelles sont vos envies ?

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by mVmHmE - dans Mes humeurs.
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 11:29
Nouveau départ.

Cela fait un moment que je voulais prendre le temps de me poser pour vous raconter un peu les changements récents qu'il y a eu dans ma vie. Depuis des mois, je glissais par-ci, par-là que je travaillais de toutes mes forces pour que les choses avancent et évoluent dans le bon sens en ce qui concerne mon boulot. Pour ceux qui ne le savent pas, depuis un an et demi, je travaille à 1h30 de transport de chez moi (soit minimum 3h de trajet par jour). Il fallait que les choses changent mais il a fallu que je me batte pour ça.

 

Depuis un long moment, il devenait de plus en plus difficile pour moi de faire ces trajets. J'étais de plus en plus fatiguée. Je crois d'ailleurs pouvoir dire que je n'ai jamais connu pareille fatigue par le passé. Pour vous donner un exemple, je pouvais m'endormir en un clin d'œil, partout, tout le temps. Dès que je me posais, je ne pouvais pas lutter. Autant vous dire que j'ai connu des situations cocasses quand cela se produisait en réunion...

 

Depuis un an et demi aussi, j'ai connu les joies du train matin et soir. Les joies de dépendre des agents SNCF(et vous savez que j’ai de nombreuses mésaventures en stock sur le sujet...), des retards de train. J'ai aussi subi (le mot est même trop faible) les nombreuses grèves à répétition durant des semaines. J'ai même testé plusieurs fois pour vous: rester coincée durant des heures dans le train le soir à cause des intempéries. Oh joie.

 

Aujourd’hui, et depuis trois semaines maintenant, après des mois de démarches, il m’a été accordé de pouvoir travailler dans des locaux plus proches de mon domicile afin de limiter la fatigue des transports et l’impact direct sur mon état de santé. Je travaille donc désormais à dix minutes à pied de mon boulot. Je vous laisse imaginer le soulagement que cette décision a représenté et représente encore pour moi. J’en avais oublié ce que ça pouvait être de ne plus passer des heures dans le train, dans le taxi et entre deux gares. C’est une belle victoire.

 

Je peux dire après ces premières semaines que le gain est déjà visible sur mon état général. L’énorme fatigue commence à disparaître petit à petit. Il faut dire que je peux dormir plus d’1h de plus le matin et rentre trois quart d’heures plus tôt le soir, sur une journée c’est vraiment bénéfique et surtout non négligeable. Ce temps gagné peut être utilisé pour faire des choses bien plus utiles et intéressantes. C’est tout simplement du temps en plus pour vivre, en fait.

 

Au-delà de tout ça, ce changement est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, d’avoir de nouveaux collègues de travail. J’ai d’ailleurs eu la chance d’être très bien accueillie. J’ai appréhendé le premier jour de travail, un peu comme si c’était une rentrée scolaire (j’ai toujours détesté ces moments-là) mais je n’aurais pas dû car tout s’est bien passé. C’est une phase de découverte où il est très intéressant de découvrir les personnalités de chacun.

 

Je vois tout cela comme un nouveau départ. Une nouvelle direction à prendre pour m’épanouir professionnellement. Ce changement m’a définitivement fait gagner en qualité de vie. Je ne suis plus l’ombre de moi-même, je suis même ravie de me rendre chaque jour au bureau, chose qui n’était pas arrivée depuis de longs mois...

 

Ma conclusion à tout cela sera de vous dire que ça vaut le coup de se battre pour ce que l’on souhaite, d’y investir toute son énergie. D’y croire à tout prix, malgré les personnes qui essaient de vous mettre des bâtons dans les roues ou de vous décourager. Vous êtes les seuls maîtres de votre vie alors, ne laissez personne décider à votre place de ce qui est bon ou mauvais pour vous.

♥ ♥ ♥

Ne lâchez rien et surtout croyez en vous !

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 07:34
Les états d'esprit du vendredi #24

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[Vendredi 24 juin - 08h32]


 

Fatigue : Cela va beaucoup mieux depuis quelques temps. Adieu les réveils très très tôt le matin et terminé de rentrer complètement lessivée le soir...


Humeur : Plutôt bonne. Le week-end est proche, je vais pouvoir souffler un peu.

 

Estomac : J'adore faire des gâteaux en ce moment. Pas spécialement pour les manger mais plutôt pour le plaisir de les faire.

 

Condition physique : Je suis plutôt tranquille niveau douleurs en ce moment. C'est cool. Même que je fais de nouveaux mouvements avec mon kiné pour garder une certaine forme.

 

Esprit :  Mitigé, je dirais. D'un côté, j'ai l'esprit beaucoup plus léger depuis que je ne dois plus prendre le train tôt pour aller bosser. Et d'un autre côté, j'ai à nouveau de gros soucis avec les auxiliaires de vie qui me polluent bien au quotidien. Faudrait que je trouve la force d'en parler ici d'ailleurs...

 

Boulot : J'ai commencé à bosser dans mes nouveaux locaux à 10 min de chez moi et j'en suis plus que ravie. J'ai désormais de nouveaux collègues qui m'ont très bien accueillie. Nous apprenons petit à petit à nous connaître. Tout ce que je sais, c'est que j'ai vraiment gagné en qualité de vie. Je vous en parlerai plus en détail dans un prochain article...

 

Culture : Aaaah la saison 4 de Orange is the new black est en ligne sur Netflix depuis une semaine. Autant vous dire que j'ai laissé The killing de côté pour un temps pour elle ! J'en suis à la moitié pour le moment, c'est pas mal sans être magique non plus... Sinon RAS niveau lecture.

 

Penser à : Continuer de monter mes vidéos sur l'accessibilité à Barcelone. Je n'ai pas le courage en rentrant du bureau le soir, et ça me saoule un peu.

 

Avis perso : Les gens contradictoires sont fatigants, un coup dans un sens, un coup dans l'autre. Tu ne sais jamais sur quels pieds danser.

 

Amitiés : Une bonne soirée avec ma meilleure amie la semaine dernière déjà. Le temps passe trop vite !

 

Sorties : Pas de sorties prévues dans les jours à venir. Peut-être mon petit frère qui viendrait samedi soir pour une session diner + film.

 

Divers : J'ai enfin repris l'habitude de méditer depuis quelques jours. Le bénéfice n'est pas immédiat mais je sais que cela me fera du bien, quoi qu'il arrive. Il faut pratiquer beaucoup, je le sais. Affaire à suivre...

 

Courses : Étonnement, je ne suis pas tentée par grand chose aux soldes. Je crois que c'est lié au mauvais temps...


Envie de : Soleil. De chaleur. De petites robes. De nus pieds. D'Espagne. Parce que bon, la pluie matin, midi et soir sur ma tête, ça commence à bien faire ! ^^


‘zic : Cette semaine, j'ai redécouvert la chanson « Lady d'Arbanville » de Cat Stevens qui fait plaisir à écouter.

 

Fin : 09h05.

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 13:25

Le moment est venu de vous présenter quelques uns de mes p'tits bonheurs en photos qui ont ponctué mon quotidien parfois (souvent ?) compliqué en ce moment. Quoi qu'il arrive, ils sont là pour ne pas oublier d'apprécier la vie, de sourire et de vivre intensément les choses. Parce que c'est bien ça le plus important !

Mes p'tits bonheurs #48

J'ai redécouvert récemment les joies d'aller travailler à pieds, ce qui est vraiment chouette. En plus, j'ai eu beaucoup de chance car pour mon premier jour il faisait un temps magnifique et un grand ciel bleu. Comme un clin d'oeil d'encouragement !

Mes p'tits bonheurs #48

Le 2 juin, j'ai fait une surprise à ma mère : aller au concert de Pascal Obispo. On a passé une super soirée en sa compagnie. Il était beau gosse avec son costume bleu et évidemment sa voix si reconnaissable. On a bien chanté à tue tête et ris avec lui car il échangeait énormément avec le public, ce qui est vraiment appréciable !

Mes p'tits bonheurs #48

Pour accueillir mon homme pour le week-end, je suis allée en ville acheter du chinois à emporter ainsi que des pâtisseries dans mon endroit préféré. Il était bien content en arrivant :)

Mes p'tits bonheurs #48

Parfois, quand les choses nous prennent la tête autour, aller s'acheter un joli bouquet de fleurs peut suffire à redonner le sourire. Ce bouquet d'oeillets a bien fait le taf !

Mes p'tits bonheurs #48

En ce moment, j'aime faire de la pâtisserie pour me détendre. Cette fois, j'avais préparé un cake aux poires et pépites de chocolat pour amener à mes nouveaux collègues au boulot. Vous pouvez retrouver la recette de base ici (j'ai juste remplaccé les bananes par les poires et ajouté des pépites de chocolat...).

Mes p'tits bonheurs #48

J'ai enfin pris le temps de monter mes vidéos sur l'accessibilité en fauteuil à Barcelone. Cela me tenait vraiment beaucoup à coeur et je suis ravie de l'accueil qu'elles ont reçu. Vous pouvez retrouver la vidéo bande annonce en cliquant ici, celle sur comment prendre le train en cliquant ici et celle sur la plage (ma préférée !) en cliquant ici. Il m'en reste plein d'autres à monter et publier encore, alors restez dans le coin...

 

Mes p'tits bonheurs #48

Je suis allée faire les soldes avant les soldes (les ventes privées) avec ma meilleure amie et rien de tel qu'une petite glace en fin de soirée pour fêter ça !

Mes p'tits bonheurs #48

Je suis rentrée seule en bus après la session shopping et j'ai souri à l'idée que c'était quand même cool de pouvoir le faire, toute seule. C'est une satisfaction personnelle, j'avoue. Bon, par contre, là le bus était vide et je n'étais pas trop rassurée quand même...

Mes p'tits bonheurs #48

Dimanche dernier, c'était la fêtes des pères et mon frère organisait un barbecue pour l'occasion. J'étais chargée de ramener le dessert, j'ai donc réalisé un cake aux poires et pépites de chocolat (qui soit dit en passant, n'avait pas du tout la texture de cake attendue mais plutôt une texture de clafoutis) et un gâteau au chocolat et noix de coco. Comme quelques jours après c'était l'anniversaire de mon frère, j'avais amené des bougies pour marquer le coup. C'était un très chouette moment en famille.

Mes p'tits bonheurs #48

Sans aucun doute le truc le plus gnangnan mais ma nièce grandit vraiment vite et j'ai été trop touchée quand je lui ai offert un petit coffret de pâte à modeler et qu'elle m'a répondu du tac au tac : "merci tata Didi" ! C'est la première fois que je l'entendais parler aussi bien et je dois bien admettre que ça vaut bien tout l'or du monde des choses aussi simples mais tellement remplies d'amour.

♥ ♥ ♥

 

Et vous, quels ont été vos p'tits bonheurs cette semaine ?


J'ai un peu changé la mise en page des p'tits bonheurs en mettant du masking tape sur mes photos, j'espère que cela vous plaira ! :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

 


 

6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 07:08
Un peu de bienveillance.

Il y a quelques temps, Cécile du blog Zenopia nous proposait  de trouver plusieurs choses positives sur nous. Pas des choses que que l'on a faites, que l'on aime ou que l'on possède mais, réellement, des choses que l'on est. Ce n'est pas du tout un exercice facile mais en fait cela peut faire du bien de s'accorder un peu de bienveillance. Voici donc neuf choses que je suis.

 

♥ Je pense être une bonne amie. Je suis prête à beaucoup de choses pour les gens qui comptent pour moi. Je n'ai pas énormément d'amies mais celles que je considère comme tel, j'en prends grand soin. Je ne compte pas en amour. Je n'ai pas de limite. Bon, certains pourraient même dire que je suis trop gentille...

 

♥ Je suis plutôt quelqu'un de positif. Je ne dis pas que tout va toujours bien, ce ne serait pas vrai. Mais j'essaie toujours de m'accrocher au positif dans chaque chose. Même minuscule. C'est d'ailleurs de ce constat que sont nés Mes p'tits bonheurs sur le blog. Je note aussi régulièrement les jolis souvenirs sur des petits morceaux de papier que je dispose dans un pot en verre. Et au bout d'une année, je prendrai le temps de les relire.

 

♥ J'aime faire plaisir aux autres. Que ce soit en offrant des cadeaux, en préparant un bon petit plat ou bien même en faisant un bon gâteau. J'aime voir la joie dans les yeux des personnes que j'aime. Je tiens ça de ma famille qui aiment gâter les gens qui comptent pour eux. Cela fait tellement plaisir de faire plaisir !

 

♥ Je suis créative. Depuis toute petite, j'ai l'habitude de faire des choses moi-même. Je dessinais, je faisais du piano, je faisais de la pâte à sel, de l'aquarelle, de la peinture sur soie. Et je dois en oublier en route. Maintenant que je suis grande, l'aspect créatif fait toujours beaucoup partie de ma vie. J'aime fabriquer des choses de mes mains. Par exemple, j'aime réaliser des attrape rêves. Et là, je vais bientôt pouvoir commencer le tissage grâce à ma mère qui m'a offert un petit métier à tisser il y a quelques jours.

 

♥ Je suis combattive. Je ne suis pas du genre à me laisser abattre. Je me bats pour les choses que je souhaite et suis prête à beaucoup d'investissement pour y arriver. Quitte à y laisser des plumes au passage. La vie m'a très tôt appris qu'elle n'est pas un long fleuve tranquille et qu'il est essentiel de se battre. D'être armé pour affronter les épreuves. Il faut être fort, solide. Les choses ne tombent pas tout cru du ciel. Je trouve d'ailleurs bien plus satisfaisant de s'être battu pour obtenir ce que l'on souhaite.

 

♥ Je ris beaucoup. Le rire règle beaucoup de choses, je trouve. Je ne conçois pas une journée sans un éclat de rire autour de moi. J'aime blaguer. J'aime faire rire. Cela amène un peu de légèreté dans des journées qui ne sont pas toujours agréables. Et puis le rire est communicatif, et ça c'est vraiment quelque chose que j'aime. Le meilleur de tout est le rire des enfants. Sincère et spontané. J'adore entendre ma nièce rire par exemple.

 

♥ Je sais faire preuve d'auto dérision. Cela rejoint le point précédent. J'aime me moquer et je me moque d'ailleurs souvent de moi-même. Lorsque l'on est en situation de handicap, il est essentiel de savoir parler de certains sujets difficiles avec auto dérision. Tout le monde ne le comprend pas ou ne l'apprécie pas mais ceux qui me connaissent bien savent en rire.

 

♥ Je suis très organisée. Disons qu'avec mon quotidien hyper contraint avec les auxiliaires de vie, je n'ai pas vraiment le choix. Mais pour autant, c'est quelque chose que j'aime. Être organisé dans le travail par exemple est hyper important pour moi. La to-do liste est souvent ma meilleure amie. Rien de tel pour savoir ce qu'il y a à faire mais surtout dans quel ordre de priorité.

 

♥ Je me remets en question en permanence. Un peu trop parfois. Mais c'est un mécanisme ancré en moi depuis des années. Je ne sais pas faire autrement. Je trouve que c'est toujours intéressant de savoir remettre les choses en question car rien n'est jamais acquis dans la vie. C'est bien connu.

♥   ♥   ♥ 

Et vous, quelles seraient ces choses positives qui pourraient vous décrire ?

Lancez-vous dans cet exercice plutôt intéressant...

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 08:51
Les états d'esprit du vendredi #23

C'est vendredi, !e jour des états d'esprit de Fedora et du Postman où l'on partage son état d'esprit de la journée. Le principe est simple, il suffit de copier le formulaire, en le remplissant à ta sauce. Il faut ensuite laisser un commentaire sur leurs deux blogs respectifs afin qu'ils puissent faire un édit de leurs billets avec notre participation.

On peut également participer à leur tableau pinterest collectif et découvrir leur playlist sur youtube.

 

[Vendredi 3 juin - 09h32]

 

Fatigue : Moyenne, j'ai connu pire.


Humeur : Plutôt bonne. Même si la grève SNCF surprise pour ce matin m'a empêchée de me rendre au boulot et de pouvoir parler à mes collègues comme prévu pour leur annoncer ma bonne nouvelle. Snif.

 

Estomac : J'ai retrouvé un peu d'appétit mais je n'aime toujours pas cuisiner pour moi toute seule...

 

Condition physique : Pas trop de douleurs, c'est cool.

 

Esprit :  Beaucoup plus léger depuis que la bonne nouvelle pour le boulot est tombée. (voir ci-dessous)
 

Boulot : Les choses se sont finalement débloquées pour le boulot et je vais désormais travailler à 10 min de chez moi et n'aurai plus les 3h de trajet par jour pour aller bosser. Je ne réalise même pas encore à quel point cela va changer ma vie ! Tout ce que je sais, c'est que le train et les grèves SNCF ne me manqueront pas !!
 

Culture : J'ai commencé une nouvelle série « The killing ». C'est vraiment pas mal. En gros, cela raconte le meurtre d'une adolescente et toute l'enquête autour pour retrouver son meurtrier. Ensuite, je suis allée au concert « Résiste » samedi dernier. Chouette moment avec une amie. Hier soir, je suis allée voir Pascal Obispo avec ma mère (je lui avais fait la surprise pour son anniversaire) et c'était une soirée magique. Bon ma voix en a pris un coup tellement j'ai chanté ^^
 

Penser à : Méditer davantage. J'ai perdu le rythme mais j'y pense souvent. Reste plus qu'à passer à l'acte. Ceci dit, à défaut de vraiment méditer, j'ai pris l'habitude de me concentrer sur ma respiration quand je suis énervée ou contrariée...
 

Avis perso : La fausseté de certaines personnes me fait beaucoup rire. Ceci dit, c'est un bon exercice pour parfois obtenir ce que l'on souhaite de cette personne...
 

Amitiés : Des news par messages pour le moment car pas toujours le temps de se caler une soirée.
 

Sorties : Pas de sorties ce week-end mais une session DVD avec mon petit frère. De toutes façons, ils prévoient de la pluie samedi et dimanche (pour changer...).
 

Divers : Il faut toujours que je prépare l'article coup de gueule sur mes mésaventures en bus pour revenir de Paris il y a deux semaines... À suivre donc !
 

Courses : Ça y est, mon frigo est plein !


Envie de : Programmer mes vacances d'été. J'ai trop besoin de soleil et de chaleur. L'espagne me manque terriblement.

 

‘zic : Cette semaine, j'ai découvert la chanson « Stressed out » de Twenty one pilots qui me donne la pêche.

 

Fin : 10h02.

 

* Source image

Rendez-vous sur Hellocoton !